• * RONDE DE MEDITATIONS *

     

    *RONDES DE MEDITATIONS*

     

    Sommaire : 

     

    - n° 0001 à 0500 : ici

    - n° 0501 à 1000 : ici

    - n° 1001 à 1500 : ici

     - n° 1501 à 2000 : ici

     

     

  •  

    Commencer là où on est

     

     

     

    Commencer là où on est

     

     

     

    Lecture proposée : Psaume 136.1‑9

    Les cieux racontent la gloire de Dieu, et l’étendue manifeste l’oeuvre de ses mains. Psaume 19.2

     

    Je suis tombé aujourd’hui sur une minuscule fleur pourpre, qui poussait toute seule dans un pré – à « gâcher sa douceur dans l’air du désert », pour reprendre le superbe vers du poète Thomas Gray. Je suis certain que personne ne l’avait vue auparavant et que personne ne la verrait non plus. Pourquoi tant de beauté en ce lieu ? me suis‑je alors demandé.

     

    La nature n’est jamais gaspillée. Elle déploie au quotidien la vérité, la bonté et la beauté de celui qui lui a donné vie. Chaque jour, la nature nous offre une déclaration nouvelle et fraîche de la gloire de Dieu. Est‑ce que je sais le discerner dans toute cette beauté ou est-ce que je me contente d’y jeter un coup d’oeil pour ensuite détourner le regard avec indifférence ?

     

    Toute la nature déclare la beauté de celui qui l’a créée, à qui répondre avec adoration, vénération et actions de grâces pour l’éclat d’une centaurée bleue, la splendeur d’un lever du soleil, la symétrie d’un certain arbre.

     

    L’auteur C. S. Lewis a décrit une promenade à pied dans une forêt par une journée chaude d’été. Il venait de demander à un ami comment cultiver la gratitude envers Dieu. Du coup, son compagnon s’est tourné vers un ruisseau à proximité, et s’est aspergé le visage et les mains de l’eau d’une petite chute, avant de suggérer : « Pourquoi ne pas commencer par ça ? » Lewis dit avoir alors appris un grand principe : « Commence là où tu es. »

     

    Le son d’une chute, le vent dans les saules, un rossignol, une fleur délicate. Exprimons‑lui donc notre gratitude dès maintenant !

     

    [Dieu] est la beauté derrière tout ce qu’il y a de beau.
    STEVE DEWITT

     

     

    (Source : Notre Pain Quotidien)

     

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Demeurez dans la sécurité et la confiance

     

     

     

    Demeurez dans la sécurité et la confiance

     

     

    "Je me couche et je m’endors en paix, car toi seul, ô Éternel ! tu me donnes la sécurité dans ma demeure." Psaumes 4.9 

     

    Dieu a promis d’être votre protecteur, votre défenseur, votre force, votre refuge et bien d’autres choses encore ! Même lorsque les tempêtes de la vie se déchaînent contre vous, du moment que vous demeurez en lui, vous êtes en sécurité et confiant – rien ne peut vous enlever votre paix et votre joie.

     

    Dieu a promis d’être votre protecteur, votre défenseur, votre force, votre refuge...

     

    Que signifie demeurer en lui ? Ce verbe évoque notamment le fait de garder son attention dirigée vers quelque chose. Plus votre attention reste fixée sur Dieu, mieux vous le connaîtrez et plus grande sera votre confiance en lui.

    Demeurer en lui, c’est garder votre cœur et votre esprit centrés sur la Parole de Dieu et confesser ses promesses sur votre vie. C’est élever votre voix pour l’adorer et lui rendre gloire et honneur. C’est aussi passer du temps à méditer sur sa personne et à chercher sa présence dans la prière.

    Êtes-vous confronté à une situation difficile ? Tournez votre attention vers le Père. Avez-vous besoin de sa paix et de sa protection ? Fixez votre cœur et votre esprit sur lui. En demeurant en lui, vous serez témoin de sa bonté et vous vivrez dans la paix et la victoire tous les jours de votre vie.

    Une prière pour aujourd’hui :

    Père céleste, merci pour ta promesse de paix et de sécurité dans ma vie. Je choisis de fixer mon attention sur toi. Agis en moi comme tu le souhaites et permets que tout ce que je fais te rende gloire. Au nom de Jésus. Amen.

     

    Joël Osteen
    (Source : TopChrétien)

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Vous êtes membre de la famille

     

     

     

    Vous êtes membre de la famille

     

     

     

     

     

    « Dans son amour, il nous a prédestinés par Jésus-Christ à être adoptés » Ep 1.4-5 

     

    Tout le monde a besoin d’une famille. Un pasteur écrit : « Je connais des couples au cœur débordant d’un amour qui ne demande qu’à se reporter sur un enfant, mais le bébé n’arrive pas. Quand un de ces couples adopte un enfant, il ne va pas lui faire passer un test pour rester dans la famille. Il ne va pas le menacer de le rendre à l’orphelinat au bout de trois erreurs. Non, il l’accueille à bras ouverts et le cœur joyeux parce qu’il l’aime. Il l’accueille une fois pour toutes, lui donne son nom de famille et en fait son héritier légal. »

     

    Bien avant qu’on ait su avoir besoin de lui : « Dieu avait décidé par avance qu’il ferait de nous ses enfants par JésusChrist » (Ep 1.5, BFC). Dans le monde on divorce, on part chacun de son côté et on fonde une nouvelle famille. Dieu n’agit pas ainsi ! Vous n’aurez jamais à douter de votre statut et de votre relation avec lui.

     

    Quelle que soit votre origine, au moment où vous vous repentez et acceptez Jésus comme Sauveur, votre adoption devient pleine et entière. Vous faites partie de sa famille. En voici la preuve : « L’Esprit luimême rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu » (Ro 8.16). Vous vous rendez compte ? Plus jamais se sentir timide et craintif, écrasé(e) par une tonne de culpabilité, car vous êtes maintenant un enfant de Dieu et « cohéritier de Christ » (v.17). Le mot « héritier » signifie que vous pouvez prétendre à chaque bénédiction et avantage que Dieu a conquis pour vous à la croix. C’est vrai pour tous sans exception !

     

     

     

    Bob Gass

     

     

    Vous êtes membre de la famille

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Si le Fils de Dieu est dans la barque : tout est bien

     

     

     

     

    Si le Fils de Dieu est dans la barque : tout est bien

     

     


    Ce jour-là, quand le soir fut venu, il leur dit: Passons de l’autre côté de l’eau. Et après avoir renvoyé le peuple, ils emmenèrent Jésus dans la barque comme il y était; et il y avait aussi d’autres petites barques qui l’accompagnaient. Alors s’éleva un grand coup de vent, et les vagues entraient dans la barque, en sorte qu’elle commençait à s’emplir. Mais il était à la poupe, dormant sur un oreiller; et ils le réveillèrent et lui dirent: Maître, ne te soucies-tu point de ce que nous périssons? Marc 4.35-38

      

    C’est un fait, nul n’échappe aux tempêtes de l’existence. Un jour ou l’autre, chacun doit les traverser. Le deuil, la maladie, la perte d’un emploi, les difficultés conjugales, ou autres souffrances morales, sont autant de fléaux qui n’épargnent personne. Maintenant, la barque est sévèrement chahutée. Déjà, elle commence à prendre l’eau, et l’espoir d’en sortir indemne s’amenuise de minute en minute.

     

    Pourtant, le Seigneur Jésus est au gouvernail. Nous Lui avons fait confiance. Voici, entre Ses mains, nous avons abandonné nos vies! Comment est-ce possible? Nous en étions tellement convaincus, aucun mal ne devait jamais nous atteindre. De toute évidence, l’incompréhension est totale! À présent, désemparés et effrayés, les questions fusent et, tout à coup, l’angoisse se saisit de l’âme. En prise avec les vents contraires et les flots impétueux, un cri du cœur finir par jaillir: « Seigneur, où es-Tu? » Désormais, toutes nos grandes certitudes volent en éclat. Pris de panique, notre belle confession de foi n’est plus qu’un lointain souvenir. Devant l’urgence de la situation, seules subsistent ces paroles désespérées qui sonnent comme un sévère reproche: « Maître, ne te soucies-tu point de ce que nous périssons? » Ici, incontestablement, le doute a triomphé, l’incrédulité a pris l’ascendant sur la foi.

     

    Comme nous, les disciples d’antan ont exprimé la même perplexité. Ils étaient exposés au danger d’une mort imminente, et voilà que, contre toute attente, Jésus dormait paisiblement. Comme nous, déboussolés et surpris, ils L’ont interpellé pour Lui exposer leur détresse. Ensuite, que s’est-il passé? Le Seigneur parla avec autorité aux vents, et Il dit à la mer: « Tais-toi, sois tranquille ». Soudain, d’un moment à l’autre, le calme est revenu. Quelle stupéfaction parmi les disciples! Tout confus et désarçonnés, ils sont là, face à cet Homme qu’ils ont, semble-t-il, méconnu jusqu’alors! Suite à cet épisode, le Sauveur, miséricordieux et plein de douceur, leur fait remarquer le manque de confiance dont ils ont fait preuve, et dit simplement à Ses disciples: « Où est votre foi? » Quelle leçon pour eux, et pour nous qui sommes parvenus à la fin des siècles!

     

    Si le Fils de Dieu est dans la barque, tout est bien. Oui, en dépit des bourrasques et des violents orages, tout est bien. Le Christ est Maître et Seigneur sur toutes choses. Il domine, et n’est jamais pris au dépourvu par quoi que ce soit. Aussi, dans le creux de la vague, désemparés et sans soutien apparent, patientons. Nous disposons d’une ferme promesse: « […] Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. » Nos yeux ne L’aperçoivent pas, mais Il est là. Oui, le Seigneur est là, toujours présent. Ne l’oublions pas: le juste vivra par la foi. En définitive, les tempêtes ne sont que ça, autant d’occasions de la mettre en exercice, rien de plus!

     

     

     

    (Source : unmessagedamour.fr)

     

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Vous êtes un diamant, mais imparfait

     

     

     

    Vous êtes un diamant, mais imparfait

     

     

    “Je me glorifierai... de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi.” 2 Co 12.9

    Lisa Bevere a écrit : “A l’époque où John et moi sortions ensemble, nous nous sommes retrouvés un jour devant une bijouterie et avons commencé à admirer les diamants des bagues de fiançailles.

    Quand John m’a demandé de lui indiquer celles que je préférais, j’ai répondu sans hésiter : celles avec un diamant d’un carat ! Le prix était élevé bien entendu et le visage de John n’a pas caché son découragement...

    Cette nuit-là il prit la décision d’économiser jusqu’au jour où il pourrait m’offrir une bague avec un diamant d’un carat... Il aurait pu acheter à la place un diamant artificiel, de son vrai nom le zircone, une pierre artificielle, créé par l’homme pour ressembler au diamant. Mais le zircone n’a pas la même dureté que le diamant et surtout, avec le temps, révèle sa fausse identité...

    John éventuellement m’offrit une bague avec un vrai diamant, authentifié par un certificat indiquant les caractéristiques de la pierre... Pourtant ce diamant n’était pas parfait. John me montra les défauts visibles sous forme d’ombres près de la pointe de la pierre.”

    Il y a une leçon importante pour nous : pour être authentiques et vrais, nous n’avons pas besoin d’être parfaits ! Ce sont nos défauts, en fait, qui nous révèlent comme vrais, sincères, réels.

    Dans la vie, aujourd’hui, bien des gens font des efforts pour présenter aux autres une image lisse et parfaite d’eux-mêmes. Mais personne n’est parfait, sauf Dieu.

    N’essayez pas de gommer les défauts de votre personnalité, les erreurs de votre passé, les mauvais jugements que vous avez portés sur les autres. Au lieu d’embellir ses faiblesses et les erreurs de son passé, Paul au contraire s’en réjouissait, comme il l’affirme dans sa lettre aux Galates. Les autres seront davantage prêts à vous écouter si vous admettez vos faiblesses et vos défauts.

    Vous êtes devenu un diamant de grande valeur parce que Dieu a choisi de manifester Sa puissance à travers vos défauts et vos faiblesses !

     

     

    Bob Gass

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Par Christ qui vous fortifie

     

     

     

    Par Christ qui vous fortifie

     

     

     

    "Je puis tout par celui qui me fortifie" Philippiens 4.13

     

    Philippiens 4.13 est un verset très connu qui est souvent cité en dehors de son contexte. Il dit : « Je puis tout par Christ qui me fortifie. » Cela ne signifie pas que vous puissiez faire tout ce que vous décidez de faire juste parce que vous en avez envie.

     

    Paul parle ici spécifiquement de sa capacité à être dans le contentement quelles que soient ses circonstances, grâce à la puissance de Christ. Je crois que nous pouvons accomplir tout ce que nous avons à faire dans notre vie par la grâce de Dieu. Je pense que c’est un état d’esprit que nous devons adopter.

     

    Il n’y a rien qui soit trop lourd pour vous si vous faites confiance à Dieu. Vous pouvez supporter tout ce qui vient sur votre route parce que Dieu a promis qu’il ne permettra pas que vous soyez éprouvé au-delà de ce que vous pouvez supporter.

     

    Gardez donc une attitude positive quelle que soit votre situation actuelle et quoi qu’il se passe dans votre vie. Souriez – Dieu est à vos côtés. Arrêtez de vous énerver pour des choses que vous ne pouvez de toute manière pas changer. Dieu veut que vous sachiez qu’il a un plan personnel pour votre vie et il veut que vous acceptiez son plan unique pour vous sans le comparer à celui de quelqu’un d’autre. Vous devez croire avec confiance que Dieu sait mieux que vous-même ce dont vous avez besoin et ce que vous pouvez supporter !

     

    Ma prière pour aujourd’hui : Seigneur, comme Paul, je veux que mon contentement vienne de toi et non de mes circonstances. Montre-moi tous les jours que ton plan pour moi est parfait et que je n’ai pas à m’inquiéter.

     

     

    Joyce Meyer

     

     

    Par Christ qui vous fortifie

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Jésus revient bientôt

     

     

     

    Jésus revient bientôt

     

     

      

    Imaginons qu’un ami qui nous est cher ou un membre de notre famille parte très loin. Au moment de la séparation, pour rassurer ceux qu’il quitte, il dit : « Je reviens bientôt ! » sans préciser la date de son retour. Les amis et la famille l’attendront avec l’heureux espoir de le revoir dans les jours prochains. Mais les semaines passent, puis les mois, puis une année… et notre ami est toujours absent. On sait qu’il est vivant et qu’il se porte bien puisqu’il écrit de temps en temps, mais sa présence manque et l’heureux espoir de le revoir s’estompe peu à peu.

     

    Les plus proches l’attendent fermement puisqu’il a promis de revenir et ils s’apprêtent à le recevoir avec joie d’un jour à l’autre.

     

    Mais beaucoup d’autres pensent de moins en moins à lui jusqu’à ne plus y penser.

     

    D’autres encore qui n'ont peut-être jamais été de vrais amis le raillent disant : « Il avait pourtant promis de revenir bientôt ! »

     

    Avant d’affronter la mort, Jésus nous a laissé une promesse : « Je reviendrai et je vous prendrai auprès de moi… » (Jean 14 v.3) et tout à la fin du dernier livre de la Bible, il déclare deux fois : « Voici, je viens bientôt » (Apocalypse 22 v.7 et 12) et il confirme en disant : « Oui, je viens bientôt » (v.20)

     

    Comment nous comportons-nous dans l’attente de l’accomplissement de la promesse du retour du Seigneur Jésus ?

     

    Sommes-nous comme les plus proches qui attendent fermement et avec joie son retour d'un jour ou l'autre – peut-être aujourd'hui – et qui répondent à son injonction :  « Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l'heure. » (Matthieu 25 v.13) ?

     

    Ou sommes-nous de ceux qui oublient sa promesse et pensent plus aux choses de la terre qu’à celles du ciel ?

     

    La Bible dit aussi « que, dans les derniers jours, il viendra des moqueurs avec leurs railleries, marchant selon leurs propres convoitises, et disant : Où est la promesse de son retour ? Car, depuis que les pères sont morts, tout demeure comme dès le commencement de la création. » (2 Pierre 3 v.3-4)

     

    Il y a presque deux mille ans que le Seigneur a promis son retour et il est toujours absent (corporellement). Pourquoi donc a-t-il dit : « je viens bientôt » ? La Parole de Dieu répond à cette question :

     

    « Il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c'est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour.  

     

    Le Seigneur ne tarde pas en ce qui concerne la promesse, comme quelques-uns le croient ; mais il use de patience envers vous, voulant qu'aucun ne périsse, mais que tous viennent à la repentance. » (2 Pierre 3 v.8-9)

     

    Cher lecteur, chère lectrice, si vous n’avez pas encore confessé votre état de péché devant Dieu, sachez que le Seigneur vous aime et ne veut pas votre perdition. « Je suis vivant  dit le Seigneur, l'Éternel  je ne prends certainement pas plaisir à la mort du méchant, mais plutôt à ce que le méchant se détourne de sa voie et qu'il vive ! Détournez-vous, détournez-vous de vos mauvaises voies ! » (Ezéchiel 33 v.11)

     

    Dieu est patient envers vous, mais le temps de sa patience prendra fin. Jésus revient bientôt pour enlever son Église et l’introduire dans son ciel. Il sera alors trop tard pour ceux qui resteront, trop tard pour « venir à la repentance ». C’est maintenant qu’il faut le faire !

     

    « Voici, c'est maintenant le temps favorable, voici, c'est maintenant le jour du salut. »
    (2 Corinthiens 6 v.2) 

     

    *     *     *

     

     

    Petite histoire illustrant la façon dont le chrétien devrait attendre le retour de son Maître :

     


    Voyageant en Italie, un touriste s’arrêta un jour devant une villa célèbre par sa situation exceptionnelle, et entourée d’un magnifique jardin. Rencontrant le jardinier, celui-ci lui permit de visiter ce jardin particulièrement bien entretenu et très plaisant.

     

    – Depuis combien de temps êtes-vous ici ? demanda le touriste.

     

    – Depuis vingt-cinq ans.

     

    – Le propriétaire vient-il souvent ?

     

    – Il est venu quatre fois en vingt-cinq ans.

     

    – Quand est-il venu pour la dernière fois ?

     

    – Il y a douze ans.

     

    – Il vous écrit ses ordres, je suppose.

     

    – Jamais.

     

    – Y a-t-il quelqu'un qui exerce une surveillance ?

     

    – On me laisse pratiquement seul, il est même très rare qu'un étranger vienne jusqu'ici.

     

    – Et pourtant vous maintenez le jardin dans un ordre si parfait, comme si vous attendiez le propriétaire demain.

     

    – Aujourd'hui, Monsieur, aujourd'hui.

     

    Tous ceux qui aiment le Seigneur Jésus Christ devraient vivre comme s'ils attendaient son retour aujourd'hui même !

     

     

     

    « Bienheureux sont ces serviteurs que le Maître,
    quand il viendra, trouvera veillant ! »

    (Luc 12 v.37)

     

     

     

    (Source : la-verite-sur.fr)

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Pour vous aider à justifier votre foi

     

     

    Pour vous aider à justifier votre foi

     

     

     

    “Soyez toujours prêts à justifier votre espérance devant ceux qui vous en demandent compte.” 1 P 3.15 

    Pierre affirme : “Soyez toujours prêts à justifier...” N’imaginez pas que le Saint-Esprit vous “rappellera” des versets que vous ne connaissez pas ou que vous n’avez pas pris la peine de mémoriser ! Préparez-vous en apprenant ce que la Bible déclare, puis attendez-vous à ce que Son Esprit parle par votre bouche.


    Voici quelques versets importants pour vous aider à témoigner de votre foi:

    1- “Tous ont péché et tous sont privés de la gloire de Dieu” (Rm 3. 23).

    2- “Car le salaire du péché, c'est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Christ-Jésus notre Seigneur” (Rm 6. 23). De nos jours le mot péché est presque tabou ! Certains disent: “je suis aussi bon qu’un autre, je n’ai pas tué, je n’ai pas volé...etc.” Pourtant, aux yeux de Dieu “tous ont péché”. Aucune excuse ne compte. Mais la Bonne Nouvelle c’est que Dieu a ouvert une porte nous permettant de venir jusqu’à Lui. Cette porte s’appelle Jésus.

    3- Dieu a tant aimé le monde qu'Il a donné Son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle” (Jn 3. 16).

    4- “Jésus lui dit: Moi, Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par Moi” (Jn 14. 6). Jésus est le seul chemin, la seule porte, car Il a effacé tous nos péchés en sacrifiant Sa vie pour nous. En acceptant Son sacrifice, non seulement nous recevons la promesse de la vie éternelle, mais aussi l’assurance qu’Il nous purifie ensuite chaque jour de notre vie terrestre.

    5- “Si nous confessons nos péchés, Il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous purifier de toute injustice” (1 Jn 1. 9). Le salut est simple, à portée de tous. Comment être sûr de notre salut ?

    6- “Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu L'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé” (Rm 10. 9). Soyez ainsi prêt à justifier de votre foi !

     

     

    Bob Gass

     

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    La puissance cachée de la confession

     

     

     

    La puissance cachée de la confession

     

     

     

     

    "Ma Parole n'est-elle pas comme un feu - Oracle de l'éternel - et comme un marteau qui fait éclater le roc ?" Jérémie 23.29 

     

    A quoi pensez-vous lorsque vous entendez le mot "confession" ? Ce terme a une connotation négative pour beaucoup de personnes qui le définissent comme "le fait d'être forcé d'admettre que l'on a fait quelque chose de mal."

     

    Pourtant, lorsque nous approuvons la Parole de Dieu en la "confessant" à voix haute, le résultat est toujours positif !

    Je connais quelqu'un qui a l'habitude de dire que nous ne pouvons pas vaincre Goliath la bouche fermée. Lorsque David se préparait à combattre le géant Goliath, il a couru vers lui et a proclamé l'issue du combat à voix haute : "Aujourd'hui, l'Eternel te livre entre mes mains..." (1 Samuel 17.46).

     

    Voilà un bon exemple de la manière dont nous devons approcher nos ennemis dans notre vie. Nous devons ouvrir notre bouche et proclamer la Parole de Dieu.

     

    Je vous encourage fortement à confesser chaque jour la Parole de Dieu. A chaque fois qu'une pensée contraire à ce que dit la Bible vient à votre esprit, confessez la vérité de Sa Parole à voix haute. Vous verrez alors la puissance de la Parole vaincre le mensonge.


    Une prière pour aujourd'hui :
    Seigneur, je sais que Ta Parole est puissante... Rien ne peut tenir contre elle. à chaque fois que je me trouve dans une situation difficile, rappelle-moi de confesser Ta Parole à voix haute.

     

     

    Joyce Meyer

     

     

    La puissance cachée de la confession

    * ACCUEIL *

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Une boite à outils

     

     

     

    Une boite à outils

     

     

     

    Mettez la Parole [de Dieu] en pratique, et ne vous contentez pas de l'écouter. Jacques 1. 22

    Que ton cœur retienne mes paroles ; garde mes commandements, et tu vivras. Proverbes 4. 4

     

    Lors du mariage de deux jeunes chrétiens, le pasteur a donné un message biblique, puis il a offert une Bible de famille aux mariés, en disant : “Voici la meilleure boîte à outils que je puisse vous donner. Servez-vous-en tous les jours, elle est inusable”.

     

    Pour de nombreux croyants, la Parole de Dieu est : – un marteau qui brise le roc, la dureté du cœur (Jérémie 23. 29), – une lampe sur leur chemin (Psaume 119. 105), – une épée aiguisée pour discerner si nos pensées sont en accord avec celles de Dieu (Hébreux 4. 12).

     

    Elle apporte la joie (Jérémie 15. 16), la paix (Actes 10. 36), la nourriture et le rafraîchissement de l'âme (Psaume 36. 8). Elle est la vérité (Jean 17. 17), vivante et permanente, éternelle (1 Pierre 1. 23, 25). Elle est pure (Psaume 12. 6). Nous trouvons dans ce livre tout ce qui est nécessaire pour la vie de notre âme et le développement de nos facultés spirituelles. Mais pour qu'elle nous soit utile, il nous faut l'ouvrir et la lire régulièrement, et de manière attentive. Entraînons-nous à faire comme l'auteur du Psaume 119, le plus long de la Bible, tout entier consacré à la Parole de Dieu. Il a écrit en particulier : – “J'ai caché ta parole dans mon cœur, afin que je ne pèche pas contre toi” (v. 11). – “Jamais je n'oublierai tes préceptes, car par eux tu m'as fait vivre” (v. 93). – “Mes yeux ont devancé les veilles de la nuit pour méditer ta parole” (v. 148). – “Tu es mon refuge et mon bouclier ; je me suis attendu à ta parole” (v. 114).

     

      

    (Source : labonnesemence.com)

     

     

    Une boite à outils

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Etes-vous prêt pour le jour où … ?

     

     

     

    Etes-vous prêt pour le jour où … ?

     

     

     

    Voici Je vais faire une chose nouvelle,sur le point d’arriver…” Es 43. 19

    Si Dieu vous affirme qu’Il va vous bénir, ne prêtez pas trop attention aux circonstances dans lesquelles vous vous débattez aujourd’hui et croyez ce qu’Il vous promet. Dieu ne peut pas mentir. Il peut balayer en un rien de temps les obstacles sur votre chemin et guérir les blessures qui vous font souffrir aujourd’hui. Faites en sorte que, lorsque le calme sera rétabli par Sa main puissante, vous soyez toujours debout, ferme et assuré après le passage de l’orage.

    Aux yeux de Dieu vous êtes trop important pour être détruit par une épreuve qu’il a permis que vous subissiez afin de vous permettre d’acquérir la force de caractère et un sens profond de Son plan pour votre vie. Si vous avez survécu à l’orage, ce n’est que par la grâce de Dieu.

    Dieu vous a prouvé qu’Il peut vous faire traverser les flammes de la fournaise sans même que vos vêtements prennent l’odeur de la fumée (Dn 3. 27) ! Ou vous sortir de la fosse aux lions sans que votre peau ait subi la moindre égratignure (Dn 6.23).

    Réfléchissez à tout ce que Dieu a déjà fait dans votre vie et chantez ses louanges ! Mais ce n’est pas tout. Ecoutez ces mots :“Voici Je vais faire une chose nouvelle, sur le point d’arriver…”Alors qu’il vous semble attendre depuis une éternité de voir la main de Dieu en action, soudain les événements se précipitent. Vous vous rendez compte que Dieu est en train de tout changer, de tout bouleverser dans votre quotidien.

    L’église des premiers jours venait tout juste de naître quand nous lisons : “Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d’un vent impétueux et il remplit toute la maison où ils étaient assis” (Ac 2. 2). Quand Dieu décida de libérer Paul et Silas, nous lisons :“Tout à coup il se fit un tremblement de terre… et toutes les portes s’ouvrirent” (Ac 16. 26).

    Etes-vous prêt pour le jour où Dieu se mettra soudain à agir dans votre vie ?

     

    Bob Gass

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique