•  

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Votre bien et sa gloire

     

     

     

    Votre bien et sa gloire

     

     

     

    « Si, tout en faisant le bien, vous supportez la souffrance, c'est une grâce devant Dieu » 1P 2.20

     

    Bien des héros de la Bible ont été maltraités. Et Dieu l’a permis. Pensons à Daniel donné en pâture aux lions, et à Joseph jeté en prison. Ils n’ont rien fait pour mériter ça.

     

    La Bible dit : « Si, tout en faisant le bien, vous supportez la souffrance, c’est une grâce devant Dieu. C’est à cela, en effet, que vous avez été appelés, parce que Christ lui aussi a souffert pour vous et vous a laissé un exemple, afin que vous suiviez ses traces » (v.20-21).

     

    Notez bien, vous êtes « appelés » à surmonter les difficultés. Il y a une raison à votre douleur. Et rien ne peut vous atteindre qui ne soit passé entre les mains de Dieu. Il anticipe tout, et tout ce que vous traversez maintenant vous prépare à mieux le servir.

     

    Paul a dit : « Personne ne m’a soutenu la première fois que j’ai présenté ma défense ; tous m’ont abandonné. […] Mais le Seigneur m’a secouru et m’a fortifié, de sorte que j’ai pu pleinement proclamer son message » (2Ti 4.16-17, BFC). Paul voyait l’épreuve comme une avancée ! Alors prenez courage, vous croîtrez « dans la grâce et la connaissance de notre Seigneur » (2P 3.18). Vous êtes en phase de préparation.

     

    Si vous ne comprenez pas, alors lisez Joni Erickson Tada : « Si la pensée de Dieu était assez simple pour que je la comprenne, il ne serait pas Dieu. J’ai parfois du mal à supporter mon fauteuil roulant, mais c’est là que la grâce de Dieu intervient. Malgré mon handicap, Dieu a un plan et un objectif pour ma vie. »

     

    Que Dieu vous tire d’une situation ou vous y plonge, faites-lui confiance. Il travaille pour votre bien et sa gloire.

     

     

    Bob Gass

     

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Ronde Versets du coeur 185

     

    Ronde Versets du coeur 185

     

    Ronde Versets du coeur 185

     

    Ronde Versets du coeur 185

     

    Ronde Versets du coeur 185

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Grandir sous le vent

     

     

     

    Grandir sous le vent

     

     

    Lecture proposée : Marc 4.36‑41

    Quel est donc celui‑ci, à qui obéissent même le vent et la mer ? V. 41

     

    Imaginez un monde sans vent. Les lacs seraient calmes et les feuilles mortes n’envahiraient pas les rues. Reste que, dans ce cas, qui s’attendrait à ce que des arbres tombent soudain ? Or, c’est précisément ce qui est arrivé dans un dôme forestier de verre bâti dans le désert de l’Arizona. Des arbres grandissant dans une énorme bulle sans vent, la Biosphère 2, poussaient plus vite que la normale avant de s’écrouler subitement sous leur propre poids. Les chercheurs de ce projet ont fini par en trouver l’explication. Ces arbres avaient besoin de subir le stress des vents pour se fortifier.

     

    Jésus a permis à ses disciples de faire l’expérience de bourrasques pour affermir leur foi (MC 4.36‑41). Pendant la traversée tardive d’un lac qui leur était familier, une tempête s’est soudain levée, trop forte même pour ces pêcheurs aguerris. Vents et vagues s’engouffraient dans leur barque tandis que Jésus, épuisé, dormait paisiblement. Paniqués, ils l’ont réveillé. Cela ne dérangeait‑il pas leur Maître qu’ils risquent la mort ? À quoi pensait‑il donc ? Puis ils ont commencé à découvrir le fin mot de l’histoire. Jésus a ordonné au vent et aux vagues de se calmer, pour ensuite demander à ses amis pourquoi ils n’avaient toujours pas confiance en lui.

     

    Si le vent ne s’était pas levé, ils ne lui auraient jamais demandé : « Quel est donc celui‑ci, à qui obéissent même le vent et la mer ? » (MC 4.41.)

     

    Il se peut que la vie dans une bulle protectrice nous semble avantageuse, mais combien notre foi grandirait‑elle dans pareil contexte?

     

    Dieu ne sommeille jamais.

     

     

    (Source : Notre Pain Quotidien)

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Selon toute apparence

     

     

     

    Selon toute apparence

     

     

     


    Lecture proposée : 2 Rois 6.8‑17

    Ne crains point, car ceux qui sont avec nous sont en plus grand nombre que ceux qui sont avec [l’ennemi]. V. 16

     

    Don est un Border‑Collie qui vit dans une ferme du South Lanarkshire, en Écosse. Avec Tom, son maître, il est sorti un matin évaluer quelques animaux. Ils se sont promenés ensemble à bord d’une camionnette utilitaire de ferme. À leur arrivée sur place, Tom est descendu du véhicule en oubliant de tirer le frein manuel. Avec Don sur le siège du conducteur, le véhicule s’est mis à descendre une pente en traversant deux voies de circulation avant de s’immobiliser en lieu sûr. Pour les automobilistes témoins de la scène, le chien semblait être sorti faire sa tournée matinale. En effet, les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être.

     

    Apparemment, Élisée et son serviteur étaient sur le point d’être emmenés captifs devant le roi d’Aram. L’armée du roi avait cerné la ville où Élisée et son serviteur séjournaient. Alors que le serviteur croyait leur dernière heure venue, Élisée a déclaré : « Ne crains point, car ceux qui sont avec nous sont en plus grand nombre que ceux qui sont avec [l’ennemi] » (2 R 6.16). Dès qu’Élisée a prié, son serviteur a pu voir une multitude de forces surnaturelles se mettre en place pour assurer leur protection.

     

    Les situations qui semblent désespérées ne le sont pas toujours en réalité. Lorsque nous avons l’impression d’être en nombre inférieur à nos ennemis, rappelons‑nous que Dieu se tient toujours à nos côtés et qu’« il ordonnera à ses anges de [nous] garder dans toutes [nos] voies » (PS 91.11).

     

     

    Le rappel que Dieu est à nos côtés nous fait tout voir avec justesse.

     

     

     

    Jennifer Benson Schuldt

    (Source : Notre Pain Quotidien)

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Le senti… ment

     

     

     

    Le senti… ment

     

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Parfois, il nous arrive de douter de la présence de l’Esprit Saint en nous. Nous pensons qu’il nous a quittés quand :

     

    • nous sommes éprouvés ou fatigués,
    • nous avons des craintes et des angoisses,
    • nous sommes incertains quant aux choix, aux décisions qui se présentent,
    • nous l’avons attristé ou déçu.

     

    Pensez-vous alors, Mon ami(e), que Dieu peut disparaître et réapparaître tout à coup…?

     

    Je vous rassure de suite : pas du tout…! Ce n’est pas parce que vous ne "sentez" pas la présence de Dieu qu’il n’est pas là. En effet, un sentiment n’est pas un fait. Il ne correspond pas toujours à la réalité ni à la vérité. Quelqu'un a dit : le senti… ment. Bref, ce que nous ressentons n'est parfois qu'une vue faussée de la réalité.

     

    D’ailleurs, Smith Wigglesworth avait cette devise : "Je ne suis pas influencé par ce que je ressens. Je ne suis pas influencé par ce que je vois. Je suis seulement influencé par ce que je crois." Et voici ce que croyait l’apôtre Paul lorsqu’il attestait : "Vous êtes le temple de Dieu, et l’Esprit de Dieu habite en vous. Vous ne savez donc pas cela...?" (Lire 1 Corinthiens 3.16.)

     

    Cela signifie qu’il est toujours en vous. Chaque instant de chaque jour, l'Esprit de Dieu est en vous. Il est déjà là, dès votre réveil. Il ne vous quitte pas quand vous vous endormez. Sa présence est avec vous, en vous. Elle ne s’échappe pas. Elle demeure ancrée en vous 24h/24 et 7j/7…!

     

    Je vous invite à croire, par la foi, que l’Esprit de Dieu habite en permanence en vous. Il a fait de vous sa maison, son temple. Il ne vous abandonnera jamais.

     

    Prions ensemble, maintenant. "Père, je te remercie de m’avoir rappelé que tu vis en moi par ton Esprit et que tu as fait de moi le temple du Saint-Esprit. Par la foi, je crois que tu es toujours là, de mon lever à mon coucher. Par la foi, je crois que tu me connais et que tu m’assistes dans mon quotidien. Dans le nom de Jésus, amen."

     

    Merci d'exister,

     

     

     

    Eric Célérier
    (Source : TopChrétien)

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     Montage cartes Ecrin-2-mon-coeur n°6

     

     

    Fiche moi la paix

     

    Stephanie Reader   -   Culte MLK du 13 janvier 2019

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Eternel ! Enseigne-moi ta voie - Psaume 27 : 11

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Quand les choses semblent mal tourner

     

     

     

    Quand les choses semblent mal tourner

     

     

     

    « Ici-même je n'ai rien fait pour être mis au cachot » Ge 40.15

     

    La vie de Joseph était exemplaire. Il avait enrichi son patron, résisté aux avances de sa femme et était resté fidèle à Dieu. Mais qu’a-t-il reçu en récompense ? Une peine de prison sans appel.

    Depuis quand le droit chemin mènetil au précipice ? Depuis que le mal est entré dans le monde. Aussi longtemps que Satan « rôde comme un lion rugissant » (1P 5.8), il fera des ravages parmi le peuple de Dieu. Il va enfermer les prédicateurs comme Paul dans des prisons. Il va exiler des pasteurs comme Jean sur des îles perdues. Il va faire mourir des amis de Jésus comme Lazare. Mais toutes ses manœuvres vont échouer.

    De sa cellule, Paul a écrit les Épîtres. Jean le banni a eu une vision du ciel. Le tombeau de Lazare est devenu le cadre d’un des plus grands miracles du Christ. La prison dans laquelle Joseph a été placé est devenue le marchepied vers le palais où Dieu l’avait destiné à gouverner. Avec le recul, il a pu dire : « Vous aviez formé le projet de me faire du mal, Dieu l’a transformé en bien, pour accomplir ce qui arrive aujourd’hui et pour sauver la vie d’un peuple nombreux » (Ge 50.20).

    Alors voyez le dessein de Dieu dans les revers de votre vie, et vous les reconnaîtrez pour des tremplins vers la gloire. « La colère ardente de l’Éternel ne se détournera pas, jusqu’à ce qu’il ait accompli, exécuté les desseins de son cœur » (Jér 30.24). Tout ce qui vous arrive, Dieu va s’en servir pour vous fortifier, vous rapprocher de lui, et accomplir sa volonté dans votre vie.

     

     

    Bob Gass

     

     

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    C'est ici la journée que l'Eternel a faite - Psaume 118 : 24

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires