• Si vous vous sentez déprimé

     

    Si vous vous sentez déprimé

     

    Si vous vous sentez déprimé 

     

     

     

    “Je ne peux pas m'empêcher d'être triste.” Néhémie 2.3 

     

    Etre déprimé n’est pas un signe de manque de foi, loin s’en faut. Jacob avait-il perdu la foi le jour où il s’est écrié : “Toutes ces choses sont contre moi !” (Genèse 42.36), comme nous dirions : “Tout va mal ! Comment puis-je espérer m’en sortir ?” Peut-être êtes-vous fatigué de la vie et souhaitez-vous mourir ? Elie a ressenti la même désespérance le jour où Jézabel l’a menacé de mort. Pourtant la veille il avait remporté sur le mont Carmel une victoire mémorable et exécuté 400 prophètes de Baal sans ciller (Lisez I Rois 19.3-5). Jonas a souffert de la même dépression juste après avoir ramené toute la population de Ninive à Dieu (Lisez Jonas 4. 3-5). Avaient-ils tous cessé de faire confiance à Dieu ? Bien sûr que non. Satan est à l’œuvre derrière ces moments de déprime : il se sait incapable de détruire votre foi, il tente seulement de l’obscurcir. Il nous prend par les émotions, car nous sommes des êtres facilement influençables. Au lieu de nous focaliser sur les promesses de Dieu à notre égard, nous permettons à Satan de braquer son projecteur sur nos faiblesses, nos peurs, nos doutes, notre manque d’assurance. Paul, l’apôtre exemplaire, a souffert toutes sortes de difficultés au point qu’il ne pensait pas pouvoir survivre : “Nous avions l'impression que la peine de mort avait été décidée contre nous...” (2 Corinthiens 1.9). Si vous êtes arrivés à douter de la capacité même de Dieu à vous restaurer, souvenez-vous que le même Paul affirme : “Dieu est fidèle à Ses promesses et Il ne per- mettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces” (1 Corinthiens 10.13). Comment lutter contre ce sentiment qui vous accable ? D’abord en vous assurant que Dieu n’est pas loin de vous et qu’Il ne vous abandonne pas : “Tu comptes les pas de ma vie vagabonde ; Tu recueilles mes larmes dans ton outre : ne sont-elles pas inscrites dans Ton livre ?” (Psaume 56.8). Ensuite en reconnaissant que Satan est derrière votre sentiment de défaite, criez à Dieu dans votre détresse, et souvenez-vous de tous Ses bienfaits passés. C’est ainsi que David retrouva la joie et la confiance (1 Samuel 30.6).

     

     

     

    BobGass 

     

     

     

     

    « Notre Seigneur Jésus-Christ et Dieu notre Père consolent vos coeurs - 2 Thessaloniciens 2 : 16-17Le juste vivra par la foi - Romains 1 : 17 »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :