• Jongler avec la vie

     

    Jongler avec la vie.

     

    Imaginez la vie comme un jeu dans lequel vous jonglez avec cinq balles.  Vous pouvez les appeler: Travail-Famille-Santé-Amis-Esprit : vous jonglez avec ces balles.  Vous comprenez vite que le travail est une balle en caoutchouc; si vous la laisser tomber, elle rebondit.  Mais les quatre autres balles, Santé-Famille-Amis-Esprit, sont en verre.  Si vous en laisser tomber une elle va, à coup sûr, rester par terre, à vos pieds, se fendre, s’abîmer ou même être brisée, fracassée, détruite.  Elle ne sera plus jamais la même. Vous devez comprendre cela et être vigilant pour maintenir un équilibre entre chaque domaine de votre vie.

     

    Comment ?

     

    Ne sous-estimez pas votre valeur en vous comparant aux autres. 

    C’est parce que nous sommes tous différents que chacun de nous est spécial.  

    N’établissez pas vos buts en fonction de ce que les autres jugent important.  

    Il n’y a que vous qui sachiez ce qui est important pour vous.

    Ne considérez pas comme acquise les choses les plus proches de votre cœur.  

    Accrochez-vous à elles, comme si votre vie en dépendait.

    Sans elles votre vie n’a pas de sens.

    Ne laissez pas votre vie vous glisser entre les doigts,

    en vivant dans le passé ou le futur.  

    En vivant une journée à la fois, vous vivez TOUS les jours de votre vie.

    N’abandonnez pas quand vous avez encore quelque chose à donner…

    Rien n’est jamais perdu tant que vous essayez.

    N’ayez pas peur d’admettre que vous n’êtes pas parfait.

    C’est le fil fragile de notre imperfection qui nous relie les uns aux autres.

    N’ayez pas peur de prendre des risques.

    C’est en prenant des risques qu’on apprend à être courageux.

    Ne fermer pas votre vie à l’amour en disant que c’est impossible à trouver.

    Donner est la façon la plus rapide de recevoir l’amour.

    Le moyen le plus rapide de perdre l’amour,

    c’est de le retenir trop fort

    et le meilleur moyen de garder l’amour,

    c’est de lui donner des ailes.

    Ne traverser pas la vie en courant si vite que vous en oubliez,

    non seulement d’où vous venez, mais aussi où vous allez.

    N’oubliez pas que le plus grand besoin émotionnel d’une personne

    est de se sentir apprécié.

    N’ayez pas peur d’apprendre.

     

    Le savoir n’a pas de poids,

    c’est un trésor que vous pouvez emmener partout avec vous.

    Faites attention à ne pas gaspiller ni le temps ni les mots.

    Ni l’un ni l’autre ne peuvent êtres récupérés.

    La vie n’est pas une course mais un voyage à savourer pas à pas.

    Hier, c’est de l’histoire.

    Demain, est un mystère.

    Aujourd’hui est un cadeau.

    C’est pour cela qu’on l’appelle le présent.

     

     

    Brian DYON, PDG de la firme Coca Cola

    à l’occasion de la remise de diplômes dans une université américaine.

    Le 6 septembre 1991. 

     

     

     

     

    « Dieu est mon rocher - Psaume 73 : 26Dieu, mon secours et ma consolation - Psaume 86 : 17 »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :