• Faire face à l'anxiété 1 à 2

     

     

    Faire face à l’anxiété (1)

     

     L'inquiétude dans le cœur de l'homme l'accable » Pr 12.2

     

    Lorsque vous avez l’estomac noué, un gros poids sur le cœur, des sueurs froides et des pensées qui se bousculent, où trouvez-vous votre réconfort ? Dans l’alcool, la drogue, les relations, le travail, l’argent, le sexe ou autre ? Si c’est le cas, votre réconfort sera éphémère. La Bible dit : « L'inquiétude dans le cœur de l'homme l'accable ». Elle le fait sombrer dans la dépression et le désespoir. Où est donc le remède ? L'anxiété et la dépression peuvent être dues à Satan. Lorsque le roi Saül s’est obstiné, « L'Esprit de l'Éternel s'écarta de Saül, tandis qu'un mauvais esprit venant de l'Éternel le remplissait d'épouvante » (1S 16.14). Notre orgueil et notre rébellion permettent à Satan d’envahir nos pensées et de régir nos émotions. À l’inverse, notre humilité et notre obéissance au Seigneur permettent à Dieu de retourner l’attaque de Satan contre lui, et nous triomphons de l’anxiété et de la dépression. « Celui qui s'abaisse sera élevé » (Mt 23.12, BFC). Vous possédez une véritable autorité sur le Diable, mais elle ne se manifeste que lorsque vous vous soumettez à Dieu. Jacques, au chapitre 4, verset 7, nous donne les trois étapes menant à la victoire :

    1) « Soumettez-vous donc à Dieu ». Reliés à la Parole et à la puissance de Dieu, vous exercez votre autorité sur Satan.

    2) « Résistez au diable ». C’est un langage militaire. Cela implique un effort soutenu pour l’empêcher de vous dominer.

    3) « et il fuira loin de vous ». Le Malin renonce à son emprise sur votre vie et à son dessein de vous contrôler à travers l’anxiété et la dépression

     

     

     

     

    Faire face à l'anxiété (2)

    « Quand une foule de préoccupations s'agite au dedans de moi, [...] » Ps 94.19

     

    Vos pensées peuvent très vite alimenter vos angoisses. Mais sachez que :

     

    1) Vos pensées vous appartiennent ! « Quand une foule de préoccupations s'agite au dedans de moi ». C’est vous qui concevez, interprétez, acceptez ou rejetez vos pensées. Apprenez donc à faire la différence entre les pensées qui vous aident et celles qui vous nuisent.

     

    2) Vos pensées vous façonnent (Pr 23.7). Ce ne sont pas les événements mais vos pensées à leur propos qui déterminent vos sentiments. Vos pensées déclenchent une réaction biochimique interne qui détermine vos émotions, leur durée et leur intensité. Dès que vos pensées changent, vos sentiments changent.

     

    3) Vos pensées se multiplient. Le Psalmiste parle d’« une foule de préoccupations ». Des pensées fortuites peuvent nous préoccuper un temps, mais sans produire une anxiété durable. En revanche, un système de pensées négatives qui se multiplient produira de l’angoisse. Nous devons amener « toute pensée captive à l’obéissance au Christ » (2Co 10.4-5), de manière à contrôler nos émotions.

     

    4) Vous devez « être renouvelés par l'Esprit dans votre intelligence » (Ep 4.23). Remettez vos pensées entre les mains de Dieu, de sorte qu’il puisse les approuver ou les changer si nécessaire. Une fois que vous laissez Dieu contrôler vos pensées, l’anxiété n’a plus de pouvoir sur vous. Vos pensées sont vitales. Elles peuvent diminuer ou augmenter votre anxiété. Évitez les gens qui vous découragent et passez du temps avec ceux qui ont les paroles positives qui vous remplissent de joie (Pr 12.25). 

     

     

     

     

    Bob Gass

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Comptez sur la grâce de DieuRien n'est trop petit »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :