• Ôtez la pierre

     

    Ôtez la pierre

     

     

    Ôtez la pierre

     

     

     

    « Jésus dit : Ôtez la pierre » (Jean 11.39).

     

    Dans la pièce de Roméo et Juliette, William Shakespeare écrit : « Car des barrières de pierre ne sauraient interdire l’entrée à l’amour ; et tout ce que l’amour peut faire, l’amour ose le tenter ».
    Parfois les pierres se dressent devant nous comme des obstacles, des barrières ; pour aller au-delà de ces obstacles, il faut ôter les pierres.

     

    Devant la grotte où Lazare a été enseveli, il y a une énorme pierre. Jésus demande à ceux qui sont à ses côtés d’ôter la pierre qui ferme cette grotte. Il pourrait très bien se passer de la collaboration de ses disciples, et rouler la pierre lui-même, mais il ne le fait pas, il veut que ceux qui le suivent participent à ce qui va suivre, en ôtant eux-mêmes la pierre.

     

    Il se peut que des pierres d’amertume, de déception, de rancune se soient accumulées devant votre âme ; il se peut que, derrière ces pierres, il y ait des ‘mouches mortes’, comme il est dit dans Ecclésiaste 10.1. Il se peut que la bonne odeur ait été remplacée par des odeurs de mort, comme c’était le cas pour Lazare. Voulez-vous retrouver le chemin de la vie, de la paix, de la joie ? Alors, participez au miracle que Jésus veut faire en vous : Ôtez les pierres.

     

    Le prophète Esaïe dit : « Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu ; ce sont vos péchés qui vous cachent sa face et l’empêchent de vous écouter » (Esaïe 59.2). Prenez votre courage à deux mains, osez affronter la réalité de vos péchés, roulez-les jusqu’aux pieds de Christ, et il vous permettra de retrouver ce que vous avez perdu.

     

    Pour que la Parole de Christ puisse atteindre celui qui était mort, il fallait que la pierre soit ôtée. Quelle que soit la pierre qui fait obstacle, lorsque l’amour pour Dieu nous envahit, nous la mettons de côté ; rien ne nous importe plus que de retrouver le chemin de la vie. A tous ceux qui ont accepté de reconnaître leur péché, et qui ont roulé la pierre derrière laquelle il y avait la mort, Jésus a rendu la vie.
    Considérez l’exemple de David. Il essayait de cacher son double crime, mais lorsque le prophète Nathan est venu lui rappeler son péché, David a décidé de rouler la pierre (Psaumes 32 et 51). Alors, il a retrouvé la joie du salut.

     

    Ma décision pour aujourd’hui :
    Comme David, qui a décidé de rouler la pierre pesante de ses péchés, en les mettant devant Dieu, je décide aujourd’hui de rouler jusqu’aux pieds de Jésus, mes péchés. J’ôte cette pierre de condamnation pour que la grâce redonne vie à mon âme desséchée. Amen !

     

     

     

    Paul Calzada
    (Source : lueursdumatin.fr)

     

     

     * ACCUEIL *

     

    « Tout est accompli - Jean 19 : 30Il est ressuscité - Matthieu 28 : 6 »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :