•  

    Dieu est mon rocher - 2 Samuel 22 : 3

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Respecter le timing de Dieu

     

     

    Respecter le timing de Dieu

     

     

     

    "Quand ces signes se seront réalisés pour toi, agis selon ce que tu trouveras à faire, car Dieu est avec toi !" 1 Samuel 10.7 

     

    Avez-vous tendance à vouloir devancer le timing du Seigneur ? À précipiter un appel, une direction en ne tenant pas compte du temps de Dieu ? Cela m'est arrivé plusieurs fois. Un jour, par peur de rater une opportunité, je me suis précipité à communiquer un projet à l'église. Le résultat ne fut pas probant, pourtant la pensée était de Dieu mais, à vouloir aller trop vite, j'ai manqué le coche.

    Ne vous précipitez pas, n'entravez pas le plan de Dieu en forçant les choses.


    Quand Samuel donna l'onction à Saül pour devenir roi d'Israël, il lui demanda de retourner chez lui et d'attendre que les signes soient réalisés. Quelle action devait accomplir Saül en attendant ? Simplement faire son travail habituel. Ce n'était pas à lui, mais à l'Éternel de le mettre sur le devant de la scène. Puis, le moment choisi par Dieu arriva. Le peuple d'Israël fut agressé, on envoya des messagers à Guibea, la ville de Saül, pour expliquer au peuple ce qui se passait. Tous se mirent à se lamenter et à pleurer. À cet instant : "Saül revenait des champs derrière ses bœufs"
    1 Samuel 11.5.

    Voyez-vous ? En attendant que les signes arrivent à leur terme pour l'intronisation de Saül, ce dernier continuait à travailler dans le champ derrière ses bœufs… Pourtant, il avait reçu l'onction et avait été désigné devant tout le peuple comme étant roi d'Israël, toutefois, il continuait à agir selon ce qu'il trouvait à faire. Saül respecta le timing de Dieu.

    Mes bien-aimés, aujourd'hui je vous encourage à attendre que les signes se réalisent. Ne vous précipitez pas, n'entravez pas le plan de Dieu en forçant les choses. Tout ce que Dieu fait est parfait en son temps, car ce qu'il commence il l'accomplit parfaitement. Continuez d'agir dans votre champ, derrière vos bœufs. Soyez attentif aux signes car, si vous ne devez pas vous précipiter, vous ne devez pas non plus laisser échapper l'occasion de saisir votre appel. Alors, attendez et dès que Dieu dit "Action", foncez…

    Une prière pour aujourd'hui :
    Seigneur, permets-moi de connaître et reconnaître les signes venant de toi pour que je puisse rentrer pleinement dans mon appel, amen.

     

     

    Patrice Martorano

    (Source : TopChrétien)

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Dieu avec nous

     

     

    Dieu avec nous

     

     

     

    Je marcherai moi-même avec toi et je te donnerai du repos. Exode 33.14

     

    Le Seigneur Jésus ne nous a jamais promis que dans notre vie chrétienne nous connaîtrions un bonheur idyllique comme en un conte de fées : « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ». Au contraire, il nous a avertis que ses bénédictions s’accompagneraient de tribulations et de problèmes.

     

    Comment abordons-nous les difficultés de la vie ? En ignorant les échecs et les déceptions et en avançant en serrant les dents ? En nous sentant forts et aguerris comme Samson ? En utilisant des stratagèmes plus ou moins honnêtes pour atteindre nos buts comme la mère de Jacob qui a poussé son fils à la duperie et au mensonge ?

     

    Dieu veut nous accompagner chaque jour et nous faire entrer dans son repos. Même dans nos déboires, voyons la main de Dieu à l’œuvre, car toutes choses coopèrent au bien de ceux qui aiment Dieu. Il veut nous prendre par la main et nous aider à traverser nos difficultés. Quand Moïse se sentit découragé par l’ampleur de la tâche que Dieu lui confiait. Dieu l’a rassuré par ces mots : Je marcherai moi-même avec toi et je te donnerai du repos. Dieu ne comptait pas laisser le prophète se débattre seul.

     

    Alors, dans notre vie de chaque jour, n’oublions pas que notre Dieu désire nous conduire et nous encourager à compter sur lui parce qu’il nous aime comme un père aime ses enfants.

     

     

    Jean-Marie Mourand

    (Source : méditations quotidiennes)

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Prends courage !

     

     

    Prends courage !

     

     

     

    Il dit : Prends courage !
    Je puis changer ta vie
    Ecrire une autre page,
    Crois en moi, je le dis.

    Il dit : Prends courage !

    Tout le long du chemin
    Pendant ton voyage,
    Je te tiendrai la main.

    Il dit : Prends courage !

    Quand arrive la nuit
    Sois certain, je m’engage,
    Et ma main te conduit.

     

    Il dit : Prends courage !
    Face à ton ennemi
    N’ai pas peur de l’orage,
    Devant moi, il a fui.

     

    Il dit : Prends courage !
    Et marche par la foi
    Peu importe ton age,
    Je serai avec toi.

     

    Il dit : Prends courage !
    J’ai vaincu l’ennemi
    Confesse ce langage,
    Que tu en sois rempli.

     

    Courage ! Courage !
    Car pour nous c’est écrit
    Ces paroles soulagent,
    Venant de Jésus-Christ.

     

     

     


    Prends courage, lève-toi, il t’appelle.

    Marc 10 : 49

     

     

     

    Yves Prigent
    (Source : poesie-chretienne.com)

     

     

     

    Prends courage !

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Déçu ? Relevez la tête !

     

     

    Déçu ? Relevez la tête !

     

     

     

    « L’homme projette de suivre tel chemin, et Dieu dirige ses pas. » Proverbes 16:9

     

    Nous éprouvons un sentiment de déception lorsqu’un élément qui échappe à notre contrôle vient contrecarrer nos projets. La déception peut être provoquée par des circonstances fâcheuses ou par des personnes qui nous laissent tomber. Face à elle, nos émotions s’affolent et la tristesse initiale se transforme parfois en colère. Mais, Dieu merci, nous n’avons pas à être le jouet de nos émotions.

    La prochaine fois que vous serez déçu, soyez attentif à vos émotions, mais au lieu de les laisser prendre le dessus, choisissez de les gérer. Il est parfaitement normal d’éprouver un sentiment de déception dans un premier temps, mais c’est ce que nous faisons ensuite qui fait toute la différence.


    Avec Dieu de notre côté, même si nous expérimentons parfois des déceptions dans la vie, nous pouvons toujours relever la tête. L’assurance que Dieu a de bons projets pour nous et qu’il dirige nos pas est la clé qui évite que la déception se transforme en désespoir.

    Prière de reconnaissance :
    Père, lorsque je suis confronté à la déception, je peux m’appuyer sur l’assurance que ton plan pour moi est meilleur que le mien. Je suis reconnaissant de ce que, même lorsque les choses ne se passent pas comme je l’avais prévu, je sais que tu agis dans ma vie.

     

    Joyce Meyer

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Pourquoi Seigneur ?

     

     

    Pourquoi Seigneur ?

     

     

     

     "Car je connais les projets que j'ai formés sur vous, dit l'Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l'espérance." Jérémie 29.11

     

    Face à une telle déclaration, tant de questions peuvent surgir dans notre esprit... Si Dieu a pour nous des projets de paix et non de malheur, pourquoi des épreuves atteignent ses enfants ? Pourquoi cette maladie ? Pourquoi ce décès ? Pourquoi Seigneur ?

    “Car je suis l'Éternel, ton Dieu, qui fortifie ta droite, qui te dis :
    Ne crains rien, je viens à ton secours”.


    Y a-t-il une question, un “pourquoi” qui vous empêche de trouver le repos ? Il est normal de se retrouver confus(e) et perdu(e) devant une épreuve. Il est normal de se demander pourquoi...

    Il est vrai que certaines maladies, catastrophes,... peuvent nous mettre en colère. Notre colère ne doit alors pas être tournée contre Dieu, mais contre le diable, qui ne vient que pour dérober, égorger et détruire. Alors que Jésus est venu pour que ses brebis aient la vie et l'aient en abondance. (Jean 10.10)

    La Bible dit que "Le malheur atteint souvent le juste, mais l'Éternel l'en délivre toujours." (Psaume 34.19) Et elle promet également que "quand les justes crient, l'Éternel entend, et il les délivre de toutes leurs détresses. L'Éternel est près de ceux qui ont le coeur brisé, et il sauve ceux qui ont l'esprit dans l'abattement." (Psaume 34.17-18)

    Dieu va vous relever. Ses projets pour vous sont des projets de bonheur. Nous n'aurons pas toutes les réponses à tous les malheurs d'ici-bas, mais nous avons la promesse de son secours, qui ne manque jamais dans la détresse. Il vient à votre secours ! Esaïe 41.13 déclare : “Car je suis l'Éternel, ton Dieu, qui fortifie ta droite, qui te dis : Ne crains rien, je viens à ton secours”.

    Une prière pour aujourd'hui :
    Seigneur, je ne comprends pas pourquoi je traverse cette épreuve (vous pouvez la nommer et la donner à Jésus). Mais je choisis de te faire confiance, et de me reposer sur tes forces à toi. Merci, parce que tu viens à mon secours.

     

     

    Eric Célérier

    (Source : TopChrétien)

     

    Pourquoi Seigneur ?

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    N’enterrez pas l’espoir

     

    N’enterrez pas l’espoir

     

     

     

    "Je garderais l'espoir, pendant toute ma vie de luttes, que ma situation vienne à changer." Job 14.14

     

    Souvent, nous abandonnons nos rêves avant même de leur avoir donner une chance de se réaliser sous prétexte que peut-être nous n’y arriverons pas. Il y a une expression française pour qualifier cela : "Tuer le poussin dans la coquille", c’est-à-dire tuer le rêve, la vision avant même d’avoir essayé, de l’avoir vu naître.

     

    N’ayez pas peur de l’échec et quand bien même vous connaîtriez une déconvenue,
    au final ce n’est pas si grave car vous engrangez de l’expérience.

     

    Vous dites : "Je ne suis pas sûr de réussir à créer mon entreprise alors j’arrête mes démarches... Cette femme dont je suis amoureux, eh bien, je ne suis pas convaincu que je vais lui plaire alors je ne vais pas lui déclarer ma flamme par peur d’être rejeté... J’ai un appel sur ma vie, des rêves qui sont en moi mais je ne crois pas que je vais pouvoir les accomplir alors j’enfouis cela en moi pour ne plus y penser... " Quel drame !

    L’ennemi de notre âme nous pousse à penser à l’échec car il a bien compris que si nous adoptons cette manière d’appréhender la vie, alors celle-ci sera triste et stérile.

     

    La naissance de Jésus représentait un espoir nouveau, le "TOUT EST POSSIBLE" de Dieu, c’est pourquoi Hérode fit tuer les enfants de la génération du Sauveur pour annihiler l’espoir. Plusieurs siècles auparavant, Pharaon fit mourir tous les enfants mâles de la génération de Moïse. Pourquoi ? Avait-il vraiment peur qu’un libérateur puisse naître ? Je ne crois pas. Il méprisait les Hébreux et les regardait comme une sous-race. En agissant ainsi, Pharaon ne cherchait pas à faire mourir un petit garçon mais plutôt tuer l’espoir d’un meilleur lendemain. Car un peuple, une personne qui n’a plus de rêve, qui arrête d’y croire, vit sans force et sans puissance.

    Dégagez-vous du filet de l’ennemi et au lieu de te dire : "Est-ce sûr à 100 % que je vais réussir ?" dîtes-vous plutôt : "Est-ce sûr à 100 % que c’est impossible ?".

     

    Par exemple, est-ce sûr à 100 % que vous ne pouvez pas accomplir ton appel ? Que cette jeune femme dont vous êtes amoureux va vous dire non ? Que vous ne pouvez pas créer une entreprise ? Si la réponse est non, alors c’est que quelque part c’est possible.

    N’ayez pas peur de l’échec et quand bien même vous connaîtriez une déconvenue, au final ce n’est pas si grave car vous engrangez de l’expérience.

     

    "Mieux vaut la fin d’une chose que son commencement." Ecclésiaste 7.8

     

    Winston Churchill, avant d’être le héros britannique de la seconde guerre mondiale, a été rejeté de son parti politique sur des désaccords idéologiques de 1929 à 1939. Walt Disney s'est fait renvoyer par le rédacteur en chef d'un journal parce qu'il "manquait d'imagination". Charles Aznavour reçu le conseil suivant de la part de ses professeurs : " Arrête de chanter, tu n’as ni la voix, ni la prestance et ni la culture pour être un chanteur."

    Si vous étouffez le germe de votre rêve avant même qu’il ne sorte du sol alors c’est sûr vous vivrez une vie triste et terne. Je ne peux pas vous promettre que vous y arriverez mais la chose que je peux vous dire avec conviction est que si vous arrêtez d’y croire vous échouerez.

    Une réflexion pour aujourd’hui :
    Réfléchissez à votre rêve et ensuite posez-vous cette question : "Est-ce sûr à 100 % que je vais échouer ?" Si la réponse est non, alors levez-vous et mettez-vous en marche ...

     

     

    Patrice Martorano
    (Source : TopChrétien)

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Les obstacles, des occasions en or

     

     

    Les obstacles, des occasions en or

     

     

     

    PSAUME 27.14

    Nous avons besoin de temps pour apprendre à considérer les obstacles comme de bonnes occasions. Pour y arriver, nous pouvons nous rappeler certaines vérités.

    Dieu est à l’œuvre. Si la source de tracas ne disparaît pas et que la situation reste inchangée, Dieu se sert des gens et des événements pour exécuter ses desseins. Il œuvre silencieusement, invisiblement et efficacement.

    Dieu prépare le terrain. Il sait quels obstacles enlever et quels garder. Quant à ceux qui demeurent, le Seigneur peut les intégrer à son plan ou nous faire voir une façon de les contourner. Sa volonté s’accomplira.

    Dieu requiert notre coopération. Il nous veut prêts à affronter les difficultés. Par sa Parole, il nous communique ce que nous devons savoir et nous équipe (Hé 13.20,21).

    Dieu s’implique dans notre vie. Il désire que nous soyons plus sensibles à sa présence. L’Écriture, la prière et la communion avec d’autres croyants peuvent nous en rendre plus conscients.

    Dieu nous enseigne. Il ne sème pas la confusion. Que nous recevions ses instructions par étapes ou toutes à la fois, il nous demande de nous appuyer sur lui plutôt que sur notre intelligence (Pr 3.5,6).

    Il faut manifester courage, patience et foi pour affronter l’adversité. Le courage nous fait accepter le problème, avancer avec Dieu et lui obéir. La patience nous permet d’attendre qu’il nous accorde ses moyens et nous révèle ses desseins. Par la foi, nous lui remettons les résultats, tandis que nous cherchons à le suivre

     

     

    (Source : encontact.org)

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires