• Comment gagner ses batailles (1 à 6)

     

    Comment gagner ses batailles (1 à 6)

     

     

     

     

    Comment gagner ses batailles (1) 

     

     

    « Nous sommes sans force devant cette multitude nombreuse qui s'avance contre nous » 2 Chroniques 20.12 

    Avec l’aide de Dieu, Josaphat a vaincu non pas une mais trois armées à la fois ! Sa victoire nous apprend comment gagner nos propres batailles. D’abord identifier l’ennemi. Beaucoup de gens ignorent qui est leur véritable ennemi. Ils pensent que c’est un collègue jaloux, leur conjoint ou leur banquier. Mais leur ennemi, c’est souvent leur propre comportement ! Ce qui nous abat n’est pas tant ce qui nous arrive que la façon dont on réagit à la situation. Pour gagner vos combats personnels, sachez qui est votre ennemi. Notez-le bien, lorsqu’il entend qu’une multitude s’avance contre lui : « Josaphat [éprouve] de la crainte » (v.3). C’est une réponse humaine assez typique. On voit le problème, on panique, on a peur de ce qui va arriver. En fait, tout n’est pas négatif dans la peur, à condition de bien s’en servir. Elle peut être une motivation à vaincre le problème et se rapprocher de Dieu. Mais se décourager, abandonner, se mettre en colère en disant : « Pourquoi moi, Seigneur ? » Tout cela fait que la peur gagne la partie. Si quelque chose vous fait peur aujourd’hui, n’oubliez pas que Dieu ne répond pas aux besoins, il répond à la foi. Alors, placez votre foi sur son indéfectible Parole et appuyez-vous sur sa promesse : « Sois sans crainte, car je suis avec toi ; n’ouvre pas des yeux inquiets, car je suis ton Dieu ; je te fortifie, je viens à ton secours, je te soutiens de ma droite victorieuse » (Esa 41.10). Le secours vient d’une confiance inébranlable dans la Parole de Dieu. 

     

     

     

    Comment gagner ses batailles (2) 

     

     

    « Nous ne savons que faire, mais nos yeux sont sur toi » 2 Chroniques 20.12 

    Il faut reconnaître ses propres lacunes. Les seules personnes pour qui Dieu ne peut rien sont celles qui pensent pouvoir se passer de son aide. Le roi Josaphat a reconnu : « Nous sommes sans force devant cette multitude nombreuse qui s’avance contre nous, et nous ne savons que faire, mais nos yeux sont sur toi ». Souvent nos yeux regardent partout sauf à Dieu, celui qui a solution à nos problèmes. C’est comme un matelas : au-dessus, vous vous reposez, en-dessous, vous étouffez. Gardez les yeux fixés sur le Seigneur et vous gagnerez la bataille. Rappelez-vous ceci : « Ce n’est ni par la puissance, ni par la force, mais c’est par mon Esprit, dit l’Éternel » (Za 4.6). Vos propres forces ne suffisent pas pour vivre une vie chrétienne. Vous seriez vite en panne de courant. Il vous faut la puissance de l’Esprit de Dieu en vous. Imaginez un gant. Tout seul, il est mou et sans énergie. Mais dès qu’une main y prend place, il devient utile et efficace. Jésus a dit : « Vous recevrez une force quand le Saint-Esprit descendra sur vous » (Ac 1.8, BFC). Jésus a souvent appelé le Saint-Esprit : « celui qui vient en aide », alors si vous ne savez pas quoi faire, appuyez-vous sur sa promesse : « Celui qui doit vous venir en aide, le Saint-Esprit que le Père enverra en mon nom, vous enseignera tout et vous rappellera tout ce que je vous ai dit » (Jn 14.26, BFC). Battez-vous avec vos seules armes, et vous perdrez. Mais faites appel à la puissance de l’Esprit de Dieu qui est en vous, et vous gagnerez. 

     

     

     

    Comment gagner ses batailles (3) 

     

     

    « Josaphat […] décida de consulter l'Éternel » 2 Chroniques 20.3 

    Il faut confier son problème à Dieu. En pleine crise, Josaphat « décida de consulter l’Éternel. Il proclama un jeûne ». À toujours vouloir se débrouiller tout seul, la prière est souvent la dernière chose à laquelle on pense. Un diacre s’adresse à son pasteur : « On a un sérieux problème. On a tout essayé, rien ne marche. » Le pasteur répond : « Eh bien je crois qu’il ne nous reste plus qu’à prier pour ça. » Le diacre s’exclame : « Ah bon, il faut vraiment en arriver là ? » Pour tous vos combats, faites de la prière votre première urgence, non votre dernier recours ! Et si jamais la prière seule ne suffisait pas, Dieu vous dira d’ajouter un second élément : le jeûne. Avez-vous déjà essayé ? Jeûner n’a rien de mystique ou d’ésotérique. C’est une affaire de concentration ! Jeûner veut dire : « Seigneur, je peux me passer de nourriture et autre, mais je ne peux pas résoudre ce problème sans toi. Donc, au lieu de manger, je vais passer du temps à chercher ta face jusqu’à obtenir une réponse. » Corneille, un gentil, a jeûné et prié pendant quatre jours pour que Dieu le guide. Résultat, Dieu a envoyé Pierre dans sa maison pour prêcher l’Évangile aux païens, ce qui a changé le cours de l’histoire. (voir Ac 10). Pour savoir qui nommer à leur tête, les premiers chrétiens ont jeûné, prié et demandé conseil à Dieu. Ainsi est née l’une des équipes d’évangélisation les plus dynamiques de tous les temps, Paul et Barnabas. (voir Ac 13.2–3). Si vous vous appliquez à jeûner et prier pour votre problème, Dieu vous montrera la solution. 

     

      

     

     

    Comment gagner ses batailles (4) 

     

     

     

    « Ce n'est pas votre combat, mais celui de Dieu » 2 Chroniques 20.15 

    Il faut se tenir tranquille dans la foi. Notez comment Dieu répond à la prière de Josaphat : « Ce n’est pas votre combat, mais celui de Dieu ». Nous sommes nombreux à nous épuiser en essayant de mener la bataille de Dieu avec nos propres moyens. À peine converti, on trépigne d’impatience et on veut gagner tout seul le monde à Jésus en annonçant son royaume. C’est parce qu’on n’a pas conscience de ce qui nous attend. Après avoir jeté tout son enthousiasme dans cette quête, la réalité reprend vite ses droits. On revient en arrière fatigué et déçu, parce qu’on a l’impression d’avoir laissé tomber Dieu. Mais lui nous rassure : « Vous ne m’avez pas laissé tomber puisque vous ne me souteniez pas. » En fait, on ne soutient pas Dieu, c’est lui qui nous soutient ! C’est lui qui nous tient dans sa main ! Il nous demande de rester tranquille dans la foi et le laisser œuvrer à travers nous. Paul a écrit : « Comme vous avez reçu le Christ-Jésus, le Seigneur, marchez en lui » (Col 2.6). Autrement dit, rappelez-vous que vous vous êtes converti(e) par simple foi dans l’œuvre achevée de Christ et que vous devez continuer ainsi. Vous n’êtes pas devenu chrétien en recherchant la perfection et en faisant de bonnes œuvres. Tout ça n’a rien à voir ! Le salut est gratuit. Dieu n’a pas besoin de notre travail de fourmis ; il contrôle tout. Détendons-nous et laissons-le faire. En résumé, toute victoire dans sa vie est un don de Dieu ! « Grâces soient rendues à Dieu, qui nous fait toujours triompher en Christ » (2Co 2.14). 

     

     

     

    Comment gagner ses batailles (5) 

     

     

    « Tenez-vous là, et vous verrez le salut de l'Éternel en votre faveur » 2 Chroniques 20.17 

    Il faut tenir bon. C’est ce que Dieu dit à Josaphat. Que veut dire tenir bon quand vous êtes en pleine crise ? C’est avoir la sérénité de dire : « Je vais faire confiance à Dieu. » Un pasteur témoigne : « J’apprends lentement, jour après jour, que ce n’est jamais la volonté de Dieu pour moi de fuir une situation difficile. Si je le fais, le problème ne fera que me suivre et me rattraper un peu plus tard. Et malgré les apparences, ce sera toujours la même histoire, parce que Dieu veut m’apprendre qu’il suffit à tout problème. Si on n’en est pas conscient aujourd’hui, ce sera peut-être demain, ou dans une semaine, dans un mois, voire dans un an. Mais on finira par l’apprendre, et le plus tôt sera le mieux. On peut s’épargner bien des problèmes en restant ferme et en attendant Dieu avec sérénité. » Alors, dans quel domaine faut-il tenir bon ? La Bible dit : « Soyez fermes dans votre confiance en ses prophètes, et vous aurez du succès » (v.20). Premièrement, rester ferme sur le caractère de Dieu. Dieu est fidèle, on peut compter sur lui. Deuxièmement, rester ferme sur les écrits qu’il nous a transmis par l’intermédiaire de ses prophètes, en d’autres termes, la vérité biblique. La Bible est la Parole de Dieu. Il suffit d’avoir une confiance tranquille dans les promesses qui s’y trouvent écrites. Voici donc votre parole du jour : Tenez bon en sachant que Dieu est constant et fidèle et que les promesses contenues dans sa Parole sont immuables. 

     

      

     

     

    Comment gagner ses batailles (6) 

     

     

    « Josaphat plaça, en tête de l'armée, des chanteurs » 2 Chroniques 20.21, BFC

    Il faut remercier Dieu par avance. Imaginez-vous debout au sommet d’une montagne. Une grande bataille est sur le point de se dérouler en bas dans la vallée. Sur une montagne en face, trois nations ennemies attendent de pouvoir anéantir Israël. Les Israélites sont dans votre camp et leur chef Josaphat leur dit : « Voici le plan de bataille de Dieu. Tous ceux qui chantent dans la chorale, placez-vous à l’avant. » Alors l’armée engage le combat avec le chœur en tête chantant des louanges à Dieu. Et le plan fonctionne ! Les armées ennemies finissent par s’entretuer et le peuple de Dieu n’a plus rien d’autre à faire que de se partager le butin ! Pourquoi Dieu a‑t-il procédé de cette façon ? Pour nous apprendre à le louer avec foi avant même que la victoire ne soit remportée. Lorsque vous priez : « Seigneur, tu connais mes problèmes, mais je sais que tu peux tout résoudre et je te remercie par avance pour ton intervention », trois choses se passent : 1) votre horizon s’éclaircit. Vous n’avez plus peur car vous avez la certitude que Dieu est présent. 2) votre attitude change. Vous commencez à dire : « Seigneur, c’est peut-être trop grand pour moi, mais je sais que ce n’est pas trop grand pour toi. » 3) vous changez de point de vue. Vos propos n’expriment plus le doute mais sont remplis de foi. Et parce que votre foi honore Dieu, il va l’honorer à son tour pour vous faire gagner la bataille. Et surtout, ne louez pas Dieu pendant un moment, puis arrêtez de le faire trop vite. Continuez à le louer jusqu’à obtenir les résultats espérés. 

     

     

    Bob Gass 

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

    « Fortifie-toi et prends courage - Josué 1 : 9La paix parfaite »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :