• David s'exprime

    David s'exprime

     

    David s'exprime

     

    Un aspect de la guérison de David, guérison de tout son être, tient du fait qu'il est devenu selon les écrivains de la Bible, l'homme selon le coeur de Dieu. Il connaissait le cœur de Dieu pour l'avoir souvent consulté ce cœur d'amour. Il a appris à connaître la valeur exacte du cœur de son créateur qui poursuit toujours un but, enrichir spirituellement chacun de nous. David était habité des sentiments de celui qu'il servait avec dévouement et Dieu honore toujours celui qui l'invoque avec sincérité.

    La grâce est une invitation à goûter que le Seigneur est bon, juste et toujours le même, fidèle dans l'accomplissement de ses promesses. Pour nous la grâce est la manifestation d'amour inchangé de Dieu, par le Fils dans son amour pour nous si indignes de tant d'attention.

    Le secours Divin s'est manifesté en réponse à quatre démarches : parler, écrire, chanter et invoquer Dieu. David a parlé, confié à Dieu sans rien cacher tous ses blocages. Il a libéré par l'écrit dans ses psaumes, ses besoins, ses attentes, ses déceptions tout en proclamant par anticipation ses guérisons, purs fruits de la justice Divine, libérant ainsi ses états d'âme. Les psaumes d'espérance mis en musique et chantés aux célébrations traduisent sa thérapie par l'élévation de l'âme, et le chant qui transcende.

    Tout exaucement se met en place quand un malheureux crie et que l'Eternel entend. Il rejoint alors les justes qui invoquent le seul secours fort et durable, celui de Dieu. Le constat de notre pauvreté touche le cœur de celui qui peut tout et veut le meilleur pour nous ; ses richesses sont pour nous.

    La reprise en main de son état jugé douloureux est pour y mettre un terme, car nous sommes tous destinés à vivre heureux. Vient ensuit l'aveu sincère empreint du désir de changement durable, la clé de la réussite. David nous entraîne avec lui vers l'affranchissement et la connaissance de la liberté, et de l'autonomie dans la joie et l'action de grâce. C'est un nouveau départ, confirmé par ses aveux : Psaumes 18:7 et 31:23.

    Après la tempête Dieu ramène toujours le bateau jusqu'au port pour le restaurer au dedans et au dehors et cela loin des flots menaçants et des éléments déchaînés. Psaume 107:30. Il n'éteint jamais le lumignon qui se consume sans brûler, il remplit la lampe d'huile, touche la mèche et celle-ci brûle à nouveau d'un éclat sans pareil. Le roseau blessé se courbe et le maître le relève pour faire éclater sa gloire dans une sorte de résurrection.

    Jésus a été frappé et humilié pour nous dans le but de pourvoir à toutes nos guérisons. Ce qui lui appartient ne périra jamais, le divin se plaît dans sa créature régénérée.

     

     

    Silas

    (Source : TopChrétien)

     

     

     

     

     

    « Amour véritable est profondDieu est amour - 1 Jean 4 : 16 »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :