• Un seul regard

     

    Un seul regard

     

     

     

     

    Un seul regard 

     

     

     

    L'Éternel dit à Moïse: Fais-toi un serpent brûlant, et mets-le sur une perche; et il arrivera que quiconque sera mordu, et le regardera, vivra. Nombres 21. 8
    (Jésus a dit:) Comme Moïse éleva le serpent dans le désert, de même il faut que le Fils de l'homme soit élevé, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle. Jean 3. 14, 15


    Au cours de son voyage dans le désert, le peuple d'Israël se trouve aux prises avec des serpents “brûlants”, à la morsure mortelle. Mais Dieu fournit un remède: un serpent en bronze, hissé sur une perche, bien visible. Celui qui a été mordu n'a qu'à jeter un regard vers ce serpent de bronze pour être guéri. Que nous enseigne ce récit?

    Le péché est comparable à la morsure d'un serpent, il conduit à la mort éternelle. “Car le salaire du péché, c'est la mort” (Romains 6. 23). Jésus se compare lui-même à ce serpent de bronze. Il est le remède proposé à tous. Un regard de foi vers Jésus élevé sur la croix suffit pour guérir la terrible morsure. Celui qui regarde vers lui est sauvé du juste jugement de Dieu. Il a la vie éternelle.

     

    Dieu demandait-il au pauvre Israélite mordu par le serpent de se déplacer péniblement vers le serpent de bronze pour le toucher? Devait-il faire un effort personnel pour mériter sa guérison? Pas du tout! Dès qu'il prenait conscience qu'il était mordu, le remède était à sa portée: un seul regard!

     

    Et toi, penses-tu que Dieu te demande de faire des efforts pour mériter ton salut? Dois-tu accomplir un pénible pèlerinage, t'infliger des souffrances en signe de pénitence, pour obtenir son pardon? Même si tu avais la force de faire le tour de la terre sur tes genoux, Dieu ne pourrait pas pour autant pardonner un seul de tes péchés. Mais un seul regard de foi vers la croix de Jésus suffit. Dès que l'on reconnaît qu'on est pécheur, le remède est là: “Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé” (Actes 16. 31).

     

     

     

    (Source : labonnesemence.com)

     

     

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

     

    « Le Père lui-même vous aime - Jean 16 : 27Traverser l'adversité »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :