• Vaincre les pensées négatives

     

     

    Vaincre les pensées négatives

     

     

    "Car moi je connais les projets que j’ai conçus en votre faveur, déclare l'Éternel : ce sont des projets de paix et non de malheur, afin de vous assurer un avenir plein d'espérance."  Jérémie 29.11 

     

    J'ai grandi dans un climat malsain, marqué par l'alcoolisme, la peur, les cris et les injures, et au milieu de gens négatifs. J'avais donc pris l'habitude de ne rien attendre de bien de la vie, plutôt que d'espérer et d'être déçue. Je me demandais souvent : "Qu'est-ce qui va encore me tomber dessus ?"

     

    Ce n'est qu'à l'âge adulte que je compris que je vivais continuellement dans l'appréhension d'un malheur.

    Un jour, Dieu me parla à ce sujet. Il me montra que je redoutais qu'il m'arrive du mal, alors qu'il voulait au contraire que j'attende de bonnes choses de l'avenir. Jérémie 29.11 nous dit que Dieu n'a pas pour nous "des projets de malheur, mais des projets de bonheur" et qu'il veut nous donner "un avenir à espérer". Dieu voulait que je dise : "Du bon va m'arriver."

    Le fait est que Dieu n'agit pas en nous au travers d'attitudes négatives comme l'apitoiement sur soi, la paresse, la passivité ou la pensée que tout nous est dû. Dieu agit au travers de la foi ! Mais avant de pouvoir avoir la foi, nous devons être remplis d'espérance.

    L'espérance est une attente positive et confiante ; espérer, c'est croire qu'il va arriver quelque chose de bon et que les choses vont s'arranger, quelle que soit la situation.

    Lorsque vous êtes accablé ou déçu, l'espérance vous pousse à relever la tête et à dire avec foi : "Seigneur, je te loue et je crois que tu es à l'œuvre dans cette situation et en moi. Ma foi, ma confiance et mon espérance sont en toi."

    L'espérance est déterminée et ne baisse pas les bras. Dieu veut que nous soyons "enfermés" dans l'espérance, confiants qu'il peut changer ce qui doit l'être, que nous pouvons faire ce qu'il veut que nous fassions et que toutes choses sont possibles avec lui. Si nous restons fermes dans notre espérance, la défaite est impossible – nous serons forcément des gagnants dans la vie.

    Quand Dieu m'appela au ministère, tout ne se fit pas du jour au lendemain. Il fallut des années de préparation et de travail pour bâtir ce qui est aujourd'hui une œuvre d'envergure mondiale. Durant ces années, je fus plus d'une fois tentée d'abandonner. Mais je suis toujours là ! Si vous ne renoncez pas, vous aurez la victoire, vous aussi. 

     

    Une action pour aujourd'hui :
    Soyez résolu à faire ce que Dieu veut que vous fassiez et refusez de vivre avec des attentes négatives. Demandez à Dieu de vous remplir d'espérance et déclarez par la foi : "Il va m'arriver quelque chose de bon."

     

     

     

    Joyce Meyer

     

     

    « Comment porter les fardeaux ?La sagesse du petit oiseau »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :