• N’enterrez pas l’espoir

     

    N’enterrez pas l’espoir

     

    N’enterrez pas l’espoir

     

     

     

    "Je garderais l'espoir, pendant toute ma vie de luttes, que ma situation vienne à changer." Job 14.14

     

    Souvent, nous abandonnons nos rêves avant même de leur avoir donner une chance de se réaliser sous prétexte que peut-être nous n’y arriverons pas. Il y a une expression française pour qualifier cela : "Tuer le poussin dans la coquille", c’est-à-dire tuer le rêve, la vision avant même d’avoir essayé, de l’avoir vu naître.

     

    N’ayez pas peur de l’échec et quand bien même vous connaîtriez une déconvenue,
    au final ce n’est pas si grave car vous engrangez de l’expérience.

     

    Vous dites : "Je ne suis pas sûr de réussir à créer mon entreprise alors j’arrête mes démarches... Cette femme dont je suis amoureux, eh bien, je ne suis pas convaincu que je vais lui plaire alors je ne vais pas lui déclarer ma flamme par peur d’être rejeté... J’ai un appel sur ma vie, des rêves qui sont en moi mais je ne crois pas que je vais pouvoir les accomplir alors j’enfouis cela en moi pour ne plus y penser... " Quel drame !

    L’ennemi de notre âme nous pousse à penser à l’échec car il a bien compris que si nous adoptons cette manière d’appréhender la vie, alors celle-ci sera triste et stérile.

     

    La naissance de Jésus représentait un espoir nouveau, le "TOUT EST POSSIBLE" de Dieu, c’est pourquoi Hérode fit tuer les enfants de la génération du Sauveur pour annihiler l’espoir. Plusieurs siècles auparavant, Pharaon fit mourir tous les enfants mâles de la génération de Moïse. Pourquoi ? Avait-il vraiment peur qu’un libérateur puisse naître ? Je ne crois pas. Il méprisait les Hébreux et les regardait comme une sous-race. En agissant ainsi, Pharaon ne cherchait pas à faire mourir un petit garçon mais plutôt tuer l’espoir d’un meilleur lendemain. Car un peuple, une personne qui n’a plus de rêve, qui arrête d’y croire, vit sans force et sans puissance.

    Dégagez-vous du filet de l’ennemi et au lieu de te dire : "Est-ce sûr à 100 % que je vais réussir ?" dîtes-vous plutôt : "Est-ce sûr à 100 % que c’est impossible ?".

     

    Par exemple, est-ce sûr à 100 % que vous ne pouvez pas accomplir ton appel ? Que cette jeune femme dont vous êtes amoureux va vous dire non ? Que vous ne pouvez pas créer une entreprise ? Si la réponse est non, alors c’est que quelque part c’est possible.

    N’ayez pas peur de l’échec et quand bien même vous connaîtriez une déconvenue, au final ce n’est pas si grave car vous engrangez de l’expérience.

     

    "Mieux vaut la fin d’une chose que son commencement." Ecclésiaste 7.8

     

    Winston Churchill, avant d’être le héros britannique de la seconde guerre mondiale, a été rejeté de son parti politique sur des désaccords idéologiques de 1929 à 1939. Walt Disney s'est fait renvoyer par le rédacteur en chef d'un journal parce qu'il "manquait d'imagination". Charles Aznavour reçu le conseil suivant de la part de ses professeurs : " Arrête de chanter, tu n’as ni la voix, ni la prestance et ni la culture pour être un chanteur."

    Si vous étouffez le germe de votre rêve avant même qu’il ne sorte du sol alors c’est sûr vous vivrez une vie triste et terne. Je ne peux pas vous promettre que vous y arriverez mais la chose que je peux vous dire avec conviction est que si vous arrêtez d’y croire vous échouerez.

    Une réflexion pour aujourd’hui :
    Réfléchissez à votre rêve et ensuite posez-vous cette question : "Est-ce sûr à 100 % que je vais échouer ?" Si la réponse est non, alors levez-vous et mettez-vous en marche ...

     

     

    Patrice Martorano
    (Source : TopChrétien)

     

     

    « Les obstacles, des occasions en orDemandez, et vous recevrez - Jean 16 : 24 »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :