•  

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Concentrez-vous sur l'essentiel

     

     

     

    Concentrez-vous sur l'essentiel

     

     

     

     

    “Courons résolument la course qui nous est proposée, gardant les yeux fixés sur Jésus...” He 12.

    Dans une course, l’important est de garder les yeux fixés sur le but, sur la ligne d’arrivée. Toute distraction risque d’être fatale.

     

    Robert Greenleaf raconte :

    “Par un froid matin de janvier, près d’une petite ville située sur les berges du lac Supérieur, la course traditionnelle de chiens de traîneaux allait débuter. Cette course, longue d’un kilomètre et demi a une particularité : tous les participants sont des enfants. Les plus âgés conduisent des traîneaux tirés par plusieurs chiens, mais ce jour-là le plus jeune, qui semblait avoir à peine cinq ans, se tenait derrière un petit traîneau tiré par un seul chien. Au signal donné, ils s’élancèrent sur la glace et le petit garçon fut vite distancé. La course se déroula sans encombre jusqu’au moment où l’attelage en seconde position essaya de dépasser celui en tête. Les chiens se retrouvèrent trop près les uns des autres et décidèrent de se battre. Les chiens de chaque attelage suivant se jetèrent dans la mêlée. Aucun des garçons ne semblait capable de les séparer ou de conduire son attelage loin de la bataille. Bientôt on ne voyait plus, de la berge, qu’une grosse masse sombre où s’entremêlaient chiens, enfants et traîneaux. Le seul à parvenir à éviter cet imbroglio fut le garçonnet de cinq ans qui passa loin de la mêlée sur son traîneau tiré par son unique chien. Le seul, en fait, à terminer et à rem- porter la course !”

    Si votre course est celle que Dieu a prévue pour vous, ne vous laissez pas distraire par ce qui se passe autour de vous, concentrez vos efforts à franchir la ligne d’arrivée et placez votre confiance en Jésus, certain qu’Il vous aidera. Répétez avec Esaïe: “Le Seigneur Dieu me vient en aide : dès lors je ne cède pas aux outrages, aussi ai-je rendu mon visage dur comme un silex, déterminé à faire Sa volonté et je sais que je n’éprouverai pas de honte” (Es 50. 7 TP).

     

    Bob Gass

     

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    L'amour

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires
  •  

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Découvrez ce cadeau

     

     

     

    Découvrez ce cadeau

     

     

     

    "Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu." Éphésiens 2.8

     

    Regarde cette boîte, le cadeau que tu veux est dedans !

     

    Dieu, par la grâce qu’il vous offre en Jésus-Christ son fils,
    a le pouvoir de vous pardonner, de vous libérer et de vous sauver.

     

    "Or, si c'est par grâce, ce n'est plus par les œuvres ; autrement la grâce n'est plus une grâce. Et si c'est par les œuvres, ce n'est plus une grâce." Romains 11.6

     

    Entre vous et moi, n’avez-vous jamais rêvé qu’on vous fasse un gros cadeau ? Un énorme présent dans une belle boîte colorée avec un beau ruban ? Le genre de cadeau qui, rien qu’en regardant la boîte, vous excite et attise votre curiosité ?

     

    Et bien ce cadeau nous l’avons reçu gratuitement en Jésus ! Jésus est mort pour nous à la croix pour nous faire ce cadeau immérité, cette grâce immense, et nous n’avons rien fait pour ça ! Rien ! C’est sa grâce pour nous ! Un peu comme pour le jeune homme de l’histoire qui suit.

     

    Un jour, une mère s’approcha de Napoléon pour solliciter une grâce pour son fils. L’Empereur répondit que le jeune homme avait commis une offense à deux reprises, et que la justice exigeait la mort.

     

    - Mais je ne demande pas justice, expliqua-t-elle. Je plaide pour une grâce.
    - Votre fils, répondit Napoléon, ne mérite pas de grâce.
    - Sire ! cria la maman, ce ne serait plus une grâce s’il la méritait. Une grâce, c’est tout ce que je vous demande.
    - Eh bien, dans ce cas, reprit l’Empereur, je vais lui faire grâce. Et il épargna le fils.

     

    La grâce divine est une faveur, une disposition essentiellement bienveillante de Dieu envers l’homme. Il accorde sa bénédiction, non à cause de nos œuvres, ou de nos mérites, mais par grâce. Jésus est le don gratuit de Dieu fait aux hommes pour les sauver.

     

    Toutes les grâces de Dieu (le pardon des péchés, le salut de l’âme, la guérison, le don du Saint-Esprit, la vie éternelle, etc.) sont en Jésus-Christ, et se reçoivent par la foi. Tout comme cette maman a cru que l’Empereur avait le pouvoir de sauver son fils, croyez que Dieu, par la grâce qu’il vous offre en Jésus-Christ son fils, a le pouvoir de vous pardonner, de vous libérer et de vous sauver.

     

    Une pensée pour aujourd'hui :
    Peut-être aujourd’hui êtes-vous celui que tout condamne ? Sachez que la grâce de Dieu est là, même quand tout semble perdu. Repentez-vous sincèrement. Dieu enlèvera toute votre condamnation et vous fera connaître son pardon.

     

     

    Jean-Louis Gaillard

    (Source : TopChrétien)

     

     

    Découvrez ce cadeau

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Notre ancre solide

     

     

     

    Notre ancre solide

     

     

     

     

    HÉBREUX 1.1‑14

    Que faire quand nous affrontons les tempêtes de la vie? Vers qui nous tourner? Où trouver réconfort et sécurité dans la tourmente?

    Au cours de la vie, les tempêtes s’abattront sur nous à l’improviste, mais elles ne doivent pas automatiquement nous faire perdre équilibre. L’Écriture nous assure que nous pouvons garder la tête hors de l’eau, en toutes circonstances. Comment? Une merveilleuse vérité de la Bible peut nous accorder stabilité durant les périodes les plus difficiles. Notre ancre dans les tempêtes est la suivante : Jésus‑Christ ne change pas.

    Pourquoi est‑ce une vérité aussi importante? Au fait, que signifie le mot « ancre » dans ce contexte? Tout dans notre vie, sur le plan professionnel, émotionnel ou financier, est en état constant de flux et de reflux. Nous vieillissons à chaque instant, et rien ne peut stopper ce processus. Même les cieux et la terre prennent de l’âge et ils sont appelés à périr et à disparaître (Ap 21.1). Pourtant, Christ demeure toujours le même.

    Si nous tentons de nous accrocher aux choses de la terre durant l’épreuve, nous serons ballotés ici et là, parce que notre ancre ne sera pas solide. Cependant, si nous plaçons notre espoir en Christ, nous pouvons être assurés de la fermeté de notre ancre, car Jésus‑Christ ne change pas et ne nous abandonnera jamais. Il est notre seule sécurité dans un monde qui est continuellement en mouvement, et il accordera de la stabilité à tous ceux qui se confient en lui.

     

     

    (Source : encontact.org)

     

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Le jour "Bon débarras !"

     

     

     

    Le jour "Bon débarras !"

     

     

     

     

    Lecture proposée : Psaume 103.1-12

    Autant l’orient est éloigné de l’occident, autant il éloigne de nous nos transgressions. V. 12

    Depuis 2006, un groupe de gens célèbrent un événement peu commun aux environs du Nouvel An : le jour « Bon débarras ! » Selon une tradition née en Amérique latine, des gens mettent par écrit des souvenirs désagréables et embarrassants, ainsi que de pénibles problèmes survenus durant la dernière année, puis passent leur liste « Bon débarras ! » à la déchiqueteuse. D’autres la brûlent.

     

    L’auteur du Psaume 103 fait plus que suggérer aux gens de dire adieu à leurs souvenirs déplaisants. Il nous rappelle que Dieu nous débarrasse de nos péchés. Dans sa tentative pour exprimer l’immense amour que Dieu voue à son peuple, le psalmiste emploie un langage imagé. Il compare le vaste amour de Dieu à la distance séparant le ciel de la terre (V. 11). Puis il parle du pardon divin en termes d’espace : « Autant l’orient est éloigné de l’occident, autant il éloigne de nous nos transgressions » (V. 12). Le psalmiste tient à ce que les enfants de Dieu sachent que l’amour et le pardon divins sont infinis et entiers. Dieu délivre les siens du pouvoir de leurs transgressions en les leur pardonnant en totalité.

     

    Merci, Père, de nous délivrer de nos péchés

     

    Bonne nouvelle ! Nous n’avons pas à attendre le Nouvel An pour vivre le jour « Bon débarras ! » Par la foi en Jésus, nous pouvons confesser nos péchés et nous en détourner. Dieu s’en débarrassera en les jetant dans les profondeurs de la mer. Aujourd’hui même peut s’avérer un jour « Bon débarras ! »

     

     

     

    Dieu vous débarrasse de tout péché que vous lui avez avoué.

     

     

    Marvin Williams
    (Source : Notre Pain Quotidien)

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Reconnaissez votre vrai nom

     

     

     

    Reconnaissez votre vrai nom

     

     

     

    “Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle création.” 2 Co 5. 17

     

    Les autres peuvent vous donner le nom qu’ils veulent, seul Dieu sait qui vous êtes vraiment, et, si vous L’en laissez libre, Il vous révélera votre véritable identité. Que vous vous sentiez victime de la vie ou plutôt cynique et malveillant, rien ne vous oblige à continuer à vivre ainsi.

    Si quelqu’un est en Christ, il devient une nouvelle personne. Et quand “l’accusateur” (Ap 12. 10) vient frapper à votre porte, ne le laissez pas entrer: dites-lui qu’il s’est trompé de porte. Il n’y a plus personne de ce nom à cette adresse. Résistez à ses tentatives, car s’il peut vous cataloguer selon ses critères, il aura vite fait de vous contrôler à 100% .

    Connaissez-vous les vrais noms des trois Hébreux qui furent jetés dans la fournaise ardente ? Hanania signifie “Yahvé est miséricordieux”, Mischaël : “Qui est semblable à Dieu ?” et Azaria : “Dieu m’a aidé”. Qui leur avait donné des noms différents? Un roi païen appelé Nabucodonosor, qui les avait affublés des noms de Shadrach, Meshach et Abednego, les noms de trois dieux païens ! Mais le croiriez-vous ? Il n’y a rien de tel que les épreuves pour mettre en évidence votre identité véritable. Ce vieux roi païen pouvait changer leur nom, mais pas leur identité profonde. En sortant, un à un, indemnes de la fournaise, les trois jeunes hommes ont annoncé : “Jéhovah est miséricordieux”, “Qui est semblable à Dieu ?” et “Dieu m’a aidé” !

    On peut vous appeler de tous les noms possibles, mais rien ne changera l’identité que Dieu vous a donnée. N’oubliez jamais cela. Refusez d’endosser à nouveau les guenilles de votre passé, ainsi que les opinions des autres à votre sujet. Assumez plutôt avec fierté l’identité que Dieu vous a accordée, et rejetez celle de votre passé. C’est Dieu Lui-même qui a dit que “vous étiez une nouvelle créature.”

      

    Bob Gass

     

     

     

    Reconnaissez votre vrai nom

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire