•  

    Le Seigneur est toujours là

     

    Le Seigneur est toujours là

     

    Quelle que soit la tempête

    Qui s’abat sur ma tête

    Quelle que soit la peine

    Qui coule dans mes veines

    Quels ques soient les tourments

    Qui me poursuivent à chaque instant

     

    Quoi qu’il m’arrive

    Quelle que soit la dérive

    De mon bateau au milieu des flots

    Que j’ai la tête coincée sous l’eau

     

    Au moindre appel

    Que je lance vers toi, au ciel

     Ta main vient à mon secours

     Rien n’est impossible devant ton amour

     Je peux toujours compter sur toi

     Merci Seigneur d’être là, tout près de moi

     

    Lilia Gabrielle Lael Itai

    08.10. 2014

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Ma prière dans la nuit

     

    Ma prière dans la nuit

     

     

    La nuit noire m’environne

    Plus aucune douce musique ne résonne

    Les angoisses m’emprisonnent

    Près de moi, il n’y a plus personne

    Le silence m’oppresse

    La solitude me blesse

     

    Plus de parole pour m’apaiser

    Plus de présence pour me consoler

    Plus de signe pour me guider

    Plus  d’indice pour me rassurer

    Plus un moindre rayon de soleil

    Pour illuminer la pluie en arc-en-ciel

     

    Dans l’ensemble de mon corps

    Plus rien n’est en accord

    La douleur me torture

    Dans mon cœur, trop de blessures

    Tout mon être est dans la peine

    La souffrance parcourt mes veines.

     

     

    Dans cet univers de grande détresse

    Je te lance mon SOS

    Et toujours fidèlement

    Tu réponds présent.

     

     

    Je viens à toi Seigneur

    Et tu apaises ma douleur

     

    Je  viens à toi Seigneur

    Et tu m’entoures de ta douceur

     

    Je viens à toi Seigneur

    Et ta paix  vient me surpasser

     

    Je viens à toi Seigneur

    Et ton amour vient me renouveler

     

     

    Lilia Gabrielle Lael Itai

    30.07.2014

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Par une prière

     

    Par une prière 

     

     

    Par une prière,

    On peut tout exprimer,

    On peut tout confier,

    A Dieu, notre père.

     

    Ce qu’on espère,

    Nos rêves, désirs, projets,

    Et même nos plus grands secrets,

    Nos sentiments les plus sincères ;

    On a pas besoin d’un lieu sacré, reculé, isolé,

    D’être tout seul ou bien entouré,

    Ou d’avoir un intermédiaire.

      

    Il n’y a rien à faire d’extraordinaire,

    Tu peux t’agenouiller,

    Laisser tes yeux se fermer,

    Joindre tes mains, les serrer.

    Il suffit de garder grands ouverts,

    Ton coeur, ton âme, tes pensées,

    Et de te laisser aller ... t’exprimer,

    De te confier au créateur de l’univers.

     

    Sur terre, ciel ou mer,

    Il est là, à tes côtés,

    A tout moment de la journée,

    Prêt à t’écouter, t’aider, te seconder,

    Prêt à te transformer, et à faire,

    De tes silences, tes paroles prononcées,

    De tes soucis, tes difficultés,

    De tes sentiments les plus ancrés,

    De ton coeur en cimetière, en guerre ;

    Un jardin de toute beauté,

    Un coeur des plus légers,

    Une paix des plus parfaites et entières.

      

    Il fera de tes armures de fer,

    Des plumes de toute légèreté,

    Il fera de ton passé de guerre,

    Un présent, un avenir de paix ;

    Il fera des plus grands mystères,

    Des solutions révélées,

    Il fera des peines, des misères,

    Des joies, des musiques agréables à écouter,

    Il fera des séparations familières, étrangères,

    Des chants à l’unisson acclamés,

    Il fera de toutes frontières,

    Des ponts fleuris d’amitié,

    Il fera des tremblements de terre,

    Des moments paisibles pour se reposer,

    Il fera des plus grands déserts,

    Des jardins surpeuplés,

    Il fera des désespoirs populaires,

    Des bonheurs intenses, élevés.

     

    Les ténèbres s’effaceront,

    L’espoir se dessinera à l’horizon,

    Il suffit de croire,

    Pour tout découvrir,

    Pour tout voir,

    Pour d’un coup revivre,

     

      

    Les obscurités deviendront lumières.

    Par une prière,

    Simple, mais sincère.

     

     

     

     

     

    Lilia Gabrielle Lael Itai

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Autour de nous

     

    Autour de nous 

     

    Un chemin pleinement enneigé

    Un ciel bleu et dégagé

    Des fleurs et des animaux pour paysage

    Pas un pas ni un bruit dans l’entourage

     

    La paix se ressent

    La vie douce se dessine chaque moment

    A toutes les saisons

    Avec un merveilleux horizon

     

    A celui qui veut le voir

    A celui qui veut le recevoir

    Dieu nous offre en permanence

    Un spectacle de toute beauté et d’espérance

     

    Regarde autour de toi

    Vis et vibre, ici et là-bas

    Respire l’air pur et ouvre les yeux

    Expire peu à peu

     

    Et tu comprendras

    Que lors de tes combats

    Il y a aura toujours

    Avec toi, notre Dieu d’amour

    Tout autour de toi

    Pour te serrer dans ses bras

    Pour te donner ce qu’il te faut

    A toi de le prendre, et de te mettre en repos

     

     

    Lilia Gabrielle Lael Itai

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires
  • Le livre de ma vie

     

    Le livre de ma vie   

     

    Un livre, Il a fait et ouvert

    Avec dessus, mon nom inscrit

    Avec pour récit, ma vie

    Et tous les détails de mon univers

    Jour après jour

    Se remplissent les pages

    Tour après tour

    Avec ses joies et ses orages

    Il en connaît le moindre mot et événement

    Il en garde chaque phase

    Il a entre ses mains tous ses moments

    Il en voit la composition et messages

     

    Rien n’y est au hasard

    Tout a une raison d’y être

    Les ciels bleus et les grands brouillards

    Les victoires et les défaites

    Il a décidé de sa création

    Il en sait son cheminement

    Il en connaît la destination

    La durée de ses chapitres et la fin de son temps

     

    Pour l’instant, composé de 39 pages

    Avec ses lignes noires et blanches, en couleur

    Avec ses rencontres, ses rivages

    Avec ses moments de paix et de douleur

    C’est le livre de ma vie

    Qu’il a conçu avec amour

    Avec tout ce que je suis

    Force, faiblesse, droiture et détour

     

    39 pages sous mes yeux

    Des années qui se sont construites

    Des périodes qui ont été détruites

    Où la suite me mène peu à peu ?

    39 ans en mon cœur

    Avec de nombreuses questions

    Avec mes souvenirs de douceur

    Avec mes crises et dépressions

     

    A quand le point final ?

    J’attends, j’avance et j’espère

    A quand pour moi « le » signal ?

    Pour rejoindre la Lumière

    Là, j’avoue être abattue, fatiguée

    Désirer le temps de la grande pause

    Besoin d’être enfin libre dans tes bras et en sécurité

    Envie que « the end » s’appose

     

    Pardonne-moi

    Reprends moi

    Conduis moi, là où tu le veux

    Renouvelle moi, pour que toi seul, brille à nouveau mon feu.

     

     

     

    Lilia Gabrielle Lael Itai

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    A toi tendre Père, que j'aime

     

     

    A toi tendre Père, que j'aime 

     

    Sur le bateau de ma vie
    Abîmé par tant d’orages
    Qui l’ont pris en otage
    Je t’adresse ce cri
    Pour t’exprimer ce besoin
    Devenu plus que jamais vital
    Que tu ne lâches pas ma main
    Car ayant trop mal
    Je suis sur le point

    De tout abandonner
    Car trop découragée et fatiguée
    Je me sens plus la force de poursuivre mon chemin.

    Je t’en prie, aide-moi
    Tu sais tout de moi
    Que sincères sont ma foi
    Et mon amour pour toi.


    Ne permet pas au malin
    De m’arracher à ta main
    Ne me laisse pas céder aux pulsions
    Qui me poussent à ma destruction
    Pardonne-moi, je t’en prie
    Chacune de mes faiblesses
    Qui me conduisent aujourd’hui
    Dans une telle détresse
    Qu’il me semble meilleur
    De quitter ce monde pour ailleurs
    Sans attendre plus longtemps
    La fin de mes tourments.

    Tendre Père
    Je me tourne vers toi
    D’un cœur sincère
    Pour te dire « Aide-moi ! »
    Je t’aime tant et profondément
    Je ne veux ni te désobéir
    Ni t’offenser par mes sentiments
    Mais veux continuer, par toi, à me laisser conduire.

    En ces longues heures
    Où trop intenses sont mes douleurs
    A chacun de mes pas
    Je t’en supplie, garde-moi
    Ne me laisse pas flancher
    Face à mon désespoir
    Pour que je puisse continuer
    A travers ma vie, en toute fidélité
    A te servir, t’honorer pour ta plus grande gloire
    Cela pour l’éternité !!

    Tendre Père
    Tu es mon plus grand trésor
    Je t’aime d’un cœur sincère
    Que rien ne nous sépare
    Ni le malin, ni la mort
    Car tu es mon refuge, le rempart
    Qui me protège
    Tu es la force
    Qui me relève
    Tu es l’écorce
    Qui contre vents et marées
    Est mon bouclier.

    Que ma foi et mon amour
    Demeurent pour toi pour toujours
    Et soient éternellement le chemin
    Pour avancer vers demain
    Là où tu me mèneras
    A chacun de mes pas
    Que quoi qu’il arrive
    Jamais loin de toi je dérive.

    Tout simplement
    Mais sincèrement
    Je viens te dire que j’ai besoin de toi
    Face à mes nombreux combats
    Je viens te dire « Je t’aime »
    Par cette lettre en forme de poème.

     

     

    Lilia Gabrielle Lael Itai

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Dans te bras, tendre père

     

     

     

    Dans tes bras, tendre Père

     

    Dans tes bras, tendre Père

     Je viens me blottir

     Car tu es la lumière

     La force qui me fait vivre

     

    Dans les froids de l’hiver

     Tu m’apportes ta chaleur

     Dans les luttes et guerres

     Tu m’apportes ta douceur

     

    Tu es le rocher

     Sur lequel je peux m’appuyer

     Rien ne peut me briser

     Auprès de toi je suis en sécurité

     

    Tu es la main qui me conduit

     Tu es la voix qui me rassure

     Tu es mon guide, de jour comme de nuit

     Ta fidélité, pour toujours, dure

     

    Sur le chemin que tu m’as préparé

     J’avance avec confiance

     J’ai sur toi l’assurance

     De toujours pouvoir compter

     

    Tu es la paix

     Tu es ma protection

     Tu es le berger

     Qui apaise les dépressions

     

     

    Lilia Gabrielle Lael Itai

     

     

    Dans te bras, tendre père

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    A l'aube d'un jour nouveau

     

     

    A l’aube d’un jour nouveau

    Déposons aux pieds de Dieu, notre Père

    L’ensemble de nos fardeaux

    Tendons nos cœurs vers sa lumière

    Plaçons en Lui, notre espérance

    Attendons nous à son amour et sa paix

    Il nous accorde la délivrance

    Accueillons le et avançons par lui rassurés

     

    Mettons les compteurs à zéro

    Et reprenons la route

    Gardons en nous tout ce qu’il y a de beau

    Et refusons les peurs et les doutes

    Levons nos yeux vers notre Seigneur

    Soyons assurés de sa présence

    A nos côtés à chaque heure

    Il nous entoure de sa bienveillance.

     

    A l’aube d’un jour nouveau

    Croyons en l’avenir de nos rêves et projets

    Car Dieu le Très-Haut

    Est et reste à nos côtés.

    Il nous promet sa protection,

    Ses conseils et son soutien

    A chacun de nos pas, en toutes directions

    Il nous accompagne de sa fidèle main.

     

     

    Lilia Gabrielle Lael Itai

    (25.01.2014)

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  • Au fond de l'être

     

     

     

    Au fond de l'être adulte que je suis

    Il y a l’âme d’une enfant qui survit

     Il y a un fantôme en errance

     Et à la recherche d’une appartenance

     

    Au fond de moi, combattent les noms

     Ceux de l’avant, du présent face à l’après d’un jour

     Mélange de oui et de non

     De force et de faiblesse

     De courage et de détresse

     De sujets contre et pour

     Qui se résument en un prénom

     

    A la recherche d’une éclaircie

     Au centre des nuages gris

     Besoin de savoir, de comprendre

     Mais aussi d’apprendre

     Pour pouvoir grandir

     Et cesser de mourir

     

    Envie réelle ou imaginaire

     D’exister au prix de batailles

     Au bout desquelles une faille

     Se refermera dans les mains d’une mère

     

    A la recherche de la tendresse

     Pour apaiser les maux qui blessent

     A la recherche de l’assurance

     Qui sera ma délivrance

     

    Désir d’être restaurée

     Dans toutes les parcelles de mon identité

     Trop longtemps délaissée

     Noyée dans un chaos de conflits imposés

     

    Petite larme qui me vient

     Multitude de paroles et refrains

     Je ressens les aller et retour

     Des nuits étirées jusqu’aux matins

     

    Des mots, un à un exprimés

     Sans pour autant vous parler

     Sans arriver à définir

     Le meilleur et le pire

     

    Pas à pas, échos et partages

     M’emmènent vers le large

     Me lancent dans les vents

     Qui me pousseront vers l’avant

     

    Vertiges d’un arc-en-ciel 

     D’obscurité et de lumières

     Teintes de souffrances, empreintes de guerres

     Murmures d’une paix totale ou partielle

     

    Quel est au fond le message

     Délivré depuis l’orage

     Qui traverse mon paysage

     Et me coule en naufrage.

     

    Je ne sais plus qui je suis

     Je ne sais plus où je vais

     Il y a en moi un univers, trop plein de cris

     Etranges déséquilibres ancrés dans ma personnalité.

     

     

     

     

    Lilia Gabrielle Lael Itai

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique