• Désolé, je ne peux pas mentir !

     

    Désolé, je ne peux pas mentir !

     

     

    Désolé, je ne peux pas mentir !

     

     

     

    "Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein." Romains 8.28

     

    Après avoir envoyé trois cent lettres de candidatures spontanées, je décrochai mon premier job dans le monde séculier, en tant que standardiste. Malheureusement, mon contrat fut brutalement interrompu au bout de trois semaines, après un test de mon intégrité !

    Les circonstances les plus difficiles de notre vie sont parfois un tremplin vers notre destinée.

    Dieu seul connaît l'avenir.

     

    Installé dans le bureau de la chef du personnel, je décrochai le téléphone comme à mon habitude. L'interlocuteur demandait à parler à une personne présente dans la pièce. La chef du personnel me souffla : "Dites que la personne concernée n'est pas là." Je lui rétorquai : "Désolé, mais je ne peux pas mentir, c'est contraire à mes convictions." Malgré son insistance, je lui soutins une fois de plus la même réponse. La troisième fois, elle m'ordonna : "Dites qu'elle n'est pas là, ou vous êtes viré sur-le-champ!" Devant mon refus, elle m'arracha le téléphone des mains et me renvoya aussitôt.

    Avant de quitter les lieux, je distribuai un Nouveau Testament à chaque employé, en lui expliquant pourquoi je venais de me faire licencier. Le soir, je me rendis à l'église tout dépité.

    À part ce job de standardiste, mes lettres de candidature n'avaient essuyé que des refus. Après avoir perdu ce travail tant recherché, j'avais l'impression de repartir à zéro. Mais le lendemain de mon renvoi, je fus contacté par une société
    : "La personne que nous avons embauché n'a pas fait l'affaire. Vous étiez le deuxième sur notre liste. Voudriez-vous venir nous voir ?" Contre toute attente, cette société m'offrit quatorze mois de salaire, six semaines de congés, un très beau cadre de travail parisien, près du Parc Monceau, et surtout un poste pile dans mes compétences. Bref, le rêve !

    Cet emploi fut une véritable grâce de Dieu. Je pouvais imprimer des prospectus pour l'Église depuis mon lieu de travail, avec la bénédiction de mon patron. J'avais du temps pour me consacrer à la fonction d'animateur dans des camps de jeunes. À aucun moment je ne regrettai de m'être fait virer de mon poste précédent !

    Les circonstances les plus difficiles de notre vie sont parfois un tremplin vers notre destinée. Dieu seul connaît l'avenir. Restez fidèle à ses voies, et il s'occupera du reste !

    Une prière pour aujourd'hui :
    Seigneur, je te renouvelle aujourd'hui toute ma confiance. Merci de tenir tous les aspects de ma vie entre tes mains. Permets-moi aujourd'hui de rester intègre et fidèle à tes voies. Je sais que tu ne m'abandonneras pas !

     

     

    Eric Célérier

    (Source : TopChrétien)

     

     

     

    « Vis et apprendsJe puis tout par celui qui me fortifie - Philippiens 4 : 13 »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :