•  

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Cinq petites pierres pour abattre un géant !

     

     

    Cinq petites pierres pour abattre un géant !

     

     

     

    “Il prit en main son bâton, choisit cinq pierres polies du torrent… puis… il s’avança contre le Philistin” 1 S 17. 40

    Vivre par la foi veut dire se battre sans cesse pour avancer sur le chemin du disciple de Christ. Dès le jour où vous avez décidé d’obéir à la volonté de Dieu plutôt qu’à la vôtre vous êtes devenu la cible des attaques de trois ennemis : le monde, Satan et vous-même, ou du moins votre nature “charnelle”. Leur motivation c’est de vous empêcher d’une part d’aller de l’avant et d’autre part de saboter votre témoignage. Goliath avait ainsi neutralisé l’armée du peuple d’Israël sous le commandement du roi Saül, sans en découdre vraiment avec les soldats hébreux. La peur est aussi une arme redoutable entre les mains de Satan pour anéantir nos efforts.

    Comment un jeune berger sans expérience militaire a-t-il réussi à abattre le géant philistin ?

    1- il s’est emparé de son bâton qui nous parle de l’expérience que le jeune berger avait acquise à l’époque où Dieu était en train de le former. Ce que vous avez vécu dans la présence du Seigneur jusqu’à aujourd’hui vous sera d’un grand secours lorsque vous aborderez des étapes difficiles de votre marche de chrétien. Servez-vous-en, ces expériences ne vous seront jamais inutiles !

    2- il choisit 5 petites pierres polies dans le cours du torrent. Que représentent-elles ? Les cinq armes dont vous aurez besoin pour attaquer l’ennemi : la Parole de Dieu, la prière, le soutien de vos frères et soeurs, la louange et la discipline. Votre fronde ne vous servira à rien si vous n’avez aucune pierre à lancer ! Mais armé de ces cinq petites pierres, vous pourrez vous avancer au nom du “Dieu Tout-Puissant” (v 45).

    3- il s’avança contre le géant. Bien des stratèges militaires vous diront que l’attaque est la meilleure des défenses. N’attendez pas le moment où l’ennemi lance une attaque contre vous pour vous préparer à riposter. Il est trop tard pour commencer à lire la Bible, prier ou rechercher le soutien d’autres croyants… quand une crise éclate dans votre vie.

    Et souvenez-vous que tout bon soldat de Christ n’essaie pas d’esquiver la bataille, mais y fait front avec l’assurance que Dieu est bien plus puissant que n’importe quel ennemi !

     

    Bob Gass

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Lever les yeux vers le ciel

     

     

    Lever les yeux vers le ciel

     

     

    Lecture proposée : Psaume 146.1-10 

     

     [L’Éternel] redresse ceux qui sont courbés. Psaume 146.8

     

    Un article de la revue Surgical Technology International indique que le fait de baisser les yeux sur un téléphone intelligent en inclinant la tête équivaut à se mettre un poids de 27 kg sur la nuque. Comme partout dans le monde des millions de gens passent en moyenne deux à quatre heures par jour à lire et à écrire des textes, les dommages ainsi causés à leur nuque et à leur colonne dorsale deviennent un problème de santé croissant.

     

    Il est également facile pour les fardeaux de la vie de nous faire courber l’échine sur le plan spirituel. Il arrive souvent, en effet, que les problèmes à affronter et les besoins de nos êtres chers nous découragent. Le psalmiste comprenait le poids de ces soucis, mais ne perdait pas espoir pour autant puisqu’il a écrit que le Dieu qui «a fait les cieux et la terre, la mer et tout ce qui s’y trouve (...) garde la fidélité à toujours. Il fait droit aux opprimés, il donne du pain aux affamés; l’Éternel délivre les captifs; l’Éternel ouvre les yeux des aveugles; l’Éternel redresse ceux qui sont courbés; l’Éternel aime les justes» (Ps 146.6-8).

     

    En réfléchissant aux soins de Dieu, à son immense puissance et à son cœur débordant d’amour, c’est alors que nous pouvons relever les yeux et le louer. En sachant que Dieu «règne éternellement» et «subsiste d’âge en âge» v. 10 ), il nous est possible de traverser chaque journée.

     

    Le Seigneur nous redresse lorsque nous sommes courbés. Louons-le pour cela !

     

     

     

     

    David Mccasland
    (Source : Notre pain Quotidien)

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Ronde Versets du coeur 168

     

    Ronde Versets du coeur 168

     

    Ronde Versets du coeur 168

     

    Ronde Versets du coeur 168

     

    Ronde Versets du coeur 168

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Un trésor insoupçonné

     

     

    Un trésor insoupçonné

     

     

     

    "Nous n'avons que cinq pains et deux poissons." Luc 9.13

    "Ta servante n'a rien du tout à la maison qu'un vase d'huile." 2 Rois 4.2
    "Je n'ai qu'une poignée de farine dans un pot et un peu d'huile dans une cruche." 1 Rois 17.12

     

    Vous est-il déjà arrivé de toucher le fond ? Vous êtes-vous déjà senti désemparé, sans force ? Oui sans nul doute. La vie est remplie d'épreuves, de moments de douleurs terribles où l'on pense : "Cette fois, je ne sais pas ce que je vais devenir."

    La Bible nous rapporte plusieurs histoires. 5000 personnes affamées qui ne savent où aller, une femme désespérée qui va perdre ses deux fils, une veuve et son enfant qui s'apprêtent à mourir de faim.

     

    Pourtant, tous ces personnages ont un point commun : l'audace de la foi.

     

    Lorsque Jésus demande aux disciples de nourrir la foule, il obtient une réponse inquiète mais teintée de foi : ils n'ont que cinq pains et deux poissons, mais ils les mettent à disposition (Luc 9.13). Ils ne comptent pas les garder, égoïstement, pour eux.

     

    Quand la veuve apostrophe le prophète Elisée, elle concède que sa maison vide recèle néanmoins un petit trésor : un flacon d'huile essentielle, pesant bien peu sur la balance de ses dettes (2 Rois 4.2).

     

    Celle qu'Elie sollicite lui avoue que sa cuisine est vide mais qu'il lui reste encore, un fond d'huile et de farine. Maigres provisions, qu'elle envisage néanmoins, volontiers, de partager avec le prophète (1 Rois 17.12).

     

    Et l'incroyable se produit.

     

    Les cinq pains et deux poissons se multiplient en milliers de portions. 5000 personnes rassasiées. Il en restera encore douze paniers pleins.

     

    Le petit vase d'huile en remplit des dizaines d'autres, bien plus gros que lui. L'immense dette payée, il y a de quoi faire face aux besoins de la famille pour des années.

     

    Le reste de farine et d'huile ne s'épuiseront pas jusqu'à la fin de la famine. La mère, le fils, le prophète auront de quoi se rassasier jusqu'à des jours meilleurs.

     

    Comme ces hommes et ces femmes, ouvrez vos yeux à la foi. Dieu vous a donné le souffle. Il vous a donné des trésors insoupçonnés lorsqu'il vous a créés.

     

    Infiniment plus, il vous a donné son fils Jésus et par lui, la vie éternelle, une espérance inaltérable, une richesse unique.

     

    Une question pour aujourd'hui :
    Vous êtes acculé ? Il vous semble que vous n'avez plus rien pour faire face ? Cherchez bien : il vous reste forcément quelque chose. Alors, par la foi, offrez à Dieu ce petit trésor souvent insoupçonné. Et contemplez le miracle de la multiplication.

     

     

     

    Solange Raby

    (Source : TopChrétien)

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Dieu est notre soutien

     

     

    1. Tenez-bon !

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Cette semaine, nous allons voir ensemble que Dieu est fort, qu'il est puissant, qu'il vous encourage, et que son désir est de vous porter et vous soutenir…! Êtes-vous prêt(e)...?  

     

    Dans l'Ancien Testament nous pouvons lire l'histoire du peuple de Dieu et de son périple depuis sa sortie d'Égypte, jusqu'à son entrée dans le pays promis. Tout ceci ne s'est pas fait sans combat bien sûr, mais Dieu était avec eux.

     

    Aujourd'hui, j'aimerais vous parler d'un épisode en particulier. Un jour où des ennemis vinrent attaquer Israël, Moïse reçut de Dieu une stratégie spéciale… Moïse devait monter sur la montagne pour prier et Josué devait combattre dans la vallée.

     

    Nous lisons ceci dans La Bible : "Lorsque Moïse élevait sa main, Israël était le plus fort ; et lorsqu'il baissait sa main, Amalek était le plus fort." (Lire Exode 17.11.)

     

    Moïse n’était pas seul. Aaron et Hur soutenaient ses mains. C'est ce que nous lisons dans la Parole de Dieu : "Les mains de Moïse étant fatiguées, ils prirent une pierre qu'ils placèrent sous lui, et il s'assit dessus. Aaron et Hur soutenaient ses mains, l'un d'un côté, l'autre de l'autre ; et ses mains restèrent fermes jusqu'au coucher du soleil." (Lire Exode 17.12.)

     

    Parfois nous avons besoin que quelqu'un nous aide et nous tienne les bras. Que quelqu'un nous soutienne par une parole, un sourire, un mot d'encouragement. C'est ce que je désire faire avec "Un Miracle Chaque Jour".

     

    Je veux vous aider à tenir les bras levés et vous dire en ce jour : ne baissez pas les bras Mon ami(e). Dieu n'a pas dit son dernier mot. La victoire est pour vous. Le pays promis est devant vous. Courage…! Tenez-bon…! C’est à l'ennemi d'abandonner, pas à vous. Vous êtes plus que vainqueur par celui qui vous aime…!

     

    Et n'oubliez pas, votre Josué, le Seigneur Jésus, a déjà remporté la victoire. Il est vainqueur et vous êtes plus que vainqueur !

     

    Je vous invite à terminer par la prière : "Seigneur, je te remercie pour ta Parole qui m'encourage et fortifie mon âme. Je te demande de m'aider à tenir bon, à me battre, à croire en toi encore et encore. Je confesse que la victoire est pour moi, parce que tu me l'as donnée, parce que tu as vaincu pour moi. Merci pour toutes tes grâces et tous tes bienfaits. Au nom de Jésus. Amen."

     

    Merci d'exister,

     

     

     

     

    2. C'est VOUS qu'il appelle

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Je suis très touché par tous les emails que je reçois chaque jour des lectrices et lecteurs de Un Miracle Chaque Jour. Parfois, certains de ces témoignages me remplissent de joie, en particulier ceux qui disent : "Ma vie a été changée, transformée. Je sais maintenant que Dieu m’aime de façon inconditionnelle". Je rends gloire à Dieu pour cela.

     

    D’autres fois, certains emails me poussent dans la prière, voire dans les larmes lorsque je lis des situations vraiment difficiles.

     

    J’aimerais vous dire en ce jour : vous êtes courageux(se), vous avez la force nécessaire... le Seigneur l’a déposée en vous. Vous n’êtes pas sans ressources, vous n’êtes pas sans possibilités car ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu. Dieu a mis en vous son Esprit, sa présence, sa vie, son amour.

     

    Je crois de tout cœur que vous allez gravir cette montagne, traverser cette mer tumultueuse, passer de l’autre bord, sortir de ce tunnel et voir poindre la lumière. Courage Mon ami(e), courage...! Le Seigneur n’a pas dit son dernier mot et souvenez-vous que les impossibilités des hommes sont des possibilités d'agir pour Dieu, et que nos extrémités sont des opportunités pour le Seigneur de manifester son secours qui ne manque jamais dans la détresse. (Lire Psaume 46.2.)

     

    Oui, vous avez de la force…! Oui, vous avez du courage parce que le Seigneur a mis cela en vous. Je le sais et je le crois. "Fortifie-toi maintenant et prends courage, car c’est toi qui fera entrer le peuple dans ce pays" a dit Dieu un jour à un homme (voir Josué 1.6) et aujourd’hui, il vous le dit aussi : "Fortifie-toi et prends courage, c’est toi que j'appelle Mon ami(e)."

     

    J'aimerais prier pour vous maintenant : "Seigneur, je te remets Mon ami(e). Je prie que ta paix l'entoure maintenant, je prie que ton amour parfait chasse toute crainte en lui/en elle. Je te demande de remplir ton enfant de ta force et de ton courage à présent. Dans le merveilleux nom de Jésus…! Amen."

     

    Merci d'exister,

     

     

     

     

     

    3. Lâchez prise, il est Dieu

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Le psaume 46.11 nous dit : "Arrêtez, et sachez que je suis Dieu...!"

     

    Le mot hébreu pour arrêter est "raphah". On pourrait le traduire par : relâcher, laisser aller, être tranquille. Et pour prendre une expression plus actuelle : "Lâchez prise et sachez que je suis Dieu."

     

    Lâcher prise et s'approcher de Dieu… La Bible dit : "Approchons-nous du trône de la grâce [...] pour être secourus dans nos besoins." (Lire Hébreux 4.1.)

     

    Cela me rappelle l'histoire de la reine Esther (que vous pouvez lire dans le livre d'Esther). Un jour, alors que le peuple juif était voué à l’extermination par le méchant Aman, elle décida de prier, de jeûner, de chercher le Seigneur. Trois jours après, elle se rendit auprès du roi qui lui tendit son sceptre.

     

    Le roi lui dit : "Qu'as-tu, reine Esther, et que désires-tu...? Même si tu réclames la moitié du royaume, elle te sera donnée." (Lire Esther 5.3.)

     

    C’est une belle image de la possibilité que nous avons de nous approcher aujourd’hui du trône de la grâce. Vous avez libre accès au sanctuaire de Dieu par le sacrifice et le sang de Jésus. Non grâce à vos mérites, mais grâce aux siens.

     

    Venez en ce jour, apportez au Seigneur ce qui vous pèse, vos fardeaux et lâchez prise. Laissez-lui gérer cette situation, cette maladie, cette relation difficile…

     

    Le Seigneur vous dit en ce jour : "Arrête, lâche prise, sois tranquille et sache que je suis Dieu. En moi, il n’y a rien d’impossible. Je peux tout changer, tout transformer car je suis l’Éternel, le Tout-Puissant."

     

    Je vous invite à écouter ce chant de Luc Dumont, "Je te donne tout" en version acoustique. Laissez aller tout ce qui vous pèse dans la présence de Dieu à l'écoute de cette magnifique louange. 

     

    Que votre journée soit bénie, Mon ami(e)...!

     

    Merci d'exister,

     

     

     

     

     

     

    4. RIEN ne peut vous séparer de Dieu !

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    La vie est un cadeau de Dieu, un miracle extraordinaire… qui apporte son lot de réjouissances, d'espoirs, de victoires. Mais qui dit victoire dit aussi combat…

     

    Faites-vous face à un combat actuellement...? Est-ce la fatigue, la maladie, la persécution, le divorce, la peur, l'abattement...?

     

    En tout cela, la Parole de Dieu vous assure que rien ne vous séparera de l'amour de Jésus. C'est ce qu'évoque Romains 8.35 : "Qui nous séparera de l’amour de Christ...? Sera-ce la tribulation, ou l'angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l'épée...?"

     

    Jésus lui-même vous encourage lorsqu'il dit : "Vous aurez des tribulations (des épreuves, afflictions, angoisses) dans le monde ; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde." (Lire Jean 16.33.)

     

    Oui, vous pouvez connaître des épreuves et même des persécutions, mais Jésus est avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. (Lire Matthieu 28.20.)

     

    Prenez courage, Mon ami(e). Les tribulations ne peuvent pas vous séparer de son amour. Bien au contraire...

     

    • Vos impossibilités deviennent des possibilités pour Dieu.
    • Vos "bouts du rouleau" deviennent des commencements grâce à lui.
    • Vos faiblesses, il les transforme en force.
    • Vos épreuves vont devenir un puissant témoignage à sa gloire.

     

    Je vous invite à prier avec moi à présent : "Seigneur Jésus, merci de ce que RIEN ne peut me séparer de toi, de ton amour, de ta présence. Tu es et tu resteras mon Dieu : dans les bons comme dans les mauvais moments, dans la joie comme dans la tristesse, dans la richesse comme dans la pauvreté, dans la santé comme dans la maladie. Tu es mon Dieu et je t'aime. Je te fais confiance pour me mener à bon port, pour me conduire et me donner la victoire. Que ton nom soit béni à jamais. Amen."

     


    Merci d'exister,

     

     

     

     

    5. Etes-vous découragé(e) ?

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    De nombreuses fois j’ai eu envie de m’arrêter. Le découragement me gagnait. Je me disais : À quoi bon te suivre Seigneur...? À quoi bon te servir...? Aujourd'hui, je vous partage un passage de la Bible qui m'encourage et que j'aime beaucoup. Il s'agit du Psaume 1.1-3 : "Heureux l'homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, qui ne s'arrête pas sur la voie des pécheurs, et qui ne s'assied pas en compagnie des moqueurs, mais qui trouve son plaisir dans la loi de l'Éternel, et qui la médite jour et nuit...! Il est comme un arbre planté près d'un courant d'eau, qui donne son fruit en sa saison, et dont le feuillage ne se flétrit point : tout ce qu'il fait lui réussit."

     

    Saviez-vous que dans la Parole de Dieu on trouve de nombreux exemples d’hommes et de femmes qui sont passés par ce désir d'arrêter et de tout "balancer"...?

     

    Par exemple, Élie, le grand prophète de Dieu. Après avoir reçu un courrier d’accusations et de menaces de la méchante Jézabel, il a demandé à Dieu de reprendre sa vie. Il voulait mourir. (lire 1 Rois 19.2-8.)

     

    Le secret, c’est de ne pas s’arrêter mais de continuer, de persévérer. L’ange de Dieu "força" Élie à manger. Et avec la force qu’il reçut au travers de cette nourriture divine, il marcha de nouveau. Et quelle marche...! 40 jours et 40 nuits jusqu’à la montagne de Dieu.

     

    "Percez et vous verrez...!" a dit quelqu’un... Mon ami(e), je crois que vous êtes à l’aube d’une percée, d’une bénédiction, d’une grâce de Dieu dans votre vie.

     

    Ne vous arrêtez pas. Et surtout pas sur la voie des pécheurs. S’arrêter sur la voie des pécheurs conduit à la tristesse et vous rendrait malheureux(se). Alors, même si le chemin semble étroit, continuez à y marcher... Tôt ou tard vous y croiserez votre bénédiction.

     

    Permettez-moi de prier pour vous : "Seigneur, je te remets Mon ami(e). Je te demande de le(la) relever, de lui donner des forces nouvelles, un espoir nouveau…! Que ta joie soit sa force. Donne-lui de persévérer avec toi, dans ton plan et dans tes voies. Au nom de Jésus, amen."

     

    Merci d'exister,

     

     

     

     

     

    6. Il vient relever le faible

     

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Récemment, j’ai été particulièrement touché par ce chant "Relever le faible" du groupe Glorious dont voici le premières paroles :

     

    Au-delà des océans, tu es venu me chercher 

     

    Au-delà de mes tourments, ton amour a triomphé 

     

    Montre-moi la splendeur et la beauté qu’il y a 

     

    À t’obéir de tout cœur, à se confier à ta voix...! 

     

    Tu viens relever le faible, tu le prends dans tes bras 

     

    Tu le conduis vers ton Père, qui le console ici-bas 

     

    Entends le cri de ma prière, sois mon secours et ma joie 

     

    Passé de l’ombre à ta lumière, j’ai mis mon espoir en toi...! 

     

    Le chant continue, mais j’aimerais approfondir une phrase du refrain avec vous : tu viens relever le faible. Peut-être aujourd’hui vous sentez-vous faible : moralement, physiquement, émotionnellement, relationnellement ou spirituellement. Jésus est venu pour chercher et sauver. Il a dit : "Ce ne sont pas les bien portants qui ont besoin de médecin mais les malades." (Lire Matthieu 9.12.)

     

    Jésus est vraiment venu chercher, relever, sauver ceux qui sont perdus, ceux qui sont faibles et abattus. Tu viens relever le faible, tu le prends dans tes bras… quelle puissante vérité…! Vraiment, le Seigneur nous prend dans ses bras d’amour. Il VOUS prend en ce jour dans ses bras d’amour Mon ami(e). Il vous conduit vers le Père, il vous console ici-bas.

     

    Jésus ne nous a pas laissés seuls, il a envoyé l’Esprit Saint, très justement appelé le consolateur. Dieu sait combien nous avons besoin de consolation. Et l'Esprit Saint, le consolateur, est tous les jours avec vous et même, il vit en vous.

     

    Vous êtes le temple du Saint-Esprit, alors laissez-le vous renouveler maintenant, vous consoler, vous fortifier, vous relever. Le chant continue en disant : Entends le cri de ma prière, sois mon secours et ma joie. Assurément, Dieu entend... "Quand un malheureux crie, l’Éternel entend, et il le sauve de toutes ses détresses." (Lire Psaume 34.7.)

     

    Dieu entend vos prières. En ce jour, je vous invite vraiment à lui faire connaître vos besoins. Placez votre espoir en lui car Dieu est un secours qui ne manque jamais dans la détresse.

     

    À présent, je vous invite à prendre quelques minutes pour regarder le clip vidéo de ce chant : "Relever le faible".

     

    Je prie et déclare que pendant ce chant, le Seigneur va vous visiter et vous renouveler. Préparez-vous :-)

     

    Merci d'exister,

     

     

     

     

     

     

     

    7. Dieu change les vies… et la vôtre aussi

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Voici ce que m’écrivait Vanessa. Cela m’a beaucoup ému et j’ai pensé que cela pourrait vous encourager pour votre vie ou la vie de ceux qui vous sont chers et pour lesquels vous ne voyez aucune solution.

     

    "Je suis une jeune fille de 28 ans. Je suis très heureuse de lire vos messages chaque jour. 

     

    J'ai eu une enfance compliquée. Mes parents ont divorcé quand j'avais 3 ans, ma mère est partie et nous a abandonnés à notre père. Nous avons connu la faim, l’humiliation, le désir pour des choses que nous ne pouvions pas nous offrir à cause du manque d'argent. Je souffrais beaucoup intérieurement, je manquais de confiance en moi, je me sentais toujours inférieure aux autres et je croyais que je ne valais pas grand-chose. 

     

    J'ai grandi avec un papa qui était pasteur mais ce que je ne savais pas, c'est que Dieu est mon vrai Père. J’ai réalisé cela à l’âge de 28 ans et donc, pendant toutes ces années le diable m'a menti et m'a torturée.  

     

    Au cours de cette année-là, Dieu s'est révélé à moi au travers d'un songe et m'a montré qu'il était proche de moi et que pendant tout ce temps, il a toujours été à mes côtés et qu'il m'a toujours aimée. Quand je me suis réveillée, j'avais les larmes aux yeux ; je me suis agenouillée et j'ai prié. Ce jour-là, j'ai ressenti l'amour de Dieu m'envahir et j'ai dès lors commencé une relation avec lui.  

     

    J'ai pu expérimenter le Saint-Esprit comme une véritable personne et non comme une simple force. J'ai fait de lui mon confident, mon partenaire, mon associé. C'est une personne divine, puissante, humble, douce et qui prend plaisir à notre bonheur.  

     

    Depuis ces moments inoubliables, ma vie a complètement changé. Je suis une nouvelle créature, les choses anciennes sont passées. Aujourd'hui je vis pleinement ma vie, j'affronte les défis avec courage, j’ai confiance en moi et en Dieu, je sais maintenant que je ne suis inférieure à personne mais simplement que nous sommes tous différents les uns des autres. J’aime Dieu de tout mon cœur, de toute mon âme et de toute ma pensée.  

     

    J’ai souhaité donner ce témoignage afin de fortifier toutes les personnes qui, en ce moment, sont dans des situations de tristesse, de dépression, de manque d'assurance, de rejet, de solitude... Je veux que vous sachiez que Dieu est notre Père ; faites-lui confiance, croyez en lui, il peut transformer une vie de gâchis en un véritable tremplin."  

     

    Gloire à Dieu car il change des vies...! Il peut tout changer en un instant. Merci Vanessa pour ton cœur et ta passion pour Jésus...! C’est super...!

     

    Si vous cherchez Dieu, je vous invite à vous rendre sur ConnaitreDieu.com ou sur ComprendreDieu.com, deux sites du TopChrétien qui vont vraiment vous aider à le trouver.

     

    Et pour cette journée, souvenez-vous que Dieu peut transformer une vie de gâchis en un véritable tremplin...!

     

    Merci d'exister,

      

    Eric célérier
    (Source : TopChrétien)

     

     

     

     

    Dieu est notre soutien

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Sortez du placard

     

     

    Sortez du placard

     

     

    « Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? » Ro 8.31

     

    Pour sa famille, David n’est jamais qu’un berger (voir 1S 16.11-12). Mais pour Dieu, il est le prochain roi d’Israël.

    Étonnant de voir à quel point les gens nous cataloguent dès notre naissance. On nous enferme dans un moule. On veut nous convaincre de médiocrité, d’être « Monsieur ou Madame tout le monde ». Avant de nous en rendre compte, nous finissons par croire à leurs opinions.

    À l’évidence, certains trouvaient Timothée trop jeune pour être un leader. Voilà pourquoi Paul lui écrit : « Que personne ne méprise ta jeunesse » (1Ti 4.12).

    La liste des défauts apparents chez les autres peut s’avérer redoutable et sans pitié : la pauvreté, le manque d’éducation, le handicap physique ou mental, la différence ethnique. Elle prend même en compte les folles erreurs du passé. Aimeriez-vous être mesuré(e) à cette aune ? Je ne pense pas !

    Un jour, le père du jeune Adam Clarke avait dit à son professeur que son fils n’était sans doute pas très doué pour les études. Le professeur avait répondu : « Je le trouve très brillant. » Ces mots n’étaient pas tombés dans l’oreille d’un sourd, et la vie d’Adam s’est transformée quand il est sorti du placard où son père l’avait enfermé. Clarke a vécu jusqu’à 72 ans, est devenu un célèbre pasteur méthodiste au dix-huitième siècle, et laissé à la postérité ses plus fameux commentaires sur la Bible.

    Alors débarrassez-vous de vos étiquettes et de vos pensées étroites, et mettez-vous à rêver. « Que dirons-nous donc à ce sujet ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? » Lorsque Dieu s’en mêle, vous pouvez devenir la crème des crèmes !

     

     

    Bob Gass

     

     

    Sortez du placard

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Tempête sur le lac

     

     

    Tempête sur le lac

     

     

    Jésus reprit le vent et dit à la mer: Silence, tais-toi! Alors le vent tomba et il se fit un grand calme. Et il leur dit: Pourquoi êtes-vous ainsi craintifs? Comment n'avez-vous pas de foi? Ils furent saisis d'une grande peur et ils dirent entre eux: Qui donc est celui-ci, pour que le vent même et la mer lui obéissent? Marc 4. 39-41

     

    Comme les disciples dans la barque pendant la tempête, les chrétiens traversent la mer agitée de ce monde.

     

    Si Jésus est dans notre barque, même s'il nous paraît dormir, le naufrage est impossible, car notre sort est lié au sien. Remarquons qu'il est à l'arrière du bateau, vers le gouvernail. Ce détail nous rappel?le que, malgré les apparences, c'est lui qui dirige la barque. Les disciples, désemparés, ne compren?nent pas qu'il puisse dormir à un tel moment, et le réveillent: Maître, nous allons périr, cela ne te fait rien?

     

    Il en est de même de nos jours: quand nous passons par des moments difficiles, nous avons tendance à penser que le Seigneur dort et ne se soucie pas de nous. Quelle erreur! N'a-t-il pas donné l'ordre: “Passons à l'autre rive”? Les disciples n'avaient pas encore découvert qui était leur Maître. S'ils avaient cru sa parole, ils auraient été sûrs d'arriver malgré la tempête.

     

    Nous avons cette promesse de sa part: “Voici, moi je suis avec vous tous les jours” (Matthieu 28. 20). Avec Jésus dans la barque de notre vie, nous n'avons rien à craindre, même s'il semble dormir. Les vagues et les vents auront beau nous secouer, avec Jésus nous serons toujours en sécurité. Oui, faisons-lui confiance; il aura, quoi qu'il arrive, le contrôle de n'importe quelle situation.

     

     

    (Source : labonnesemence.com)

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    "Je suis" pour toi

     

     

    "Je suis" pour toi

     

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Dans sa Parole, Dieu dit : "Je suis qui je suis" (Exode 3.14). Ainsi, quel que soit votre challenge aujourd’hui, le grand JE SUIS vous dit : "Je suis pour toi tout ce que tu as besoin que je sois."

     

    • Avez-vous besoin de guérison ? Dieu vous dit : "JE SUIS l’Éternel, qui te guérit" (Exode 15.26).
    • Avez-vous besoin de lumière pour éclairer votre chemin ? Dieu vous dit : "JE SUIS la lumière du monde" (Jean 8.12).
    • Avez-vous besoin d’être libéré(e) d’une mauvaise situation ? Dieu dit : "JE SUIS ton libérateur" (voir Psaume 18.3).
    • Avez-vous peur de l’avenir, de ce qui vous attend demain ? Dieu déclare pour vous : "JE SUIS le bon berger. (...) (Jean 10.11), Tu ne manqueras de rien." (voir Psaume 23.1).
    • Avez-vous peur des opinions des hommes, de ce qu’ils annoncent ? Dieu dit : "JE SUIS l’Alpha et l’Oméga, [...] le commencement et la fin." (Apocalypse 22.13). J’ai le mot final pour ta vie. "J’ai le premier mot et le dernier mot, dans ta situation."

     

    Mon ami(e), n’ayez pas de crainte face aux problèmes auxquels vous faites face.
    Le grand JE SUIS, le grand JÉSUS vous dit : "Ne crains pas ! Je suis pour toi ce que tu as besoin que je sois."

     

    Merci d'exister,

     

    Eric Célérier
    (Source : TopChrétien)

     

    "Je suis" pour toi

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires