• * DOSSIERS DU COEUR *

     

    *Dossiers du Coeur*

     

    Sommaire : ici

     

  •  

     

    Dieu est notre soutien

     

     

    1. Tenez-bon !

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Cette semaine, nous allons voir ensemble que Dieu est fort, qu'il est puissant, qu'il vous encourage, et que son désir est de vous porter et vous soutenir…! Êtes-vous prêt(e)...?  

     

    Dans l'Ancien Testament nous pouvons lire l'histoire du peuple de Dieu et de son périple depuis sa sortie d'Égypte, jusqu'à son entrée dans le pays promis. Tout ceci ne s'est pas fait sans combat bien sûr, mais Dieu était avec eux.

     

    Aujourd'hui, j'aimerais vous parler d'un épisode en particulier. Un jour où des ennemis vinrent attaquer Israël, Moïse reçut de Dieu une stratégie spéciale… Moïse devait monter sur la montagne pour prier et Josué devait combattre dans la vallée.

     

    Nous lisons ceci dans La Bible : "Lorsque Moïse élevait sa main, Israël était le plus fort ; et lorsqu'il baissait sa main, Amalek était le plus fort." (Lire Exode 17.11.)

     

    Moïse n’était pas seul. Aaron et Hur soutenaient ses mains. C'est ce que nous lisons dans la Parole de Dieu : "Les mains de Moïse étant fatiguées, ils prirent une pierre qu'ils placèrent sous lui, et il s'assit dessus. Aaron et Hur soutenaient ses mains, l'un d'un côté, l'autre de l'autre ; et ses mains restèrent fermes jusqu'au coucher du soleil." (Lire Exode 17.12.)

     

    Parfois nous avons besoin que quelqu'un nous aide et nous tienne les bras. Que quelqu'un nous soutienne par une parole, un sourire, un mot d'encouragement. C'est ce que je désire faire avec "Un Miracle Chaque Jour".

     

    Je veux vous aider à tenir les bras levés et vous dire en ce jour : ne baissez pas les bras Mon ami(e). Dieu n'a pas dit son dernier mot. La victoire est pour vous. Le pays promis est devant vous. Courage…! Tenez-bon…! C’est à l'ennemi d'abandonner, pas à vous. Vous êtes plus que vainqueur par celui qui vous aime…!

     

    Et n'oubliez pas, votre Josué, le Seigneur Jésus, a déjà remporté la victoire. Il est vainqueur et vous êtes plus que vainqueur !

     

    Je vous invite à terminer par la prière : "Seigneur, je te remercie pour ta Parole qui m'encourage et fortifie mon âme. Je te demande de m'aider à tenir bon, à me battre, à croire en toi encore et encore. Je confesse que la victoire est pour moi, parce que tu me l'as donnée, parce que tu as vaincu pour moi. Merci pour toutes tes grâces et tous tes bienfaits. Au nom de Jésus. Amen."

     

    Merci d'exister,

     

     

     

     

    2. C'est VOUS qu'il appelle

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Je suis très touché par tous les emails que je reçois chaque jour des lectrices et lecteurs de Un Miracle Chaque Jour. Parfois, certains de ces témoignages me remplissent de joie, en particulier ceux qui disent : "Ma vie a été changée, transformée. Je sais maintenant que Dieu m’aime de façon inconditionnelle". Je rends gloire à Dieu pour cela.

     

    D’autres fois, certains emails me poussent dans la prière, voire dans les larmes lorsque je lis des situations vraiment difficiles.

     

    J’aimerais vous dire en ce jour : vous êtes courageux(se), vous avez la force nécessaire... le Seigneur l’a déposée en vous. Vous n’êtes pas sans ressources, vous n’êtes pas sans possibilités car ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu. Dieu a mis en vous son Esprit, sa présence, sa vie, son amour.

     

    Je crois de tout cœur que vous allez gravir cette montagne, traverser cette mer tumultueuse, passer de l’autre bord, sortir de ce tunnel et voir poindre la lumière. Courage Mon ami(e), courage...! Le Seigneur n’a pas dit son dernier mot et souvenez-vous que les impossibilités des hommes sont des possibilités d'agir pour Dieu, et que nos extrémités sont des opportunités pour le Seigneur de manifester son secours qui ne manque jamais dans la détresse. (Lire Psaume 46.2.)

     

    Oui, vous avez de la force…! Oui, vous avez du courage parce que le Seigneur a mis cela en vous. Je le sais et je le crois. "Fortifie-toi maintenant et prends courage, car c’est toi qui fera entrer le peuple dans ce pays" a dit Dieu un jour à un homme (voir Josué 1.6) et aujourd’hui, il vous le dit aussi : "Fortifie-toi et prends courage, c’est toi que j'appelle Mon ami(e)."

     

    J'aimerais prier pour vous maintenant : "Seigneur, je te remets Mon ami(e). Je prie que ta paix l'entoure maintenant, je prie que ton amour parfait chasse toute crainte en lui/en elle. Je te demande de remplir ton enfant de ta force et de ton courage à présent. Dans le merveilleux nom de Jésus…! Amen."

     

    Merci d'exister,

     

     

     

     

     

    3. Lâchez prise, il est Dieu

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Le psaume 46.11 nous dit : "Arrêtez, et sachez que je suis Dieu...!"

     

    Le mot hébreu pour arrêter est "raphah". On pourrait le traduire par : relâcher, laisser aller, être tranquille. Et pour prendre une expression plus actuelle : "Lâchez prise et sachez que je suis Dieu."

     

    Lâcher prise et s'approcher de Dieu… La Bible dit : "Approchons-nous du trône de la grâce [...] pour être secourus dans nos besoins." (Lire Hébreux 4.1.)

     

    Cela me rappelle l'histoire de la reine Esther (que vous pouvez lire dans le livre d'Esther). Un jour, alors que le peuple juif était voué à l’extermination par le méchant Aman, elle décida de prier, de jeûner, de chercher le Seigneur. Trois jours après, elle se rendit auprès du roi qui lui tendit son sceptre.

     

    Le roi lui dit : "Qu'as-tu, reine Esther, et que désires-tu...? Même si tu réclames la moitié du royaume, elle te sera donnée." (Lire Esther 5.3.)

     

    C’est une belle image de la possibilité que nous avons de nous approcher aujourd’hui du trône de la grâce. Vous avez libre accès au sanctuaire de Dieu par le sacrifice et le sang de Jésus. Non grâce à vos mérites, mais grâce aux siens.

     

    Venez en ce jour, apportez au Seigneur ce qui vous pèse, vos fardeaux et lâchez prise. Laissez-lui gérer cette situation, cette maladie, cette relation difficile…

     

    Le Seigneur vous dit en ce jour : "Arrête, lâche prise, sois tranquille et sache que je suis Dieu. En moi, il n’y a rien d’impossible. Je peux tout changer, tout transformer car je suis l’Éternel, le Tout-Puissant."

     

    Je vous invite à écouter ce chant de Luc Dumont, "Je te donne tout" en version acoustique. Laissez aller tout ce qui vous pèse dans la présence de Dieu à l'écoute de cette magnifique louange. 

     

    Que votre journée soit bénie, Mon ami(e)...!

     

    Merci d'exister,

     

     

     

     

     

     

    4. RIEN ne peut vous séparer de Dieu !

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    La vie est un cadeau de Dieu, un miracle extraordinaire… qui apporte son lot de réjouissances, d'espoirs, de victoires. Mais qui dit victoire dit aussi combat…

     

    Faites-vous face à un combat actuellement...? Est-ce la fatigue, la maladie, la persécution, le divorce, la peur, l'abattement...?

     

    En tout cela, la Parole de Dieu vous assure que rien ne vous séparera de l'amour de Jésus. C'est ce qu'évoque Romains 8.35 : "Qui nous séparera de l’amour de Christ...? Sera-ce la tribulation, ou l'angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l'épée...?"

     

    Jésus lui-même vous encourage lorsqu'il dit : "Vous aurez des tribulations (des épreuves, afflictions, angoisses) dans le monde ; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde." (Lire Jean 16.33.)

     

    Oui, vous pouvez connaître des épreuves et même des persécutions, mais Jésus est avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. (Lire Matthieu 28.20.)

     

    Prenez courage, Mon ami(e). Les tribulations ne peuvent pas vous séparer de son amour. Bien au contraire...

     

    • Vos impossibilités deviennent des possibilités pour Dieu.
    • Vos "bouts du rouleau" deviennent des commencements grâce à lui.
    • Vos faiblesses, il les transforme en force.
    • Vos épreuves vont devenir un puissant témoignage à sa gloire.

     

    Je vous invite à prier avec moi à présent : "Seigneur Jésus, merci de ce que RIEN ne peut me séparer de toi, de ton amour, de ta présence. Tu es et tu resteras mon Dieu : dans les bons comme dans les mauvais moments, dans la joie comme dans la tristesse, dans la richesse comme dans la pauvreté, dans la santé comme dans la maladie. Tu es mon Dieu et je t'aime. Je te fais confiance pour me mener à bon port, pour me conduire et me donner la victoire. Que ton nom soit béni à jamais. Amen."

     


    Merci d'exister,

     

     

     

     

    5. Etes-vous découragé(e) ?

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    De nombreuses fois j’ai eu envie de m’arrêter. Le découragement me gagnait. Je me disais : À quoi bon te suivre Seigneur...? À quoi bon te servir...? Aujourd'hui, je vous partage un passage de la Bible qui m'encourage et que j'aime beaucoup. Il s'agit du Psaume 1.1-3 : "Heureux l'homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, qui ne s'arrête pas sur la voie des pécheurs, et qui ne s'assied pas en compagnie des moqueurs, mais qui trouve son plaisir dans la loi de l'Éternel, et qui la médite jour et nuit...! Il est comme un arbre planté près d'un courant d'eau, qui donne son fruit en sa saison, et dont le feuillage ne se flétrit point : tout ce qu'il fait lui réussit."

     

    Saviez-vous que dans la Parole de Dieu on trouve de nombreux exemples d’hommes et de femmes qui sont passés par ce désir d'arrêter et de tout "balancer"...?

     

    Par exemple, Élie, le grand prophète de Dieu. Après avoir reçu un courrier d’accusations et de menaces de la méchante Jézabel, il a demandé à Dieu de reprendre sa vie. Il voulait mourir. (lire 1 Rois 19.2-8.)

     

    Le secret, c’est de ne pas s’arrêter mais de continuer, de persévérer. L’ange de Dieu "força" Élie à manger. Et avec la force qu’il reçut au travers de cette nourriture divine, il marcha de nouveau. Et quelle marche...! 40 jours et 40 nuits jusqu’à la montagne de Dieu.

     

    "Percez et vous verrez...!" a dit quelqu’un... Mon ami(e), je crois que vous êtes à l’aube d’une percée, d’une bénédiction, d’une grâce de Dieu dans votre vie.

     

    Ne vous arrêtez pas. Et surtout pas sur la voie des pécheurs. S’arrêter sur la voie des pécheurs conduit à la tristesse et vous rendrait malheureux(se). Alors, même si le chemin semble étroit, continuez à y marcher... Tôt ou tard vous y croiserez votre bénédiction.

     

    Permettez-moi de prier pour vous : "Seigneur, je te remets Mon ami(e). Je te demande de le(la) relever, de lui donner des forces nouvelles, un espoir nouveau…! Que ta joie soit sa force. Donne-lui de persévérer avec toi, dans ton plan et dans tes voies. Au nom de Jésus, amen."

     

    Merci d'exister,

     

     

     

     

     

    6. Il vient relever le faible

     

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Récemment, j’ai été particulièrement touché par ce chant "Relever le faible" du groupe Glorious dont voici le premières paroles :

     

    Au-delà des océans, tu es venu me chercher 

     

    Au-delà de mes tourments, ton amour a triomphé 

     

    Montre-moi la splendeur et la beauté qu’il y a 

     

    À t’obéir de tout cœur, à se confier à ta voix...! 

     

    Tu viens relever le faible, tu le prends dans tes bras 

     

    Tu le conduis vers ton Père, qui le console ici-bas 

     

    Entends le cri de ma prière, sois mon secours et ma joie 

     

    Passé de l’ombre à ta lumière, j’ai mis mon espoir en toi...! 

     

    Le chant continue, mais j’aimerais approfondir une phrase du refrain avec vous : tu viens relever le faible. Peut-être aujourd’hui vous sentez-vous faible : moralement, physiquement, émotionnellement, relationnellement ou spirituellement. Jésus est venu pour chercher et sauver. Il a dit : "Ce ne sont pas les bien portants qui ont besoin de médecin mais les malades." (Lire Matthieu 9.12.)

     

    Jésus est vraiment venu chercher, relever, sauver ceux qui sont perdus, ceux qui sont faibles et abattus. Tu viens relever le faible, tu le prends dans tes bras… quelle puissante vérité…! Vraiment, le Seigneur nous prend dans ses bras d’amour. Il VOUS prend en ce jour dans ses bras d’amour Mon ami(e). Il vous conduit vers le Père, il vous console ici-bas.

     

    Jésus ne nous a pas laissés seuls, il a envoyé l’Esprit Saint, très justement appelé le consolateur. Dieu sait combien nous avons besoin de consolation. Et l'Esprit Saint, le consolateur, est tous les jours avec vous et même, il vit en vous.

     

    Vous êtes le temple du Saint-Esprit, alors laissez-le vous renouveler maintenant, vous consoler, vous fortifier, vous relever. Le chant continue en disant : Entends le cri de ma prière, sois mon secours et ma joie. Assurément, Dieu entend... "Quand un malheureux crie, l’Éternel entend, et il le sauve de toutes ses détresses." (Lire Psaume 34.7.)

     

    Dieu entend vos prières. En ce jour, je vous invite vraiment à lui faire connaître vos besoins. Placez votre espoir en lui car Dieu est un secours qui ne manque jamais dans la détresse.

     

    À présent, je vous invite à prendre quelques minutes pour regarder le clip vidéo de ce chant : "Relever le faible".

     

    Je prie et déclare que pendant ce chant, le Seigneur va vous visiter et vous renouveler. Préparez-vous :-)

     

    Merci d'exister,

     

     

     

     

     

     

     

    7. Dieu change les vies… et la vôtre aussi

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Voici ce que m’écrivait Vanessa. Cela m’a beaucoup ému et j’ai pensé que cela pourrait vous encourager pour votre vie ou la vie de ceux qui vous sont chers et pour lesquels vous ne voyez aucune solution.

     

    "Je suis une jeune fille de 28 ans. Je suis très heureuse de lire vos messages chaque jour. 

     

    J'ai eu une enfance compliquée. Mes parents ont divorcé quand j'avais 3 ans, ma mère est partie et nous a abandonnés à notre père. Nous avons connu la faim, l’humiliation, le désir pour des choses que nous ne pouvions pas nous offrir à cause du manque d'argent. Je souffrais beaucoup intérieurement, je manquais de confiance en moi, je me sentais toujours inférieure aux autres et je croyais que je ne valais pas grand-chose. 

     

    J'ai grandi avec un papa qui était pasteur mais ce que je ne savais pas, c'est que Dieu est mon vrai Père. J’ai réalisé cela à l’âge de 28 ans et donc, pendant toutes ces années le diable m'a menti et m'a torturée.  

     

    Au cours de cette année-là, Dieu s'est révélé à moi au travers d'un songe et m'a montré qu'il était proche de moi et que pendant tout ce temps, il a toujours été à mes côtés et qu'il m'a toujours aimée. Quand je me suis réveillée, j'avais les larmes aux yeux ; je me suis agenouillée et j'ai prié. Ce jour-là, j'ai ressenti l'amour de Dieu m'envahir et j'ai dès lors commencé une relation avec lui.  

     

    J'ai pu expérimenter le Saint-Esprit comme une véritable personne et non comme une simple force. J'ai fait de lui mon confident, mon partenaire, mon associé. C'est une personne divine, puissante, humble, douce et qui prend plaisir à notre bonheur.  

     

    Depuis ces moments inoubliables, ma vie a complètement changé. Je suis une nouvelle créature, les choses anciennes sont passées. Aujourd'hui je vis pleinement ma vie, j'affronte les défis avec courage, j’ai confiance en moi et en Dieu, je sais maintenant que je ne suis inférieure à personne mais simplement que nous sommes tous différents les uns des autres. J’aime Dieu de tout mon cœur, de toute mon âme et de toute ma pensée.  

     

    J’ai souhaité donner ce témoignage afin de fortifier toutes les personnes qui, en ce moment, sont dans des situations de tristesse, de dépression, de manque d'assurance, de rejet, de solitude... Je veux que vous sachiez que Dieu est notre Père ; faites-lui confiance, croyez en lui, il peut transformer une vie de gâchis en un véritable tremplin."  

     

    Gloire à Dieu car il change des vies...! Il peut tout changer en un instant. Merci Vanessa pour ton cœur et ta passion pour Jésus...! C’est super...!

     

    Si vous cherchez Dieu, je vous invite à vous rendre sur ConnaitreDieu.com ou sur ComprendreDieu.com, deux sites du TopChrétien qui vont vraiment vous aider à le trouver.

     

    Et pour cette journée, souvenez-vous que Dieu peut transformer une vie de gâchis en un véritable tremplin...!

     

    Merci d'exister,

      

    Eric célérier
    (Source : TopChrétien)

     

     

     

     

    Dieu est notre soutien

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Habitudes pour une bonne croissance spirituelle

     

     

    Gardez la vision... (habitude n°1)

     

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Le matin, on a tous nos petites habitudes. Nous pouvons également les appeler des routines. Ce sont nos premiers gestes de la journée. Cette semaine je vous propose une série sur ces premiers instants, ces premières actions, ces premières pensées de nos journées. 

     

    Le premier jour de l'année c'est un peu comme le premier jour d'école. Chacun est motivé, prêt à faire tout ce que l’enseignant(e) demandera. Les bonnes résolutions spirituelles ou pas s’alignent comme les cadeaux sous le sapin quelques jours plus tôt. Comme par exemple faire du sport 3 fois par semaine, manger plus équilibré, arrêter avec une addiction, changer d'attitude, etc.

     

    Mais, parce qu’il y a un mais, j’aimerais souligner que prendre une bonne résolution c’est bien, mais persévérer dans nos bonnes résolutions c’est mieux  En effet, imaginez, 80 % des gens abandonnent leurs bonnes résolutions de nouvelle année après 2 semaines seulement !

     

    C'est pour cela que les habitudes, plus que les résolutions, ont une grande puissance, parce qu’elles créent un modèle, comme une grille journalière, qui va ensuite déterminer en grande partie comment nous allons vivre notre vie.

     

    Ainsi, développer de bonnes habitudes, c’est se donner les moyens de tenir ses bonnes résolutions. Par exemple, j’ai personnellement mis en place des bonnes habitudes pour continuer sur le long terme avec "Un Miracle Chaque Jour" parce que c’est un investissement quotidien important. Et cela fait déjà 877 jours que j'ai commencé à envoyer ce message d'encouragement quotidien avec bien sûr la précieuse aide de mon équipe que je remercie du fond du coeur !

     

    Et ce qui me motive, c’est de voir le bon fruit produit dans la vie des lecteurs. Quand je lis vos témoignages, cela me booste pour continuer ! Alors j’écris, je recherche des contenus vidéos, des livres qui pourraient vous intéresser. Mais surtout, je garde la vision des vies changées et transformées devant mes yeux. Tout comme le dit Habacuc 2.2 : "Et l'Éternel m'a répondu, et m'a dit : Écris la vision, et exprime la lisiblement sur des tablettes, afin qu'on la lise couramment."

     

    Ainsi l’habitude n°1 à mettre en place pourrait être : "Gardez la vision sous les yeux !" 

     

    Notez vos bonnes résolutions et consultez les régulièrement. Parce que nous sommes ensemble jour après jour, je désire profondément que vous réussissiez votre vie chrétienne…

     

    Je vous souhaite une excellente semaine sous le regard et la protection du Très-Haut. Soyez richement béni(e) et même au delà de vos espérances !

     

    Merci d'exister,

     

     

    Réapprenez à écouter (habitude n°2)

     

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Nous poursuivons notre série sur la routine matinale et les habitudes à développer pour une bonne croissance spirituelle. 

     

    Quelle est la première notification que vous recevez le matin ? Vient-elle de la douce voix de l'Esprit de Dieu ? Ou alors est-ce votre téléphone portable qui sonne car il a reçu un SMS, un What's app… ou un email du travail ?

     

    Suite à un sondage réalisé auprès de mes lecteurs, cette phrase a particulièrement retenu mon attention : "Ma plus grande frustration c’est de ne pas réussir à me discipliner pour prendre du temps avec Dieu. D'être tiède et de me laisser voler ce premier amour pour Jésus !"

     

    Cela peut arriver à tout le monde de se laisser emporter dans le flot des activités quotidiennes avant même d’avoir eu le temps de prendre un moment avec le Seigneur. Cependant, si cela s’installe dans la durée, il peut y avoir cette "perte du premier amour", comme évoqué par ce lecteur.

     

    Comme dans une relation de couple – ou dans n’importe quelle autre relation – pour qu’elle grandisse, il est nécessaire de s’en occuper, cultiver la "terre" de la relation. Il faut en prendre soin chaque jour, lui donner la priorité… D’où l’importance que la première notification à laquelle prêter attention soit celle du Seigneur.

     

    Comme Esaïe qui disait : "Chaque matin, il me réveille, il me réapprend à écouter, comme doivent écouter les disciples." (Lire Esaïe 50.4.)

     

    Chaque matin, il attend de passer ce moment avec vous. Cet instant privilégié avec son enfant, avec vous Mon ami(e) !

     

    Pourquoi ne pas installer une application qui vous aiderait à vous focaliser sur Jésus et sa Parole comme l’application "TopBible" par exemple ou encore l’application Un Miracle Chaque Jour. Ainsi vos 10 premières minutes seront consacrées à votre Père céleste.

     

    Ainsi l’habitude n°2 pourrait être : "Consacrer les 10 premières minutes de ma journée à Dieu". 

     

    Jour après jour, vous avancerez dans votre vie avec Dieu, et les 10 minutes passeront à 15, 30, etc. Mieux vaut un peu que pas du tout et je crois que l’Esprit Saint vous donnera la force de persévérer ensuite et vous enseignera dans ces temps. Comme le dit ce verset que je vous invite à méditer aujourd’hui : "Mais le consolateur, l'Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit." (Lire Jean 14.26.)

     

    Merci d'exister,

     

     

     

    Persévérez dans la prière (habitude n°3)

     

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Nous poursuivons notre série sur la routine matinale et les habitudes à développer pour une vie spirituelle en croissance. 

     

    Au réveil, qui est la première personne à qui vous parlez...?

     

    Peut-être que la première personne qui a la joie de vous entendre, c’est votre Dieu pendant votre temps de prière… Et ça, c’est excellent...!

     

    Je crois que la prière est un bien de grande valeur aux yeux de Dieu. Pourquoi...?

     

    Parce que c’est ce qui nous relie à lui. Par la prière, nous lui parlons et il nous répond. Par la prière, Dieu et vous communiquez, Mon ami(e).

     

    La Bible dit : "Persévérez dans la prière. Veillez-y avec actions de grâces." (Lire Colossiens 4.2.)

     

    La Bible dit encore : "Tout cela, demandez-le à Dieu dans la prière. Oui, priez en toute occasion, avec l’assistance de l’Esprit. À cet effet, soyez vigilants et continuellement fidèles. Priez pour l’ensemble du peuple de Dieu ; priez aussi pour moi, afin que Dieu m’inspire les mots justes quand je m’exprime, et que je puisse révéler avec assurance le secret de la Bonne Nouvelle." (Lire Éphésiens 6.18-19.)

     

    Je dis amen...! Priez pour que Dieu m'inspire les mots justes… et que je puisse également révéler avec assurance le secret de la Bonne Nouvelle.

     

    Mais revenons à vous, Mon ami(e) : persévérez dans la prière, oui, parce qu’il n’est pas toujours facile d’y être consacré, et que, parfois, vous avez l’impression que rien ne se passe...

     

    En réalité, la prière est certes invisible, mais ô combien puissante. Elle accompagne tout aussi bien le "nouveau-né en Christ", que le chrétien aguerri ou le croyant âgé, dans son dernier soupir. La prière est le souffle qui vous relie au Royaume de Dieu. Ce souffle peut être minime parfois, mais veillez à toujours l’entretenir.

     

    C’est l’habitude n° 3 : "Prier chaque jour" 

     

    Oui, la prière est le souffle vital, qui vous accompagne ici-bas et jusque dans l’éternité.

     

    Voulez-vous prier un instant...? "Seigneur, je te remercie pour la prière qui me permet de communiquer et de rester en communion avec toi. Aide-moi à te prier chaque jour pour te confier ce que je traverse et te partager mes joies et mes réussites aussi... Mets en moi un esprit bien disposé pour te chercher dès le matin. À toi toute la gloire...! Amen."

     

    Merci d'exister,

     

     

     

    Pourquoi lire la Bible au réveil (habitude n°4)

     

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Nous avançons un peu plus dans notre série sur la routine matinale et les habitudes à développer pour une bonne croissance spirituelle. 

     

    Le réveil sonne… Vous vous extirpez lentement mais sûrement du sommeil, puis vous ouvrez les yeux… Vous sortez du lit et là vous vous apprêtez à consulter une application d’informations sur votre téléphone ou à surfer sur les réseaux sociaux ou bien à lire… la Bible...!

     

    Ça, c'est un excellent choix  

     

    Vous l’avez compris, aujourd’hui la question est : que lisez-vous en premier le matin...?

     

    Les nouvelles du monde ou celles du Royaume...? Je ne dis pas qu’il ne faut pas se tenir au courant de ce qui se passe sur la planète, loin de là, mais seulement de ne pas oublier de s’informer AUSSI et D’ABORD de ce que Dieu dit.

     

    Que veut-il dire...? Que ressent-il...? Que prévoit-il...? Et surtout : qui est-il...? Tout cela se trouve dans sa Parole. Voyez la lecture de la Bible comme une chasse au trésor pour y trouver les pépites de sagesse et de force dont vous avez besoin chaque jour.

     

    L’habitude n° 4 est donc : "Lire la Parole de Dieu chaque jour." 

     

    Plongez-y vos regards, comme le dit si bien le psalmiste :

     

    "Ce que tu as ordonné me ravit, c’est là que je trouve les bons conseils." (Lire Psaume 119.24.)

     

    Et : "Tes mains m’ont formé et me maintiennent debout ; donne-moi donc du discernement, pour que j’assimile tes commandements." (Lire Psaumes 119.73.)

     

    Rien ne vaut la source de toutes les sources de sagesse : la Bible...!

     

    Je vous propose de prier avec moi : "Seigneur, merci pour ta Parole qui fait du bien, qui guérit, qui rassasie. Aide-moi à la lire et à la pratiquer chaque jour. Permets-moi d’en comprendre les profondeurs afin que je puisse trouver des pépites tout au long de ce cheminement matinal. Que ton nom soit béni. Amen."

     

    Merci d'exister,

     

     

     

     

    Voici de l'exercice pour votre âme (habitude n°5)

     

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Nous arrivons presque au bout de la série sur les routines matinales. 

     

    L’exercice physique est une bonne chose, une bonne habitude à prendre car il permet d’entretenir le corps et contribue à l’équilibre général de cette prodigieuse machine que le Seigneur a créée ! J'essaye de faire de l'exercice régulièrement, comme des pompes ou de la marche, ou encore de la natation, etc.

     

    Cependant, il est une sorte d’exercice tout aussi important et qui contribue à garder une part importante de notre être en bonne santé : compter les cadeaux de Dieu.

     

    La Bible nous invite à "remercier le Seigneur sans oublier un seul de ses bienfaits." (Lire Psaume 103.2.)

     

    "Bénis l’Éternel, mon âme, et n’oublie aucun de ses bienfaits !" 

     

    Pourquoi cela ? Le fait de remercier Dieu régulièrement sans rien oublier nous permet de demeurer dans une attitude de reconnaissance, de gratitude et d’humilité. Cela nous rapproche de lui.

     

    Ainsi, compter les cadeaux de Dieu est bon pour votre âme. C’est un bon exercice matinal à pratiquer quotidiennement !

     

    L’habitude n° 5 est donc : "Remercier Dieu pour ses cadeaux quotidiens." 

     

    Mon ami(e), cultiver un cœur reconnaissant le préservera de l’amertume et de la frustration. Remerciez Dieu chaque jour. Voulez-vous lui dire merci aujourd’hui avec moi ?

     

    "Seigneur, comment ne pas te dire merci ? Ne serait-ce que pour avoir renouvelé le souffle de vie en moi ce matin ? Merci mon Dieu pour chaque bienfait visible et invisible, passé, présent et à venir. Merci pour ta fidélité et pour ton soutien infaillible. Je t’aime Jésus. Amen." 

     

    Merci d'exister,

     

     

     

    Ecoutez la voix de Dieu (habitude n°6)

     

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Voici une pensée du Seigneur pour vous. Je prie qu'elle soit une bénédiction pour votre vie… 

     

    Je suis le Seigneur de l’Univers, celui qui a tout créé. 

     

    Comme les étoiles par le souffle de ma bouche. 

     

    Et les cieux et la Terre par une parole. 

     

    Des plus hauts sommets aux profondeurs des océans, rien ne m’échappe. 

     

    La terre tremble sous mon regard et tressaille au son de ma voix. 

     

    Aucune des vibrations de ce monde ne m’est inconnue. 

     

    Parce que je suis le Tout-Puissant, tu m’imagines parfois si lointain, alors que je suis si proche. 

     

    Tu m’imagines si occupé à tenir ce monde entre mes mains que je n’aurais plus le temps de soutenir ton cœur dans le mien...? 

     

    Je t'ai appelé(e) à l'existence et j'ai fait de toi mon enfant. 

     

    Ton nom est gravé sur mes mains. Dans les marques des clous ce la croix de mon fils. 

     

    Sache que je suis là, je suis tout près. Je suis à une prière de toi, à une parole de toi. 

     

    Je suis là. Tu n’es jamais seul(e), Mon ami(e). 

     

    Références bibliques : Psaumes 33.1-9 ; Matthieu 28.20 ; Psaumes 34.16-19. 

     

    Merci d'exister,

     

     

     

     

    Poursuivez vos efforts (habitude n°7)

     

     

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Aujourd’hui, je vous partage le témoignage de Juliette qui, après avoir placé Dieu en priorité dans sa vie, a vu son existence changer complètement...

     

    "Depuis le jour où j’ai commencé à recevoir Un Miracle Chaque Jour, Dieu a commencé à être de plus en plus présent dans ma vie.  

     

    En 2007, de retour chez moi en Guadeloupe, on m’a diagnostiqué une maladie qui se manifestait par des crises d'épilepsie, des malaises, des convulsions et de fortes migraines. Je ne pouvais par exemple plus conduire, sortir seule…  

     

    Au moment où je me suis inscrite à Un Miracle Chaque Jour, j’ai réalisé que seul Dieu pouvait me venir en aide et me délivrer de cette maladie qui me privait de ma santé et m’empêchait de profiter de la vie qu’il m’avait donnée.  

     

    Et Dieu a répondu à mes prières ! Aujourd’hui je suis complètement guérie ! Je me sens revivre ! Je ne suis plus la même personne qu’auparavant : j’ai retrouvé mon calme, je ne mets plus en colère, j’ai demandé pardon à toutes les personnes de mon entourage auxquelles j’en voulais... 

     

    J’ai l’impression d’être dans une toute autre vie, remplie d’une paix que je ne connaissais pas depuis mon adolescence !" 

     

    Tout au long de la semaine je vous ai encouragé(e) à développer de bonnes habitudes pour tenir vos résolutions, en tout cas celles en rapport avec votre croissance spirituelle.

     

    Le plus difficile n’est pas de commencer mais de terminer comme le dit ce verset que j’aime beaucoup : "Mieux vaut la fin d’une chose que son commencement." (lire Ecclésiaste 7.8.)

     

    C’est à la fin que l’on voit le fruit, ou alors la terre qui n’a rien produit. C'est à la fin encore que l’on jouit de la victoire ou que l'on s'attriste de la défaite.

     

    Mon ami(e), comme Juliette, persévérez ! N’arrêtez pas ce que vous avez commencé, poursuivez jusqu’à l’accomplissement ! Dieu a de bons projets pour votre vie !

     

    Je termine donc cette série sur l'habitude n°7 : Poursuivez vos efforts jusqu'à voir le fruit !

     

    Merci d'exister,

     

      

    Eric Célérier
    (Source : TopChrétien)

     

    Habitudes pour une bonne croissance spirituelle


     

     


     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Restaurer les relations brisées

     

     

     

    1. La réconciliation est le plan de Dieu

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Cette semaine, nous allons découvrir quelques extraits du livre très inspirant de Neil T. Anderson intitulé "Restaurer les relations brisées". 

     

    Savez-vous que le plus grand plan de Dieu pour l'humanité est la réconciliation...? Dieu accorde aux relations une importance toute particulière : iI veut vous voir proche de lui et proche de votre entourage.

     

    Jésus a porté ce message avec excellence : il était proche de son Père et il était inclusif avec les autres. Il allait auprès de ceux qui n'entraient pas dans les cases et même de ceux qui étaient rejetés.

     

    La réconciliation enlève ce qui fait obstacle à notre relation avec lui et à notre relation avec les autres.

     

    Y a-t-il une chose qui fait obstacle à votre relation avec Dieu ou avec les autres, Mon ami(e)...? Si oui, je vous invite à l'apporter à ses pieds. Il est capable de prendre toutes vos impossibilités et toutes vos limites, parce qu'elles ne sont pas les siennes.

     

    Le Seigneur exprime son désir dans sa Parole lorsqu'il dit : "Comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres." (Lire Jean 13.34.)

     

    La réconciliation est une œuvre surnaturelle. Votre capacité à aimer réellement l'autre découle de la présence de Dieu en vous.

     

    En vous approchant d'abord de celui qui peut restaurer complètement votre cœur, vous pourrez alors commencer à changer vos relations difficiles en relations débordantes de paix.

     

    Je vous invite à prier avec moi : "Seigneur, alors que cette semaine débute, j'ai le désir de réjouir ton cœur, de faire ta volonté, pour grandir en toi toujours plus. Aide-moi à marcher dans la réconciliation, à pardonner et à aimer sincèrement. Seigneur, accomplis cette œuvre surnaturelle de la réconciliation dans ma vie et par ma vie. Amen."

     

    Merci d'exister,

     

     

    2. Attaquez le problème par la racine

     

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Nous continuons notre découverte du magnifique livre de Neil T. Anderson intitulé "Restaurer les relations brisées". 

     

    Je vous invite à regarder à l'une des clés qui nous est donnée pour accéder à la réconciliation parfaite que Dieu désire pour nous, avec lui et notre entourage :

     

    Attaquer le problème à la racine 

     

    La racine, c'est ce qui relève de notre responsabilité dans la rupture de la relation. Cela peut être notre incapacité à nous ouvrir aux autres avec authenticité, l'amertume que nous gardons en nous parce que nos attentes n'ont pas été satisfaites ou bien notre incapacité à aller de l'avant après qu'on nous a blessé.

     

    Mais j'ai une bonne nouvelle pour vous, Mon ami(e) : si vous savez reconnaître ce qui est de votre responsabilité et laissez Dieu prendre sa place dans votre situation, vous êtes déjà sur la bonne voie.

     

    Le Seigneur veut vous encourager en ce jour : "Garde ton cœur plus que toute autre chose, car de lui jaillissent les sources de la vie." (Lire Proverbes 4.23.)

     

    Dieu, malgré les circonstances, ne cesse pas d'être Dieu : il vous aime et prend soin de vous. Faites le premier pas, cherchez-le, et votre père se laissera trouver par vous...!

     

    Je vous invite à lui faire confiance :-)

     

     

    Écoutez ce chant "Confiance" de Louise Zbinden et osez la confiance en Dieu. Cliquez ici pour voir le clip.


    Merci d'exister,

     

     

     

    3. Vous pouvez devenir une source de réconciliation

     

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Nous poursuivons sur le thème de la réconciliation au travers de quelques principes trouvés dans le livre de Neil T. Anderson intitulé "Restaurer les relations brisées". 

     

    Aujourd'hui, nous allons voir ensemble une autre des clés qui nous est donnée pour accéder à la réconciliation.

     

    Parfois, vous n'êtes pas personnellement en situation de conflit avec quelqu'un mais en position d'aider à régler une telle situation. Et, si c'est le cas, Dieu veut vous y aider. Vous pouvez devenir une source de réconciliation et un bon conseiller.

     

    Un professeur demanda un jour à ses élèves de noter sur une feuille le péché le plus horrible qu'ils aient commis ainsi que leur secret le mieux gardé. Puis, avant qu'ils ne livrent trop de détails, il les arrêta et leur posa cette question : si vous deviez révéler ce secret à quelqu'un, qui choisiriez-vous...? Quelles qualités aurait cette personne...?

     

    Parmi les réponses, on trouva des qualités comme :

     

    • la bienveillance,
    • la capacité à garder un secret,
    • la capacité à être plein d'amour,
    • la compassion.

     

    Vous pouvez devenir une source de réconciliation.

     

    Vous n'avez rien à craindre : les conflits existent, mais ne sont pas une fatalité parce que Dieu nous a donné toutes les clés pour que ces conflits ne prennent pas le dessus sur notre vie. Si vous le laissez faire, son amour vous accompagnera jusqu'au bout et son Esprit vous aidera à avoir la bonne attitude pour résoudre et sortir des conflits.

     

    La Bible dit : "Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi." (Lire Galates 5.22.)

     

    Je vous invite à prier avec moi : "Seigneur, je désire être cet artisan de paix, une personne qui œuvre à la réconciliation. Permets-moi d'avoir les mots et l'attitude nécessaires lorsque je serai amené(e) à faire face à une telle situation. Que je puisse recevoir de toi sagesse, amour et compréhension à ce moment-là. Au nom de Jésus, amen."

     

    Soyez béni(e).

     

    Merci d'exister,

     

     

     

    4. Faites tomber les obstacles à la réconciliation

     

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Aujourd'hui, nous continuons d'avancer vers la réconciliation à l'aide du très bel ouvrage "Restaurer les relations brisées" de Neil T. Anderson. 

     

    Voici deux étapes pour faire tomber les obstacles à la réconciliation :

     

    • Dépendre entièrement de Dieu. 

     

    À l'instar des disciples en pleine tempête, nous pouvons ramer seul(e) contre la tempête qu'est notre vie. Notre Père ne nous en empêchera pas. Mais vient un moment où gérer notre famille avec nos propres forces, nous frayer un chemin vers un travail que Dieu nous a promis mais qui tarde à venir ou porter les conflits d'êtres chers sans oser demander de l'aide nous épuise. Nous ramons, jusqu'à ce que nos bras s'épuisent. Ou alors, nous faisons appel à Dieu, et son aide et sa provision viennent. Notre autosuffisance est le pire ennemi de la réconciliation.

     

    • Savoir pardonner 

     

    Les conflits blessent et laissent des cicatrices émotionnelles, voire spirituelles. Parfois, notre premier réflexe serait de nous cramponner à notre colère comme à un bouclier, pour ne plus être blessé(e) à nouveau. Mais Dieu, qui est plein d'amour, nous encourage à lâcher prise. Il est juste, et il sait prendre soin de nous comme personne d'autre ne le peut.

     

    Pardonner, c'est libérer un prisonnier et découvrir que le prisonnier, c'était nous.

     

    Priez avec moi : "Pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés." (Lire Matthieu 6.12.)

     

    Mon désir pour vous aujourd'hui, Mon ami(e), c'est que vous laissiez Dieu prendre entièrement le contrôle, peu importe la douleur que vous traversez. Il est là pour vous rendre libre de ce qui vous empêche de vivre pleinement.

     

    Prions ensemble : "Seigneur, merci pour ta grâce et pour ton amour. Merci pour ton enseignement qui ne condamne pas mais fait du bien. Apprends-moi à dépendre entièrement de toi, à pardonner comme tu me le demandes. Je veux faire ta volonté jour après jour. Ôte tout ce qui m'empêche de vivre cette vie de réconciliation que tu veux pour moi. Au nom de Jésus, amen."

     

    Merci d'exister,

     

     

    5. Ne vous cramponnez pas à votre passé

     

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Aujourd'hui, je vous propose un extrait du livre "Restaurer les relations brisées". 

     

    "Il y a dix ans, la meilleure amie d'une dame était partie avec son mari et ils vivaient apparemment un bonheur sans nuage. Ils habitaient dans une belle maison et s'offraient des vacances de luxe. Aucun des deux n'avait manifesté le moindre remords ni fait la moindre tentative de réconciliation avec elle. Pendant ce temps, cette pauvre femme revivait sa souffrance jour après jour et se cramponnait de toutes ses forces à son passé.

     

    Elle s'approcha de moi et me dit, indignée : “Vous dites qu'il faut pardonner...! Vous voudriez que je leur pardonne d'avoir gâché ma vie...?”

     

    Elle pensait à tort que s'accrocher à son amertume était une façon de se venger, alors que cela ne faisait qu'ajouter à son malheur. Garder de l'amertume dans son cœur, c'est comme avaler un poison et s'attendre à ce que l'autre en meure.

     

    Je lui dis : je vois en vous une personne en détresse qui brandit un bras en l'air, le poing serré, mais la main puissante de Dieu vous enserre fermement le poignet. Vous ne vous accrochez même pas à Dieu, c'est lui qui vous tient. Votre autre bras vous tire vers le bas alors que vous vous cramponnez au passé. Pourquoi ne lâchez-vous pas le passé pour vous accrocher de toutes vos forces à Dieu...? Vous ne réussissez qu'à vous faire du mal.

     

    – Mais vous ne vous rendez pas compte à quel point ils m'ont fait souffrir...! protesta-t-elle.

     

    – Et ils continuent à le faire...! Le pardon est le moyen que Dieu nous donne pour faire cesser la souffrance. Quand vous lâchez le passé, il n'a plus d'emprise sur vous et vous pouvez entrer dans une relation d'intimité avec votre Père céleste qui vous aime.”

     

    Elle suivit mon conseil. Le lendemain matin, alors qu'elle chantait dans la chorale de l'église, tous ceux qui la connaissaient furent frappés par le changement sur son visage."

     

    Aujourd'hui, je prie pour vous, Mon ami(e), qu'avec l'aide de notre Dieu vous réussissiez à lâcher prise sur vos situations douloureuses et à vous accrocher de toutes vos forces à Dieu.

     

    Voici la promesse de Jésus pour vous : "L'Esprit du Seigneur, de l'Éternel, est sur moi parce que l'Éternel m'a consacré par onction pour annoncer de bonnes nouvelles aux pauvres ; il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux déportés la liberté et aux prisonniers la délivrance." (Lire Ésaïe 61.1.)

     

    Que votre journée soit remplie de sa présence. Que sa paix et son amour vous inondent.

      

    Merci d'exister,

     

     

     

    6. Changez votre regard

     

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Alors que nous continuons sur le chemin de la réconciliation, j'aimerais vous encourager à changer votre regard sur les situations de conflit que vous vivez…

     

    Voici ce que nous dit la Bible à propos des difficultés :

     

    "Bien plus, nous sommes fiers même de nos détresses, sachant que la détresse produit la persévérance, la persévérance la victoire dans l'épreuve, et la victoire dans l'épreuve l'espérance. Or cette espérance ne trompe pas, parce que l'amour de Dieu est déversé dans notre cœur par le Saint-Esprit qui nous a été donné." (Lire Romains 5.3-5.)

     

    Il n'est pas dans le cœur du Père de vous voir batailler ou de vous voir souffrir. Mais quand les choses deviennent difficiles, Dieu désire que vous puissiez en ressortir plus fort(e) et plus près de son cœur. Mon ami(e), l'amour de Dieu a été déversé dans votre cœur, alors accrochez-vous.

     

    Aussi, aimer même les personnes qui ne sont pas aimables a la capacité de vous faire grandir avec Dieu. Sachez que votre espérance ne réside pas dans les circonstances favorables, mais elle repose sur votre relation avec un Dieu capable de tout.

     

    Aujourd'hui, Mon ami(e), vous pouvez garder les yeux fixés sur celui qui peut vous rendre fort(e). Vous n'êtes pas seul(e), vous êtes enfant de Dieu...! Vous pouvez continuer d'avancer avec persévérance…

     

    Merci d'exister,

     

     

     

    7. Rien n'est impossible à Dieu

     

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    J'espère que cette semaine sur le thème de la réconciliation vous a fait beaucoup de bien. J'aimerais vous encourager avec quelques témoignages, Mon ami(e). N'hésitez pas à me laisser également le vôtre sur cette page.

     

    Si Dieu a pu changer radicalement les relations de ces personnes, je suis persuadé qu'il peut le faire aussi pour vous.

     

    Solange nous raconte : "Quand j'ai commencé à recevoir Un Miracle Chaque Jour, j'avais des problèmes avec mon mari. Je me sentais blessée, humiliée et j'avais des pensées négatives. Mais petit à petit, ma foi a été renouvelée, j'ai retrouvé l'espoir. J'ai appris à obéir à la voix de Dieu et le processus de guérison s'est enclenché. Aujourd'hui, j'ai pu pardonner et la paix de Dieu est dans mon foyer. Mon mari a aussi changé très positivement, nous sommes sur la même longueur d'onde."

     

    N'est-ce pas merveilleux ? En voici un autre, qui m'a été envoyé par Nazia :

     

    "Ces temps-ci, j'ai souvent des problèmes avec mon mari. Mais à force de lui pardonner, j'ai appris à l'aimer différemment. Longtemps, la déception a régné dans notre couple. Fort heureusement, vos e-mails ainsi que les différents témoignages m'ont appris à ressembler davantage au Seigneur. Aimer sans condition, toujours pardonner. Actuellement, nous apprenons à vivre avec l'amour inconditionnel du Seigneur tout-puissant." 

     

    Voyez comment Dieu, quand il est placé au cœur d'une situation, vous rend triomphant(e).

     

    Je vous encourage à garder cet espoir que rien n'est impossible à Dieu : aucun foyer brisé ne le rebute, aucun mariage fragile ne l'est trop pour lui. Avec Dieu, ce n'est jamais terminé.

     

    Voici sa promesse pour ses enfants : "Ils reconstruiront sur d'anciennes ruines, ils relèveront les décombres du passé, ils rénoveront des villes dévastées, des décombres vieux de plusieurs générations." (Lire Ésaïe 61.4.)

     

    Je vous souhaite une belle journée.

     

    Merci d'exister,

     

      

    Eric Célérier
    (Source : TopChrétien)

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    La solution à l'angoisse

     

     

    La solution à l'angoisse

     

     

     

     

    1 PIERRE 5.6,7

    Avez‑vous parfois l’impression de porter le poids du monde sur vos épaules? Les fardeaux se présentent sous diverses formes, mais ils ont tous deux choses en commun : ils nous accablent et ils nous usent. Plus nous les portons longtemps, plus ils nous paraissent lourds. Si nous ne nous en occupons pas correctement, ils en viendront à nous accaparer au point d’affecter notre vie professionnelle et familiale.

    Le monde offre des solutions temporaires à l’angoisse, mais celle que Jésus‑Christ nous fournit est permanente. Il nous invite à rejeter sur lui toutes nos inquiétudes, car il se soucie de nous. Étant donné qu’il est notre souverain sacrificateur, il sympathise avec nos faiblesses et intercède en notre faveur auprès du Père (Hé 4.15; 7.25).

    Jésus, le Fils de l’homme, a connu les difficultés et porté les fardeaux inhérents à la vie sur terre. Il a appris à vivre de peu sans s’en inquiéter (Mt 8.20) et à se confier en son Père en période de grande détresse (Lu 22.42‑44). Son propre peuple l’a rejeté et Judas l’Iscariot l’a trahi. Or, bien qu’il ait été soumis à la tentation, comme nous, Jésus n’a jamais péché.

    Si vous peinez sous les pressions du quotidien, qu’est‑ce qui vous empêche de remettre votre fardeau à Christ? Vous avez peut‑être essayé, mais ce poids pèse toujours sur vous. Il faut être humble pour admettre que l’on ne peut gérer sa vie et accepter de bonne grâce la volonté de Dieu. Cependant, si nous lui remettons notre fardeau, la seule chose que nous perdrons sera notre angoisse.

     

     

    (Source : lumière du matin / encontact.org)

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Surmonter la peur (1 à 5)

     

     

    Surmonter la peur (1) 

     

     

     

    « Je te célèbre ; car je suis une créature merveilleuse » Ps 139.14

    Un homme atteint d’une peur bleue du tonnerre va consulter un psychiatre. Le diagnostic tombe : « Vous souffrez de bronthémophobie. C’est bête à votre âge. Imaginez que c’est juste un roulement de tambour dans la symphonie de votre vie. » Le gars demande : « Et si ça ne marche pas ? » Le praticien répond : « Alors faites comme moi. Quand vous entendez le tonnerre, bouchez-vous les oreilles, plongez sous le lit et chantez à tue-tête jusqu’à la fin de l’orage. » Sérieusement, la plupart des craintes reposent sur des émotions, non sur des faits réels. Cherchez au-delà de vos peurs et découvrez ce qui les provoque. Si vous avez grandi dans la pauvreté, vous pouvez craindre d’être généreux. Si vous avez été abandonné(e), soit vous ne faites plus confiance aux gens, soit vous vous accrochez à eux et cherchez à les contrôler. Autrefois on vous a maltraité(e), l’intimité pourra vous terrifier. À force de subir la critique, vous allez croire que Dieu ne va pas vous pardonner. Si vous mésestimez votre charme, votre intelligence ou votre niveau social, vous aurez du mal à parler en public par crainte de subir des regards méprisants. Un humoriste a écrit: « Avant de mourir, chacun devrait s’efforcer de réaliser ce à quoi il tente d’échapper, ce vers quoi il court et pour quelle raison. » David n’a pas seulement cerné l‘origine de ses peurs, mais aussi celle de sa valeur et de son assurance. « Je te célèbre ; car je suis une créature merveilleuse ». Si vous savez que vous avez l’approbation de Dieu, vos craintes vont disparaître. 

     

     

     

    Surmonter la peur (2) 

     

     

    « Ses compassions ne sont pas à leur terme ; elles se renouvellent chaque matin » La 3.22-23

     

    Le Cardinal J. H. Newman a dit : « Ne craignez pas que la vie s’arrête, craignez plutôt que jamais elle ne commence. » Si vous laissez la peur la dominer, vous ne la vivrez jamais pleinement. En fait, beaucoup de nos peurs sont totalement infondées. Ne l’avez-vous pas constaté ? Les études montrent que 95% de ce que nous craignons ne repose sur rien, et le reste représente des choses avec lesquelles il nous faut apprendre à vivre. La poétesse Gertrude Stein a sans doute raison lorsqu’elle dit : « Tout est tellement dangereux que rien n’est vraiment effrayant. » La vie humaine n’offre aucune garantie. On cherche des tas de choses pour se protéger : assurances, alarmes, chèques de voyage, médicaments, parapluies, GPS et airbags. Mais il reste que la vie est dangereuse, néfaste à la santé, et même mortelle. Alors autant la vivre pleinement. Shakespeare a dit : « Il n’est pas digne du rayon de miel, celui qui évite la ruche parce que les abeilles ont un aiguillon ». Ne laissez pas la peur vous empêcher de progresser à petits pas. Qui sait où ils peuvent vous mener ? Deux choses sont indissociables de votre vie : la peur et la foi. Chaque jour que vous vivez, vous choisissez l’une ou l’autre. Jérémie a choisi la foi. Il a écrit : « C’est que la bienveillance de l’Éternel n’est pas épuisée, et que ses compassions ne sont pas à leur terme ; elles se renouvellent chaque matin. […] L’Éternel est mon partage, […] c’est pourquoi je veux m’attendre à lui. L’Éternel est bon pour qui espère en lui, pour celui qui le cherche » (v.22-25). 

     

     

     

    Surmonter la peur (3) 

     

     

    « Nous moissonnerons au temps convenable, si nous ne nous relâchons pas » Ga 6.9

     

    Que ce qui vous est impossible ne vous empêche pas de faire ce que vous pouvez. Un entraîneur de boxe a dit : « Le héros et le lâche ressentent tous les deux la même peur, mais le héros s’en sert pour la renvoyer sur son adversaire, alors que le lâche s’enfuit. La peur est la même. Ce qui compte, c’est ce que vous en faites. » Bien des sentiments négatifs peuvent s’inverser en positif pour nous aider à avancer. Avez-vous peur de la misère ? Changez-la en éthique de travail. Peur d’être cupide ? Transformez-la en générosité. Peur du rejet ? Convertissez-la en capacité à communiquer. Peur d’être insignifiant ? Retournez-la au service des autres. Comme le disait un économiste : « Si les choses tournent mal, ne les suivez pas. » Cherchez plutôt une nouvelle voie. Votre vie peut basculer si vous prenez vos anciennes craintes et vous servez de cette énergie pour faire quelque chose d’utile. Aucune raison de s’inquiéter de toutes les choses dans la vie qui échappent à votre contrôle. Harold Stephens a dit : « Il y a une grande différence entre inquiétude et intérêt. L’inquiétude voit le problème, l’intérêt le résout. » Comment trouver la solution ? Concentrez-vous sur ce que vous pouvez contrôler. C’est d’abord votre attitude. N’oubliez pas que les circonstances extérieures comptent moins que ce que vous vivez en vous. C’est ensuite votre agenda. Peut-être qu’en cet instant, les événements vous échappent, mais vous pouvez au moins faire de votre mieux pour planifier votre temps. La plupart des gens ont peur de l’avenir parce qu’ils ne le préparent pas. 

     

     

     

    Surmonter la peur (4) 

     

     

    « Ne vous inquiétez donc pas du lendemain » Mt 6.34

     

    Hier et demain sollicitent tous les deux votre attention. Hier nous oblige à revoir nos décisions et à nous demander si nous avons bien agi. C’est de l’énergie gaspillée. Comme l’a dit Harry Truman : « Si vous avez fait pour le mieux ce que vous aviez à faire, il n’y a plus à s’inquiéter car rien ne peut le changer. » Demain peut aussi vous faire manquer des opportunités. Avouons-le, bien des gens n’ont pas fait le parcours qu’ils espéraient, parfois meilleur, parfois pire, mais toujours différent. Se focaliser sur la destination n’est donc pas forcément une bonne idée. De plus, demain peut arriver, ou pas. Rien n’est garanti. Jésus a dit : « Ne vous inquiétez donc pas du lendemain car le lendemain s’inquiétera de lui-même. À chaque jour suffit sa peine ». À ceux qui doutaient, Jésus a répondu : « Ne vous inquiétez donc pas, en disant : Que mangerons-nous ? Ou : Que boirons-nous ? Ou : De quoi serons-nous vêtus ? Car cela, ce sont les païens qui le recherchent. Or votre Père céleste sait que vous en avez besoin » (v.31-32). Vous ne pouvez agir que sur le présent. En dépit de vos craintes, faites ce que vous pouvez ici et maintenant, et vous aurez la satisfaction de savoir que vous avez utilisé tout votre potentiel. Si vous vous projetez trop loin dans le futur, le doute et la peur viendront. Mark Twain a dit avec malice : « Je suis passé par des choses horribles dans ma vie, dont à peine quelques-unes sont vraiment arrivées ! » Confiez votre passé et votre avenir à Dieu et vivez un jour après l’autre. C’est ainsi que vous surmontez la peur. 

     

     

     

    Surmonter la peur (5) 

     

     

    « Ainsi la foi vient de ce qu'on entend, […] la parole du Christ » Ro 10.17

     

    Chaque jour, la peur et la foi vous accompagneront toutes les deux. À vous de décider laquelle va prendre le dessus. Quelqu’un a écrit : « Deux natures s’opposent en moi, l’une est mauvaise, l’autre bénéfique. J’aime l’une, je déteste l’autre. Celle que je nourris dominera. » N’espérez pas voir la crainte s’envoler. Si vous vous fixez sur la peur, la nourrissez, l’entretenez et capitulez devant elle, elle va grandir. Pour en venir à bout, coupez-lui les vivres ! Ne lui accordez ni temps ni énergie. Ne jouez pas à vous faire peur en prêtant l’oreille à des médisances, en écoutant des infos sordides ou en regardant des films d’épouvante. Concentrez-vous sur votre foi et nourrissez-la chaque jour avec la Parole de Dieu (voir Ro 10.17). Plus vous accordez de temps et d’énergie à votre foi, plus elle se renforce. Quand quelque chose vous effraie, il n’y a qu’une solution : revoir votre attitude. Si vous avez peur, ne dites pas « stop », mais « en avant ». Dites : « Je continue le combat » au lieu de : « J’abandonne ». Le meilleur moyen de vaincre la peur est de croire que Dieu fera ce que vous pensez être hors de votre portée. Peu importe l’emprise qu’une ancienne peur peut avoir sur vous, elle peut se vaincre. Car elle est présente dans votre esprit, et votre esprit peut être renouvelé par la Parole de Dieu. Voici la clé : « Ne vous conformez pas au monde présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, agréable et parfait » (Ro 12.2). 

     

     

     

    Bob Gass 

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Méfiez-vous de vos émotions !

     

     

     

    Méfiez-vous de vos émotions !

     

     

     

    “Élie prit peur et s’enfuit pour sauver sa vie.” 1 R 19. 3

    Les acteurs ou les musiciens se sentent souvent découragés après une représentation ou un concert. Même s’ils ont donné le meilleur d’eux-mêmes, lorsque le rideau tombe, ils se retrouvent désemparés, ont l’impression que le public n’a pas suivi et craignent de lire les articles des journaux du matin analysant leur prestation de la veille. Pourquoi ? Parce qu’ils ont l’impression de n’avoir pas assez bien joué, bien que ce ne soit pas la vérité.

    Elie ressentait le même désarroi après l’épisode du Carmel. Là-haut, il avait réussi son “show”, avait fait tomber du ciel un feu dévastateur et avait baigné dans un océan d’applaudissements. Mais il lui avait fallu descendre de la montagne et prendre la fuite pour échapper aux sbires de Jézabel. Lui qui, au moment critique, avait fait complètement confiance à Dieu, venait de commettre une erreur cruelle : il avait écouté ses émotions.

    Nos émotions peuvent nous jouer des tours. Mieux vaut concentrer nos regards sur la vérité, celle de Dieu. Déprimés, nous avons tendance à tout voir en noir. Les promesses divines deviennent impossibles à atteindre et Dieu semble lointain et silencieux. Méfiez-vous de cette impression de solitude ! Dieu n’est jamais loin de nous. Méfiez-vous de vos émotions, même quand elles vous paraissent positives. Les émotions sont souvent mensongères et pourtant nous avons souvent tendance à leur donner crédit au mépris des faits réels. Par exemple si nous avons commis une erreur, nous généralisons et considérons que nous sommes des bons à rien. Mais tout le monde fait des erreurs et l’important est de les utiliser comme tremplins vers la réussite. Evitons aussi de nous comparer aux autres. Nous risquons de les voir supérieurs à nous-mêmes, comme Elie quand il s’écrie : “Prends ma vie ! Je ne suis pas meilleur que mes ancêtres” (v. 4). Exprimez vos émotions devant Dieu, certes, mais ne leur faites pas confiance. Elles correspondent rarement à la vérité.

     

     

     

    Bob Gass

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Vous êtes seul ?

     

     

     

    Vous êtes seul ?

     

     

     

    "Une voix crie: Préparez au désert le chemin de l'Eternel." - Esaïe 40:3

     

    Vous êtes seul, et vous sentez votre solitude? Mais n'êtes-vous pas à la place que Dieu a voulue pour vous, au moins pour le moment? Vous n'êtes pas le seul à faire cette expérience d'un chemin solitaire. Dans le monde entier, Dieu veille sur ceux qui sont seuls, et qui le sont par Sa volonté. Mais en tout premier lieu soyez certain que tel soit bien votre cas. Ce fait en lui-même vous donnera l'assurance bénie qui doit être à la base de votre vie, en ce moment où vous êtes en train d'apprendre que Sa volonté est toujours bonne, agréable et parfaite. C'est ainsi que Dieu prépare pour vous, à travers le désert, le chemin qui vous en sortira à Son heure.

     

    En attendant, sachez que pour Son temple spirituel, Dieu a besoin de colonnes, et non seulement de murailles; il Lui faut des colonnes de prière, d'intercession, de témoignage à la vérité, et Il les a ici et là, dispersées dans le monde. Une colonne n'est-elle pas forcément isolée?

     

    Mais vous, vous n'êtes pas réellement seul. Voyez vos circonstances dans leur perspective spirituelle, du point de vue de Dieu, comme Il les voit! De tout temps, Dieu S'est glorifié par ceux des Siens qui Lui ont été "fidèles en peu de chose", dans la solitude, lorsque Sa volonté a été pleinement agréée et acceptée par Son enfant. Alors Il a pu accomplir Ses plans infiniment sages par leur vie.

     

    Notre Seigneur a été seul; seul au milieu de Sa famille, seul au milieu du clergé hautain et profane; seul en Galilée, en Samarie et en Judée. Il a été seul sur la montagne avec Son Père pour prier; seul dans le temple, seul à Gethsémané, seul à Golgotha. Par conséquent, votre situation solitaire est un privilège; Il compte sur vous et vous donne de marcher dans Ses pas.

     

    Au lieu d'être gagné par le sentiment de votre solitude, soyez conscient d'être enveloppé de la présence de Dieu; voyez la montagne remplie de chevaux et de chariots de feu. 2 Rois 6:15-17. De votre fidélité dans cette solitude dépendent les victoires qu'Il remporte ailleurs. "Le désert et le pays aride se réjouiront; la solitude s'égaiera, et fleurira comme un narcisse." Esaïe 35:1.

     

     

     

     

     

    (Source : manne du matin / bible-ouverte.ch)

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Clés pour avancer dans la vie

     

     

     

    1. Êtes-vous bloqué(e), mon ami(e) ?

     

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Voici quelques réponses reçues suite à un sondage réalisé dernièrement : "J'ai le sentiment de ne pas avancer", "Ma plus grande difficulté, c'est d'avancer dans ma vie personnelle", "J'ai la certitude de ne pas avancer avec mon Seigneur", "Priez pour moi, je veux retrouver ma première relation avec mon Dieu", "Je veux que mon projet soit débloqué", etc. Je comprends bien ces frustrations. Dans les jours qui viennent, j'ai à cœur de vous proposer quelques clés, pour voir comment avancer dans votre vie chrétienne et dans les projets que Dieu a pour vous. 

     

    Connaissez-vous ce verset puissant des Écritures ? "Avec toi je me précipite sur une troupe en armes, avec mon Dieu je franchis une muraille." (Lire 2 Samuel 22.30.)

     

    C'est David qui prononce ces mots. David, le berger devenu roi d'Israël. David dont la vie et le destin semblaient comme bloqués pendant des années.

     

    David a expérimenté lui aussi des blocages, des frustrations. Lui qui a reçu l'onction pour devenir roi et est retourné à ses moutons… Certains estiment qu'une trentaine d'années se sont écoulées entre le moment où il a reçu l'onction et son accession au trône.

     

    Il était comme bloqué. Il aurait pu ne jamais devenir ce que Dieu l'appelait à être et pourtant il l'est devenu et le plan divin s'est accompli.

     

    Pourquoi cela ? Je crois que l'une des raisons se trouve dans le verset et dans un mot en particulier : "avec". David ne faisait rien "sans" Dieu. Il avait compris qu'il devait faire avec Dieu. "Avec Dieu nous ferons… des exploits", dira encore David. (Lire Psaume 108.14)

     

    Le verset nous dit "Avec mon Dieu je me précipite (…) je franchis les murailles." Avec Lui, pas sans Lui. David a continué à passer du temps avec Dieu. Il a poursuivi et cherché de tout son cœur cette présence divine.

     

    Rien dans votre vie ne peut se substituer à la force d'une relation intime, profonde et authentique avec Dieu. Si je résumais la première clé pour débloquer votre vie chrétienne en une phrase, ce serait : "Avec Dieu, pas sans Dieu !"

     

    Je vous encourage aujourd'hui à inviter Dieu dans tous vos projets, dans vos entreprises et dans vos prises de décision.

     

    Invitez Dieu dans votre travail, dans votre foyer, dans toutes vos activités, même les plus simples… Avec Dieu, pas sans Dieu pour vivre un déblocage total !

     

    Merci d'exister,

     

     

     

     

    2. Quand le passé vous empêche d'avancer

     

     

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Est-ce que votre passé vous empêche d'avancer...?

     

    Parfois, il y a des versets plus facile à lire qu'à vivre. Philippiens 3.14 dit : "Mais je fais une chose : oubliant les choses qui sont derrière et tendant avec effort vers celles qui sont devant, je cours droit au but pour le prix de l'appel céleste de Dieu dans le Christ Jésus."

     

    On pourrait résumer ainsi : Aujourd’hui, je choisis d’oublier ce qui est en arrière et de me porter vers ce qui est en avant...!

     

    "Je choisis d'oublier le passé, je n'en tiens plus compte. Ce qui est arrivé est terminé. Je peux aller de l'avant à présent." 

     

    En réalité, et malheureusement, il ne suffit pas de le déclarer pour l'expérimenter… même si c'est un bon début. Je vous donne un exemple. Imaginons qu'en faisant la cuisine, vous vous blessiez. Vous allez rincer, désinfecter la plaie et mettre un pansement ou un bandage afin de protéger la plaie et éviter qu'elle ne s'ouvre à nouveau, le temps de la cicatrisation. Puis, une fois le bandage retiré, je doute que vous touchiez sans arrêt la blessure.

     

    Pourquoi...? Parce que vous auriez mal...! Si vous touchez la plaie avant une cicatrisation profonde et totale, il se peut qu'en apparence ce soit "guéri", mais dans les couches plus profondes de l'épiderme le travail est encore en cours…

     

    Pourtant, parfois c'est ce que l'on fait avec le passé. On le "touche", on en parle. Combien il peut être difficile d’arrêter de parler de la situation dans laquelle nous sommes restés bloqués. L’ex qui vous a fait du mal. La collègue qui a traîtreusement obtenu la promotion. La situation financière qui a dégénéré. Le membre de l’Eglise qui ne s’est absolument pas comporté comme un frère en Christ… Cela nous est déjà arrivé. Vous avez l’impression d’être passé(e) à autre chose. Cependant, à la moindre allusion de cet événement, vous ressassez à nouveau… Le processus de guérison a commencé, mais il n'est pas achevé Mon ami(e).

     

    Si vous vous sentez concerné(e), je vous invite à tout remettre à Dieu en croyant qu'il a déjà tout pris et tout porté. Il désire vous libérer du passé. Prions ensemble : "Seigneur, aide-moi à arrêter de ruminer mon passé. C’est tellement tentant, et trop souvent je succombe à la tentation. Je sais que, lorsque je passe mon temps à regarder en arrière, il m’est impossible d’aller de l’avant de façon efficace. Guéris, je te prie, les blessures de mon passé afin que je puisse vivre la vie extraordinaire à laquelle tu me destines – une existence dans laquelle je vis au présent tout en savourant les possibilités que m’offre l’avenir. Amen."

     

    Merci d'exister,

     

     

     

     

     

    3. Capituler, c'est triompher !

     

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Capituler. C’est un mot qui évoque abandon et renoncement. Il n'évoque pas le soulagement, la paix ou la joie, et pourtant, parfois, c'est bien le cas…

     

    Il peut nous arriver d’être bloqué dans une situation parce que nous menons le mauvais combat. Le blocage vient du fait que l'on concentre nos forces et notre attention sur le mauvais champ de bataille… Nous nous mettons dans tous nos états pour élaborer des plans, concevoir des stratégies, et finalement nous heurter constamment à un autre obstacle. Nous luttons avec notre intelligence au lieu de nous appuyer sur la Parole et l'Esprit de Dieu.

     

    Sachant cela, il peut nous arriver de dire à Dieu : "Pourquoi...? Ne sais-tu pas mieux que quiconque ce dont j’ai besoin...? Ne vois-tu pas la date butoir...? Pourquoi n’ouvres-tu pas la porte qu’il te serait si facile d’ouvrir...?"

     

    Dieu est omniscient, il sait tout. Il doit donc bien savoir ce qui bloque…

     

    Dieu est omnipotent, il peut tout, il pourrait donc agir…

     

    Mais ce Dieu qui sait tout et qui peut tout est aussi le Dieu qui vous aime par-dessus tout et dans son amour il sait pourquoi il permet à "cette porte" de rester fermée…

     

    La Bible nous dit : "Confie-toi en l’Éternel de tout ton cœur, et ne t’appuie pas sur ton intelligence ; reconnais-le dans toutes tes voies, et c’est lui qui aplanira tes sentiers." (Lire Proverbes 3.5-6.)

     

    La capitulation qui plaît au Seigneur, c’est arrêter de lutter pour la mise en place de votre propre programme et vous abandonner totalement entre les mains du Tout-Puissant. C’est vouloir ce que Dieu veut. C’est arrêter de batailler contre lui et demander : "Seigneur, qu’essaies-tu de me dire...? Qu’essaies-tu de m’enseigner...? De quelle façon veux-tu m’utiliser...?"

     

    Mon ami(e), si vous avez besoin de capituler devant Dieu et de soumettre votre volonté à la sienne, je vous invite à prier : "Que ta volonté soit faite, Seigneur, pas la mienne. C’est ta volonté que je veux, car ta volonté est le plan parfait pour ma vie. Je te demande de venir dans mon cœur, mon Dieu, et que tes désirs deviennent les miens. Aide-moi à arrêter de lutter pour obtenir ce que je veux. Aide-moi à vivre dans la pleine connaissance de ce que, si quelque chose doit arriver, cela s’accomplira selon tes desseins divins. La seule chose que j’ai à faire, c’est ce que tu me dis de faire. Tu accompliras le reste. Au nom de Jésus. Amen."

     

    Merci d'exister,

     

     

     

    4. Donnez-vous la permission de mal faire

     

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Lorsque j'écris, j'aime laisser l'Esprit de Dieu m'inspirer bien sûr, mais aussi me laisser la liberté d'écrire hors du cadre, sans tenir compte du nombre de lignes à respecter ou de la mise en forme finale... Laisser la pensée se poser sur l'écran avant de la retravailler… parce que cela me permet d'être vraiment créatif et surtout de ne pas être arrêté dans mon élan...!

     

    Trop souvent, nous sommes bloqué parce que nous sommes terrifié à l’idée de ne pas être parfait. Nous avons bien ce projet à cœur mais… si cela échouait...? J'ai bien envie d'écrire ce livre mais… s'il n'était pas parfait...? J'aimerais m'impliquer en tant que bénévole, mais si je n'étais pas assez doué(e)...? Etc. 

     

    La poursuite de la perfection mène souvent à la procrastination, c'est-à-dire à remettre au lendemain. Et si aujourd’hui, vous réajustiez vos critères...? S’il vous faut atteindre des critères hors de portée avant même de pouvoir commencer quoi que ce soit, il est fort probable que vous ne commenciez jamais.

     

    "La perfection réside dans l’imperfection." Elle se trouve dans la grâce d’être humain, de se tromper, de réessayer – ou pas. Dieu veut que nous ayons pour objectif d’être déterminé, pas perfectionniste.

     

    Plutôt que d’attendre la perfection, avancez avec détermination. Appuyez-vous sur Dieu, sur sa sagesse. Comme le dit la Bible dans 1 Chroniques 16.11-12 : "Ayez recours à l'Éternel et à son appui, cherchez continuellement sa face...! Souvenez-vous des prodiges qu'il a faits, de ses miracles et des jugements de sa bouche…"

     

    La peur de l'erreur ne doit pas vous maintenir dans l'inaction. Je vous encourage à vous appuyer sur Dieu et à lui remettre vos imperfections.

     

    J'aimerais prier pour vous : "Seigneur, donne du courage à Mon ami(e). Permets-lui de vivre en accord avec ta volonté et d'avancer quand tu lui dis d’avancer. Que le désir de perfection n'empêche pas sa progression. Que Mon ami(e) puisse se lever et faire ce que tu lui demandes. Au nom de Jésus. Amen."

     

    Merci d'exister,

     

     

     

    5. Quand "ma" vision ne s'accomplit pas

     

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Vous êtes-vous déjà senti frustré(e), Mon ami(e)...?

     

    Frustré : à une période de ma vie, c'est ce que je ressentais lorsque les choses ne se passaient pas comme je l'avais imaginé. Avec le temps, j'ai appris à reconnaître la main de Dieu dans les contretemps et les plans de dernière minute. Je suis passé de la frustration à l'attention. Qu'est-ce que cela signifie...? Voici un exemple...

     

    Récemment, j'étais en déplacement à Washington pour prendre la parole lors d'une conférence très importante. Je me suis organisé, j'ai réservé ma chambre Airbnb, j'ai pris l'avion, subi du décalage horaire, mis du temps à part pour préparer mon intervention et une fois sur place, au dernier moment, tout cela a été annulé.

     

    Au lieu de me focaliser sur l'intervention annulée, j'ai prêté attention à l'opportunité dégagée. Ce "contretemps" m'a permis de renouer avec un homme de Dieu innovant et extraordinaire qui s'appelle Bobby Gruenewald. Bobby est l'homme qui a créé YouVersion, l'application de la Bible la plus téléchargée au monde. Et je crois que le Seigneur avait un plan bien particulier pour cette journée et pour la suite, vous verrez…

     

    Parfois, nous restons là, au feu rouge, à attendre que Dieu veuille bien débloquer les choses… Dans le même temps le Seigneur arrête la circulation dans une autre rue et permet à tous les feux de passer au vert. C'est un chemin différent, une autre opportunité mais nos yeux sont tellement fixés sur le plan initial que nous ne remarquons pas l'occasion extraordinaire qui est devant nous.

     

    La Bible le dit bien : "Le Seigneur déclare : Vos pensées ne sont pas mes pensées, mes façons de faire ne sont pas les vôtres." (Lire Esaïe 55.8.) Dieu ne pense pas comme nous. Il connaît toutes choses...!

     

    Il se peut que vous ayez une idée tellement précise de votre rêve que vous passez à côté des occasions qui se trouvent juste sous votre nez. Je vous invite à tenir compte des "feux verts" – des portes ouvertes, favorables, même si elles ne correspondent pas exactement à ce à quoi vous vous attendez. Qu’il s’agisse d’une perspective de carrière inattendue qui a le potentiel de développer vos compétences, ou d'un déjeuner improvisé avec cet(te) ami(e) que vous n'avez pas revu(e) depuis des années, prêtez attention aux feux verts.

     

    Soyez béni(e) et que vos yeux soient attentifs aux opportunités divines...!

     

    Merci d'exister,

     

     

     

    6. Mon ami(e), persévérer est un choix

     

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    J'espère que vous avez été béni(e) tout au long de cette semaine. Aujourd'hui est le dernier jour de notre série spéciale sur "Comment devenir inarrêtable pour Dieu". J'espère sincèrement que cela vous a aidé(e). Nous clôturons cette série avec un texte sur la persévérance. 

     

    Une fois que l'on s'est mis en mouvement et que l'on a posé la première action, fait le premier pas, le plus difficile, très souvent, c'est de tenir sur la distance. Lorsque j'ai démarré Un Miracle Chaque Jour, j'étais loin d'imaginer ce que cela allait devenir. Tout n'est pas toujours facile mais j'ai confiance en mon sauveur et mon Seigneur Jésus. Dieu a placé en moi ce désir de vous bénir, de voir votre vie changer et aller de gloire en gloire. C'est pourquoi plus de trois ans après avoir commencé, je continue à vous envoyer cet e-mail quotidien.

     

    Voici 3 clés qui m'aident au quotidien... 

     

    1. Je crois fermement que l'Éternel est digne de confiance et qu'il accomplit toujours sa parole. S'il vous appelle à le suivre et à le servir, ce n'est pas pour vous laisser tomber ensuite ou pour vous conduire sur un chemin de destruction et de mort. Ce qu'il a prévu, c'est la paix, la joie et la vie en abondance par Jésus-Christ.
    2. Je crois fermement en la Parole de Dieu, en sa puissance, en son efficacité. Considérez ce verset : "Je suis capable de tout cela grâce au Christ qui me rend fort." (Lire Philippiens 4.13.) Je suis capable un peu ? Je suis capable peut-être ? Plus que cela : je suis capable de TOUT. Avec Dieu, c'est possible de persévérer, de continuer, d'accomplir pleinement ce qu'il attend de vous.
    3. Et enfin, je crois en l'efficacité de la prière adressée au Dieu inébranlable et éternel. Je crois que la prière quotidienne vous aidera à avancer et persévérer dans la direction que Dieu vous montre.

     

    Si vous avez besoin de l'appui et du soutien de Dieu dans ce que vous avez entrepris, vous pouvez faire cette prière maintenant : "Seigneur, parfois je suis las(se) et j'ai envie de tout lâcher. Toutefois, je sais que ta volonté à mon égard, c’est d’être inarrêtable – de continuer à progresser dans la direction dans laquelle tu me conduis, même quand cela devient difficile, même quand je ne peux pas voir à quoi tout cela va aboutir. Avec ton aide, je choisis de continuer d’aller de l’avant. Merci pour ta grâce et pour ton amour. Amen."

     

    Que Dieu vous accompagne tout au long de cette journée ! Je vous propose de regarder cette vidéo sur la persévérance que j'ai enregistrée pour vous. 

     

    Merci d'exister,

     

     

     

    Eric Célérier
    (Source : TopChrétien)

     

     


     

     


     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Et si "échouer", c'était apprendre

     

     

    Et si "échouer", c'était apprendre

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Il y a des jours où l'on a l'impression de tout rater… Des jours où ce que l'on pense de soi-même n'est pas glorieux… Des jours où l'on pense qu'une fois de plus, on a échoué.

     

    Cependant, ce qui est perçu comme un échec peut aussi être considéré comme un apprentissage. Thomas Edison, l'inventeur de l'ampoule électrique, a dit un jour : "Je n'ai pas échoué. J'ai seulement trouvé 10 000 moyens qui ne fonctionnaient pas." Quelle assurance ! Il n'a pas vu 10 000 échecs dans ses tentatives, seulement des occasions de se rapprocher de ce qui fonctionnerait ! Il a vraiment cru dans ce verset de la Bible qui dit : "Que la lumière soit !"

     

    Voici deux choses à méditer aujourd'hui : 

     

    1. Dieu sait que vous êtes dans un processus de croissance et de transformation. Croyez-le aussi et ne vous condamnez pas pour vos "échecs" qui sont autant d'occasions d'apprendre et de grandir.

     

    2. Dieu n'a QUE des projets de paix et de bonheur pour vous, de bons projets comme nous le lisons dans Jérémie 29.11 : "Car je connais les projets que j'ai formés sur vous, dit l'Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l'espérance."

     

    Ne vous focalisez pas sur l'échec apparent, Mon ami(e), mais sur ce que Dieu désire faire avec vous et en vous.

     

    Rappelez-vous que vous êtes en cours… de transformation, d'apprentissage et de façonnage chaque jour.

     

    Avec Dieu, Mon ami(e), vos échecs sont des occasions d'apprendre, d'avancer et de grandir.

     

    Merci d'exister,

     

     

     

    Eric Célérier
    (Source: TopChrétien)

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Mon ami(e), ne craigniez pas

     

     

     

    Mon ami(e), ne craigniez pas

     

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    La peur est une émotion qu'il est tout à fait humain et naturel de ressentir. Il m'arrive d'avoir peur mais j'ai appris un secret… Ce n'est pas le désir de Dieu que nous vivions dans la peur ! Bien au contraire, la peur doit partir.

     

    Dieu nous a laissé sa Parole pour faire fuir la peur. La Bible déclare...

     

    • "Après ces événements, la parole de l'Éternel fut adressée à Abram dans une vision. Il dit : "Abram, n’aie pas peur ! Je suis ton bouclier et ta récompense sera très grande." (Lire Genèse 15.1.)
    • "Moïse répondit au peuple : Ne craignez rien, restez en place, et regardez la délivrance que l'Éternel va vous accorder en ce jour ; car les Égyptiens que vous voyez aujourd'hui, vous ne les verrez plus jamais." (Lire Exode 14.13.)
    • "Fortifiez-vous et ayez du courage ! Ne craignez point et ne soyez point effrayés devant eux ; car l'Éternel, ton Dieu, marchera lui-même avec toi, il ne te délaissera point, il ne t'abandonnera point." (Lire Deutéronome 31.6.)
    • "Dites à ceux qui ont le cœur troublé : Prenez courage, ne craignez point..." (Lire Ésaïe 35.4.)
    • "Ne les crains point, car je suis avec toi pour te délivrer, dit l'Éternel." (Lire Jérémie 1.8.)
    • "N’ayez plus peur ! Reprenez courage !" (Lire Zacharie 8.13.)
    • "Ne crains point, petit troupeau ; car votre Père a trouvé bon de vous donner le royaume." (Lire Luc 12.32.)

     

    Aujourd'hui, vous n'avez rien à craindre, Dieu règne sur votre vie, le Dieu Tout-Puissant marche à vos côtés. Et si Dieu est pour vous qui sera contre vous ? (Lire Romains 8.31.)

     

    Mon ami(e), ne laissez pas la peur l'emporter sur la paix que Dieu vous donne ! Déclarez la Parole de Dieu et voyez la peur s'enfuir de peur ! J'aimerais vous aider à aller plus loin en vous offrant un chapitre de mon livre qui je l'espère vous encouragera.

     

    Merci d'exister,

     

     

     

    Eric Célérier
    (Source : TopChrétien)

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Mon ami(e), pourquoi crains-tu ?

     

     

    Mon ami(e), pourquoi crains-tu ?

     

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Je crois que Jésus a une parole toute particulière pour vous aujourd'hui. La voici...

     

    "Aujourd'hui est une belle journée. Ce qui te fait te sentir mal, c'est ce que tu retiens, c'est ce que tu ne me confies pas. Considère ceci : je suis encore sur le trône. Je règne sur l'Univers. Je suis Jésus et je me tiens debout à la droite de Dieu. Je suis également l'Esprit Saint, ton consolateur. 

     

    Toi, mon enfant bien-aimé(e), tu es très précieux(se) pour moi. Je fais concourir toutes choses à ton bien. (Lire Romains 8.28.)

     

    Ce qui te fait peur et te rend anxieux(se), présente-le moi dans la prière. Ne laisse pas tes problèmes t'accabler, mais fais-en l'objet de tes prières. Ne les porte plus, apporte-les moi. (Lire 1 Pierre 5.7.)

     

    Cherche-moi, Mon ami(e)... Je me laisserai trouver (lire Jérémie 29.13). Viens, assieds-toi à mes pieds. Mets de côté tes circonstances, JE SUIS est mon nom. Je suis tout ce dont tu as besoin. Je suis la paix. Je suis la vie en abondance après laquelle tu soupires. Je suis le bonheur que tu recherches. (Lire Jean 10.10.)

     

    Je suis tout ce dont tu as besoin. 

     

    Viens, je suis là…" 

     

    Si cela vous a touché(e) et que vous désirez répondre à cet appel de Jésus, je vous invite à prier avec moi : "Seigneur, je suis là. Je réponds à ton appel. Je ne veux plus garder mes sentiments pour moi. Je te confie mes peurs, mes échecs, ce qui me rend anxieux(se), ce qui me stresse. Je te donne tout, oui prends tout, Seigneur. Viens à mon secours, Jésus...! Merci pour ton aide, merci pour ton amour. Amen."

     

    Merci d'exister,

     

     

    Eric Célérier
    (Source : TopChrétien)

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Dieu vous promet son secours

     

     

    Dieu vous promet son secours

     

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    En ce jour, Dieu vous invite à ne pas vous inquiéter. Il promet de vous soutenir et de venir à votre secours. Il est avec vous. Il vous dit : "Ne crains rien, car je suis avec toi ; Ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu ; Je te fortifie, je viens à ton secours, je te soutiens de ma droite triomphante." (Lire Ésaïe 41.10.)

     

    Dans le Psaume 23, David compare l’Éternel à un bon berger. Le bâton du berger sert à rassurer et protéger le troupeau. Il ne sert jamais à frapper les brebis mais il sert à les défendre contre les prédateurs. Soyez rassuré(e) : Jésus vous conduira et vous défendra toujours. Et en ce jour, il le fait !

     

    Quand les choses s’agitent autour de vous, échappent à votre contrôle, ne dépendent plus de vous, alors la peur commence à vous envahir. Cette peur génère toutes sortes de questions : "Vais-je y arriver ? Comment est-ce que je vais m’en sortir ? Que vais-je devenir ?"

     

    Et alors que la peur grandit en vous, alimentée par l’incertitude ou les souvenirs douloureux, les questions deviennent des affirmations négatives : "Je n’y arriverai pas ! C’est impossible ! Je n’ai plus d’espoir !"

     

    Aujourd’hui, Jésus s’approche de vous. Il pose sa main sur votre épaule, vous regarde avec affection et vous dit : "C’est moi. Je suis là. N’aie pas peur ! Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la Terre. Je ne te laisserai pas seul(e). Je te fortifie. Je viens à ton secours. Je t’aime."

     

    Alors que vous le priez, Dieu s’approche de vous pour vous dire : "Ne crains pas !" Déclarez-le en ce jour avec moi : "L'Éternel est pour moi, je ne crains rien : que peuvent me faire des hommes ?" (Lire Psaume 118.6.)

     

    Merci d'exister,

     

     

    Eric Célérier
    (Source : TopChrétien)

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique