• *MOSAIQUE DE LA VIE*

     

    *MOSAIQUE DE LA VIE*

     

     

       

     

    001- Le père est au coeur de ma vie

    002- Sous son aile un refuge - Sous la protection de Dieu

    003- Le Seigneur, c'est mon Père

    004- Attire-moi à toi

    005- Mes mots sont peu de choses

    006- Tu es la chance de ma vie !

    007- La Lettre d'Amour du Père

    008- Toujours la solution

    009- Les souvenirs douloureux

    010- Reste avec moi

    011- Prière simple

    012- Garde l'espoir

    013- Parcours de vie

    014- Seigneur, apprends-moi

    015- La prière est comme un phare

    016- L'amour - 1 Corinthiens 13

    017- Praise You in this storm - Te louer dans cette tempête (Casting Crowns)

    018- Aime-moi, tel que tu es

    019- Je t'offre la paix

    020- De mon Jésus J'aurai - Exo

    021- Donne-nous ton regard

    022- Source de vie et de lumière

    023 - Comme un oiseau

    024- J'ai tout remis entre tes mains

    025 - Seigneur, fais de moi l'instrument de ta paix

     


    026- Sincères condoléances

    027- Aux premières lueurs...

    028- Laisse-toi surprendre et aimer par Jésus !

    029- J'ai vu tes pleurs

    030- Mon sauveur me dit courage

    031- John Wesley et la vache

    032- Porter du fruit, débarrassé des soucis du monde

    033- Les yeux du coeur

    034- Seigneur ...

    035- Confiance en Dieu

    036- A ton école

    037- Compte les bienfaits de Dieu

    038- Entends mon coeur

    039- Lumière du monde

    040- Garde courage !

    041- Les merveilles de chaque jour

    042- Où est-il Dieu ?

    043- L'amour est départ

    044- Dans tes bras d'amour

    045- Reste avec moi

    046- J'ai vu

    047- Donne ce que tu as

    048- Prendre du temps

    049- Dès le matin

    050- Medley - Face à Face

     

     

     

     

     

     

     

    051- Va de l'avant

    052- La prière

    053- Veiller

    054- Noël

    055- Prière

    056- Toi, le soleil de nos vies

    057- Noël, jour de mémoire

    058- Lettre d'amour de Dieu à ses enfants

    059- Je t'aime tel que tu es !

    060- Quand tu te sentiras triste

    061- Va avec la force que tu as

    062- Lettre d'un ami

    063- Rien ne sera plus jamais pareil avec toi

    064- Réconcilie-moi avec moi-même

    065- La neige

    066- Il est là

    067- Vis le jour d'aujourd'hui

    068- La petite feuille

    069- Abandonner

    070- Abysse

    071- Une lumière dans ma nuit

    072- Tu as raison d'espérer

    073- Dialogue au sommet

    074- Une phrase par jour

    075- Simples mots d'amour - Luc Dumont

     

     

     

    076- Yahwe

    077- Le crocus

    078- Dieu te cherche

    079- Jésus est mort ET ressuscité ! ALLELUIA !

    080- Il est ressuscité

    081- Tu es bon

    082- Je craque ... oui : dialogue avec Dieu

    083- A l'abri dans la fente du rocher

    084- Mon Dieu est si bon (paroles & vidéo)

    085- Qui est le plus fort ?

    086- Une croix, c'est une fenêtre

    087- N'abandonne pas ! Jamais...

    088- Seule

    089- Autre chose

    090- Faites le quand même

    091- Je vais prendre le temps

    092- Présence

    093- Dieu dans sa vie

    094- Prière pour une soeur

    095- Prier en tout temps

    096- Si Dieu est

    097- En chemin, ensemble !

    098- Il entend

    099- La vie dure

    100- Petites béatitudes pour notre temps

     

     

     

      

     

    101- Tel un phare qui brille dans nuit

    102- Que ta volonté soit faite

    103- Si quelqu'un

    104- L'espérance que tu proposes

    105- Son père était à la barre

    106- Demain, Seigneur, est à toi

    107- Souviens-toi de Jésus-Christ

    108- Le potier

    109- Ô Dieu, je t'invoque

    110- Dans le silence

    111- Toi et moi

    112- "J'appelle" dit Dieu

    113- Regarde

    114- Au-dessus du nuage

    115- L'important, c'est de semer

    116- Epines et fleurs

    117- Confiance

    118- Prière de l'artisan

    119- Ta parole est lumière (chanson & paroles)

    120- Lorsque tu décides de pardonner

    121- La vie est un voyage

    122- Light on the road

    123- Mon âme, bénis l'Eternel !

    124- J'ai besoin de toi, dit Dieu

    125- Il suffit de si peu de choses

     

     

    126- J'aime son amour

    127- Hymne à Dieu avec des fleurs

    128- Un mot de Dieu peut tout changer

    129- Jour après jour

    130- Jésus s'intéresse à toi

    131- Sois sans crainte, ne te tais pas

    132- Montage cartes Ecrin-2-mon-coeur n° 1

    133- Poème du bonheur

    134- Tout en Jésus Christ

    135- Montage cartes Ecrin-2-mon-coeur n°2

    136- Montage cartes Ecrin-2-mon-coeur n° 3

    137- Montage cartes Ecrin-2-mon-coeur n° 4

    138- Le meilleur est devant toi !

    139- Cueille le temps

    140- Les vieux oiseaux

    141- La joie du don

    142- La Bible et le téléphone portable

    143- Vous avez dit "Espérance"

    144- Seigneur

    145- Il nous faut partir

    146- Arrêtons-nous… le temps d’aimer

    147- Un silence qui me libère

    148- La force de la prière

    149- Hymne à la vie

    150- Un secret

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  •  

    Un secret

     

     

    Un secret

     

    Je vais vous dire un secret....

    Pour entendre un oiseau,
    cessez d'écouter l'avion.

    Pour entendre une petite flûte,
    cessez d'écouter la grande batterie.

    Pour entendre l'amour,
    cessez d'écouter la haine.

    Pour entendre le murmure de Dieu,
    cessez d'écouter les vacarmes du monde.

    Et quand vous aurez appris à reconnaître ces voix,
    vous pourrez entendre 
    l'oiseau au cœur d'un aéroport,
    la flûte au cœur d'un grand orchestre,
    l'amour au cœur d'une guerre
    et Dieu au cœur de tout être. 

     

    Shafique Keshavjee

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  •  

    Hymne à la vie

     

     

    Hymne à la vie

     

     

    Si pour un instant Dieu m'offrait un morceau de vie, 
    je profiterais de ce temps le plus possible …

    Je suppose que je ne dirais pas tout ce que je pense, 
    mais je penserais à tout ce que je dis.

    Je donnerais une valeur aux choses, 
    pour ce qu'elles signifient.

    Je dormirais peu, je rêverais plus, 
    je crois que chaque minute passée les yeux fermés 
    représentent soixante secondes en moins de lumière.

    Je marcherais quand les autres s'arrêtent, 
    je me réveillerais quand les autres dorment.

    Je donnerais des ailes à un enfant, 
    mais je le laisserais apprendre à voler seul. 
    J'enseignerais aux vieux 
    que la mort ne vient pas avec l'âge mais avec l'oubli.


    J'ai appris tant de choses des hommes …

    J'ai appris que tout le monde 
    veut vivre au sommet de la montagne, 
    sans savoir que le véritable bonheur 
    c'est dans la manière de l'escalader.

    J'ai appris que quand un nouveau-né serre fort de son petit point, 
    pour la première fois, la main de son père, il le retient pour toujours.

    J'ai appris qu'un homme n'a le droit d'en regarder un autre de haut 
    que pour l'aider à se lever.
     


    Dis toujours ce que tu sens, fais ce que tu penses.
    Il y a toujours un lendemain, 
    et la vie nous donne une autre occasion de faire bien des choses : 
    mais si jamais je n'ai plus que ce jour, 
    j'aimerais dire à tous ceux que j'aime combien je les aime.
     

     

    Gabriel Garcia Marquez
    Lettre d'adieu (extraits)
     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    La force de la prière

     

     

    La force de la prière

     

     

    Je ne suis pas un homme de lettres ou de sciences,
    mais je prétends humblement être un homme de prière.


    C’est la prière qui a sauvé ma vie ;
    sans la prière j’aurais depuis longtemps perdu la raison.
    Si je n’ai pas perdu la paix de l’âme, malgré toutes les épreuves,
    c’est que cette paix vient de la prière. 


    On peut vivre quelques jours sans manger, mais non sans prier.
    La prière est la clé du matin et le verrou du soir. 


    La prière, c’est cette alliance sacrée entre Dieu et l’homme
    pour obtenir d’être délivré des griffes du prince des ténèbres.
    Nous devons choisir : nous allier aux forces du mal ou, au contraire, aux forces du bien. 


    Voilà mon témoignage personnel :
    que chacun tente l’expérience et il trouvera que la prière quotidienne ajoute
    quelque chose de neuf à sa vie, quelque chose qui n’a d’équivalent nulle part ailleurs.
     

     

    Gandhi

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Un silence qui me libère

     

     

    Un silence qui me libère

     

    « Seigneur, accorde-moi non pas le silence 
    qui me rend prisonnier de moi-même 
    mais celui qui me libère et m'ouvre des espaces nouveaux, 

    non pas le silence du corps épuisé par les paradis artificiels 
    mais celui de l'âme qui respire au seuil de ton Royaume, 

    non pas le silence de la peur des autres et du monde 
    mais celui qui me rend proche de tout homme et de la création, 

    non pas celui de l'égoïsme froid, indifférent et hautain 
    mais celui qui enracine, fortifie et purifie la tendresse du cœur, 

    non pas le silence de l'absence vide, du monologue solitaire 
    mais celui de la rencontre, de l'intimité en ta Présence, 

    non pas le silence de la lâcheté ou de la résignation 
    mais celui qui prépare au combat pour la vérité, 

    non pas le silence des exclus, des sans-voix 
    mais celui qui nourrit la force des peuples qui se lèvent, 

    non pas le silence de l'homme qui fuit 
    mais celui de l'homme qui Te cherche, 

    non pas le silence de l'homme qui rumine ses échecs 
    mais celui qui réfléchit pour en découvrir les causes, 

    non pas le silence de la nuit du désespoir 
    mais celui qui attend la lumière de l'aurore, de l'espérance, 

    non pas le silence de la rancune, de la haine, de la vengeance 
    mais celui de l'apaisement et du pardon, 

    non pas le silence du bavard, rempli de mots, de lui-même 
    mais celui du cœur qui écoute le murmure de ton Esprit, 

    non pas le silence envahi par trop de questions sans réponses 
    mais celui de l'émerveillement et de l'adoration, 

    non pas le silence de l'oubli, du tombeau, de la mort 
    mais celui où la matière se charge des énergies du Ressuscité 
    dans l'attente d'une vie nouvelle dans ta Lumière. 
    Amen.

     

     

    Père Michel Hubaut

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Arrêtons-nous… le temps d’aimer

     

    Arrêtons-nous… le temps d’aimer



    Par delà l’éclat trafiqué
    D’un faux Noël préfabriqué
    Arrêtons-nous… le temps d’aimer.

    Par delà les petits souliers
    D’un pauvre Noël maquillé
    Arrêtons-nous… le temps d’aimer.

    Par delà les soucis d’argent
    Par delà le deuil d’un parent
    Arrêtons-nous… le temps d’aimer.

    Par delà les cris et les pleurs
    Par delà l’angoisse et la peur
    Arrêtons-nous… le temps d’aimer.

    Par un regard à nos voisins
    Par un sourire, comm’ça. pour rien
    Arrêtons-nous… le temps d’aimer.

    Pour recréer et retrouver
    Le vrai Noël que vous savez
    Arrêtons-nous… le temps d’aimer.

    Pour que nos yeux soudain pétillent
    A la clarté d’une bougie
    Arrêtons-nous… le temps d’aimer.

    Le temps de L’aimer Lui
    Qui veut en cette nuit
    Apaiser notre vie ;

    Le temps de L’aimer Lui
    Qui, dans un cœur à cœur
    Veut nous dire… veut te dire :

    Arrête-toi…. le temps de m’aimer
    Arrêtons-nous… le temps de nous aimer

     

    Marie-Claude Pellerin

     

     

    Arrêtons-nous… le temps d’aimer

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Il nous faut partir

     

    Il nous faut partir !

     

     

    Il nous faut partir avec seulement cette lanterne, promesse d’une grande joie pour tout le peuple, et sa ronde flaque de lumière, compagne signifiante pour nos pas après pas. 


    Il nous faut partir vers l’Enfant nouveau-né enfoui, toujours, quelque part dans les mangeoires de nos amertumes et de nos démissions, dans les mangeoires d’apocalypse de notre univers.
     


    Il nous faut partir et trouver intimement le nouveau-né, l’Enfant, dans sa fragilité dévorante de Vie ; ce qu’il y a de bien, de vrai, de juste, d’aimant en nous saigne tellement de nos fermetures et de nos petitesses.
     


    Il nous faut trouver l’Enfant enfoui, ce levain des mangeoires, soulevant les timides possibles et devenant pain d’avenir rompu pour la multitude, jour après jour.
     


    Il nous faut repartir en hâte, dans les espaces de nuit et de faim, ingénieux de lumière et de pain, parce que nous avons entendu et vu, contemplé et touché l’Enfant au regard d’Espérance plus fort que la mort.
     

     

    Guy Dermond, SDB 

     

     

     

    Car un enfant nous est né, un fils nous est donné,

    Et la domination reposera sur son épaule ;

    On l'appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix

    Esaïe 9 : 6

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires
  •  

    Seigneur

     

     

    Seigneur !

     

     

    Jésus est ton nom.
    Tu es mon Seigneur
    Et mon sauveur.
    Ô ! Que tu es bon.
    Je t'ai demandé
    Sans beaucoup d'ardeur
    De venir réchauffer
    Mon si petit cœur.


    Et toi, Ô mon Roi !
    Tu es venu chez moi
    Tu m'as donné Ta joie
    Tu m'as rempli de paix.
    L'Amour qui est en toi
    M'a vraiment comblé.
    Seigneur !

    Je veux te redire Merci.
    Ô, mon sauveur !
    Je t'aime et te le redis :
    Seigneur, un grand Merci.

     

     

    Michel Sommer

    (Source : TopChrétien)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  •  

    Vous avez dit « Espérance »

     

    Vous avez dit "Espérance"

     

     

    Quand le monde qui nous entoure nous fait peur, 

    l’espérance chrétienne ne nous dit pas 

    de rester là à pleurnicher parce que tout va mal, 

    ni de sourire bêtement parce que tout irait bien. 

     

    Elle ne nous invite pas à attendre 

    que Dieu détruise ce monde-là 

    pour en construire un autre; 

    elle nous pose une question très simple: 

    comment faire de tout cela 

    une occasion d’aimer davantage? 

     

     

    Adrien Candiard

     

     

     

    *   *   *
           

     

     

    C'est ici mon commandement:

    Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés

    Jean 15 : 12

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    La Bible et le téléphone portable.

     

     

    La Bible et le téléphone portable.

     

     

    Pouvez-vous imaginer ce qui se passerait si nous traitions la Bible de la même manière que nous traitons notre téléphone portable ? 

     

    …Si nous transportions la Bible dans notre porte-documents, dans notre mallette, à la ceinture ou dans la poche de notre veste ?


    … Si nous y jetions un coup d’œil plusieurs fois par jour ?


    … Si nous retournions la chercher quand nous l’avons oubliée à la maison ou au bureau ?


    … Si nous l’utilisions pour envoyer des messages à nos amis ?


    … Si nous la traitions comme si nous ne pouvions plus vivre sans elle ?


    … Si nous l’emmenions en voyage, au cas où nous aurions besoin d’aide ou de secours ?


    … Si nous y mettions la main en cas d’urgence ?



     

    Contrairement au téléphone portable, la Bible a toujours du réseau.


    Nous pouvons nous y connecter dans n’importe quel endroit.


    Nous n’avons pas besoin de nous soucier du manque de crédit, parce que 


    Jésus a déjà payé la facture, et les crédits sont illimités.



     

    Encore mieux : la communication n’est jamais coupée, et la batterie est chargé pour la vie entière.


 

     

    Numéros d’urgence


    Si vous êtes triste, composez * Jean 14.


    Si les gens parlent contre vous, composez * Psaume 27.


    Si vous êtes énervé, composez * psaume 51.


    Si vous êtes inquiet, composez * Matthieu 6, 25-34.


    Si vous êtes en danger, composez * Psaume 91.


    Si Dieu vous semble loin, composez * Psaume 63


    Si votre foi a besoin d’être fortifiée, Composez * Hébreux 11.


    Si vous êtes solitaire et apeuré, Composez * Psaume 22.


    Si vous êtes dur et critique, composez * 1 Corinthiens 13.


    Pour connaître le secret du bonheur, composez * Colossiens 3,12-17


    Si vous vous sentez triste et seul, composez * Romains 8,31-39


    Si vous désirez la paix et le repos, composez * Matthieu 11,25-30


    Si le monde vous semble plus grand que Dieu, composez * psaume 90.



     

    Notez ces numéros dans votre agenda ! 
Ils seront peut-être importants pour vous à un moment de votre vie !!!



     

    Et passez–les à d’autres ; il se peut qu’un de ces numéros d’urgence sauve une vie !!!

     

    Auteur inconnu

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires
  •  

     

    La joie du don

     

     

    La joie est prière,
    la joie est force,
    la joie est amour.

     

    Dieu aime celui qui donne avec joie.
    La meilleure manière de montrer notre gratitude
    envers Dieu et envers les gens,
    c'est d'accepter tout avec joie.

     

    Ne laissez jamais le chagrin vous noyer
    au point d'en oublier la joie du Christ ressuscité.
    Nous aspirons tous au ciel où est Dieu,
    mais nous avons le pouvoir de nous trouver
    dès maintenant dans ce ciel :
    il suffit d'être heureux avec lui,
    en l'instant présent.

     

    Mais être heureux avec lui, maintenant,
    cela veut dire :
    aimer comme il aime,
    aider comme il aide,
    donner comme il donne,
    servir comme il sert,
    sauver comme il sauve,
    être avec lui vingt-quatre heures par jour,
    le toucher sous son déguisement de misère,
    dans les pauvres et dans ceux qui souffrent.

     

    Un coeur joyeux est le résultat normal
    d'un coeur brûlant d'amour.
    C'est le don de l'Esprit,
    une participation à la joie de Jésus
    vivant dans l'âme.

     

    Gardons dans nos coeurs
    la joie de l'amour de Dieu
    et partageons cette joie
    de nous aimer les uns les autres,
    comme il aime chacun de nous.

     

    Que Dieu nous bénisse. Amen.

     

     

    Mère Teresa

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Les vieux oiseaux

     

    Les vieux oiseaux

     

    Il était une fois un homme nommé George Thomas, pasteur dans une petite église de la Nouvelle-Angleterre. 

    Un dimanche de Pâques, il arriva à l'église, apportant une vieille cage rouillée pour les oiseaux qu'il déposa sur la tribune.

    Le pasteur se mit à parler: J'étais en train de marcher en ville  hier, quand j'ai vu un petit garçon venant vers moi, balançant cette cage d'oiseau. Dans le fond de celle-ci, il y avait trois petits oiseaux sauvages, tremblants à cause du froid qu'il faisait dehors. J'arrêtai le jeune garçon et lui demandai : 

    - «Qu'est-ce que tu as là, petit?» 

    - «Juste quelques vieux oiseaux» lui répondit-il. 

    - «Qu'est-ce que tu en feras? lui demanda le pasteur. 

    - «Je vais les amener à la maison et m'amuser avec eux. Je vais les taquiner en leur  enlevant leurs plumes afin qu'ils se battent. Je vais avoir beaucoup de plaisir à le faire!» répondit le garçon. 

    - «Mais, tu seras bien fatigué de ces oiseaux un jour ou l'autre. Que feras-tu?» 

    - «Oh, j'ai quelques chats, dit le jeune garçon, et ils aiment bien les oiseaux. Je les lui donnerai.»  

     

    Le pasteur resta silencieux quelques moments. 

    - «Combien veux-tu pour ces oiseaux, petit?» 

    - «Quoi? Mais pourquoi les voulez-vous, monsieur? Ce ne sont que de vieux oiseaux. Ils ne chantent pas. Ils ne sont même pas beaux!» 

    - «Combien?» lui redemanda-t-il. 

    Le jeune garçon testa le pasteur afin de savoir s'il était fou en lui demandant:

    - «10 dollars?» 

    Le pasteur chercha dans sa poche et en sortit un billet de 10 dollars. Il le plaça dans la main du jeune garçon, qui partit très rapidement. 

    Le pasteur ramassa la cage et la porta doucement à l'extrémité d'une ruelle où il y avait un arbre et un peu d'herbe. Posant la cage sur le sol, il ouvrit la porte et donna quelques petits coups sur la cage pour persuader les oiseaux de sortir dehors afin qu'ils soient libres. Voilà ce qui explique la cage vide sur la tribune. 


    Le pasteur se mit alors à raconter cette autre histoire. 

    Un jour, Satan et Jésus avaient une discussion. Satan revenait  tout juste du Jardin d'Éden, se réjouissant et se ventant. 

    - «Je viens tout juste d'attraper le monde entier. Mettez-leur un piège, je sais qu'ils ne pourront pas résister. Attrapez-les tous!» ricana-t-il. 

    - «Qu'est-ce que tu vas faire d'eux?» demanda Jésus. 

    - «Oh, je vais m'amuser avec eux! Je vais leur enseigner comment se marier et divorcer, comment haïr et abuser des autres, comment boire et fumer. 

    Je vais leur montrer comment inventer des fusils et des bombes pour tuer les autres. Je vais vraiment avoir beaucoup de plaisir!»  

    - «Et, que feras-tu lorsque tu ne voudras plus d'eux?» demanda Jésus.

    - «Oh ,je vais les tuer!» répliqua fièrement Satan. 

    - «Combien veux-tu pour eux?» demanda Jésus. 

    - «Oh, tu ne veux pas de ces gens. Ils ne sont pas bons. Pourquoi tu les prendrais si tu sais qu'ils ne vont que t'haïr ! Ils te cracheront dessus, te maudirons et te tuerons. Tu ne les veux pas!» 

    - «Combien?» demanda encore Jésus.  

     

    Satan regarda Jésus en ricanant. 

    - «Tout ton sang, ta vie. 

    - «D'accord!» 

    Et il paya le prix.  

     

    Le pasteur ramassa la cage. Il ouvrit la porte et s'en alla.

     

    (Auteur inconnu) 

     

     

     

    Les vieux oiseaux

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique