• Seigneur, où es-tu ? ( Partie 1 et 2)

     

    Seigneur, où es-tu ? ( Partie 1 et 2)

    Seigneur, où es-tu ? (1)

     

    « Mon Dieu, je crie vers toi, et tu ne réponds pas » Job 30.20, PDV

    Avez-vous l'impression que Dieu ne répond pas à vos prières ? Job le pensait : « Mon Dieu, je crie vers toi, et tu ne réponds pas. Je me tiens devant toi, mais tu ne fais pas attention à moi. […] Je comptais sur le bonheur, c'est le malheur qui est arrivé. J'attendais la lumière, c'est la nuit qui est venue » (Job 30.20, 26, PDV). Chacun de nous traverse des périodes où il lui semble que Dieu est parti sans laisser d'adresse. Où est-il ? Pourquoi ne répond-il pas ?

     

    Voici deux leçons que vous n'apprenez que lorsque Dieu se tait.

    1) Le silence n'est pas synonyme d'absence. Un vieux dicton dit : « La parole est d'argent, le silence est d'or ». Parfois, Dieu vous dit : « Arrêtez, et reconnaissez que je suis Dieu » (Ps 46.11). Vous devez vous sentir en parfaite sécurité avec quelqu'un pour vous installer sereinement à ses côtés. Le silence efface l'éloquence des mots et créé un niveau d'intimité où ceux-ci sont inutiles. Si vous voulez vous sentir à l'aise avec Dieu, apprenez à le rencontrer dans la méditation et le silence.

    2) Le silence éprouve votre foi. Avez-vous vraiment besoin de foi si quelqu’un vous suit à chaque pas ? C'est comme quand vous courez à côté de votre enfant qui apprend le vélo. À son âge, il manque de confiance, mais quand il aura vingt ans, vous aurez l'air fin si vous courez encore à ses côtés ! Le moment venu, Dieu lâche le guidon pour voir jusqu'où vous pouvez aller. Au début, vous allez tituber. Vous saurez alors si vous avez vraiment grandi et en qui vous placez votre confiance. 

     

    Seigneur, où es-tu ? ( Partie 1 et 2)

     

    Seigneur, où es-tu ? (2)

     

    « Ta cause est devant lui : attends-le ! » Job 35.14

    Avez-vous déjà essayé de regarder pousser une graine ? Impossible, n'est-ce pas ? Elle reste dans la terre et n'émerge qu'au moment opportun. Voilà une bonne leçon. Dieu a planté certaines choses en vous, et vous devez attendre qu'elles prennent racine et grandissent. Les problèmes non résolus de votre passé peuvent ralentir ce processus. Souvent, pour que ces problèmes remontent à la surface et puissent être réglés, vous aurez besoin de conseils et de prières. Avec Dieu, aucun contretemps n'est irrémédiable. S’adressant à Job, son ami Elihou dit : « Bien que tu dises que tu ne le remarques pas, ta cause est devant lui : attends-le ! » (Job 35.14). Quel beau conseil ! Charles Trumbull a dit : « Dieu sait quand nous avons besoin d’un signe visible d’encouragement. Son intervention nous fait du bien, mais nous grandissons plus vite quand nous lui faisons confiance même en l’absence de signes. Ceux qui lui font confiance reçoivent toujours la plus belle des preuves de son amour ». Dieu répond à chaque prière. Seulement sur certaines, il écrit : « L'heure n'est pas encore venue ». Job demande : « Pendant combien de temps cette épreuve va-t-elle durer ? Pourquoi Dieu ne répond-il pas ? »

     

    L’épreuve dure le temps qu’elle doit durer, aussi désagréable soit-elle. La bonne nouvelle, c’est que, progressivement, vos prières sont de moins en moins des requêtes et de plus en plus un moment d’intimité avec Dieu.

     

    En le laissant faire :
    1) vous commencez à réaliser qu’il est avec vous,
    2) vous développez avec lui une relation de plus en plus intime,
    3) vous découvrez que vous pouvez lui faire confiance en tout temps.

     

     

    Bob Gass 

     

     

     

     

    « Rien nous sépare de l'amour de Dieu - Romains 8 : 39Remontez à la surface ! »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :