• ”Veux-tu être guéri ?”

     

    ”Veux-tu être guéri ?”

     

     

    ”Veux-tu être guéri ?”

     


    “Quand Jésus le vit étendu à terre... Il lui demanda : Veux-tu être guéri ?” Jean 5 : 6
     

     

    Cela faisait 38 ans que cet infirme attendait la guérison. De nombreux infirmes restaient couchés sur les marches de la piscine de Bethesda, espérant assister à l’apparition d’un ange venant parfois troubler la surface de l’eau. Le premier infirme à se plonger alors dans la piscine était guéri sur le champ. Bien entendu les infirmes avaient besoin de l’aide d’amis ou de proches. Ce malheureux ne semblait pas très chanceux car personne ne s’offrait à l’aider. Non seulement il souffrait de son infirmité, mais aussi, semble-t-il, du manque de soutien réel. Pourquoi sa famille était-elle absente ? N’avait-il aucun ami susceptible de l’épauler dans sa quête de guérison? Peut-être n’avait-il jamais pensé à entretenir de bonnes relations avec les autres ? Ou se complaisait-il un peu trop dans son malheur ? C’est alors que Jésus arrive et lui demande : “Veux-tu être sauvé ?” Qu’auriez-vous répondu à sa place ? Pourquoi ne s’est-il pas écrié : “mais oui, bien sûr” au lieu de raconter ses déboires passés ? N’agissons-nous pas parfois comme cet infirme ? Si Jésus nous pose une question concernant notre avenir, avons-nous vraiment besoin de ressasser notre passé ? Ne vaudrait-il pas mieux simplement accepter Son soutien ?

    Mais comment changer d’attitude ?

    1- en refusant de nous donner des excuses ou de nous complaire dans le rôle de victime. Voltaire a fait remarquer : “Plus nous parlons de nos infortunes, plus elles risquent de nous causer de la souffrance.”
    2- en pardonnant à ceux qui nous ont peut-être offensés. Le pardon n’est pas une émotion, mais une attitude suivie d’une décision.
    3- en considérant sous un autre angle les choses qui nous font du mal, puisque “toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu...” (
    Romains 8.28).
    4- en acceptant la responsabilité de notre vie. Jésus dit à l’infirme : “Lève-toi, prends ton lit et marche !” (
    Jean 5.8). Et c’est ce qu’il fit !

     

     

    Bob Gass




    « Seigneur, secours-moi !Aimer »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :