• Soyez honnête avec Dieu

     

     

    Soyez honnête avec Dieu

     

    Jusqu'à quand, Seigneur, Te cacheras-Tu sans cesse... ?” Psaume 89.47 

    Avez-vous peur d’exprimer vos vrais sentiments devant Dieu, de peur qu’Il ne s’irrite et ne vous punisse pour votre audace ? Regardez dans la Bible combien d’hommes et de femmes ont osé déclarer à Dieu le fond de leurs pensées, même si celles-ci n’étaient pas “spirituellement correctes” ! Job est un exemple frappant quand il s’écrie : “Mon Dieu, je crie vers Toi, et Tu ne réponds pas. Je me tiens devant Toi, mais Tu ne fais pas attention à moi. Tu es devenu cruel avec moi, Tu m'attaques de toutes Tes forces...” (Job 30. 20-21). Dieu ne l’a pourtant pas fait mourir sur le champ, comme cela arriva à deux des fils d’Aaron (Lévitique 10.1-2), ou encore à d’autres Hébreux du nom de Coré, Datan, Abiram et On, sans oublier leurs nombreux complices (Nombres 16.1-35). Dieu sait faire la différence entre la désobéissance délibérée et l’honnête indignation. Il réagit avec grâce et compassion envers ceux qui Lui ouvrent leur coeur pour exprimer leurs sentiments en toute honnêteté. Lisant dans nos cœurs comme à livre ouvert, Il comprend nos doutes, nos colères, notre indignation, nos peurs mêmes, quand elles ne sont pas vraie rébellion contre Lui. Job ne comprenait pas pourquoi il souffrait alors qu’il avait toujours essayé d’être fidèle à Dieu. Plutôt que faire preuve de stoïcisme, il voulait que Dieu lui donne une explication valable. Il voulait comprendre les voies du Seigneur, même si celles-ci étaient tellement plus élevées et complexes que les siennes (Esaïe 55.9). Et que dire de David s’exclamant : “Fais-nous grâce, Seigneur, fais-nous grâce ! ... nous sommes plus que rassasiés des moqueries des gens satisfaits, du mépris des gens hautains !” (Psaume 123.3-4), et d’Etan, l’autre compositeur de Psaumes, allant encore plus loin : “Jusqu'à quand, Seigneur, Te cacheras-Tu sans cesse, et Ta fureur s'embrasera-t-elle comme le feu ?” avant de conclure : “Où est Ta fidélité d'autrefois, Seigneur, celle que, dans Ta constance, Tu as jurée à David ?” (v.50) ? 

    Le rebelle est celui qui considère qu’il n’a besoin de personne pour mener sa vie comme il l’entend. Job, David ou Etan avaient ceci en commun : ils savaient qu’ils avaient besoin de Dieu. Leurs cris émanaient de coeurs assoiffés de la présence réelle de Dieu, car “c'est Toi qui disposes du pardon, c'est pourquoi Tu dois être respecté” (Psaume 130.4). Dieu ne se cache pas loin de ceux qui s’adressent à Lui, même avec colère et indignation, si leurs sentiments prouvent qu’ils veulent mieux Le connaître ! Soyez honnête avec Lui, vous ne le regretterez pas !

     

    Bob Gass 

     

     

    « Je puis toutes choses en Christ qui me fortifie - Philippiens 4 : 13Dieu ne permettra pas que vous soyez éprouvés au-delà de vos forces - 1 Corinthiens 10 : 13 »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :