• Grandir au combat 1 à 3

     

    Grandir au combat 1 à 3

     

    Grandir au combat (1)

     

    « Souffre avec moi comme un bon soldat du Christ-Jésus » 2Ti 2.3

    Le salut vous engage au service de Jésus, le Roi des rois. Ses combats deviennent vos combats, et ses stratégies vos stratégies. Il n'y a pas de dispense possible. Vous vous engagez à long terme. Satan vous a déclaré la guerre, et c'est « vaincre ou mourir ». Il vous attaquera sur trois fronts. La première offensive vient du monde. Vous vous sentez souvent gêné d'être en décalage ? Vous ne devriez pas ! « Ne savez-vous pas que l'amour du monde est inimitié contre Dieu ? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu » (Ja 4.4). La frontière est bien tracée ; il n’y a pas de coexistence pacifique dans cette guerre. Être « dans le monde », ce n'est pas y vivre mais lui ressembler. Ce n'est pas côtoyer le monde, mais se mélanger à ses valeurs d'égoïsme, sa morale élastique et son attitude envers Dieu, sa cause, sa parole, et son peuple. Le monde et sa soif de pouvoir, de popularité et d'autosatisfaction, est en contradiction avec les principes de l'Écriture. « La religion pure et sans tache, devant Dieu le Père, consiste à [...] se garder des souillures du monde » (Ja 1.27). Jésus nous demande de ne pas nous inquiéter des choses matérielles, ni de craindre le lendemain (Mt 6.25-34). Vous êtes appelé à devenir le « sel de la terre » et la « lumière du monde » (Mt 5.13-14). Vous devez être un guide, pas être guidé. Si le monde ne vous différencie pas, votre lumière s'est éteinte et le sel a perdu sa saveur.

     

     

    Grandir au combat (2)

     

    « Ne vous préoccupez pas de la chair » Ro 13.14, NBS

    La deuxième attaque vient de la chair. La chair est votre point faible. Elle vous « mène par le bout du nez ». Sa devise ? « Il n’y en a que pour moi ! » Elle cherche constamment à se mettre en avant, à passer en première ligne. Elle est ainsi faite. Et elle ne peut être sauvée ou sanctifiée car : « Ce qui est né de la chair est chair » (Jn 3.6), et rien d'autre. « [L'Esprit et la chair] sont opposés l'un à l'autre, afin que vous ne fassiez pas ce que vous voudriez » (Ga 5.17). Alors comment contrôler votre « chair » ?

    1) Faites un choix. « [...], choisissez aujourd'hui qui vous voulez servir [...] » (Jos 24.15). Durant la guerre de Sécession, des milliers de soldats de l’Union et des États confédérés ont été abattus par des « tirs amis ». Pourquoi ? Parce qu'ils manquaient d'uniformes pour afficher leur camp. Sachez clairement de quel côté vous êtes et faites-le savoir autour de vous.

    2) Imposez un blocus à votre chair. En temps de guerre, les généraux prennent grand soin de détruire les ponts, les autoroutes et les voies ferrées pour priver l'ennemi de l'approvisionnement nécessaire à la victoire. Votre chair ne pourra pas vous contrôler si vous lui « coupez les ponts ». « Ne vous laissez plus entraîner par votre propre nature pour en satisfaire les désirs » (Ro 13.14, BFC).

    3) Maintenez une communication régulière avec le poste de commandement. Même les soldats les mieux entraînés, équipés et commandés, ne peuvent vaincre sans une liaison avec l'État-Major. Alors restez en contact : « Priez en tout temps par l'Esprit » (Ep 6.18).

     

    Grandir au combat (3) 

     

    « L'Esprit qui agit en vous est plus puissant que l'esprit qui domine ceux qui appartiennent au monde » 1Jn 4.4, BFC

    Le troisième assaut vient de Satan. Soit on banalise la puissance de Satan, soit on l'exagère. Dans les deux cas, on s'attire des ennuis ! L'un rend vulnérable ; l'autre crée une peur infondée. Connaître les manœuvres de Satan et vos armes vous permet de lui résister. Comment ? En comprenant que :

    1) Dieu a réellement détruit la puissance de Satan par la victoire de Christ sur la croix. « Il a dépouillé les principautés et les pouvoirs, et les a publiquement livrés en spectacle, en triomphant d'eux par la croix » (Col 2.15). La tentative de Satan pour détruire Jésus s'est retournée contre lui. Sa défaite cinglante vous permet de célébrer votre victoire en Christ !

    2) « L'Esprit qui agit en vous est plus puissant que l'esprit qui domine ceux qui appartiennent au monde » (1Jn 4.4, BFC). Aucune puissance n'est supérieure à l'Esprit de Dieu qui agit en vous. Si vous demeurez en Christ, Satan ne peut vous contrôler. Pourquoi ? Parce que, pour le faire, il lui faudrait d'abord vaincre Jésus !

    3) Vous pouvez vaincre Satan car Jésus vous a « donné le pouvoir de marcher [...] sur toute la puissance de l'ennemi » (Lu 10.19). Le voleur doit se soumettre au gendarme parce que ce dernier est investi pleinement de l'autorité. Donc quand vous proclamez l'autorité que Dieu vous a donnée en Christ, Satan n'a pas le choix ; il doit respecter les limites que vous lui imposez. Il ne peut rien faire sans votre coopération, et vous n'avez pas à la lui donner. Voilà une chose que Satan espère bien ne jamais vous voir découvrir !

     

     

     

    Bob Gass 

     

    Grandir au combat 1 à 3

     

     

    « Je serai avec toi - Esaïe 43 : 2L'ami aime en tout temps - Proverbes 17 : 17 »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :