• Reconnaissez que vous pouvez remporter la victoire (1 et 2)

     

    Reconnaissez que vous pouvez remporter la victoire (1 et 2)

     

     

     

    Reconnaissez que vous pouvez remporter la victoire (1)

     

     

     

    “Revêtez l’armure de Dieu pour être en état de tenir face aux manœuvres du diable.” Ep 6. 11

    Tony Evans écrit : “Il est facile d’être soldat dans une parade militaire. Les armes ne sont pas chargées, aucun ennemi n’écume les parages, et votre commandant se contente de vous faire marcher en cadence régulière. Mais dans la bataille, les armes sont chargées, l’ennemi est en face de vous et votre commandant est là pour vous diriger afin que vous surviviez à l’attaque et remportiez la victoire. Beaucoup trop de chrétiens s’imaginent se trouver dans une parade au lieu d’une bataille ! Ils se parent de beaux uniformes, sourient, font de grands gestes de la main, et s’efforcent de marcher en rythme avec les autres. Ils n’ont aucune intention de s’avancer sur un champ de bataille... Mais vous ne pouvez gagner des batailles en marchant en cadence, dans vos vêtements rutilants. Les soldats anglais dans leurs beaux uniformes rouge et or en firent l’amère découverte quand ils arrivèrent dans les colonies américaines où ils devaient rétablir l’ordre au milieu du 18ème siècle.” A quels signes reconnaît-on que l’on est en plein cœur d’une bataille ? Outre les nombreuses fatalités, on compte beaucoup de prisonniers de guerre, c’est-à-dire tous ces croyants qui sont retenus par les chaines de l’ennemi. La tactique du commandant des forces ennemies est simple : 1- continuer à contrôler son territoire et tous ceux qui y vivent et 2- détruire le témoignage de tous ceux qui n’appartiennent pas à son royaume, mais parmi lesquels il peut faire des prisonniers de guerre. En d’autres termes, sachez que son but ultime est de faire de vous son prisonnier. Pour cela de multiples armes sont à sa disposition : l’alcool, la drogue, la pornographie, la peur, la dépression, l’orgueil, la jalousie, le matérialisme... parmi tant d’autres. La seule solution pour tout croyant, c’est de conserver sur lui toute l’armure fournie par Dieu et de rester près de son chef.

     

     

     

    Reconnaissez que vous pouvez remporter la victoire (2)

     

     

    “Loué soit Dieu qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus-Christ!” 1 Co 15.57

    Dans le domaine spirituel, les prisonniers de guerre ne servent plus à rien. Bien qu’appartenant toujours à l’armée du Christ, ils se retrouvent derrière les lignes ennemies et ne peuvent plus contribuer aux efforts de leur armée. Ils ont perdu toute efficacité; toute joie et tout enthousiasme pour leur cause. La dépression les guette, car ils se sentent perdus et abandonnés. Mais le sont-ils vraiment ? Au cours de la deuxième guerre mondiale de nombreux prisonniers de guerre ont réussi à s’enfuir des camps ennemis, grâce à leur courage, leur ténacité et souvent l’aide combinée d’autres prisonniers et de personnes favorables à leur cause. Ils portaient aussi en eux un espoir de s’en sortir, même au prix de grands sacrifices. Viktor Frankl est un exemple de ce genre de prisonnier prêt à tout survivre, car il savait que l’ennemi ne pouvait pas détruire son esprit, même s’il pouvait infliger de graves blessures. Sachez qu’il en va de même dans le domaine spirituel. Satan peut vous blesser, mais pas vous abattre. En Jésus-Christ la victoire est garantie. Vous pouvez échapper au camp dans lequel Satan veut vous garder, à condition de vous tourner vers Dieu et de Lui faire confiance pour qu’Il vous délivre. Même si vous sentez que votre prison est trop bien gardée, même si vous vous sentez trop faible pour en sortir, souvenez-vous que vos émotions n’ont rien à faire dans une bataille. Le seul pouvoir qu’a Satan sur vous c’est celui que vous voulez bien lui donner ! Reconnaissez aujourd’hui que seul Jésus peut vous délivrer et vous faire remporter la victoire. Faites vôtre la prophétie de Jérémie : “Il en fait trébucher un grand nombre ; ils tombent l'un sur l'autre, mais disent : levons-nous, retournons vers notre peuple... loin de l'épée de l'oppression.” (Jr 46. 16). Il est temps que vous proclamiez votre victoire sur l’oppression de l’ennemi !

     

     

    Bob Gass

     

     * ACCUEIL *

     

     

     

    « Grâce et paix - Colossiens 1 : 2Ronde Versets du coeur 218 »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :