• Vous n'êtes pas inconnu de Dieu

     

    Vous n'êtes pas inconnu de Dieu

     

     

    Vous n'êtes pas inconnu de Dieu

     

     

    "Voyant qu’elle n’était pas passée inaperçue, la femme vint toute tremblante se jeter à ses pieds ; elle déclara devant tout le peuple pourquoi elle l’avait touché et comment elle avait été immédiatement guérie." Luc 8.47

     

    Connaissez-vous ce sentiment-là d’être seul au milieu d’une foule ? Il nous arrive parfois d’avoir désespérément besoin d’aide, mais peu importe le nombre de personnes autour de nous, personne n’y peut rien.

     

    Dieu accueille sans condamnation celui qui s’approche de lui avec foi.

     

    C’est ce qui est arrivé à cette femme qui, depuis douze ans, souffrait de pertes de sang. À cette époque, une femme qui avait des pertes de sang  était considérée comme impure et intouchable pendant toute la période de ses pertes. Elle ne pouvait donc pas sortir de chez elle, et faisait venir toutes sortes de spécialistes qui pourraient peut-être l’aider. Mais comme personne ne pouvait rien pour elle, elle décida, au bout de douze années de tentatives infructueuses, de prendre le risque de sortir de chez elle. Peut-être cachait-elle son visage et baissait-elle les yeux pour éviter d’être vue ? Elle était intouchable mais elle savait que le simple fait de toucher le vêtement de Jésus pourrait la guérir !

     

    Cette femme n’avait sûrement pas prévu d’attirer l’attention sur elle ! L’acte qu’elle venait de faire -toucher une personne en ayant des pertes de sang- était condamné par la loi. Elle est découverte par Jésus en pleine faute, et c’est toute tremblante qu’elle s’approche de lui. Mais lui, plein de compassion, s’adresse à elle avec amour et la guérit.

     

    Dieu accueille sans condamnation celui qui s’approche de lui avec foi. Vous ne passerez jamais inaperçu avec lui, même quand le reste du monde ne vous voit pas ou fait comme si vous n’existiez pas !

     

    Une prière pour aujourd’hui :
    Mon Dieu, je m’approche de toi avec toutes mes limites, mes manquements et mes imperfections. Je veux toucher le bord de ton vêtement, croyant que ton amour est suffisant pour combler tout ce que je suis. Merci d’être cet ami qui m’accueille et m’entoure sans aucune condamnation. J’ai tout pleinement en toi. Amen.

     

     

     

    Eric Célérier
    (Source : TopChrétien)

     

     

     

    « Il panse leurs blessures - Psaumes 147 : 3Je vous laisse la paix - Jean 14 : 27 »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :