• Dieu change le mal en bien

     

    Dieu change le mal en bien

     

    Dieu change le mal en bien

     

     

     

    "Tu as changé mes lamentations en allégresse, tu as délié mon sac, et tu m'as ceint de joie" Psaumes 30.12

     

    David est passé par un moment difficile. Il considère que la colère de Dieu s'est abattue sur lui : "Sa colère dure un instant" (verset 6). Il advient, parfois, que nous rendions Dieu responsable de nos maux, de nos drames personnels, de nos souffrances morales, de nos blessures. La réalité, c'est que nous-mêmes, ou notre entourage, faisons des choix de vie qui ont certaines conséquences. Si nous lançons des pierres en l'air, et que l'une d'elles nous tombe sur la tête, et nous blesse, nous ne devons pas rendre Dieu responsable de cette blessure. Nos choix, ou ceux de nos proches, ont des conséquences sur nos vies. De nombreuses blessures trouvent leur origine dans des choix de vie inappropriés.

    Dieu peut, et veut nous guérir des blessures générées par ces choix de vie


    Certes, Dieu peut, et veut nous guérir des blessures générées par ces choix de vie, mais il est important de reconnaître que s'il change le mal en bien, c'est uniquement à cause de sa grâce. David le proclame avec la suite du verset : " … Sa grâce dure toute la vie" (verset 6). Attention, ne vous méprenez pas sur le sens de cette parole. Ne pensez pas qu'il faut que vous vous fassiez du mal pour expérimenter la grâce de Dieu.

    Comprenons ceci : Dieu n'a pas permis que l'enfant soit maltraité pour qu'il expérimente ensuite la guérison de ses blessures. De même, Dieu n'a pas voulu telle ou telle violence, ou maltraitance, pour ensuite la changer en bien. Dieu n'a pas voulu l'échec que vous avez connu, et qui a blessé votre cœur ou celui de vos proches, pour en tirer du bien. Dieu peut changer le mal en bien, mais admettons nos mauvais choix, nos mauvaises décisions, et sa grâce nous fera expérimenter la guérison.

    Un divorce, un procès, une violence verbale ou physique provoquent des blessures profondes, et Dieu veut guérir ces blessures. Cependant, il serait incorrect de dire : “Dieu a voulu cela”. Nous avons un Dieu qui, à partir de tout ce qui s'est passé dans nos vies, peut encore, dans sa grâce, tirer du bien de ces drames, mais ne le rendons pas responsable de ces situations. La guérison ne sera que plus profonde. Certainement que nous-mêmes, et ceux qui nous entourent, avons fait de mauvais choix un jour ou l'autre. N'excusons pas ces mauvais choix. En les reconnaissant, croyons que Dieu veut utiliser le mal qui en est résulté, pour en faire du bien.

    Un conseil pour aujourd'hui :
    Pour parvenir à la guérison de nos blessures, il faut admettre que Dieu n'est pas responsable de ces blessures, mais que sa grâce est suffisamment grande pour changer nos douleurs en cris de joie.

     

    Paul Calzada

    (Source : TopChrétien)

     

     

     

     

    « Nous incliner vers DieuTu es mon Dieu et je te louerai - Psaumes 118 : 28 »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :