• Dieu m'a t-il abandonné ?

     

     

    Dieu m’a t-il abandonné ?

     

    Cri de désespoir ! Expression de découragement. On a tout essayé !  on décide qu’il n’y a plus de solutions humaines. Au milieu des problèmes, des difficultés, des peines, on est débordé, coulé, noyé. 

    Alors, on se tourne vers celui que l’on dit être : Le TOUT-PUISSANT.  On le nomme DIEU. On l’appelle, on l’interpelle  dans le style : Occupe-toi de mes problèmes !  Une fois, deux fois, plusieurs fois. Pas de réponse ! Dieu ne pense plus à moi ! Dieu m’a abandonné ! 

     DIEU ! Mais au fait, quel dieu ? C’est un terme général, trop vite employé : Mon dieu ! les dieux des religions. Dieu du stade, de la chanson, du cinéma. Les stars, les vedettes, les idoles. Mais, vous répondrez : « Non, non ! Je m’adresse à Dieu, avec une majuscule. Le Créateur. On dit qu’il s’occupe des humains… et aussi de moi ! » 

    Oui, bien sûr ! Mais pour vous, que représente ce Dieu qui vous aurez abandonné ? Parce qu’on peut se tromper d’adresse, et frapper à la mauvaise porte. 

    1) Le dieu vague et incertain, perdu dans son ciel de nuages. Commun à tous les peuples, à toutes les cultures. ‘On a tous le même bon Dieu’. 

    2) Le dieu sonnette d’alarme ou bouée de sauvetage. Quand tout va mal. Au secours ! 

    3) Le Dieu trop occupé pour s’occuper de mes petites souffrances au milieu des grands problèmes de l’humanité. 

    4) Le Dieu qui se souvient de mes nombreuses fautes, et qui pour me punir ne pense plus à moi. 

    Et de nombreuses autres caricatures que l’on s’imagine, et que l’on multiple si souvent. Mais ne serait-ce pas plutôt honnête d’inverser le problème ?  Et si c’était nous qui abandonnions notre Dieu ? Pas n’importe lequel à notre image. Celui qui se révèle à nous comme étant notre Père Céleste. La démarche est inversée.   Car vous avez doublement agi. Vous m’avez abandonné, moi la source d’eau vive, pour vous creuser des citernes crevassées qui ne retiennent pas l’eau. Jérémie 2:13. 

    Reprenons un peu notre sérieux, et allons à la recherche du vrai, unique et seul Dieu. Si vous me cherchez de tout votre cœur, je me laisserai trouver par vous. Faisons un vrai bilan, en nous posant la question : « Comment ai-je abandonné Dieu ? «  

    Réponses qui arrivent tout de suite : 

    En ne prenant pas de temps pour m’approprier les promesses de la Bible. 

    En me laissant submerger par les problèmes quotidiens. 

    En ne recherchant pas la paix de Dieu qui surpasse tout, et qui garde nos cœurs et nos pensées en Jésus-Christ.  

    JESUS-CHRIST, le nom qui a été donné aux hommes par lequel nous pouvons être sauvés. Autres  noms  pour JESUS : le chemin, la vérité, la lumière, le bon berger.  Et surtout : EMMANUEL (Dieu avec nous).  Alors, comment pourrions-nous soutenir : Dieu m’a abandonné ? 

     Les promesses de Dieu en Jésus-Christ sont à disposition de chacun de nous. Mais elles n’ont pas d’efficacité, si elles ne sont pas employées.   Laissons-nous plutôt porter par les certitudes de la présence bienveillante de Celui qui nous redit : 

    « Je ne t’abandonnerai pas, je te garderai partout où tu iras. »  Genèse 28:15 

    « Je n’abandonne pas ceux qui me cherchent, moi, l’Eternel. »  Psaume 9:11 

    « Moi l’Eternel, j’aime la droiture. Je n’abandonne pas mes fidèles, ils sont toujours sous ma garde : » Psaume 37:28 

    La condition pour ne pas être abandonné : ETRE FIDÈLE. Solide. Confiant. Rester dans l’obéissance et l’écoute. Faire taire en nous les fausses suppositions, et se savoir accompagné par Celui qui ne nous abandonne jamais : EMMANUEL, Dieu avec nous. 

     Où que tu ailles ! Où que tu sois ! Dieu est toujours là ! Appelle-Le !

    Etienne T. actualisé par Geneviève A. 

     

    (Source : sosreconfort.com)

    « Parce que Dieu m'aimeJ'ai un message pour toi »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :