• Les souvenirs douloureux

    Les souvenirs douloureux

    Peut-on réellement et définitivement guérir de notre passé, de nos souvenirs ?

    Oui, DIEU peut guérir nos souvenirs, notre passé. Oui, DIEU peut reconstruire, restaurer toute notre vie.

    Jérémie (Jérémie 1) et Joseph (Genèse 37 à 46) constituent de magnifiques exemples de guérison, de restauration, de vie intérieure et extérieure. D’autres hommes, d’autres femmes, ont expérimenté cette même grâce divine.  

    Jérémie est l’image du chrétien combatif, vaillant, conquérant, jamais déprimé et découragé. Tout à coup, il se trouve en grande détresse et enfermé dans une citerne, abandonné par ses faux amis. 

    Jérémie va  remporter une victoire exceptionnelle sur son émotionnel dans ce moment de crise. 

    Il OSE DIRE à Dieu. Il VERBALISE sa douleur, son mal être, sa déprime, son découragement, tout ce qu’il a subi mais il y oppose LA VÉRITÉ  de Dieu en confessant  "Les compassions de Dieu ne sont pas épuisées, elles se renouvellent chaque matin." Lamentations 3/22

    Dieu a pu changer et transformer la réalité quand Jérémie a proclamé, a confessé les promesses de Dieu sur sa vie. Souvent, les souvenirs douloureux (ce que nous avons subi) nous hantent. Nous nous laissons submerger par nos ressentis, par nos émotions.

     Il est important de proclamer LA VÉRITÉ de Dieu sur notre vie afin de Lui permettre de restaurer, guérir et reconstruire tout notre être intérieur. Donner raison à notre passé, nos ressentis, nos souvenirs ou A ce que Dieu dit ! ce que Dieu fait !

    Verbaliser, confesser au Seigneur notre mal-être. Seigneur, je souffre, je suis blessé ! oui, j’ai été victime d’injustice ... Mais je confesse TA VÉRITÉ dans Ma vie !  C’était tout le défi du combat de Jérémie. Il n’est pas resté enfermer dans cette mentalité d’esprit "Je me rappelle à nouveau. "

     Il a su dire : "J’ai mal ! " Il a accepté de prendre soin de son être intérieur et de faire confiance à Dieu. Il a saisi la victoire et la libération que Dieu lui offrait.

    Dieu n’est pas dans le déni de nos ressentis, de nos blessures, de nos souffrances passées et présentes.

    Notre situation exige un choix, une décision de notre part. Soit, nous nous laissons envahir par nos émotions. Nous sommes incapables de gérerSoit, nous cachons nos blessures et nous disons " ça ira mieux demain…" Résultat, nous culpabilisons : " je ne suis pas un bon chrétien " ou " je ne vaux rien…" ce qui renforce notre douleur. Ces deux attitudes empêchent Dieu d’agir dans notre vie.

    Nous tombons quelquefois dans cette citerne  "d’auto protection ". Nous nous cachons pour ne plus souffrir et nous sommes dans la défaite … Nous prenons conscience de nos souffrances. Nous devons comprendre aussi, que notre situation ne change pas toujours instantanément, à ce moment là.

    "Reste tranquille "  Esaie  41/10

    DIEU est MON Dieu, à moi, personnel, attentif à MES besoins et à ce que je ressens.  Dieu m’aime ! il veut  me délivrer, car il a un plan pour ma vie (le diable peut essayer de faire avorter ce plan, laissons le à sa place de vaincu !)  "Il ne brisera pas le roseau cassé, il n’éteindra pas la flamme qui brûle encore." Matthieu 12/20. 

    Malheureusement notre idée de Dieu, notre image de Dieu, notre conception de Dieu, s’aligne trop souvent à la réalité de ce que nous vivons !

    Au travers sa terrible situation et la trahison dont il a été victime, Joseph a su pardonner et libérer la bénédiction de Dieu sur sa vie. "Le mal que vous comptiez me faire, Dieu l’a changé en bien … il les consola et parla à leur cœur" Genèse 50/20 à 21. Dieu a utilisé les pires expériences de la vie de Joseph pour accomplir sa destinée.

    Lorsque le diable nous rappelle notre passé, nos échecs, nos erreurs, nos souffrances, les rejets et les abus subis, rappelons lui que son avenir !  Sa destinée est écrite et irréversible, l’étang de feu pour l’éternité !  Apocalypse 20/7 à 10

    Dieu veut guérir nos corps, mais surtout notre âme, afin que nous puissions entrer dans la destinée qu’il a prévue pour nous. Il ne s’agit pas d’occulter les évènements vécus. Non ! L’acte ou l’évènement reste, il s’inscrit dans notre histoire. Il reste des cicatrices qui ne font plus mal … qui ne sont plus douloureuses … nous sommes guéris. Le souvenir, le passé n’a plus d’impact sur nous, il devient neutre. Nous sommes libres de l’offense subie (liée aux autres par exemple) et  cette libération passe obligatoirement par le pardon.

    Nos cicatrices deviennent alors des sillons, des rivières d’amour, par lesquels la grâce de Dieu coule pour faire du bien aux autres. Il n’est pas facile d’aligner notre volonté à celle de Dieu et comprendre le pourquoi du comment  … Dieu se sert de nos évènements, de notre histoire, pour bénir d’autres.

     " Tout est accompli" Jean 19/30

    "Nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés" Romains 8/37

    "Il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités. Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui. Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris." Esaie 53/5

    Que le Seigneur, nous aide, vous aide, et dépose son baume d’amour et de guérison sur votre cœur par son Saint Esprit. Soyez bénis et encouragés.

     

    (Source : sosreconfort.com)

     

     

     

     

    « Toujours la solutionEt vous voudriez abandonner ? »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :