• Surmonter la peur (1 à 5)

     

    Surmonter la peur (1 à 5)

     

     

    Surmonter la peur (1) 

     

     

     

    « Je te célèbre ; car je suis une créature merveilleuse » Ps 139.14

    Un homme atteint d’une peur bleue du tonnerre va consulter un psychiatre. Le diagnostic tombe : « Vous souffrez de bronthémophobie. C’est bête à votre âge. Imaginez que c’est juste un roulement de tambour dans la symphonie de votre vie. » Le gars demande : « Et si ça ne marche pas ? » Le praticien répond : « Alors faites comme moi. Quand vous entendez le tonnerre, bouchez-vous les oreilles, plongez sous le lit et chantez à tue-tête jusqu’à la fin de l’orage. » Sérieusement, la plupart des craintes reposent sur des émotions, non sur des faits réels. Cherchez au-delà de vos peurs et découvrez ce qui les provoque. Si vous avez grandi dans la pauvreté, vous pouvez craindre d’être généreux. Si vous avez été abandonné(e), soit vous ne faites plus confiance aux gens, soit vous vous accrochez à eux et cherchez à les contrôler. Autrefois on vous a maltraité(e), l’intimité pourra vous terrifier. À force de subir la critique, vous allez croire que Dieu ne va pas vous pardonner. Si vous mésestimez votre charme, votre intelligence ou votre niveau social, vous aurez du mal à parler en public par crainte de subir des regards méprisants. Un humoriste a écrit: « Avant de mourir, chacun devrait s’efforcer de réaliser ce à quoi il tente d’échapper, ce vers quoi il court et pour quelle raison. » David n’a pas seulement cerné l‘origine de ses peurs, mais aussi celle de sa valeur et de son assurance. « Je te célèbre ; car je suis une créature merveilleuse ». Si vous savez que vous avez l’approbation de Dieu, vos craintes vont disparaître. 

     

     

     

    Surmonter la peur (2) 

     

     

    « Ses compassions ne sont pas à leur terme ; elles se renouvellent chaque matin » La 3.22-23

     

    Le Cardinal J. H. Newman a dit : « Ne craignez pas que la vie s’arrête, craignez plutôt que jamais elle ne commence. » Si vous laissez la peur la dominer, vous ne la vivrez jamais pleinement. En fait, beaucoup de nos peurs sont totalement infondées. Ne l’avez-vous pas constaté ? Les études montrent que 95% de ce que nous craignons ne repose sur rien, et le reste représente des choses avec lesquelles il nous faut apprendre à vivre. La poétesse Gertrude Stein a sans doute raison lorsqu’elle dit : « Tout est tellement dangereux que rien n’est vraiment effrayant. » La vie humaine n’offre aucune garantie. On cherche des tas de choses pour se protéger : assurances, alarmes, chèques de voyage, médicaments, parapluies, GPS et airbags. Mais il reste que la vie est dangereuse, néfaste à la santé, et même mortelle. Alors autant la vivre pleinement. Shakespeare a dit : « Il n’est pas digne du rayon de miel, celui qui évite la ruche parce que les abeilles ont un aiguillon ». Ne laissez pas la peur vous empêcher de progresser à petits pas. Qui sait où ils peuvent vous mener ? Deux choses sont indissociables de votre vie : la peur et la foi. Chaque jour que vous vivez, vous choisissez l’une ou l’autre. Jérémie a choisi la foi. Il a écrit : « C’est que la bienveillance de l’Éternel n’est pas épuisée, et que ses compassions ne sont pas à leur terme ; elles se renouvellent chaque matin. […] L’Éternel est mon partage, […] c’est pourquoi je veux m’attendre à lui. L’Éternel est bon pour qui espère en lui, pour celui qui le cherche » (v.22-25). 

     

     

     

    Surmonter la peur (3) 

     

     

    « Nous moissonnerons au temps convenable, si nous ne nous relâchons pas » Ga 6.9

     

    Que ce qui vous est impossible ne vous empêche pas de faire ce que vous pouvez. Un entraîneur de boxe a dit : « Le héros et le lâche ressentent tous les deux la même peur, mais le héros s’en sert pour la renvoyer sur son adversaire, alors que le lâche s’enfuit. La peur est la même. Ce qui compte, c’est ce que vous en faites. » Bien des sentiments négatifs peuvent s’inverser en positif pour nous aider à avancer. Avez-vous peur de la misère ? Changez-la en éthique de travail. Peur d’être cupide ? Transformez-la en générosité. Peur du rejet ? Convertissez-la en capacité à communiquer. Peur d’être insignifiant ? Retournez-la au service des autres. Comme le disait un économiste : « Si les choses tournent mal, ne les suivez pas. » Cherchez plutôt une nouvelle voie. Votre vie peut basculer si vous prenez vos anciennes craintes et vous servez de cette énergie pour faire quelque chose d’utile. Aucune raison de s’inquiéter de toutes les choses dans la vie qui échappent à votre contrôle. Harold Stephens a dit : « Il y a une grande différence entre inquiétude et intérêt. L’inquiétude voit le problème, l’intérêt le résout. » Comment trouver la solution ? Concentrez-vous sur ce que vous pouvez contrôler. C’est d’abord votre attitude. N’oubliez pas que les circonstances extérieures comptent moins que ce que vous vivez en vous. C’est ensuite votre agenda. Peut-être qu’en cet instant, les événements vous échappent, mais vous pouvez au moins faire de votre mieux pour planifier votre temps. La plupart des gens ont peur de l’avenir parce qu’ils ne le préparent pas. 

     

     

     

    Surmonter la peur (4) 

     

     

    « Ne vous inquiétez donc pas du lendemain » Mt 6.34

     

    Hier et demain sollicitent tous les deux votre attention. Hier nous oblige à revoir nos décisions et à nous demander si nous avons bien agi. C’est de l’énergie gaspillée. Comme l’a dit Harry Truman : « Si vous avez fait pour le mieux ce que vous aviez à faire, il n’y a plus à s’inquiéter car rien ne peut le changer. » Demain peut aussi vous faire manquer des opportunités. Avouons-le, bien des gens n’ont pas fait le parcours qu’ils espéraient, parfois meilleur, parfois pire, mais toujours différent. Se focaliser sur la destination n’est donc pas forcément une bonne idée. De plus, demain peut arriver, ou pas. Rien n’est garanti. Jésus a dit : « Ne vous inquiétez donc pas du lendemain car le lendemain s’inquiétera de lui-même. À chaque jour suffit sa peine ». À ceux qui doutaient, Jésus a répondu : « Ne vous inquiétez donc pas, en disant : Que mangerons-nous ? Ou : Que boirons-nous ? Ou : De quoi serons-nous vêtus ? Car cela, ce sont les païens qui le recherchent. Or votre Père céleste sait que vous en avez besoin » (v.31-32). Vous ne pouvez agir que sur le présent. En dépit de vos craintes, faites ce que vous pouvez ici et maintenant, et vous aurez la satisfaction de savoir que vous avez utilisé tout votre potentiel. Si vous vous projetez trop loin dans le futur, le doute et la peur viendront. Mark Twain a dit avec malice : « Je suis passé par des choses horribles dans ma vie, dont à peine quelques-unes sont vraiment arrivées ! » Confiez votre passé et votre avenir à Dieu et vivez un jour après l’autre. C’est ainsi que vous surmontez la peur. 

     

     

     

    Surmonter la peur (5) 

     

     

    « Ainsi la foi vient de ce qu'on entend, […] la parole du Christ » Ro 10.17

     

    Chaque jour, la peur et la foi vous accompagneront toutes les deux. À vous de décider laquelle va prendre le dessus. Quelqu’un a écrit : « Deux natures s’opposent en moi, l’une est mauvaise, l’autre bénéfique. J’aime l’une, je déteste l’autre. Celle que je nourris dominera. » N’espérez pas voir la crainte s’envoler. Si vous vous fixez sur la peur, la nourrissez, l’entretenez et capitulez devant elle, elle va grandir. Pour en venir à bout, coupez-lui les vivres ! Ne lui accordez ni temps ni énergie. Ne jouez pas à vous faire peur en prêtant l’oreille à des médisances, en écoutant des infos sordides ou en regardant des films d’épouvante. Concentrez-vous sur votre foi et nourrissez-la chaque jour avec la Parole de Dieu (voir Ro 10.17). Plus vous accordez de temps et d’énergie à votre foi, plus elle se renforce. Quand quelque chose vous effraie, il n’y a qu’une solution : revoir votre attitude. Si vous avez peur, ne dites pas « stop », mais « en avant ». Dites : « Je continue le combat » au lieu de : « J’abandonne ». Le meilleur moyen de vaincre la peur est de croire que Dieu fera ce que vous pensez être hors de votre portée. Peu importe l’emprise qu’une ancienne peur peut avoir sur vous, elle peut se vaincre. Car elle est présente dans votre esprit, et votre esprit peut être renouvelé par la Parole de Dieu. Voici la clé : « Ne vous conformez pas au monde présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, agréable et parfait » (Ro 12.2). 

     

     

     

    Bob Gass 

     

     

     

     

    « Surmonte le mal par le bien - Romains 12 : 21Il nous connait »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :