• Le choix de Jigme

     

    Le choix de Jigme

     

    Le choix de Jigme

     

     

    Quand Jigmé eut atteint sa douzième année, il dût faire un choix difficile.

    Il voulait approfondir son savoir et progresser sur le chemin de la sagesse. Mais le seul moyen pour le faire était d'aller étudier dans un temple perché en haute montagne, à 250 kms de son village.
Or, il voulait aussi rester près de ses parents, et prendre soin de sa jeune soeur dont la santé était fragile. Il se sentait déchiré… et ne savait vraiment pas quelle voie choisir. S'il choisissait de partir, il ne verrait sa famille et ses amis plus qu'une fois par an. Au plus il réfléchissait, au plus il hésitait.

    D'autant qu'une histoire résonnait dans son esprit. Elle était racontée par tous les anciens du village comme une leçon de vie :

    Un homme entre deux âges avait deux épouses. Ses cheveux commençaient à blanchir.

    Étant allé chez la plus jeune épouse, celle-ci lui dit : “Je suis jeune et vous êtes vieux. Je n'ai pas de plaisir à demeurer avec vous. Il vous faut aller habiter chez votre épouse âgée.”

    Pour pouvoir rester avec elle, il s'arracha ses cheveux blancs.

    Étant allé ensuite chez son épouse âgée, celle-ci lui dit : “Je suis vieille et ma tête est blanche. Je n'aime pas vous voir avec vos cheveux noirs sur la tête.”

    Il arracha donc ses cheveux noirs.

    Comme il répétait incessamment ce manège, sa tête devint entièrement chauve. Ses deux épouses le trouvèrent affreux et toutes deux le quittèrent. Il s'abîma alors dans le chagrin jusqu'à en mourir.

     

    Cet homme, dans les temps passés, avait été un chien qui vivait entre deux temples.

    L'un était à l'est de la rivière et l'autre à l'ouest.

    Quand le chien entendait le son du métal qui annonçait les repas, il allait aussitôt dans le temple où on avait frappé le métal pour y obtenir de la nourriture.

    Or, un jour, les deux temples firent résonner en même temps la plaque de métal. Le chien se jeta dans la rivière pour la traverser. Mais quand il voulait aller à l'ouest, il craignait que la nourriture du temple de l'est ne fût meilleure. Quand il allait vers l'est, il craignait que la nourriture du temple de l'ouest ne fût meilleure.

    En hésitant ainsi, il finit par périr noyé dans la rivière.

    Loin de l'éclairer, cette histoire paralysait Jigmé… Etait-il incapable de faire un choix ? Comment ne pas se tromper ? Qu'allait-il trouver au temple ? Et s'il restait près des siens, comment pourrait-il progresser ?
Il rêvait la nuit de choix impossibles à faire et en perdait l'appétit. Et surtout, il redoutait de ne jamais être capable de choisir.

    Son père, le voyant en proie au doute, avait préféré lui laisser du temps pour faire l'apprentissage du choix et du renoncement qui l'accompagne inévitablement.
Au bout de quelques jours, il lui vint toutefois en aide en lui posant une question :
- Pourquoi es-tu fait dans la vie, Jigmé ? Comment imagines-tu ta vie ?
Jigmé s'anima alors et raconta à son père toutes les visions de lui-même qu'il abritait en lui.
Et toutes indiquaient qu'il souhaitait poursuivre sa formation. Quand il s'arrêta de parler, il avait enfin compris quel choix il devait faire. C'était celui qui l'enthousiasmait le plus.

    Etrangement, on lui proposa quelques années plus tard de diriger un temple qui allait être construit près de son village. Il eut l'impression à ce moment-là que la vie lui offrait une conclusion à propos de la leçon sur les choix. Nous avons des choses à vivre et à apprendre. La vie nous conduit vers ces leçons ou ces étapes… et si nous en refusons une, ou si nous devons vivre deux options d'un même choix, alors l'opportunité se représentera inévitablement sous une autre forme.

    ~~~~~~~~~~~~~~~~

     

    Faire un choix, c'est aller vers la personne que vous êtes vraiment.
Vous pouvez vous tromper mais dans tous les cas, cela vous permettra d'avancer plus vite que l'absence de choix. Et d'apprendre à vous connaître…

    Quand vous êtes dans l'indécision, suivez votre coeur, faites confiance à la vie : elle vous mène là où vous devez aller pour progresser sur le chemin qui est le vôtre.

    Si vraiment vous ne savez pas que choisir, parlez-en… En vous exprimant, vous serez plus convaincant et plus enthousiaste sur l'une des options : cela permettra à vos amis de vous dire ce qui semble vous plaire le plus (ou vous le sentirez en prenant un peu de recul et en vous écoutant parler).

    Enfin, n'oubliez pas : choisir n'est pas un devoir ou une obligation. C'est un moyen de stimuler votre enthousiasme, de vous réveiller, d'aller vers du mieux pour vous et de jouir de votre liberté.

     

    ~~~~~~~~~~~~~~~~

     

    Par dessus-tout, quand vous devez prendre une décision, ouvrez votre coeur à Dieu, remettez-vous en à lui.

     

     

    "Déchargez-vous sur lui de tous soucis car il prend soin de vous".

    1 Pierre 5 : 7

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Lettre d'un amiComment va ton âme ? »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :