• Un Dieu de restauration

     

    Un Dieu de restauration

     

    "Je vous restituerai [...]" Joel 2.25


    Dieu peut vous restituer tout ce que la vie vous a pris. Il ne vous donnera peut-être pas tout ce que vous désirez, mais il vous donnera le meilleur. Et même s'il vous corrige à cause de votre désobéissance, en vous repentant, vous serez à nouveau l'objet de sa bénédiction.

    Lorsqu'il a demandé pardon, son père lui a donné sa plus belle robe...


    Vous allez dire : "Mais que faire de tout ce temps perdu, ces opportunités gâchées, et la pagaille dans ma vie ? J'ai l'impression d'être tombé trop bas pour que Dieu me relève". C'est faux, il reste encore de l'espoir. La Bible dit : "Non, la main de l'Éternel n'est pas devenue trop courte pour sauver, ni son oreille trop dure pour entendre"(Esaïe 59.1).

    Après avoir gaspillé tout son héritage, le fils prodigue est revenu chez son père, sans argent, et avec un grand sentiment de culpabilité. Tout ce qu'il demandait, c'était de travailler comme serviteur pour gagner son pain quotidien. Mais lorsqu'il a demandé pardon, son père lui a donné sa plus belle robe, le meilleur veau, ses plus belles sandales et la bague du fils de la maison, le rétablissant comme membre de la famille.

    Malgré l'intransigeance de la loi dans l'Ancien Testament, comme on peut le lire dans le chapitre 22 du livre de l'Exode, le père a accordé son pardon et restauré le fils prodigue.

    Une action pour aujourd'hui :
    Si Dieu prévoyait cela au bénéfice de ceux qui vivaient sous la loi et avant le sacrifice à la croix, à plus forte raison il le fera pour ceux qu'il a rachetés ! Alors, allez aujourd'hui vers lui avec confiance, sachant qu'il est un Dieu de restauration.

     

    Bob Gass

    (Source : TopChrétien)

     

     

     

    Un Dieu de restauration

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Lorsque tout ne se déroule pas comme prévu

     

     

    Nous savons, du reste, que toutes choses contribuent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. Romains 8.28

     

    L'Apôtre Paul nous dit dans Romains 8.28, que toutes choses coopèrent pour notre bien. Remarquez que Paul ne dit pas que toutes choses sont bonnes, mais que toutes choses contribuent à notre bien.

    Paul nous dit également dans Romains 12.16 d'avoir « les mêmes sentiments les uns envers les autres. » L'idée est que nous devons apprendre à devenir le genre de personne qui planifie les choses mais qui ne s'écroule pas si tout ne se déroule pas comme nous avions prévu.

    Imaginons : vous entrez dans votre voiture, et celle-ci ne démarre pas. Vous pouvez alors réagir de deux façons différentes à cette situation. Soit vous vous dites : « Je le savais ! Rien ne fonctionne jamais comme prévu. » Ou bien vous déclarez : « Eh bien, je ne peux pas partir maintenant mais ce n'est pas grave. Je crois que ce changement de programme va m'être bénéfique. Dieu contrôle toutes choses. »

    Laissez Dieu être votre gloire et relever votre tête (Psaume 3.4). Il veut relever toutes choses : votre espoir, votre attitude, votre humeur, votre tête, vos mains, votre cœur – votre vie entière. Souvenez-vous que Dieu est bon même lorsque votre vie ne se déroule pas comme vous l'aviez prévu.

    Ma prière pour aujourd'hui : 
    Seigneur, je veux être souple lorsque tout ne se déroule pas comme je l'avais prévu, parce que je sais que Tu contrôles toutes choses et qu'elles contribuent à mon bien. Lorsque cela arrive, aide-moi à voir le bon côté des choses et à rester positif.

     

    Joyce Meyer

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Connaître le caractère de Dieu

     

    Connaître le caractère de Dieu

     

    Goûtez et voyez combien l'Éternel est bon ! Heureux l'homme qui se réfugie en lui !

    Psaume 34.8

    Il est important de connaître le caractère de Dieu. Pourquoi ? Parce que cela nous donne du discernement. Si nous ne connaissons pas le caractère de Dieu, comment pouvons-nous savoir ce qui vient de Dieu et ce qui ne vient pas de Lui?
    Voici trois traits de caractère divins qui me permettent d'y voir plus clair concernant la nature et la manière d'agir de Dieu :

    1. La justice : Dieu est Dieu de justice. Cette caractéristique est merveilleuse parce qu'elle signifie que Dieu transformera toujours une chose injuste en une chose juste. Cela m'aide à ne pas m'inquiéter lorsque je suis traitée de manière injuste parce que je peux avoir l'assurance que Dieu me fera justice. C'est sa nature.

    2. La bonté : Dieu est bon – c'est un fait qui ne changera jamais. Il est bon en tout temps, pas seulement à l'occasion ou quand les choses vont bien. Le Psaume 34.8 dit : « Goûtez et voyez combien l'Éternel est bon ! Heureux l'homme qui se réfugie en lui ! » Lorsque les choses vont mal, je trouve un grand réconfort dans la bonté de Dieu.


    3. La sainteté : Dieu est saint et juste et il désire nous rendre saints, purs et purifiés de toute souillure du péché. Pour être honnête, réaliser que tout ce qu'il fait est juste, que cela me plaise ou non, m'a beaucoup aidée dans ma marche avec Dieu. Cela me permet aussi de rester en accord avec lui.¨
    Ces trois traits de caractère ne sont pas les seules caractéristiques de Dieu, mais font partie des plus importantes et des plus puissantes à mes yeux.

    Je vous encourage à prendre du temps pour étudier ces caractéristiques de Dieu et en découvrir d'autres qui sont importantes pour vous. Plus vous découvrirez qui Il est, plus Le Saint-Esprit vous aidera à vous imprégner de sa personnalité. Commencez à rechercher ces traits de caractères dans votre vie personnelle, et voyez ce que Dieu fait... Vous ne serez pas déçu.

    Ma prière pour aujourd'hui :
    Mon Dieu, tu es merveilleux. Ta justice, ta bonté, ta sainteté et tes innombrables traits de caractère m’émerveillent et me rappellent combien tu es grand. Jour après jour, je désire te ressembler de plus en plus.

     

    Joyce Meyer

     

    Connaître le caractère de Dieu

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Il vous donne une identité

     

     

    Il vous donne une identité

     

    "Ils avaient alors un prisonnier fameux, nommé Barabbas." Matthieu 27 : 16


    A l’époque biblique, lorsqu’un enfant naissait, on ne lui donnait pas de prénom immédiatement, excepté si une circonstance particulière entourait sa venue. Les parents attendaient que le bébé grandisse. Puis, quand la personnalité de l’enfant émergeait alors un nom reflétant son caractère lui était attribué. En attendant, on l’appelait Bar, suivi du nom du père. Bar veut dire : « Fils de ». Par exemple Bar Timée (Fils de Timée).

    Seigneur, mon identité est en toi.


    Au temps de Jésus, certains avaient pour nom : "Barabbas". Ce nom signifie "Fils d'un père". C'était le nom donné aux orphelins, à ceux qui n'avaient pas de véritable identité et qui vivaient dans la confusion et la honte. C'est le fils d'un père, mais on ne sait pas lequel… Dur de savoir où l'on va, quand on ne sait pas d'où l'on vient.

    Aujourd'hui je m'adresse à tous les Barabbas. A ceux qui vivent dans le trouble. Votre Dieu ramène le calme dans la confusion, il est celui qui change les orphelins en fils et en filles. Il vous fait porter son nom. Avec le Seigneur vous savez d'où vous venez, il vous connaît depuis toute éternité. Il vous façonnait avant votre naissance dans le ventre de votre mère. Vous êtes son enfant et il vous aime. Vous n'êtes pas une erreur. Vous êtes un enfant de Dieu. Vous n'êtes pas un matricule, il vous appelle par votre nom.

    Prenez de l'assurance, soyez confiant car vous êtes voulu de Dieu depuis toujours. Même si personne ne voit rien de bon en vous, même si vous êtes aux yeux des gens insignifiant et ne représentez pour eux, qu'un fils d'homme parmi tant d'autres, un simple Barabbas, pour Dieu vous êtes son enfant. Ses projets pour vous sont plein d'espérance.

    Une prière pour aujourd'hui :
    Seigneur, merci de faire ou d'avoir fait de moi ton enfant. Mon identité est en toi.

     

    Patrice Martorano

    (Source : TopChrétien)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Tout est sous contrôle

     

    Tout est sous contrôle

     

    "Le juste vivra par la foi." Romains 1.17

    Selon les statistiques, l'avion est le moyen de transport le plus sûr au monde. Il n'en demeure pas moins qu'à chaque fois que je dois le prendre, c'est pour moi comme un véritable saut dans le vide.

    Personne n'a le pouvoir d'attribuer une seconde de plus à sa vie...

    Une multitude de réflexions génère en moi certaines appréhensions : Est-ce que le pilote est en forme aujourd'hui ? Quel est l'état de la météo ? Va-t-on traverser des zones de turbulences ? La révision mécanique a-t-elle été effectuée...?

    Au cours d'un voyage, tout va changer. Une hôtesse de l'air qui avait assisté à l'une de mes conférences va me permettre de visiter la cabine de pilotage. En pénétrant dans le cockpit, je fus stupéfait et émerveillé devant cette prouesse technologique. Waouh !

    Le commandant qui savourait un café avec son copilote tout en surveillant les différents paramètres, me dit en voyant mon air inquiet : "Rassurez-vous, le pilote automatique est enclenché et tout est sous contrôle !"

     

    Tout est sous contrôle

     


    "Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie ?" (Matthieu 6.27).

    Personne n'a le pouvoir d'attribuer une seconde de plus à sa vie ; cependant vous êtes vivement encouragé à faire confiance à Dieu pour la traverser en toute sécurité.

    Certes, la météo ne sera pas toujours clémente, il y aura des imprévus, des changements de trajectoire, des destinations inconnues, et vous serez peut-être même soumis à des turbulences ! Mais ne vous inquiétez pas lorsque vous ferez face à ces inconvénients, gardez le cap, veillez sur votre plan de vol, votre vitesse de croisière ainsi que votre altitude spirituelle.

    Votre commandant en chef "Jésus-Christ", le créateur du ciel et de la terre vous assure que "Tout est sous contrôle".

    "C'est l'homme qui accomplira mes plans. Je l'appelle d'un pays éloigné. Aussitôt dit, aussitôt fait ! Projet conçu, projet réalisé !" (Esaïe 46.11)

    Un engagement pour aujourd'hui :
    Seigneur, je remets ma vie entre tes mains, car je sais que tu en contrôles tous les paramètres. Amen.

     

     

    Yannis Gautier

    (Source : TopChrétien)

     

    Tout est sous contrôle

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Acceptez-vous tel que vous êtes !

     

    Acceptez-vous tel que vous êtes !

     

     

    "Tout instrument de guerre fabriqué contre toi sera sans effet ; et toute langue qui s’élèvera en justice contre toi, tu la convaincras de méchanceté. Tel est l’héritage des serviteurs de l’Éternel […]" Esaïe 54.17


    Notre société est frappée par une épidémie d'insécurité. Beaucoup de personnes traversent une crise d'identité parce qu'elles ne savent pas vraiment qui elles sont. De ce fait, elles fondent leur valeur sur des bases erronées : leur activité, leur apparence, leurs fréquentations, leurs connaissances ou leurs biens.

    Je sais ce que c'est que de se sentir inférieur et mal dans sa peau.

    Que pensez-vous de vous-même ? Comment vous voyez-vous ? Vous arrive-t-il de vous comparer à d'autres et de vous sentir diminué si vous ne pouvez pas faire ce qu'ils font ou être comme eux ? Avez-vous déjà dit : "J'aimerais avoir son physique" ou "J'aimerais posséder ce qu'ils ont" ou encore "J'aimerais pouvoir faire ce que tu fais" ?

    Tout le monde connaît des moments d'insécurité. Je sais ce que c'est que de se sentir inférieur et mal dans sa peau. J'ai grandi dans un environnement familial très instable et je ne me suis jamais vraiment sentie en sécurité de toute mon enfance. C'est ce qui explique ce besoin de me sentir en sécurité et bien dans ma peau aujourd'hui.

    La bonne nouvelle est que nous n'avons pas besoin de vivre avec ce sentiment d'insécurité. La volonté de Dieu pour nous est que nous nous sentions au contraire très en sécurité et ne vivions pas dans la peur. Nous avons été créés pour être bien dans notre peau, en sécurité, confiants et pleins d'assurance ; cela fait partie de notre ADN spirituel de chrétiens nés de nouveau. Mais pour cela, nous devons savoir qui nous sommes en Christ, recevoir pleinement l'amour de Dieu pour nous et fonder notre sentiment de valeur sur ce que Dieu dit de nous et non sur ce que nous faisons.

    Un texte qui m'a beaucoup aidée à comprendre cette vérité se trouve dans Ésaïe 54.17 : "Tout instrument de guerre fabriqué contre toi sera sans effet ; et toute langue qui s'élèvera en justice contre toi, tu la convaincras de méchanceté. Tel est l'héritage des serviteurs de l'Éternel […]".

    Ce texte affirme clairement qu'en tant que serviteurs et enfants de Dieu, et par notre relation avec Jésus-Christ acquise au prix du sang, nous avons hérité du droit de nous sentir en sécurité. Nous sommes cohéritiers de Christ et tout ce qu'il possède nous appartient aussi. Mais nous devons le prendre par la foi, ce qui signifie que nous le croyons avant de le voir. Et comme nous ajoutons davantage foi à ce que nous pensons de nous-mêmes qu'à ce que les autres disent, nous devons proclamer ce que dit la Bible de nous en tant qu'enfants de Dieu. C'est seulement ainsi que nous vaincrons la mentalité négative du monde qui veut que nous nous comparions aux autres au lieu de nous voir tels que nous sommes en Christ.

    Une prière pour aujourd'hui :
    Seigneur, je te remercie d'avoir fait de moi une nouvelle créature en Christ. Je veux vivre en conformité avec mon ADN spirituel et m'accepter tel (le) que je suis en toi: enfant de Dieu et cohéritier (ère) avec Christ.

     

    Joyce Meyer
    (Source : TopChrétien)

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    La maladie n'est pas seulement physique !

     

    La maladie n'est pas seulement physique !

     

     

    L'esprit du Seigneur, l'Éternel, est sur moi, Car l'Éternel m'a oint pour porter de bonnes nouvelles aux malheureux ; Il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le coeur brisé, Pour proclamer aux captifs la liberté, Et aux prisonniers la délivrance Ésaïe 61.1 

     

    La Bible nous enseigne que Jésus est venu pour guérir nos blessures, pour panser nos cœurs brisés, pour nous donner la splendeur au lieu des cendres et l'huile de joie au lieu du deuil (Ésaïe 61.1-3).

    Beaucoup de chrétiens connaissent ce verset et savent que Dieu veut les guérir de leurs maladies physiques et spirituelles, mais il y a là plus que cela. En réalité, nos émotions font aussi partie de nous et peuvent donc tomber malades comme n'importe quelle autre partie de notre être.

    Le monde d'aujourd'hui est rempli de personnes qui souffrent émotionnellement. Les raisons de cette souffrance sont souvent l'abus, le rejet, l'abandon, la trahison, la tromperie, le jugement, la critique ou d'autres comportements blessants de notre entourage. Cette douleur émotionnelle peut être plus dévastatrice que la douleur physique parce que les gens pensent qu'ils doivent l'enfouir et prétendre qu'elle n'est pas réelle.

    Si vous avez une blessure émotionnelle dans votre vie, vous devez savoir que Jésus veut vous guérir. Ne faites pas l'erreur de penser que Dieu ne s'intéresse qu'à votre vie spirituelle et physique. Apportez-lui vos blessures. Jésus veut vous guérir, partout où cela fait mal !

    Ma prière pour aujourd'hui :
    Seigneur, merci de prendre soin de chaque partie de mon être... y compris de mes émotions. Je dépose à Tes pieds toutes mes souffrances et mes blessures émotionnelles. Je sais que Tu peux me guérir et me restaurer.

     

    Joyce Meyer

     

     

     

    La maladie n'est pas seulement physique !

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Votre boussole spirituelle (1)

     

    “Abraham leva les yeux et vit l’endroit de loin.” Genèse 22.4 


    Imaginez Abraham envoyé par Dieu vers une lointaine montagne que Celui-ci devait lui indiquer le moment venu ! (Genèse 22.2). Peut-être les femmes sont-elles mieux à même de comprendre cela que les hommes ! Demandez donc à votre femme, ce qu’elle va acheter en faisant ses courses, elle risque de vous répondre parfois : “Je ne sais pas encore, mais je le saurai quand je le verrai !” Certaines choses sont difficiles à expliquer, même si on les “sent” au fond de soi. Ecoutez :
    “Nous avons une onction venue de Dieu qui nous permet de comprendre bien des choses !” (1 Jean 2.20 TP).

    Que se passa-t-il ensuite ? “Le troisième jour Abraham... vit l’endroit de loin.” Eurêka ! Rien ne remplace l’instant où soudain le moment tant attendu arrive, des cloches se mettent à sonner, et votre boussole intérieure vous annonce que vous êtes arrivé à destination ! En mer toutes les vagues se ressemblent. Voilà pourquoi une boussole est essentielle pour bien naviguer. Soit vous en avez une, soit vous n’en avez pas ! Il n’y a pas d’autre alternative. Si vous rencontrez quelqu’un, brusquement excité à l’idée de conquérir quelque chose que vous ne voyez même pas, observez la suite : soit cette personne a oublié de prendre ses médicaments ce matinlà, soit elle voit dans l’avenir des choses qui vous sont encore invisibles. Et cela lui fera accomplir des actions à vos yeux impossibles à réaliser ! Cette personne a appris à suivre sa boussole spirituelle. David battit Goliath parce qu’il était le seul a avoir de la foi pour le faire. Il sut tout de suite qu’il allait vivre un moment crucial, un moment capable de changer sa vie. S’il avait échoué, il serait retourné à ses moutons... ou pire ! Quand vous sentirez que vous allez vivre un instant de la plus grande importance, ne le laissez pas passer ! Redressez-vous et dites : “Ce géant est à moi”, même si tout le monde autour de vous prend ses jambes à son cou. Dieu a placé en vous une boussole spirituelle. Apprenez à vous en servir !

     

     

     

    Votre boussole spirituelle (2)


    “Il a fait preuve de persévérance, car il voyait Celui qui est invisible.”
    Matthieu 4.4


    Apprenez dès aujourd’hui à vous servir de votre boussole spirituelle. Bien sûr, il y a des risques, mais des récompenses aussi. Vous souvenez-vous d’une certaine veuve à qui le prophète Elie demanda de lui donner son dernier repas ? (1 Rois 17)

    Alors que la peur aurait pu lui murmurer : “Mais tu n’as que juste assez pour toi-même !”, sa boussole spirituelle lui suggéra : “Donne-lui ce que tu as et Dieu te procurera tout ce dont tu auras besoin !” C’est ce qu’elle fit et elle survécut à la famine. Quand Saül vit Goliath, il dit à David : “Tu ne pourras jamais le battre !” (1 Samuel 17.33). Quand David vit Goliath, sa boussole spirituelle se pointa tout de suite dans la direction de Dieu et il déclara : “Le Seigneur me délivrera...” (1 Samuel 17.37).

    Pensez à Noé, occupé à construire en plein désert un gigantesque zoo flottant, simplement parce qu’il avait entendu une voix que personne d’autre n’avait entendue ! En conséquence, sa famille fut sauvée, ses enfants devinrent les leaders du monde d’après le déluge et son nom immortalisé. L’histoire est pleine de gens comme lui. Benjamin Franklin, par exemple, qui osa faire voler un cerf-volant par une nuit d’orage et, ce faisant, découvrit l'existence de l’électricité, ou Annie Sullivan qui pressentit en Helen Keller une force de caractère et une détermination capables de bouleverser et d’inspirer des millions de gens à travers le monde.

    Ce n’étaient ni des dieux ni des surhommes. Ils n’étaient pas parfaits, ils suivirent seulement la direction que leur indiquait leur boussole intérieure et découvrirent des horizons que d’autres ignoraient. Mais par-dessus tout, leur foi les poussait à agir en fonction de ce qu’ils découvraient. Et vous, Dieu vous a-t-Il dévoilé quelque chose que les autres ne voient pas encore ? Quelle que soit votre vision, c’est pour que vous puissiez la réaliser qu’Il est sur le point d’investir Sa force en vous !

     

    Bob Gass

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Vaincre la dépression, c’est possible !

     
    "Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire ; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu'elles soient dans l'abondance."
    Jean 10.10

    Les chrétiens peuvent-ils souffrir de dépression ? La réponse est OUI ! Je suis convaincue que chacun connaît un jour la dépression à un degré ou un autre. Et il y a probablement des millions de personnes qui vivent continuellement dans une espèce de tristesse et de pesanteur.

    La Bible nous dit dans Jean 10.10 que l'ennemi cherche à tuer, voler et détruire, mais que Jésus est venu pour nous donner la vie en abondance. Notre ennemi, le diable, ne veut pas que nous éprouvions de la joie. Et la joie de l'Éternel est notre force ! (Néhémie 8.10)

    Je sais ce que c'est que d'être déprimé. Pendant très longtemps, j'étais instable d'un point de vue émotionnel, à cause des maltraitances subies durant une grande partie de mon enfance. Elles m'avaient rendue négative, critique et prompte au découragement. Je pensais qu'il était préférable de ne rien attendre de bon de l'existence, pour ne pas être déçue. Cela ne m'empêchait pas d'être malheureuse et privée de paix.

    Heureusement, je finis par en arriver à un point où je ne supportai plus de vivre ainsi. Je commençai à sincèrement chercher Dieu et à le prier de me changer – à n'importe quel prix. Cette démarche marqua le début d'un voyage long et difficile vers la liberté. Mais il en valut la peine ! Aujourd'hui, je suis tellement heureuse d'avoir trouvé la liberté en Christ que je fais tout pour la conserver.

    La dépression commence par la déception. Lorsque celle-ci couve dans notre âme, elle mène au découragement. Peu à peu, le découragement grandit et c'est la dépression. Si la dépression persiste et s'amplifie, les gens sont abattus et perdent espoir. À ce stade, ils n'ont envie de rien faire et ont tendance à s'isoler. L'étape suivante est le désespoir, qui est la forme la plus grave de la dépression.

    Il est vital de résister à la dépression dès les premiers signes. Plus vite vous la prendrez en main et moins elle vous affectera. En revanche, plus elle s'enracinera profondément dans votre âme et plus elle sera difficile à déloger.

    Le fait est que votre bonheur et votre paix dépendent de votre état intérieur. Mais la bonne nouvelle est que la dépression peut être vaincue.

    Si vous êtes souvent de mauvaise humeur, en proie à la colère ou à l'amertume, si vous êtes irritable ou susceptible à l'excès, examinez-vous attentivement et essayez de déterminer les causes de votre état. Vous êtes dirigé par votre vie intérieure – vos pensées et vos attitudes. Commencez donc par faire l'inventaire de vos pensées. Que se passe-t-il vraiment en vous ? À quoi pensez-vous ? Quelles sont les attitudes de votre cœur ? Comment réagissez-vous à ce qui se passe autour de vous ?

    Apprenez à assumer la responsabilité de vos pensées et des attitudes de votre cœur.


    Une action pour aujourd'hui :
    Quand vous venez à Dieu pour lui dire honnêtement ce qui se passe en vous, il vous donne sa miséricorde, son amour et sa grâce. Et c'est ce qui vous change. C'est là que vous trouvez la paix et la guérison.

     

     

     

    Joyce Meyer

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Comment triompher du rejet ?


    « Elle est venue chez les siens et les siens ne l'ont pas reçue » Jean 1.11

    Il arrive qu’un refus signifie seulement : « Pas maintenant, mais persévère ». Ne laissez pas le rejet vous empêcher d’aller de l’avant. Ce n’est qu’une fois que l’on considère un échec définitif que l’on a réellement échoué. Vous avez connu le rejet en classe ou dans la cour de récréation. Personne ne vous aimait. Mais vous avez survécu, n’est-ce pas ? Jésus a connu le rejet plus que n’importe qui. Il était la lumière venue chez les siens et les siens ne l’ont pas reçue. A-t-il renoncé ? Non, il est allé vers d’autres qui ont discerné qui il était. « Mais à tous ceux qui l'ont reçue, [la lumière] a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu » (v.12). Pour réussir, nous avons absolument besoin de ce que les autres possèdent. Tous les grands vendeurs savent que quatorze personnes sur quinze diront non. C’est pourquoi ils démarchent le plus grand nombre de gens afin de trouver celui ou celle qui achètera leur produit. Jésus a dit : « Lorsqu'on ne vous recevra pas et qu'on n'écoutera pas vos paroles, […] secouez la poussière de vos pieds » (Mt 10.14). Mettez le rejet de côté et allez de l’avant. Si vous ne renoncez pas, vous finirez par réussir. Ce n’est pas parce que quelqu’un rejette ce que vous lui proposez, qu’il vous rejette personnellement. Paul a écrit : « Une porte s'est ouverte toute grande à mon activité, et les adversaires sont nombreux » (1Co 16.9). L’opportunité et l’opposition vont souvent de pair. Le succès ne viendra pas à vous sur un plateau d’argent. Pour l’atteindre, vous devrez surmonter l’adversité. Pour cela, vous avez besoin de deux choses : la foi et la faveur de Dieu.

     

     

    Bob Gass 

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Quand la force humaine disparaît

     

    Quand la force humaine disparaît…

     

    “Ma grâce te suffit. Ma puissance se manifeste précisément quand tu es faible... C'est pourquoi je me réjouis des faiblesses, des insultes, des détresses, des persécutions et des angoisses que j'endure pour le Christ ; car lorsque je suis faible, c'est alors que je suis fort” 2 Corinthiens 12.9-10

     

    Le mot grec traduit par puissance est “dunamis”, qui veut dire force explosive ! Saviez-vous que la dynamite, l'explosif inventé par Alfred Nobel, avait la même étymologie ? Si vous vous trouvez prisonnier d'une situation, à vue humaine sans issue, comme l'imminence d'un divorce, la découverte d'un cancer incurable, ou la “descente aux enfers” de l'un de vos enfants, ne baissez pas les bras, mais levez-les plutôt vers Dieu. Sa “puissance explosive” pourra prendre la relève lorsque vous admettrez que votre force humaine est dépassée. C'est votre faiblesse qui Lui permettra de mettre en oeuvre des miracles. Paul avait traversé bien des épreuves au cours de sa vie (Relisez 2 Corinthiens 11.23-26).

     

    En comparaison, vos difficultés ressemblent à des parties de cartes, n'est-ce pas ? Vous souvenez-vous plus particulièrement de cette anecdote où l'apôtre est lapidé à Lystres et laissé pour mort ? Luc nous raconte : “On le traîna hors de la ville avec l'idée qu'il était mort. Mais quand les croyants s'assemblèrent autour de Lui, il se releva et rentra dans la ville...” (Actes 14.19-20).

     

    Nous serions tentés d'ajouter : “il se releva comme si de rien n'était et rentra dans la ville “! Un exemple parfait de la faiblesse de l'apôtre “laissé pour mort”, – difficile d'imaginer une plus grande faiblesse que celle d'un mort ! – mais remis d'aplomb instantanément grâce à la puissance miraculeuse de Dieu. Si aujourd'hui vous vous sentez complètement dépassé par les événements, par vos difficultés familiales, votre santé défaillante, votre mise au chômage, votre famille qui se désintègre, oubliez vos propres forces, acceptez votre faiblesse et comptez sur Dieu pour intervenir par Sa puissance miraculeuse. Sa Parole pour vous aujourd'hui est simplement : “Ma grâce te suffit !”

     

     

     

    Bob Gass

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique