• L'armure divine

     

    L'armure divine (1 et  2)

     

     

    L'armure divine

     

     

     

     

     

    Voici l'armure divine que Dieu met à notre disposition et nous devons nous assurer que nous la portons dans sa totalité. D’abord,

     

    La vérité

    “Tenez donc ferme: ayez à vos reins la vérité…” (Éphésiens 6. 14).

     

    “Ayez à vos reins la vérité pour ceinture”. La ceinture du soldat romain était très importante, car sa cuirasse s’appuyait dessus et son glaive y était suspendu. Elle constituait la partie fondamentale de son armure.
    La vérité ! Vous n’achèverez rien d’important si votre vie n’est pas fondée sur la vérité, si vous vous mentez à vous-même, tentez d’escroquer les autres et rejetez ce que Dieu cherche à vous dire. La ceinture est là pour vous serrer à la taille, aussi la vérité vous rendra mal à l’aise lorsque vous vous trouverez dans des situations malhonnêtes. De même que “vos reins” représentent votre intimité, de même le plus secret de vous-même sera découvert aux yeux de Dieu qui seul peut vous guérir et vous délivrer. Si vous ne voulez pas en subir les conséquences douloureuses, rejetez toute entreprise qui n’est pas fondée sur la vérité. Les mensonges que vous prononcez vous causeront du mal, mais aussi les mensonges auxquels vous croirez. L’ennemi essayera de vous détourner de votre destinée en vous faisant croire que vous ne méritez pas d’être béni. Il essayera de vous mettre à l’aise lorsque vous désobéissez à Dieu en disant : “Allez, jette un coup d’œil sur cette revue, ne rends pas cet argent, le gouvernement n’a pas besoin de tous tes impôts, la grâce de Dieu est là pour te pardonner, etc...”. Dès que ces pensées vous viennent, déclarez à Satan : “J’ai été appelé à marcher dans la lumière, et je refuse de marcher ailleurs (dans les ténèbres).” Aujourd’hui, ceignez-vous de vérité !


     

    La justice

    “Revêtez la cuirasse de la justice” (Éphésiens 6. 14).

     

    La cuirasse de la justice est là pour protéger votre cœur. Être juste ne veut pas dire obéir à une longue liste de règles strictes. Dès que vous avez fait confiance à Christ, vous devenez juste aux yeux de Dieu. A partir de ce moment, Il vous voit “en Jésus-Christ” (Romains 8. 1). En fait s’Il vous voyait d’une autre manière vous seriez perdu ! Écoutez: “Par l’obéissance d’un seul, beaucoup sont rendus (déclarés) justes” (Romains 5. 19). Le mot “rendus” signifie qu’un état permanent de justice vous a été accordé. Le sang de Jésus-Christ seul peut vous transformer de l’intérieur et vous revêtir de l’identité du Christ. Votre défense contre l’ennemi n’est pas la justice que vous avez pu créer autour de vous, mais la justice que Jésus-Christ vous accorde.
    Comparez ces deux écritures :
    1- “… afin d’être trouvé en Lui, non avec ma justice, mais… la justice qui vient de Dieu par la foi.” (Philippiens 3. 9), (votre situation en tant que juste aux yeux de Dieu) ;
    2- “remplis des fruits de justice…” (Philippiens 1. 11), (votre justice pratique aux yeux des autres).
    Votre situation en tant que juste correspond à la vision que Dieu a de vous, grâce à Jésus-Christ. Votre pratique de la justice correspond à la vision que les autres ont de vous, chaque jour. Et votre but journalier devrait être de pratiquer la justice ! N’oubliez jamais que, en raison de votre situation de “juste” aux yeux de Dieu, Il vous a donné le pouvoir de choisir d’agir avec justice, de prononcer des paroles de justice et de vous tenir sans faillir et sans reproche face à l’ennemi. Et quand vous vivrez ainsi, celui-ci ne pourra que s’enfuir !


     

     La paix 



    “Mettez à vos pieds le zèle que donne l’Évangile de paix” (Éphésiens 6. 15).

     

    Les soldats romains portaient des sandales appelées des caligas, qu’ils attachaient bien serrées autour de leurs chevilles ; et elles étaient munies de crampons métalliques. Cela leur donnait trois avantages au cours des batailles : d’abord une grande stabilité, ensuite une assurance de marche et enfin une sûreté dans l’élan vers l’avant en cas de nécessité. Mais peut-être allez-vous demander pourquoi est-il nécessaire de mettre à “nos pieds le zèle que donne l’Évangile de paix” ? Pour deux raisons :
    1- La paix de Dieu vous permettra de rester debout alors que d’autres s’écrouleront autour de vous. Elle vous donnera l’assurance que vous avez choisi les bonnes priorités et que vous poursuivez les bons buts aux yeux de Dieu.
    2- Vous refuserez d’aller dans les lieux où la paix de Dieu vous fera défaut, d’agir ou même de penser aux choses qui vous feront perdre cette paix.
    Écoutez ces paroles : “Vous sortirez avec joie, vous serez conduits en paix…” (Ésaïe 55. 12) et “Que la paix de Christ… règne dans vos cœurs” (Colossiens 3. 15). La paix de Dieu est votre boussole ! Quand l’ennemi essaye de vous faire prendre la mauvaise route, elle vous maintiendra sur le bon chemin. Quand l’incertitude vous envahit, elle sera votre guide pour toutes les décisions à prendre. Chaque relation, chaque amitié devra être jugée en réponse à cette question : ma paix intérieure en sera-t-elle affectée ? Écoutez : “Écris donc la vision que tu as reçue… afin que celui qui la lit puisse courir” (Habacuc 2. 2). La vision que Dieu vous a donnée, écrivez-la, lisez et relisez-la, puis courez pour l’atteindre ! Ne vous engagez jamais dans des aventures qui risquent de déshonorer Dieu, qui vont à l’encontre de Sa volonté. Ne courez que vers des situations qui Le glorifient ; ne demeurez que là où votre cœur est en paix.

     

     

     

    La foi

    “Prenez par-dessus tout cela le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin.” (Éphésiens 6. 16).
     

    Le bouclier du soldat romain le protégeait de la tête aux pieds. C’était sa première protection contre les attaques de l’ennemi. Quand Satan vous attaquera, votre foi devra être en place pour lui faire face et le repousser ! A l’époque de Paul, les soldats enflammaient leurs flèches afin de brûler ce qu’elles atteindraient. Aussi quand un soldat, au cours de la bataille, en voyait venir sur lui, levait-il son bouclier, fabriqué de métal recouvert de peaux de cuir préalablement gorgées d’eau. La flèche enflammée s’y plantait et s’éteignait vite. Et nous, de quoi allons-nous gorger les couvertures de nos boucliers ? De l’eau qui est la Parole de Dieu ! (Éphésiens 5. 26). C'est cee qui éteindra sans faillir chacun des traits enflammés du malin ! Par exemple, lorsque vous atteint sa flèche enflammée qui dit : “Tes enfants ne seront jamais sauvés”, éteignez-la grâce à la citation d’Ésaïe 54. 13 : “Tous (mes) fils seront disciples du Seigneur, et grande sera la prospérité de (mes) fils.” Lorsque vous atteindra la flèche enflammée qui vous affirme : “Tu perds ton temps : tes problèmes sont trop sérieux ; tu ne t’en sortiras pas”, éteignez-la en répliquant : “Je puis tout par celui qui me fortifie” ( Phillipiens 4. 13). Lorsque vous atteindra la flèche enflammée qui vous dit : “C’est la saison de la grippe: prépare-toi à l’attraper !”, éteignez-la avec : “Le Seigneur éloignera de (moi) toute maladie” (Deutéronome 7. 15). Avez-vous compris ce qu’il vous faut faire ? Votre connaissance de la Parole de Dieu n’empêchera pas l’ennemi de vous lancer des flèches, mais elle les empêchera de vous blesser au cœur et de transpercer votre âme. Quand vous lèverez un tel bouclier de foi, vous serez toujours victorieux ! 

     

    L'assurance du Salut

    “Prenez aussi le casque du salut” (Éphésiens 6. 17).
     

    Certaines parties de l’armure du soldat romain avaient pour rôle de créer une forte impression sur l’ennemi : après le bouclier, le casque était le symbole le plus évident de la force et de l’aplomb du soldat romain. Il était fait de bronze brillant, surmonté de hautes plumes colorées. Rehaussé ainsi, le soldat devenait un géant impressionnant ! En parlant du casque du salut, Paul voulait créer dans le cœur des croyants en Jésus, la même impression d’invulnérabilité, la même assurance tranquille devant le feu de la bataille. Lorsque vous comprendrez vraiment que votre salut est définitivement acquis pour l’éternité, par le sang de Christ, qu’Il vous est absolument impossible de le perdre, alors vous aussi vous deviendrez un géant impressionnant ! Alors que les gens autour de vous perdent leurs moyens devant les difficultés ou les drames de la vie, ils remarqueront que rien ne peut entamer votre joie de savoir que vous êtes sauvé pour l’éternité. Comme le casque couvre la tête du soldat, de même Paul veut que votre intelligence se concentre sans cesse sur la plus évidente des vérités de l’Évangile : vous êtes sauvé. Ancrez bien cela dans votre esprit ! Quand les disciples sont retournés à Jésus, tout heureux des miracles qu’ils avaient accomplis pendant leur mission, Il leur a dit : “Réjouissez-vous plutôt de
    ce que vos noms soient écrits dans les cieux” ( Luc 10. 20). Aucune des bénédictions qui vous seront accordées ne peut se comparer à l’assurance de passer votre vie éternelle en présence de Christ ! Si l’ennemi se permet de déterrer votre passé, rappelez-lui qu’il a perdu tout son contrôle sur vous. Il ne peut atteindre ce qui appartient maintenant à Dieu. Il n’a aucune prise sur la vie de celui qui a été racheté par le sang précieux de Jésus. En adoptant cette attitude d’assurance et d’aplomb, par l’Esprit, vous deviendrez un géant impressionnant face à l’ennemi.
     

     

     

    La Parole de Dieu :

    “…et l’épée de l’Esprit, qui est la Parole de Dieu” (Éphésiens 6. 17).
     

    Jusqu’à présent ce que nous avons vu de l’armure divine n’avait qu’un caractère défensif. Mais il vous faut maintenant brandir la seule arme offensive de l’armure. L’épée dont parle Paul était le glaive romain, une épée courte et très large, utilisée pour les combats au corps à corps. Comprenez cette vérité essentielle : votre combat avec l’ennemi sera toujours un corps à corps ! Et pour le vaincre, vous devrez impérativement savoir comment utiliser la Parole de Dieu, car elle est “vivante… plus tranchante qu’une épée quelconque à double tranchant, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit… elle juge les sentiments et les pensées du cœur” (Hébreux 4. 12). La Parole de Dieu peut mettre en lumière avec une précision indiscutable les moindres aspects de votre vie. De même lorsque vous vous trouvez face à face avec l’ennemi, La Parole de Dieu est la seule arme qui le rende impuissant.
    Mais avant de pouvoir utiliser cette arme, vous devez la connaître ! Vous devez apprendre à l’utiliser automatiquement face à chaque défi, face à chaque situation. Si, par exemple un événement exige de la reconnaissance de votre part, alors des paroles de louange doivent couler de vos lèvres tout naturellement. Si une autre circonstance au contraire vous contraint à une confrontation, alors des paroles de délivrance, de conseil ou de fermeté devraient vous venir à l’esprit et couler de vos lèvres. Si une situation vous enferme dans un filet de mensonges, des paroles de vérité devraient vous venir à l’esprit et couler de vos lèvres. Si vous voulez vraiment blesser votre ennemi à son point le plus sensible, alors récitez-lui des paroles de Dieu, et soyez-en sûr, il s’enfuira loin de vous. C’est normal, comment pourrait-il supporter d’être tailladé sans cesse par l’épée de la Parole de Dieu, qui est l’essence même de Dieu.
     

     

     

     

    (source : l.evangile.sauve.overblog.com)

     

     

     

    * ACCUEIL *

     

     

     

     

     

     

    « Fortifie-toi et prends courage - 1 Chroniques 28 : 20Qui est réellement votre ennemi ? »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :