•  

    Faites-vous confiance aux autres

     

     

     

    Faites-vous confiance aux autres

     

     

     

    "Que le Seigneur fasse abonder et déborder votre amour les uns pour les autres." 1 Thessaloniciens 3.12 

     

    La relation entre Adam et Ève est décrite en ces termes : "L'homme et sa femme étaient tous les deux nus et n'en avaient pas honte." (Genèse 2.25) Ils étaient ouverts et transparents l’un pour l’autre parce qu’il n’y avait rien à cacher ni de quoi avoir honte. Le vrai test de confiance dans une relation, c’est la capacité de partager ses secrets, ses luttes, ses peurs enfouies et ses échecs, d’avoir une intimité basée sur l’honnêteté. Il faut du courage pour être honnête avec Dieu, et plus encore pour être honnête l’un avec l’autre.

     

    La guérison divine vous permet de refaire confiance et ne plus vivre dans la peur.

     

    Peut-être avez-vous été tellement blessé(e) dans une relation que vous avez dit : "Je ne ferai plus jamais confiance à personne." C’est que vous n’êtes pas encore guéri(e). Ne plus jamais faire confiance, c’est comme vivre dans une tour d’ivoire. Rien ne peut vous atteindre, mais vous êtes tellement détaché(e) de la vie que vous n’avez plus conscience des gens, des lieux, des dates et des événements. Vous ne parlez que du passé car vous avez cessé de vivre depuis longtemps. Bonne nouvelle ! "Il guérit ceux qui ont le cœur brisé et panse leurs blessures." (Psaume 147.3)

     

    La guérison divine vous permet de reprendre goût à l’existence, refaire confiance et ne plus vivre dans la peur.

     

    Ne vous isolez pas, soyez ouvert(e). Que vous ayez perdu un conjoint, un(e) associé(e) ou un(e) ami(e) intime, vous êtes toujours en vie ! Êtes-vous disposé(e) à vivre, ou allez-vous continuer à ressasser ce que personne, vous y compris, ne peut changer : le passé ?

     

    Certains ont la grâce de bien vivre leur solitude. Si vous êtes de ceux-là, profitez-en ! Sinon, faites confiance à Dieu pour vous faire rencontrer la bonne personne au bon moment.

     

    Un encouragement pour aujourd’hui :
    Que votre amour soit basé sur la confiance !

     

     

     

    Bob Gass
    (Source : TopChrétien)

     

    Faites-vous confiance aux autres

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Le Seigneur ne nous laisse jamais seuls

     

     

     

    Le Seigneur ne nous laisse jamais seuls

     

     

     

    Car j’estime qu’il n’y a point de proportion entre les souffrances du temps présent et la gloire à venir, qui sera manifestée en nous. Romains 8.18 

     

    Un jour, le Seigneur Jésus viendra nous chercher et nous serons avec Lui pour toujours. Cette pensée n’est-elle pas d’un grand réconfort? Ne sommes-nous pas consolés alors que nous considérons la gloire à venir?

     

    Certainement, le combat de la foi est rude. Sans aucun doute, nous souffrons aujourd’hui de nombreux maux et de diverses angoisses. Seulement, ne perdons pas courage. Ne laissons pas les épreuves ni les difficultés de la vie nous faire renoncer à notre vocation céleste! Prenons de la hauteur, et considérons que tout cela n’est que pour quelques jours. Une éternité bienheureuse et du repos seront notre lot auprès de notre Bien-Aimé, auprès de Jésus-Christ! Oui, le salut de notre Dieu, après lequel nous soupirons, est prêt à être révélé! En attendant, faisons confiance au Seigneur, confions-nous en Sa Parole. Il est certain qu’Il n’abandonnera aucune de Ses brebis en cours de route. C’est Lui qui est notre paix! C’est Lui qui est notre refuge! C’est pourquoi, ne cessons jamais d’espérer en Lui! Qui suit le bon Berger, et écoute Sa voix, ne peut se perdre. C’est une certitude!

     

    Oui, nous pouvons trébucher. Oui, nous pouvons nous égarer. Oui, nous pouvons traverser des périodes de sécheresse et de grandes afflictions. Pour autant, soyons-en convaincus, le Seigneur ne nous laisse jamais seuls! Non, nous ne sommes pas livrés à nous-mêmes en ce monde de douleurs. Véritablement, malgré les souffrances présentes, nous avons vraiment toutes les raisons de nous égayer! Nous avons connu et cru l’amour que Dieu a pour nous. N’est-ce pas formidable? À n’en pas douter, si nous avons foi dans le Nom du Fils de Dieu, notre bonheur présent et éternel sont assurés! L’espérance dont nous nous réjouissons n’est-elle pas glorieuse? Certes, elle surpasse allègrement toutes nos déconvenues du temps présent!

     

    Qui pourra nous en priver ?

     

    (Source : unmessagedamour.fr)

     

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Ne cédez pas un pouce à la peur

     

     

     

    Ne cédez pas un pouce à la peur

     

     

      

     

    « L'Éternel est pour moi, je ne crains rien » Ps 118.6 

     

    Vous aurez toujours à composer avec la peur, sous une forme ou une autre. Les peurs varient au cours de la vie. Une fois cette idée acceptée, vous arriverez à progresser.

    Jules César, lui, a conquis le monde, mais il avait une peur bleue du tonnerre. Pierre le Grand, l’empereur de Russie pleurait comme un enfant lorsqu’il devait traverser un pont. L’écrivain anglais Samuel Johnson n’entrait jamais dans une pièce le pied gauche en avant. S’il se trompait, il faisait demi
    tour et avançait d’abord le pied droit. Vous parlez d’une lubie !

     

    Si vous laissez la peur vous diriger, vous ne pourrez pas vivre pleinement votre vie. La crainte engendre l’inaction, ce qui produit un manque d’expérience qui génère l’ignorance qui produit la crainte.

     

    Si vous êtes pris(e) dans cet engrenage, voici quelques versets de l’Écriture susceptibles de vous aider.

    1) « À celui qui est ferme dans ses dispositions, tu assures la paix, la paix, parce qu’il se confie en toi » (
    Esa 26.3).

    2) « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Moi, je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble pas et ne s’alarme pas » (Jn 14.27).

    3) « Quand l’Éternel est favorable aux voies d’un homme, il dispose même ses ennemis à la paix avec lui » (
    Pr 16.7).

    4) « En Dieu je me confie, je ne crains rien ; que peuvent me faire des hommes ? » (
    Ps 56.4).

    5) « Ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de sagesse » (
    2Ti 1.7). Mettez ces versets dans vos prières, appuyezvous dessus, et ne cédez pas un pouce à la peur.

     

     

    Bob Gass

     

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Tout ce qu'il vous faut est dans la Bible

     

     

     

    Tout ce qu'il vous faut est dans la Bible

     

     

     

     

    « Si donc le Fils vous rend libres, vous serez réellement libres » Jn 8.36 

     

    On conseille parfois aux nouveaux croyants de purifier leurs actes, mais sans expliquer comment ! Jésus a dit : « Si donc le Fils vous rend libres, vous serez réellement libres ». La clé de la victoire n’est pas de faire preuve de volonté, mais de se servir de la puissance de Dieu.

     

    Paul écrit : « Marchez par l’Esprit, et vous n’accomplirez point les désirs de la chair » (Ga 5.16). Le changement durable vient de l’intérieur. Votre plus grand combat concernera toujours vos pensées et vos réactions. Si Satan arrive à détourner vos pensées de la Parole pour les fixer sur la chair, il vous fera à chaque fois pencher vers le péché et la défaite.

     

    Comprenez bien ceci : la Bible est le langage de l’Esprit de Dieu. Quand vous la lisez et la méditez, vous permettez au SaintEsprit de vous parler, ce qui vous aide à contrôler votre chair.

     

    Mais lorsque vous cédez à de mauvaises pensées, vous parlez le langage de l’Ennemi et vous le laissez vous manipuler. Revenez à la Parole de Dieu. Elle est « l’épée de l’Esprit », la seule arme assez tranchante pour vous libérer des liens du péché.

     

    Pierre dit : « Sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, en nous faisant connaître celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu. Par elles les promesses les plus précieuses et les plus grandes nous ont été données, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise » (2P 1.3–4).

     

    Tout ce qu’il vous faut est dans la Bible.

     

     

    Bob Gass

     

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Dieu aime vous surprendre

     

     

     

    Dieu aime vous surprendre

     

     

     

      

     

    "Or, à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons..." Éphésiens 3.20 

     

    Croyez-vous que Dieu soit capable de vous surprendre ? Moi oui, toujours ! Et de plus en plus ! J’ai publié un livre qui s’intitule : Connexions Divines où je raconte mon aventure en tant que pionnier chrétien du web. J’ai vécu le miraculeux avec Dieu à travers des rencontres, des opportunités inoubliables qui ont donné naissance à tant de rêves, de projets, comme vous le savez, le site Topchrétien !

     

    Dieu vous invite à le mettre à l’épreuve
    et vous verrez s’il n’ouvre pas pour vous les écluses du ciel.

     

    Une lectrice a réagi suite à mes propos : "Lorsque je me suis réveillée ce dimanche 23 août, j'étais plutôt (même beaucoup) contrariée contre Dieu. Ma montagne de difficultés n'avait pas bougé d'un iota. Bien au contraire, elle s'apprêtait à grossir de plus en plus dans les jours à venir (Oui, ça arrive pour les montagnes de soucis).
    J'ai continué la lecture de votre livre sur la possibilité de faire une connexion divine avant de me rendre à l'église d'une amie. J'étais curieuse de savoir comment cela se manifesterait !

     

    Alors que nous étions à l'arrêt d'autobus, mon amie vit par terre un papier emballé dans du plastique. Elle me le donna et mon cœur sauta de joie quand je vis des versets extraits du livre d'Ésaïe. C’était, en fait, un petit carnet de versets bibliques, visant à exhorter ceux et celles qui souffrent.

     

    Mon amie et moi n'en revenions pas… Nous étions seules à l'arrêt d'autobus en cette fin d'après-midi, c'était NOTRE connexion divine."

     

    Vous rêvez vous aussi de connexions divines ? Vous aimez les (bonnes) surprises ? Alors, préparez-vous, Dieu vous invite à le mettre à l’épreuve et "vous verrez s’il n’ouvre pas pour vous les écluses du ciel, s’il ne déverse pas pour vous la bénédiction, au-delà de toute mesure." (Malachie 3.10)

     

    Vous croyez peut-être que cela n’arrive qu’aux autres ? Il est temps alors de proposer ce défi à Dieu qui attend que vous mettiez votre foi en action… Et il agira !

    Si cela vous intéresse de connaître le contenu de ce petit carnet...
    Cliquez-ici pour le télécharger. 

     

    Une prière pour aujourd’hui :"Père, tu sais combien que j’ai besoin d’un coup de pouce de ta part, d’une connexion divine pour que j’avance dans ma vie spirituelle. Je crois que tu peux me surprendre au-delà de toute mesure. Et que tu peux me répondre au-delà de mes prières, de mes attentes. Alors, merci pour tes œuvres merveilleuses ! Merci pour tes bonnes surprises ! Amen."

     

     

     

     

     

    Eric Célérier
    (Source : TopChrétien)

     

     

    Dieu aime vous surprendre

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    La réussite est pour ceux qui persévèrent

     

     

     

    La réussite est pour ceux qui persévèrent

     

     

     

     

    "Soyez fermes, inébranlables, travaillant de mieux en mieux à l’œuvre du Seigneur, sachant que votre travail ne sera pas vain dans le Seigneur." 1 Corinthiens 15.58 

     

    Cela remonte au début de mon service dans l’œuvre de Dieu, il y a plus de trente-cinq ans ; je passais par un temps difficile et j’étais passablement découragé. J’avais invité un autre serviteur à venir prêcher dans l’assemblée où j’étais. Le texte de sa méditation était justement ce verset du jour. Je ne sais si plusieurs croyants furent édifiés, encouragés, mais personnellement, je l’ai été.

     

    Parfois, nous sommes découragés et sur le point de tout abandonner, comme ce fut le cas pour Élie fuyant la colère de Jézabel. Comme lui, nous croyons que nous sommes seuls, que notre service est vain, inefficace, stérile. Si c’est ce que vous vivez en ce moment, je voudrais vous dire : n’abandonnez pas, vous n’êtes pas seul(e), la réussite est pour ceux qui persévèrent.

     

    Le succès, c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme.

     

    J’aime cette phrase de Winston Churchill : "Le succès n'est pas final, l'échec n'est pas fatal, c'est le courage de continuer qui compte. Le succès, c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme."

     

    Un jour, une croyante me confiait qu’elle était frustrée par le faible impact de l’Évangile dans la vie de ceux pour qui elle prie et auprès desquels elle a rendu témoignage. Peut-être passez-vous par ce genre de frustration ; vous aimeriez qu’un grand nombre d’amis, de parents connaissent la grâce qui est en Christ, mais malgré vos prières et votre témoignage, rien ne se passe. J’ai partagé avec cette sœur l’exemple le plus extraordinaire que nous trouvons dans la Bible, celui de Noé. Cet homme a persévéré pendant cent ans à prêcher, et seulement sa proche famille fut sauvée ! Quel modèle extraordinaire de persévérance !

     

    La réussite, ce n’est pas de ne jamais connaître l’échec, mais dans l’échec, c’est de relever la tête et de persévérer. Le célèbre champion international de basket, Michael Jordan, a dit : "J’ai raté neuf mille tirs dans ma carrière. J’ai perdu presque trois cents matchs. Vingt-six fois, on m’a fait confiance pour prendre le tir de la victoire, et j’ai raté. J’ai échoué encore et encore et encore dans ma vie. Et c’est pourquoi j’ai réussi."

     

    Persévérer, ce n’est pas se contenter de rester dans certaines ornières et y demeurer, mais c’est travailler de mieux en mieux, c’est chercher à aborder les défis en les envisageant sous différents angles, sans jamais perdre espoir.

     

    Mon engagement en ce jour :
    Comme Noé, qui est allé jusqu’au bout sans se décourager, je m’engage à persévérer, sachant que la réussite, c’est justement de tenir ferme. Je renouvelle mon engagement, sans m’attarder sur les échecs, mais en les utilisant comme des tremplins pour atteindre le but.

     

     

     

    Paul Calzada
    (Source : TopChrétien)

     

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Es-tu là ?

     

     

     

    Es-tu là ?

     

     

     

     

    Lecture proposée : Exode 3.11-14 

     

    Je serai avec toi. V. 12 

     

    Lorsque l’on a diagnostiqué une maladie en phase terminale à sa femme, Michael a ardemment désiré qu’elle connaisse la même paix que celle qu’il retirait de sa relation avec Dieu. Il lui avait témoigné en vain de sa foi. Puis un jour qu’il se trouvait dans une librairie, un titre lui a sauté aux yeux : God, Are You There? (Dieu, es-tu là ?) Incertain de savoir comment sa femme réagirait à ce livre, il est entré dans la librairie et en est ressorti plusieurs fois avant de se décider à l’acheté. À sa grande surprise, elle l’a accepté.

     

    Ce livre l’a touchée et l’a amenée à amorcer la lecture de la Bible. Deux semaines plus tard, la femme de Michael est décédée… en paix avec Dieu et ayant l’assurance qu’il ne la laisserait ni ne l’abandonnerait jamais.

     

    Seigneur, merci de m'avoir fait la merveilleuse promesse de rester toujours avec moi

     

    En appelant Moïse à conduire son peuple hors d’Égypte, Dieu a promis de lui accorder sa présence et non du pouvoir : « Je serai avec toi » (EX 3.12). La dernière fois que Jésus s’est adressé à ses disciples avant sa crucifixion, il leur a également promis de leur procurer la présence éternelle de Dieu par l’intermédiaire du Saint‑Esprit qu’il allait leur envoyer (JN 15.26).

     

    Il y a beaucoup de choses que Dieu pourrait nous donner afin de nous aider à surmonter les défis de la vie, comme l’aisance, la guérison ou des solutions immédiates à nos problèmes. Et c’est d’ailleurs parfois ce qu’il fait. Reste que sa personne est le meilleur cadeau qu’il nous accorde. Voici notre plus grand sujet de consolation : quoi qu’il nous arrive, Dieu sera avec nous. Il ne nous laissera et ne nous abandonnera jamais.

     

    Dieu est toujours avec nous peu importe notre crise.

     

     

     

    Leslie Koh
    (Source : Notre Pain Quotidien)

     

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    En équilibre

     

     

     

    En équilibre

     

     

     

    Ne dévie ni à droite ni à gauche et détourne ton pied du mal. Proverbe 4.27 

     

    Avez-vous déjà vu un funambule marcher sur son fil ? Concentré et calme, il avance muni d’une longue perche courbe appelée aussi balancier. Le funambulisme cultive la poésie du geste. Au-dessus du Grand Canyon, entre deux gratte-ciels ou sous un chapiteau de cirque, le défi est le même : traverser sans tomber dans le vide. Le seul moyen d’y parvenir est de regarder devant soi, de garder sa stabilité sans basculer d’un côté ou de l’autre.

     

    Dieu vous encourage à garder le cap sans tomber dans un extrême ou dans l’autre.

     

    Notre vie avec Dieu s’apparente à cette marche dans l’équilibre. Nous sommes invités à avancer, les yeux fixés sur notre Seigneur. Hébreux 11 nous apprend que Moïse a marché le regard fixé sur sa récompense. 

     

    Dans la tradition judaïque, dévier à droite, c’est tomber dans le légalisme et le jugement. Quant à la gauche, elle parle de permissivité et de laxisme. De nombreux versets bibliques nous encouragent à observer de ce que Dieu dit sans dévier ni à droite ni à gauche. En somme, nous sommes appelés à trouver l’équilibre divin. Le mot équilibre provient de deux mots latins : aequus "égal" et livra "balance".

     

    Notre nature humaine a toujours tendance à tomber dans un excès ou un autre, à être trop rigide et dur ou trop lâche et résigné. Deux exemples. Siméon et Lévi se sont montrés extrêmement violents et cruels pour venger Dina, leur sœur, provoquant la désapprobation et le trouble de Jacob leur père (Genèse 49). Quant au sacrificateur Éli, il fermait les yeux sur les agissements malhonnêtes de ses fils (1 Samuel 2) et ne les reprenait jamais.

     

    Dieu vous encourage à garder le cap sans tomber dans un extrême ou dans l’autre. Mais il sait aussi qu’il vous est impossible d’y arriver par vous-même. Vous avez besoin de son aide, du balancier de sa Parole et de son Saint-Esprit en vous pour garder l’équilibre et vous laisser transformer de jour en jour.

     

    Alors, chaque jour, méditez sa parole, priez sa parole, cherchez Jésus de tout votre cœur et aspirez à être rempli(e) du Saint-Esprit. Et vous verrez que l’équilibre surnaturel prendra de plus en plus de poids en vous et vous donnera l’assurance nécessaire pour accomplir l’exploit de la traversée.

     

    Une prière pour aujourd’hui :
    Seigneur, je ne veux pas me détourner de toi. Saint-Esprit je veux ton équilibre. Apprends-moi à me fier non à mes propres conceptions mais aux tiennes. Je veux serrer tes paroles dans mon cœur. Influence-moi toujours plus et garde-moi. Amen.

     

     

     

    Solange Raby
    (Source : TopChrétien)

     

     

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Un océan de larmes

     

     

     

    Un océan de larmes

     

     

     

     

     

    Lecture proposée : Psaume 55.5-20 

     

    Et moi, je crie à Dieu, et l’Éternel me sauvera. Psaume 55.17 

     

    À Boston, au Massachussetts, une plaque intitulée « Crossing the Bowl of Tears » (Traverser un océan de larmes) nous rappelle ceux qui ont bravé l’Atlantique pour échapper à la mort durant la terrible famine de la pomme de terre qui sévissait en Irlande vers la fin des années 1840. Plus d’un million de personnes sont mortes dans cette tragédie, alors qu’un autre million ou plus encore ont abandonné leur demeure pour traverser l’océan, que John Boyle O’Reilly a poétiquement appelé « un vase de larmes ». Poussés par la faim et la souffrance, ces voyageurs ont cherché à trouver un certain espoir en ces temps déchirants.

     

    Un océan de larmes

     

     

    Dans Psaume 55, David précise comment il a cherché l’espoir. Bien que nous ignorions quelle menace il devait affronter au juste, elle l’a brisé sur le plan émotionnel (V. 5,6). Or, d’instinct, il s’est mis à prier : « Oh ! si j’avais les ailes de la colombe, je m’envolerais, et je trouverais le repos » (V. 7).

     

    Père, lorsque je me sens dépassé, donne-moi la force de tenir le coup.

     

    Comme David, il se peut que nous ayons envie de fuir une situation pénible. Après avoir réfléchi à son sort, David a toutefois choisi de courir se réfugier en Dieu au lieu de fuir loin de ses problèmes et de le louer : « Et moi, je crie à Dieu, et l’Éternel me sauvera » (V. 17).

     

    Dans vos pires moments et malgré votre frayeur, rappelez-vous que le Dieu de toute consolation peut vous porter. Il promet d’essuyer lui-même toute larme de nos yeux (AP 21.4). Affermis par cette assurance, nous pouvons donc lui confier nos larmes dès maintenant.

     

    Dieu peut nous porter durant nos pires moments et nos plus grandes peurs.

     

     

     

    Bill Crowder
    (Source : Notre Pain Quotidien)

     

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Faites-vous une boite à soucis

     

     

     

    Faites-vous une boite à soucis

     

     

     

     

    “Ne vous inquiétez donc pas du lendemain, car le lendemain s'inquiétera de lui-même. A chaque jour suffit sa peine.” Mt 6. 24

    Tony Evans a écrit : “Hier et demain sont deux jours qui ne devraient pas accaparer beaucoup de votre temps. Nous avons été, pour la majorité d’entre nous, crucifiés entre deux voleurs. Celui qui est à notre droite s’appelle Hier et celui sur notre gauche s’appelle Demain !

    Un homme s’inquiétait sans cesse de mourir d’un cancer, car plusieurs membres de sa famille avaient succombé à une forme ou une autre de cette maladie. Pendant 30 ans il ne cessa de “se ronger les sangs”, jusqu’au jour où il fut terrassé par une crise cardiaque !

    Devez-vous ignorer votre santé ? Non. Devez-vous manger sainement et faire de l’exercice ? Bien sûr. Devez-vous gérer vos finances avec sagesse ? Oui, mais sans devenir prisonnier de craintes incessantes à leur sujet au risque d’affecter votre santé !

    La priorité selon Jésus, c’est de “chercher d'abord le règne de Dieu et Sa justice, et tout cela vous sera donné par surcroît” (v. 33). Si, malgré tout, vous trouvez difficile de résister aux soucis, fabriquez-vous une “boîte à soucis” en vous servant par exemple d’une vieille boîte à chaussures.

    Quand Satan vous pousse à craindre quelque chose, écrivez votre souci sur un morceau de papier, glissez-le dans la boîte et dites à Dieu de gérer votre problème ! Puis faites-Lui confiance, vous rappelant Sa promesse qu’Il vous fera connaître Sa paix. Les problèmes ou les soucis ne disparaîtront peut-être pas mais vous aurez transféré vos craintes sur les épaules de Celui qui peut les gérer sans difficulté.” C’est peut-être une solution enfantine, mais Jésus n’a-t-Il pas dit : “En vérité, Je vous le déclare, si vous ne changez et ne devenez comme les enfants, non, vous n’entrerez pas dans le Royaume des cieux” (Mt 18. 3).

     

     

     

    Bob Gass

     

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Se savoir aimé de Dieu

     

     

     

    Se savoir aimé de Dieu

     

     

     

    Il y a beaucoup de pensées dans le cœur d'un homme ; mais le conseil de l'Éternel, c'est là ce qui s'accomplit. Proverbes 19. 21

    Il fait toutes choses bien. Marc 7. 37

     

    Qui d'entre nous ne rencontre pas, dans sa vie, inquiétudes, soucis, peines, souffrances… ? Ceux qui sont véritablement croyants sont heureux de savoir que ce n'est pas un destin aveugle qui organise au hasard les circonstances de nos existences. Dieu lui-même, en effet, veille sur nos vies, lui qui connaît tout et qui peut tout. Il poursuit un projet complet pour chacune de ses créatures ! La Bible nous donne des exemples de personnes, pourtant proches de Dieu, qui ont beaucoup souffert. Nous ne sommes pas les seuls à rencontrer des souffrances. Job a dit : “J'ai eu pour partage des mois de déception, et des nuits de misère me sont assignées” (Job 7. 3). Jacob doit reconnaître que les initiatives qu'il a prises sans tenir compte de la volonté de Dieu lui ont valu bien des amertumes. Il conclut : “Les jours des années de ma vie ont été courts et mauvais” (Genèse 47. 9).

     

    Les circonstances de la vie, que nous les jugions adverses ou favorables, sont permises par notre Dieu, qui est lumière mais aussi amour (1 Jean 4. 8). Les événements que nous estimons les plus négatifs sont permis aussi par Dieu. Il désire souvent nous parler et nous attirer plus près de lui à travers ce que nous appelons l'adversité. En toute situation, apprenons à nous tourner vers lui. Pour ceux qui ont reçu son pardon et son salut par la foi en Jésus Christ, se savoir aimé par Dieu est le fondement et le sens de leur vie. Pour trouver de l'aide dans leurs épreuves, ils peuvent compter sur la bonté et la sagesse divines.

     

     

     

     

     

    (Source : labonnesemencce.com)

     

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique