• Quelqu'un prie pour toi !

     

    Quelqu'un prie pour toi !

     

    Quelqu'un prie pour toi !

     

     

    Quand Rachel et moi avec nos cinq garçons vivions en Asie du Sud-Est, il arrivait que notre vie soit remplie de difficultés à tel point qu'il nous semblait vivre sur un ring de boxe!

    Nous prenions “un uppercut, puis un crochet" de la part de l'adversaire à peu près tous les quinze jours.

    Cela vous semble familier ?

    A tel point que quand il nous arrivait de vivre plus de deux semaines sans problème majeur, nous commencions à rentrer la tête dans nos épaules, dans l'attente de ce qui allait nous arriver…

    Certains d'entre ce vous qui êtes en train de lire ces lignes vivez peut-être des moments similaires? Vous êtes en train de vous demander pourquoi ces choses vous arrivent et que fait Dieu dans cette mauvaise passe de votre vie ?

    C'est de l'un de ces passages difficiles dont j'aimerais vous parler aujourd'hui.

    Comme nous vivions dans une ville sans école, nous avions, pour nos enfants et ceux de nos collègues, une tutrice Canadienne qui s'occupait de leur scolarité.

    Un jour, cette jeune femme qui était pour nous comme une fille, réalisait des bougies avec les enfants en travaux manuels. Soudain, sans que rien ne le justifie, une poêle qui était utilisée pour la confection des bougies, prit feu dans la présence de tous les élèves.

    Notre tutrice, dans un geste d'un incroyable courage, prit la poêle en feu, et écartant les enfants, sortit en courant pour la mettre dehors. Au même moment, la poêlée explosa, brûlant sa main droite au 3ème degré.

    Nos enfants étaient tous sains et saufs, mais notre tutrice était dans de grandes souffrances, dans une petite ville de montagne, éloignée de tout hôpital digne de ce nom.

    Aussi vite que possible, nous avons décidé d'aller à l'aéroport local pour la mettre dans le premier avion allant dans la capitale du pays voisin afin d'y être soignée.

    En quelques heures, nous venions de faire face à un accident imprévu menaçant la vie des enfants, à un geste héroïque de notre tutrice qui lui coûta presque sa main et qui en quelques heures partit à l'étranger pour être soignée…

    Quand notre tutrice revint, sa main était bandée et sauvée, mais commençait pour elle une longue série de soins quotidiens douloureux qui durèrent des semaines avant que sa peau ne reprenne un aspect sain.

    A cause de cette peau devenue fragile et d'un aspect délicat, notre tutrice gardait en tout temps un gant pour se protéger du soleil et couvrir les bandages. Cette plaie à la main, devint une blessure non seulement physique mais aussi émotionnelle pour elle. Il lui était difficile d'avoir une main brûlée, d'aspect moins beau que l'autre restée intacte.

    Avez-vous, vous aussi de telles blessures dans votre vie?

    Vous avez fait ce que vous saviez devoir faire pour bien faire, mais il vous en est resté une blessure, physique ou émotionnelle qui vous suit partout et vous rappelle cet évènement ?

    L'année qui suivit, nous étions de retour en France pour faire une tournée d'églises et retrouver nos familles pour quelques semaines. Notre tutrice nous accompagnât pendant quelques semaines pour visiter la France, avec nous, qu'elle ne connaissait pas.

    Un dimanche matin, nous sommes arrivés dans une assemblée presque une heure en avance. L'église était déjà ouverte car il s'y tenait une réunion de prière. Ne connaissant personne, pas même le pasteur, nous nous sommes installés à l'arrière de la petite salle avec nos enfants et leur tutrice. Les premiers rangs étaient occupés par quelques personnes âgées qui, la tête baissée, étaient en train d'intercéder pour le culte qui allait se tenir.

    Alors que nous aussi étions en prière, une petite mamie du premier rang se leva et marcha vers nous au fond de l'église. Nous ne la connaissions pas, elle ne savait pas qui nous étions, ni même que nous étions les invités du jour.

    Nous étions tous les huit assis ensemble, mais elle se dirigea droit vers notre tutrice et la regardant dans les yeux, lui dit:

    “J'ai vu ta main en prière, je t'aie vu, j'ai vu ta peine et j'ai prié pour toi”.

    Notre tutrice ne parlant pas un mot de Français, nous lui avons traduit et fondîmes tous en larmes…

    Cette mamie, qui ignorait tout de nous, était en fait une redoutable guerrière du Royaume de Dieu! Elle passait beaucoup de son temps dans la prière, et avait vu la détresse de notre tutrice et, des mois en arrière, avait prié pour elle.

    Des mois plus tard, Jésus lui amena cette jeune femme dans son église en France, pour la lui faire rencontrer!

    Notre Dieu n'est-il pas merveilleux ?

    Mon frère ma soeur, quel que soit ton combat aujourd'hui, je veux que tu saches que tu n'es pas seul(e). Il y a quelque part dans le Royaume de ton Père, quelqu'un à qui Dieu a demandé de prier pour toi!

    Il t'aime, Il connaît tes larmes et ta souffrance. Reprends courage et sache qu'Il ne t'a pas oublié(e).

    Oui, quelqu'un en ce moment, quelque part dans le monde, est en train de prier pour toi sur ordre de ton Papa Céleste. Garde confiance!

     

     

    Eric-Vincent Dufour

    (Source : TopChrétien)

     

     

     

     

     

     

    « Seigneur Dieu, tu es notre refuge - Psaume 90 : 1Dieu pourvoira à tous vos besoins - Philippiens 4 : 19 »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :