•  

    Sortis de notre cage

     

     

     

    Sortis de notre cage

     

     

     

     

    Lecture proposée : Psaume 18.4-7,17-20

     

    Il [Dieu] m’a mis au large. V. 20 

     

    Tandis qu’il se promenait à pied, l’auteur Martin Laird croisait souvent un homme accompagné de quatre Terriers Kerry Blue. Trois de ces chiens couraient à bride abattue dans les champs, alors que le quatrième restait toujours près de son maître, à courir en petits ronds. Lorsque Laird a fini par s’arrêter pour s’informer de ce comportement curieux, le maître lui a expliqué s’il s’agissait d’un chien qui avait passé la majeure partie de sa vie dans une cage. Le Terrier continuait de courir en rond comme s’il était confiné dans une boîte.

     

    La Bible nous révèle que nous sommes piégés et sans espoir, à moins que Dieu nous secoure. Le psalmiste s’est dit affligé par un ennemi, piégé dans les « liens de la mort » et « les liens du séjour des morts » qui l’avaient « enlacé » (PS 18.5,6). Confiné et enchaîné, il a crié à Dieu (V. 7), qui, dans sa toute-puissance, « étendit sa main d’en haut » et le « saisit » (V. 17). 

     

    Mon Dieu, tu dis libérer les captifs.
    Aide-nous à le croire. Aide-nous à le vivre. Je veux être libre

     

    Dieu peut en faire autant pour nous. Il peut briser nos chaînes et nous faire sortir de nos cages. Il peut nous délivrer et nous « [mettre] au large » (V. 20). Quelle tristesse qu’il nous arrive de continuer à courir en petits ronds, comme si nous étions encore confinés dans nos propres prisons ! Par sa force, puissions-nous ne plus rester captifs de la peur, de la honte et de l’oppression. Dieu nous a secourus en nous libérant des cages de la mort. Nous pouvons donc courir en toute liberté.

     

     

    Christ a rompu nos chaînes et nous a délivrés du péché
    quand nous avons mis notre foi en lui.

     

     

     

    Winn Collier
    (Source : Notre Pain Quotidien)

     

     

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Une vie abondante

     

     

     

    Une vie abondante

     

     

     

    Le voleur ne vient que pour voler, égorger et détruire ; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie et qu'elles l'aient en abondance. Jean 10.10 

     

    Dans Jean 10.10, Jésus établit une distinction claire entre lui-même et son antithèse, le voleur. Le voleur, celui dont la nature est l’opposée de la sienne, est Satan. Lorsque vous comprenez les intentions de Satan, il vous suffit de penser à leur contraire pour connaître automatiquement la mission de Jésus.

     

    Le but de Satan est de voler, de tuer et de détruire. Il veut tout vous prendre. Il veut vous ravir toute joie, paix et bonheur et anéantir les plans et les desseins de Dieu pour votre vie.

     

    Christ est venu pour que votre vie
    soit marquée par une moisson abondante et ininterrompue.

     

    La bonne nouvelle que Jésus a proclamée est à l’opposé des intentions de Satan. Jésus est venu pour nous donner la vie. Vous savez que tuer (ce que fait Satan) et donner la vie sont deux actions diamétralement opposées. Mais qu’en est-il de voler et de détruire ? C’est là que la notion de vie abondante entre en jeu.

     

    D’après le dictionnaire de l’Académie française, "abondant" signifie : "en grande quantité, copieux, très fourni". Christ est venu pour que votre vie soit marquée par une moisson abondante et ininterrompue. Ce même dictionnaire définit la moisson comme la récolte des fruits de la terre et la période où elle a lieu. Jésus est venu pour que vous récoltiez une moisson abondante dans chaque domaine de votre vie.

     

    Une mise en pratique pour aujourd’hui : Mettez votre foi en Jésus et en sa Parole ! Quoi que Satan vous ait volé, cela vous sera restitué en abondance. Là où Satan a cherché à tuer, vous récolterez une moisson abondante de vie. Là où Satan a voulu détruire, vous retrouverez santé et prospérité en abondance.

     

     

    Keith Butler
    (Source : TopChrétien)

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Surmontez les obstacles sans faillir

     

     

     

    Surmontez les obstacles sans faillir

     

     

     

     

    “Ne nous lassons pas de faire ce qui est bien, car nous moissonnerons en temps voulu, si nous ne nous relâchons pas.” Ga 6. 9 

    Les obstacles de la vie sont là pour nous faire progresser, nous rendre forts et nous remplir d’assurance à mesure que nous les surmontons. Souvenez-vous que le pictogramme chinois pour le mot obstacle est le même que pour le mot opportunité !

    En 1968 le gouvernement péruvien ouvrit un appel d’offres pour la construction d’une ligne ferroviaire reliant la capitale Lima avec le port de Callao sur l’océan Pacifique. Un ingénieur polonais, Ernest Malinoswki, présenta un projet que le président du Pérou accepta, malgré les réticences de la majorité des ingénieurs-conseils de l’époque, car cette ligne devait s’élever à une altitude de plus de 4000m et traverser vallées et montagnes grâce à la construction
    d’une soixantaine de ponts en acier et d’autant de tunnels. Plusieurs itinéraires, jugés impossibles, furent abandonnés avant que Malinowski n’en détermine un qu’il entreprit de suivre. La ligne fut construite en trois sections, la dernière achevée en 1908, après la mort de l’ingénieur polonais survenue en 1899.

    L’impossible fut accompli grâce à la ténacité de Malinowski qui, interrogé sur le chemin à suivre à travers les Andes apparemment impossibles à franchir, répondit: “Je mettrais des rails sur les sentiers qu’empruntent les lamas !” Considérée encore aujourd’hui comme l’un des plus grands projets de construction humaine, cette ligne ferroviaire demeura la plus élevée au monde jusqu’en 2006, quand fut ouverte la ligne reliant la Chine au Tibet, dont le point culminant dépasse de seulement 200m le chemin de fer Trans-Andéen ! Avec Dieu les obstacles peuvent devenir des tremplins pour atteindre des objectifs réputés impossibles. Sa parole pour vous aujourd’hui est : ne vous découragez pas, ne vous relâchez pas, la victoire est au bout du tunnel !

     

     

    Bob Gass

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Voulez-vous marcher sur l'eau ?

     

     

    Voulez-vous marcher sur l'eau ?

     

     

     

     

    “Seigneur, ordonne que j’aille vers Toi sur les eaux. Et Il dit : viens.” Mt 14. 28-29 


    Nous lisons : “Pierre sortit de la barque pour aller vers Jésus. Mais voyant que le vent était fort, il eut peur ; comme il commençait à s’enfoncer il s’écria : Seigneur, sauve-moi. Aussitôt Jésus étendit la main et le saisit” (Mt 17. 29-31).

    Remarquez trois détails :

    1- il faut plus d’un pas pour arriver jusqu’à Lui ! Pierre n’est pas sorti d’une petite barque à rames pour 2 personnes, mais d’un grand bateau de pêche. Il n’a pas enjambé un bastingage de 30 cm de haut, mais il est probablement descendu du bateau par l’échelle de corde avant de marcher sur les eaux, les yeux rivés sur Jésus. Autrement dit, en persévérant !

    2- personne ne marche sans jamais varier son rythme ou sa vitesse. Une minute vous avez l’impression de marcher avec sûreté, la minute suivante vous commencez à couler ! Les “et si…” s’accumulent dans votre esprit pour vous faire défaillir : et si vous vous retrouviez trop loin du bateau, sans pouvoir rejoindre la terre ferme ? Et si l’argent dont vous avez besoin ne se matérialisait pas ? Et si le cancer revenait ? Et si votre enfant ne revenait jamais à la maison ? La foi réelle, c’est de pouvoir tenir ferme et demeurer calme au cœur de situations qui vous faisaient couler naguère. C’est pouvoir déclarer haut et fort : “Avant je parlais de la présence de Dieu dans ma vie, maintenant je marche dans la puissance que Dieu me procure chaque jour.”

    3- la puissance de Dieu est destinée aux gens qui sont en train de couler ! N’importe qui est capable d’investir dans une compagnie dont les actions grimpent en Bourse, mais Dieu en capable d’investir dans une entreprise en train de couler ! Ecoutez Sa parole : “Il donne de la force à celui qui est fatigué, et Il augmente la vigueur de celui qui tombe dans la défaillance” (Es 40. 29). Si vous vous sentez couler, criez à Jésus : Il sera là pour vous repêcher !

     

     

    Bob Gass

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Enterrer les mauvais souvenirs

     

     

     

    Enterrer les mauvais souvenirs

     

     

     

    « Tu en as aboli tout souvenir » Esa 26.14 

     

    Les psychologues nous disent qu’une personne sur trois a été un jour victime de violence physique, morale ou sexuelle. Mais beaucoup vont avoir honte d’en parler ! Ils se complaisent dans la rancune, non seulement envers l’agresseur, mais également envers ceux qui auraient dû les protéger et ne l’ont pas fait. En fait, s’ils n’obtiennent pas d’aide, le souvenir de ce qu’ils ont subi peut leur nuire davantage que l’événement en lui-même.

     

    Si vous avez été victime d’abus, voici quelques versets qui vous serviront dans la prière : « Éternel ! […] tu es mon refuge, mon partage sur la terre des vivants. Sois attentif à mon cri ! Car je suis très affaibli. Délivre-moi [des souvenirs] qui me poursuivent car ils sont plus forts que moi. Fais sortir mon âme de la prison [du passé], afin que je célèbre ton nom » (Ps 142.6–8). « Éternel, […] d’autres seigneurs que toi ont dominé sur nous ; mais c’est grâce à toi seul que nous invoquons ton nom. Les morts ne revivront pas […] tu les as exterminés, et tu en as aboli tout souvenir » (Esa 26.13–14).

     

    Maintenant, guidé(e) par votre volonté et non par vos sentiments, pardonnez à la personne qui vous a fait du mal, et vous serez libéré(e) de son influence sur vous ! Une fois que c’est fait, placez-la dans les mains de Dieu et laissez-le s’en occuper. Refusez de rester victime. Plutôt que de vivre encore dans la honte et le secret, mettez-vous à témoigner aux autres de la puissance de Dieu qui peut « [guérir] ceux qui ont le cœur brisé et [panser] leurs blessures (Ps 147.3).

     

     

    Bob Gass

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Aimer sans mesure

     

     

     

    Aimer sans mesure

     

     

     

     

    Lecture proposée :: Ésaïe 46.3-10

     

    [Je] l’ai fait, et je veux encore vous porter, vous soutenir et vous sauver. V. 4 

     

    Lorsque mon Labrador veut attirer mon attention, il lui arrive parfois de prendre quelque chose qui m’appartient et de parader devant moi. Un matin où j’écrivais à mon bureau avec le dos tourné, Max m’a chipé mon portefeuille avant de s’enfuir avec. En comprenant toutefois que je ne l’avais pas vu faire, il est revenu me pousser de son museau – mon portefeuille dans la gueule, les yeux dansants et la queue frétillante, me narguant pour que je joue avec lui.  

     

    Les pitreries de Max m’ont fait rire, mais elles m’ont aussi rappelé mes limites quand il s’agit de prêter mon attention aux gens. Il m’arrive si souvent d’avoir l’intention de passer du temps avec mes proches et mes amis, mais d’autres choses viennent accaparer mon attention ; et avant même que je m’en rendre compte, la journée s’est écoulée et de l’amour n’a pas été donné.  

     

    Jésus, tu as toujours du temps à m'accorder, aide-moi à en vivre chaque instant pour toi !

     

    Comme il est réconfortant de savoir que notre Père céleste, omnipuissant et intime, sait prendre bien soin de chacun de nous – nous conservant le souffle toute notre vie. Il atteste ainsi cette vérité : « Jusqu’à votre vieillesse je vous soutiendrai ; je l’ai fait, et je veux encore vous porter » (ÉS 46.4). 

     

    Dieu a toujours du temps à nous accorder. Il comprend tous les aspects de notre situation, aussi complexe ou difficile soit-elle, et est là chaque fois que nous faisons appel à son aide dans la prière. Nous n’avons jamais à faire la queue pour obtenir l’amour infini de notre Sauveur.

     

     

    Dieu a toujours du temps à nous accorder.

     

     

    James Banks
    (Source : Notre Pain Quotidien)

     

     

     

     

     * ACCUEIL *

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Port d'attache

     

     

     

    Port d'attache

     

     

     

    Lecture proposée : Éphésiens 3.14-21

     

    [En] sorte que Christ habite dans vos cœurs par la foi. V. 17 

     

    Quelques années après la perte tragique de leurs conjointe et conjoint, Robbie et Sabrina sont tombés amoureux l’un de l’autre, se sont mariés et ont formé ensemble une famille reconstituée. Ils ont bâti un nouveau foyer, auquel ils ont donné le nom de Havilah (un mot hébreu signifiant « se tordre de douleur » et « aller de l’avant »). Ce nom désigne le fait de rendre une chose belle par la souffrance. Ce couple dit qu’il n’a pas bâti son foyer pour oublier son passé, mais pour « ramener de la vie parmi les cendres, célébrer l’espoir ». Pour eux, « c’est un lieu d’appartenance où célébrer la vie et où tous s’attachent à la promesse d’un avenir meilleur ».

     

    Voilà qui illustre magnifiquement notre vie en Jésus. Il retire notre vie des cendres et devient pour nous un port d’attache. Lorsque nous le recevons, il établit sa demeure dans notre cœur (ÉP 3.17). Dieu nous adopte dans sa famille par l’intermédiaire de Jésus, si bien que nous lui appartenons (1.5,6).me si nous traversons des temps difficiles, il peut les faire concourir à notre bien.

     

    Jésus, merci pour une vie faite d'espoir, maintenant et de toute éternité

     

    Chaque jour, nous avons l’occasion d’apprendre à mieux comprendre Dieu en goûtant son amour et en célébrant ce qu’il nous a donné. En lui, nous trouvons une plénitude de vie qu’il nous serait impossible d’avoir sans lui (3.19). Et nous avons la promesse que cette relation durera éternellement. Jésus est notre port d’attache, notre raison de célébrer la vie, ainsi que notre espoir pour aujourd’hui et pour l’éternité.

     

    Lorsque nous acceptons Christ comme notre Sauveur,
    une transformation s’opère dans notre vie.

     

      

    Anne Cetas

    (Source : Notre Pain Quotidien)

     

    Port d'attache

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Quand nous avons le droit de dire "non"

     

     

     

    Quand nous avons le droit de dire "non"

     

     

     

    « Est-ce moi qui ai conçu ce peuple ? Est-ce moi qui l'ai enfanté, pour que tu me dises : Porte-le sur ton sein, comme le nourricier porte un enfant, jusqu'au pays que tu as juré à ses pères de lui donner ? » Nombres 11.12

     

    Dans Nombres 11, Moïse nous donne un exemple de ce que nous pouvons faire lorsque nous sommes sous pression. Et quelle pression ! Il conduisait les Israélites dans le désert pour un voyage de 11 jours, qui a fini par durer quarante ans ! Le peuple était déprimé et se lamentait sur sa situation.

     

    Au verset 14, Moïse dit à Dieu : « Je ne puis pas, à moi seul, porter tout ce peuple, car il est trop lourd pour moi. » Comme Moïse, nous avons le droit de dire « J’ai atteint mes limites. » Oui, l’écriture dit: « Je puis tout par celui qui me fortifie » (Philippiens 4.13), mais ce verset parle en réalité des diverses épreuves et situations difficiles que Dieu nous aide à traverser.

     

    Il ne signifie pas que nous devons accepter des responsabilités au point de nous épuiser complètement, comme la femme qui élève cinq enfants, travaille à plein temps, sert au conseil d’administration de l’église, etc.

     

    Parfois c’est simplement trop et nous avons le droit de faire ce constat. Vous avez également le droit de dire « non » à certaines choses, de manière à ce que vous puissiez réellement profiter de la vie telle que Dieu l’a prévu. Voici la bonne nouvelle : vous et moi n’avons pas besoin d’être comme les autres ou de rechercher à tout prix à avoir le même rythme de vie.

     

    Dieu a créé certaines personnes avec la capacité de supporter une grande masse de travail, mais beaucoup n’ont pas été créées de cette manière. Chacun de nous doit vivre selon la manière dont Dieu nous a créés, sans avoir à nous en excuser.

     

    Nous devons trouver notre équilibre personnel dans les responsabilités que Dieu a prévues que nous assumions, afin que nous puissions jouir de la vie au lieu de nous rendre malades à cause du stress et d’une pression trop élevés. Lorsque vous atteignez vos limites, tournez-vous vers Dieu comme Moïse l’a fait. Il va vous aider à trouver un style de vie plus raisonnable et plus sain.

     

    Ma prière pour aujourd’hui : Seigneur, j’ai parfois du mal à ralentir mon rythme de vie et à refuser certains engagements. Aide-moi à trouver un équilibre dans mes responsabilités, le rythme pour lequel tu m’as créé, afin que je puisse vivre paisiblement et jouir de la vie.

     

     

    Joyce Meyer
    (Source : joycemeyer.fr)

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Telle était la pensée orgueilleuse de Pharaon

     

     

     

    Telle était la pensée orgueilleuse de Pharaon

     

     

     

    "Ils sont embarrassés dans le pays, le désert les a enfermés." Exode 14:3 VO.

     

    Telle était la pensée orgueilleuse de Pharaon, son voeu, son désir; mais il avait parlé trop vite, et surtout, il avait compté sans Dieu; Il avait oublié qu'Israël était sorti "la main levée", signe visible qu'il reconnaissait et réclamait l'autorité du ciel. Exode 14:8.

     

    Embarrassé dans le désert... dans une situation compliquée, sans issue, serait-ce votre cas? Et Pharaon vous défie et se moque! Le désert vous a enfermé, vous ne voyez aucune porte de sortie; l'ennemi siffle à vos oreilles son triomphe et ses tentations? Comme Israël, vous avez entendu l'appel; vous avez répondu et obéi, et maintenant... tout semble dire que vous vous êtes trompé! Le Seigneur avait parlé, vous aviez répondu, Il avait conduit vos premiers pas, puis les difficultés sont survenues... Et l'accusateur vous souffle son "Ils sont embarrassés dans le pays".

     

    Chrétien... vous avez été racheté par le sang, appelé par grâce à servir le Seigneur, et vous faites partie de ce peuple de l'alliance, à la main levée. Vous vous reposez sur les promesses qui ne peuvent faillir. Rien n'est changé, ni dans les promesses, ni dans Celui qui les a faites, et le "pays" ou le "désert" ne peuvent les affecter.

     

    A cause des promesses, et grâce à Sa puissance, Dieu va vous frayer un chemin dans "ce désert qui vous enferme". Cette expérience était nécessaire pour vous apprendre à vivre de Ses promesses et à Le mettre à l'épreuve. En ce moment même où vous croyez être enfermé, où tout semble perdu, Dieu vient avec Sa délivrance. Il n'est pas limité en quoi que ce soit... et pour vous aussi, Il a une "Mer Rouge" où Il va vous frayer un sentier. Il répond toujours à "la main levée" de Son enfant. Votre geste de foi et de soumission à Son autorité aura une réponse du ciel. Exode 14:8.

     

    Avant demain peut-être Sa délivrance sera là... pourquoi douter? Vous désirez connaître Celui qui ouvre des portes que personne ne ferme... c'est pourquoi Il permet l'expérience qui semble vous "enfermer" dans le désert! Par la foi, "regardez la délivrance que l'Eternel va vous accorder"! Exode 14:13.

     

     

    H.E. Alexander
    (Source : Manne du matin / bible-ouverte.ch)

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Soyez créatif/ve en cette nouvelle année

     

     

     

    Soyez créatif/ve en cette nouvelle année

     

     

      

    (...) Je l’ai rempli de l’Esprit de Dieu qui lui confère de l’habileté, de l’intelligence et de la compétence pour exécuter toutes sortes d’ouvrages. Exode 31.3 

     

    L’une des capacités humaines des plus extraordinaires, c’est la capacité de création. Depuis l’origine des temps, les hommes n’ont cessé d’inventer et de créer des milliers de machines, d’outils, d’œuvres d’art… Cette capacité est un don divin. Dans le livre de l’Exode il nous est parlé d’un certain Oholiab à qui Dieu avait donné une habileté particulière pour inventer : "(...) habile à graver, à inventer, et à broder…" (Exode 38.23)Il est essentiel de se laisser inspirer par cette capacité de création que Dieu nous a donnée. 

     

    Il est essentiel de se laisser inspirer
    par cette capacité de création que Dieu nous a donnée.

     

    Lorsque Hudson Taylor est arrivé en Chine au milieu du XIXème siècle, il a trouvé des missionnaires qui n’avaient pas gagné un seul Chinois à la cause de l’Évangile. Les offices se faisaient en anglais, seuls les Anglais expatriés venaient aux réunions. Hudson Taylor a alors décidé de s’habiller à la chinoise, de teindre ses cheveux blonds en noir, et par-dessus cela, de s’attacher des nattes noires artificielles. Ensuite, il a prêché en chinois et il ne fallut pas attendre longtemps pour que de nombreux Chinois reçoivent Christ comme leur Sauveur. La mission, à l’intérieur de la Chine lancée par cet homme, fut l’une des missions qui gagna le plus d’âmes à cette époque.

     

    Ne refaites pas ce qui a été fait hier et qui n’a aucune utilité. Seuls les fous refont des gestes inutiles et qui n’ont aucun sens ni aucune utilité. Souvenons-nous que si les objectifs que nous nous fixons sont toujours les mêmes, les moyens pour les atteindre peuvent évoluer. 

     

    Si, dans un pays musulman, le jour férié est le vendredi, rien ne nous oblige à tenir les offices le dimanche matin ; ils doivent être faits le vendredi. C’est cette capacité d’adaptation et de créativité qui a permis à William Booth d’atteindre les pauvres des quartiers mal famés de Londres en créant l’Armée du Salut, dont le slogan fut : " Soupe, Savon, Salut".

     

    On raconte qu’un pauvre paysan était désespéré car, chaque année au printemps, des inondations ravageaient ses poulaillers et détruisaient une partie de son élevage. Alors qu’il se plaignait de cela auprès de son épouse, celle-ci lui dit : "Mais fais donc un élevage de canards !" 

     

    Un défi pour la nouvelle année : 

     

    Parfois, nous nous plaignons de ce qui ne marche pas ici ou là, mais avez-vous songé à demander à Dieu de nous donner l’intelligence d’être créatif(ve) face à ces situations ? Retenez ce que Dieu nous dit : "Invoque-moi, et je te répondrai, je t’annoncerai de grandes choses, des choses cachées, que tu ne connais pas." (Jérémie 33.3) Dieu veut inspirer votre créativité.

     

     

     

    Paul Calzada
    (Source : TopChrétien)

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Regardez de l'endroit où vous êtes

     

     

     

    Regardez de l'endroit où vous êtes

     

     

     

     

     

    « L'éternel dit à Abram, après que Loth se fut séparé de lui: Lève donc les yeux et, de l'endroit où tu es, regarde vers le nord et le midi, vers l'est et l'ouest; » Genèse 13.14

     

    Il semblerait que la vie se débrouille toujours pour nous emmener à une étape où nous devons prendre un nouveau départ.

     

    Dans la Bible, Abram s’est retrouvé dans la position où son neveu Lot avait choisi la meilleure partie du pays, lui laissant les terres les moins avantageuses. Mais Dieu n’a pas abandonné Abram. Il s’est manifesté à lui et lui a donné une vision toute neuve. J’aime ce que le Seigneur a dit à Abram après que lui et Lot se soient répartis les terres. Il lui a dit: « Lève donc les yeux et, de l’endroit où tu es, regarde.

     

    Cette expression « regarde de l’endroit où tu es » me touche. C’est le point d’un nouveau départ… de quelque chose d’inconnu. Dieu Lui-même nous amène dans ce lieu de temps à autres. Peut-être est-ce votre cas en ce moment même.

     

    Peut-être voulez-vous arrêter une mauvaise habitude ou raviver un rêve enfoui. Peut-être voulez-vous laisser à Dieu la gestion de vos finances, commencer votre propre entreprise, écrire un livre…

     

    Quoique ce soit, Dieu pourrait bien être en train de vous dire de commencer dès maintenant. C’est peut-être maintenant le temps d’un nouveau départ pour vous ! Après que Dieu ait dit à Abram de regarder de l’endroit où il se trouvait, il lui dit: « Lève-toi, parcours le pays en long et en large, car je te le donnerai. » (Genèse 13.17)

     

    Dieu est peut- être en train de vous dire de vous lever et de vous emparer de votre rêve, de votre vision, de votre mission… ou de votre vie, simplement parce qu’il vous la donne. Votre part consiste maintenant à avancer.

     

    Faites ce que vous avez à faire. Ce ne sera peut-être pas facile. Cela prendra sûrement du temps. Mais faites confiance à Dieu et allez vous emparer de ce que Dieu vous a montré. Regardez de l’endroit où vous êtes maintenant – et allez-y !

     

    Ma prière pour aujourd’hui : Seigneur, aide-moi à regarder de l’endroit où je me trouve, sans regarder au passé. Je te remercie pour ce nouveau départ que tu m’offres. Je vais m’y engager avec courage et avancer dans l’appel que tu as pour moi.

     

     

     

     

     

    Joyce Meyer

     

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique