• Mon amie(e) quand vous souffrez, il souffre aussi

     

    Mon amie(e) quand vous souffrez, il souffre aussi

     

     

     

    Mon amie(e) quand vous souffrez, il souffre aussi

     

     

     

    Bonjour Mon ami(e),

     

    Les Évangiles nous racontent que Jésus a grandi "en sagesse, en stature, et en grâce, devant Dieu et devant les hommes". Et il a développé un autre trait de caractère sur lequel j’aimerais insister aujourd’hui, et qui tient en deux mots :

     

    "Jésus pleura." (Lire Jean 11.35.)

     

    Vous rappelez-vous à quelle occasion Jésus a pleuré, Mon ami(e)...? Jésus a entretenu une belle relation avec Lazare et ses deux sœurs, Marthe et Marie, chez qui il avait pris l’habitude de se retirer, pour se reposer, à Béthanie. J’imagine que ces derniers devaient l’accueillir avec joie, qu’ils partageaient leurs repas ensemble, et que Jésus devait échanger avec eux les secrets de son Père...

     

    Or, un drame éclate. Lazare tombe malade et meurt malheureusement. Jésus, prévenu, arrive trop tard, et tombe sur une Marthe anéantie qui lui reproche de ne pas avoir été là quand elles ont eu besoin de lui. Quant à Marie, elle se jette à ses pieds, et pleure de chagrin. Jésus est touché par la détresse de ses deux amies et… il pleure à son tour. (Lire l’histoire dans Luc 11.1-44.) Je crois qu'il pleure de compassion pour ses amies mais aussi de joie en sachant ce qui va bientôt se produire...

     

    Jésus ne résout pas toujours immédiatement tous vos problèmes. En revanche, Il se tient là, compatissant, à vos côtés pendant que vous traversez des périodes douloureuses :

     

    • quand vous avez mal, il souffre avec vous,
    • quand vous êtes triste, il ressent votre tristesse,
    • quand vous pleurez, il pleure avec vous.

     

    Jésus est sensible, aimant. Il est ému de compassion (compassion, signifiant "souffrir avec" ; "com" = avec et "passio" = souffrir) face à la douleur de ses proches, mais aussi des foules accablées par la maladie, des deux aveugles, de la veuve qui a perdu son fils unique...

     

    Jésus n’a pas changé. Sa compassion est toujours la même. Il n’est pas indifférent aux situations que vous subissez. Ne croyez pas qu’il soit éloigné au point de vous considérer comme une fourmi, alors qu’il siège sur son trône…!

     

    Oui, il est le Dieu tout-puissant, et il est riche en bonté, débordant d’amour à votre égard. N’oubliez pas :

     

    • que sa compassion n’a pas de fin, et qu’il agit pour votre bien,
    • que son regard est sur vous, et il s’attend à ce que vous regardiez à lui,
    • qu’il est concerné par toutes vos situations et veut vous amener à les transformer en bénédictions.

     

    Dieu n’aime pas quand vous souffrez, Mon ami(e). Il est touché par vos larmes et il reste à vos côtés pour vous aider à avancer, tous les jours, jusqu’à la fin du monde.

     

    Recevez l'amour, la grâce et le réconfort que Jésus donne.

     

     

    Merci d'exister,

     

    Eric Célérier

    (Source : TopChrétien)

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

    « Que la grâce et la paix vous soient multipliées - 2 Pierre 1 : 2Nul ne vous ravira votre joie - Jean 16 : 22 »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :