•  

    La force de la prière

     

     

    La force de la prière

     

     

    Je ne suis pas un homme de lettres ou de sciences,
    mais je prétends humblement être un homme de prière.


    C’est la prière qui a sauvé ma vie ;
    sans la prière j’aurais depuis longtemps perdu la raison.
    Si je n’ai pas perdu la paix de l’âme, malgré toutes les épreuves,
    c’est que cette paix vient de la prière. 


    On peut vivre quelques jours sans manger, mais non sans prier.
    La prière est la clé du matin et le verrou du soir. 


    La prière, c’est cette alliance sacrée entre Dieu et l’homme
    pour obtenir d’être délivré des griffes du prince des ténèbres.
    Nous devons choisir : nous allier aux forces du mal ou, au contraire, aux forces du bien. 


    Voilà mon témoignage personnel :
    que chacun tente l’expérience et il trouvera que la prière quotidienne ajoute
    quelque chose de neuf à sa vie, quelque chose qui n’a d’équivalent nulle part ailleurs.
     

     

    Gandhi

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Ronde Versets du coeur 101

     

    Ronde Versets du coeur 101

     

    Ronde Versets du coeur 101

     

    Ronde Versets du coeur 101

     

    Ronde Versets du coeur 101

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Je sais tout

     

     

    Je sais tout

     

     

    Lecture proposée : Psaume 139.1‑18

    Tu sais quand je marche et quand je me couche, et tu pénètres toutes mes voies. V. 3

    Notre fils et notre belle‑fille ont eu une urgence. Notre petit‑fils Cameron avait contracté une bronchopneumonie, si bien qu’il leur fallait le conduire à l’hôpital. Ils nous ont alors demandé si nous pouvions passer prendre leur fils de cinq ans, Nathan, à son école pour le ramener à la maison, ce que Marlene et moi étions heureux de faire.

    Lorsque Nathan est monté dans la voiture, Marlene lui a demandé : « Es‑tu surpris que nous venions te chercher aujourd’hui ? » Ce à quoi il a répondu : « Non ! » Quand nous avons voulu savoir pourquoi, il nous a indiqué : « Parce que je sais tout ! »

    Un enfant de cinq ans peut prétendre tout savoir, mais nous qui sommes un peu plus vieux savons pertinemment que la réalité est tout autre, car nous avons souvent plus de questions que de réponses. Nous nous interrogeons quant aux pourquoi, aux quand et aux comment de la vie – oubliant souvent que, même si nous ne savons pas tout, c’est tout le contraire pour Dieu.


    Le Psaume 139 parle de l’intime connaissance que notre Dieu omniscient a de chacun de nous : « Tu sais quand je marche et quand je me couche, et tu pénètres toutes mes voies » (V. 3). Quel réconfort de savoir que Dieu nous aime à la perfection, qu’il est bien conscient de ce qui nous attend demain et qu’il nous apportera la meilleure aide qui soit en toute situation !

    Nos connaissances ont beau être limitées, celle que nous avons de Dieu comptera toujours plus que tout. Il est digne de confiance.

     

    Connaître Dieu, voilà tout ce qui compte !

     

     

    Bill Crowder
    (Source : Notre Pain Quotidien)

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Le regard de Dieu

     

    Le regard de Dieu

     

    Jésus, l'ayant regardé, l'aima. Marc 10. 21
    Venez, voyez un homme qui m'a dit tout ce que j'ai fait; celui-ci n'est-il pas le Christ? Jean 4. 29

    Dans notre société, où pourtant la plupart des gens sont “connectés”, la solitude reste très présente et souvent difficile à supporter. Elle est grande aussi, la détresse de ceux qui constatent qu'ils n'intéressent personne. Combien en viennent à la pire extrémité, quand leur âme en déroute ne voit plus à quoi se raccrocher… Pour certains, le jour se lève trop tôt. “Quand on dort, au moins, on ne pense pas”, se disent-ils. Toutefois le sommeil lui-même peut nous quitter, et le seul moment d'oubli, la nuit, devient un vaste champ d'angoisse.

    Mais Dieu s'intéresse à chacune de ses créatures. Nous savons que ni la nuit, ni l'ombre, ne peuvent nous cacher à son regard. Voyez comment le Seigneur Jésus s'adressait aux hommes, et vous découvrirez ce qu'est le regard de Dieu. Quelle clarté! Il ne se trompe pas sur ce que nous sommes, pourtant il est toujours rempli de compassion pour nous.

    L'évangile parle d'un homme qui rencontrait Jésus pour la première fois. Étonné de voir que son nom et sa vie étaient connus du Seigneur, il lui demande: “D'où me connais-tu?” Jésus répond: “Quand tu étais sous le figuier, je te voyais” (Jean 1. 48). Aujourd'hui encore, le regard du Seigneur Jésus est constamment posé sur nous.

    Tu es seul, sans ami? Son amour est pour toi. Le Seigneur est proche, bienveillant, il frappe à ta porte. Il n'importune personne. Tu dois lui ouvrir, c'est-à-dire lui parler avec tes mots, il t'écoutera, il te parlera…

    Jésus a dit: “J'entrerai chez lui et je souperai avec lui, et lui avec moi” (Apocalypse 3. 20).

     

    (Source : labonnesemence.com)

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Garde-moi du mal

      

    Garde-moi du mal

      

    “Jaebets pria : Préserve-moi du malheur, en sorte que je ne sois pas dans la souffrance !” 1Chroniques 4.9-10 

    Le mot “malheur” (rah en hébreu) signifie : "Le mal, la méchanceté, le mauvais, ce qui vient du malin, de mauvaise valeur, mauvais moralement, adversité, le désastre". En d'autres termes, nous pourrions traduire cette portion de la prière de Jaebets par : "Préserve-moi de pratiquer le mal et d'être séduit par des valeurs immorales. Garde mon cœur de sombrer dans de mauvaises dispositions qui me conduiraient à transgresser tes préceptes et à pécher contre le Ciel." Souvent, de grandes tentations suivent une victoire éclatante. Jaebets en était conscient et demanda à Dieu de le garder du péché.

    À mesure que vos limites s'étendent, votre droit à l'erreur diminue.

    Lorsque j'ai obtenu ma reconnaissance pastorale, c'était une très grande victoire pour moi, car je revenais de loin, avec un passé chargé. Après l'avoir fêtée avec quelques amis pasteurs au restaurant, je suis retourné dans ma chambre d'hôtel. Bien tranquillement couché dans mon lit, j'allumai la télévision. Je zappai pour voir ce que j'allais regarder. Puis, je tombai sur une chaine de pornographie. Mes yeux restèrent absorbés une poignée de secondes, puis je me ressaisis et j'éteignis l'appareil. La tentation était là, que faire ? Je décidai de me lever et d'aller prendre de l'air. 

    À mon retour, je me couchai de nouveau en espérant m'endormir rapidement. Tout à coup, j'entendis une porte s'ouvrir, j'ouvris les yeux et le silence retomba. Puis, je compris que c'était dans la pièce à côté. L'isolation était faible puisqu'une simple porte séparait les deux chambres (certainement prévues pour être louées à des familles : parents-enfants). Je compris rapidement que c'était un couple qui venait d'entrer car, j'entendais leurs ébats… C'était comme si j'étais avec eux ! J'avais le son sans l'image. À ce moment précis, je me mis à prier fort : "Seigneur, soit tu téléportes ma femme ici, soit tu fais en sorte que je m'endorme très rapidement ☺" Je n'ai pas eu le temps de dire "amen" que je m'assoupissais profondément. Oui, souvent quand il y a de grandes victoires, la tentation se présente pour vous voler votre joie.

    Celui qui prie pour vivre la bénédiction de Dieu sur sa vie, doit également demander à Dieu d'être gardé du péché. En effet, à mesure que vos limites s'étendent, votre droit à l'erreur diminue.

    Une prière pour aujourd'hui :
    Seigneur, garde-moi du mal, préserve-moi du malheur, amen.

     

    Patrice Martorano
    (Source : TopChrétien)

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

     

      

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Ne laissez pas la peur vous arrêter (1 et 2)

     

     

    Ne laissez pas la peur vous arrêter (1)

     

    Ps 27.1

    La vie est faite de peurs : peur de la maladie, du chômage, du rejet, de l’opinion des autres. Non maîtrisée, la peur vole votre paix intérieure. Chuck Swindoll nous rappelle : « David affronte la peur avec deux questions. “De qui aurais-je crainte ? De qui aurais-je peur ?” Et il lui claque la porte au nez ainsi : “Mon cœur n’aurait aucune crainte ; […] Je serais […] plein de confiance” (v.3). Puis il rentre chez lui, se rappelant comment parer les attaques de la peur. La prière : “Je demande à l’Éternel” (v.4). La vision : “contempler la magnificence de l’Éternel” (v.4). La Parole de Dieu : “admirer son temple” (v.4). La protection divine : “Il me protégera […] au jour du malheur” (v.5). La louange : “Je chanterai” (v.6). La confiance et la détermination : “Espère en l’Éternel ! Fortifie-toi et que ton cœur s’affermisse !” (v.14). Le courage ne se limite pas au champ de bataille. Il s’éprouve dans la fidélité sans témoin, la souffrance sans recours, la persévérance sans reconnaissance. Il se mesure simplement par un “non”, banalement devant une pile de linge sale, humblement dans un combat intérieur entre bien et mal. Les médaillés de Dieu agissent dans le secret, là où sont les actes de courage, loin des ovations publiques. » Quand la peur vous tenaille, Dieu dit : « Fortifie-toi et prends courage » (Jos 1.9). Dick Mills écrit : « Tout commandement comporte l’assurance de pouvoir être exécuté. Dieu ne vous demande rien d’impossible. Il est déplacé de dire : “Je suis plein de courage mais sans force.”, ou : “Je suis une boule d’énergie mais j’ai peur.” Force et courage vous sont donnés par Dieu. Le courage motive votre volonté, sa force accompagne vos efforts.»

     

      

    Ne laissez pas la peur vous arrêter (2)

     

    Mt 25.25

    Un maître donne à chacun de ses serviteurs une somme d’argent à investir. L’un reçoit cinq talents, un autre deux talents, et le troisième un talent. Les deux premiers tirent un bon profit de leur argent, mais l’homme avec un seul talent dit à son maître : « J’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre ». De cette parabole, retenez juste ceci : la peur vous rend improductif ! Un pasteur chevronné écrit : « La peur vous empêchera de chanter dans la chorale, de témoigner, de donner avec enthousiasme, ou de filer le parfait amour avec votre conjoint. Le problème sous-jacent, c’est la peur de voir Dieu ne pas faire ce qu’il dit. Mais les croyants devraient être tellement remplis de la Parole que la peur n’ait aucune prise sur eux. Jésus a dit : “Ne vous inquiétez pas pour votre vie” (Mt 6.25). En clair, pourquoi auriez-vous encore des pensées de crainte alors que je vous ai dit que je ne vous laisserai jamais tomber, que je vous protégerai et vous donnerai tout ce dont vous avez besoin pour accomplir votre œuvre ? En résumé, Dieu est avec vous, même lorsque vous ne pouvez pas le ressentir ou le voir, et lorsque les autres insinuent qu’il vous a abandonné(e). » La peur se cache derrière bien des comportements. Nous voulons faire à notre façon, nous disons manquer d’intérêt ou nous prétendons que ce n’est pas le bon moment. Ce que nous rencontrons n’est pas une porte close, c’est une peur réprimée. Si vous vous demandez pourquoi vous ne progressez pas dans certains domaines, voyez si une peur cachée ne vous retient pas. Si c’est le cas, demandez à Dieu de vous en libérer et commencez à croire ce qu’il dit. 

     

    Bob Gass 

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Un Dieu si généreux

     

     

    Un Dieu si généreux !

     

     

    Chaque hiver, c’est pareil : dès qu’il gèle, j’installe une petite mangeoire suspendue pour les oiseaux du jardin. Je prends soin de la remplir régulièrement et même de la faire abondamment déborder, afin que les gros oiseaux puissent venir picorer à même le sol. Et à chaque fois, cela me fait penser à mon Dieu. 

    Si, alors que j’ai des ressources si limitées et un cœur si étroit, je verse ainsi avec joie une pluie de graines pour nourrir des petits oiseaux, à plus forte raison mon Dieu aux ressources illimitées et à l’amour plus vaste que l’univers fera-t-il jaillir sur nous sa vie abondante ! « Ma coupe déborde », s’émerveillait David (Psaume 23.5). « Donnez, et il vous sera donné : on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde », a promis le Seigneur (Luc 6.38). « Je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles l’aient même avec abondance », a déclaré Jésus, notre bon Berger (Jean 10.10).

    Dans les pages des Évangiles, nous le voyons sans cesse bénir, donner, rassasier, restaurer… Quand il multiplie les pains et les poissons, une foule immense est rassasiée, et il y a encore des restes ! Et lorsqu’il donne TOUT pour nous sauver en mourant à notre place sur la croix, ne fait-il pas preuve d’une générosité à couper le souffle ?

    Comment douter de son amour et de son désir de nous bénir ? « Mais moi, je passe par de telles difficultés ! » objecterez-vous peut-être. Rapprochez-vous de lui et de sa Parole. Criez à lui de tout votre cœur. Il vous montrera le chemin de la délivrance et de la bénédiction.

    Ma prière de ce jour 

    Seigneur, merci d’être un Dieu si généreux, un Dieu qui m’aime et qui me l’a prouvé, un Dieu qui veut me bénir. Je veux te faire confiance en toute situation. Je sais que tu feras concourir toutes choses à  mon bien. S’il te plaît, montre-moi le chemin que je dois suivre aujourd’hui !

     

    Aline Neuhauser
    (Source : TopChrétien)

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Ouverture

     

      

    Ouverture 

     

     

    Si tu ouvres bien les yeux

    En parcourant la terre et les cieux

    Tu verras partout le sourire de Dieu

    Et son amour briller de mille feux

     

    Si tu ouvres bien ton cœur

    Au fil des minutes et heures

    Tu expérimentes la tendresse du Père

    Et sa paix à travers la douceur de sa lumière

     

     

    Si tu ouvres bien tes mains

    Au rythme de tes rencontres sur le chemin

    Tu deviendras riche en donnant

    Tu t’épanouiras en partageant

     

     

    Si tu ouvres bien l’ensemble de ton être

    Que tu vis, au lieu de paraître

    Tu cueilleras la joie du Seigneur

    Car il veut ton bien et ton bonheur

     

     

    Lilia Gabrielle Lael Itai

    07.05.2017

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires