• Encore un pas

     

    Encore un pas

     

    Encore un pas

     

     

    Encore un pas, ne lâche pas !

    Nous sommes en janvier  2015, et je me demande comment s'est passée l'année 2014 pour toi. C'est une heure propre au bilan.
    Peut-être y eut-il des heures très sombres, puis des moments où le soleil a brillé sur ton chemin. Tu t'es souvent demandée si le Seigneur était présent à tes côtés.

    a) par exemple, fais encore un pas, toi qui multiplies les entretiens d'embauche … ce sont toujours les autres qui te passent devant.
    b) toi qui souffres d'un lourd handicap, pourquoi les autres débordent-ils d'énergie alors que tu te sens si faible ?
    c) toi dont le cancer récidive, pourquoi ?
    d) et toi dont je ne connais pas l'histoire, mais qui souffres depuis si longtemps...

    Tant et tant de souffrances et de questions restent sans réponse. Elles se dressent devant toi comme une montagne insurmontable.

    Fais encore un pas.

    Si tu es à bout de souffle, repose-toi un instant, mais reprends l'ascension de tes difficultés. Jésus te porte sur son cœur. Le Seigneur ne t'abandonnera jamais (Ésaïe 41). Tu es gravée sur les paumes de ses mains. Je ne sais pas pourquoi tout cela t'arrive, mais je suis sûre que Dieu t'aime ardemment, et qu'un jour, au bout de cette interminable ascension, tu parviendras au sommet, et tu découvriras un panorama à couper le souffle. Tu verras la gloire de Dieu, et tes souffrances seront balayées en un instant. Fais juste encore un pas, et puis encore un autre. Ne doute jamais. Ne décroche jamais. Tu vas y arriver, et si tu n'en peux plus, alors Dieu te portera.

    Merlin Carothers dans son livre « La puissance de la louange » parle de cette échelle difficile à escalader, où les nuages sont encore très sombres, et où tu as d'énormes difficultés à rester debout. Mais le Seigneur est au contrôle.

    Si j'évoque ces passages, c'est que j'ai réalisé que seule la grâce du Seigneur permet de traverser certains chemins.
    Avec mon mari, je l'ai raconté bien des fois dans mes textes, nous sommes passés par des souffrances morales et intimes qui auraient pu nous détruire. Mais le Seigneur a été fidèle, et nous n'avons pas été terrassés par l'épreuve. Il nous a, au contraire, donné la possibilité de comprendre ceux qui souffrent. Nous lui demandons d'avoir cette empathie qui vient du Seigneur, par l'action du Saint-Esprit, pour encourager ceux qui passent par toutes sortes d'épreuves. La liste est longue. Il y a beaucoup de gens malheureux dans les églises, et à côté de chez nous (nos familles, nos relations, nos voisins, nos collègues). Le seul chemin pour nous est de leur montrer Jésus qui sauve, guérit, baptise du Saint-Esprit et revient.

    Il est le merveilleux consolateur, et en ce moment, il peut sécher tes larmes.

    « Quand un malheureux crie, l'Éternel entend et le sauve de toutes ses détresses » Psaume 34

    Et quand tu seras arrivée, tu pourras chanter ce chant de mon enfance :
    « Oui Seigneur donne-moi d'être comme un rayon d'espoir, paraissant à la fenêtre quand le ciel est tout noir
    Que partout mon gai sourire et ma joyeuse humeur soient un baume à qui soupire et réjouissent un cœur
    Que Jésus m'emploie, et qu'il me rende pareille aux rayons de joie, aux doux rayons du soleil »

     

    Que le Seigneur illumine ta vie, te restaure
    et qu'il fasse de toi un instrument d'amour béni pour les autres.

    Bon programme pour ce nouveau départ.
     

     

     

    Danièle Roger

     

    (Source : TopChrétien)

     

    Encore un pas

     

     

    « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu - Matthieu 6 : 33Toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu - Romains 8 : 28 »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :