• Craignez-vous le rejet ?

     

    Craignez-vous le rejet ?

     

     

    Craignez-vous le rejet ? 

     

     

     

    “Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu ! Et nous le sommes !” 1 Jean 3.1 

     

    Ne vous êtes-vous jamais demandé si vous méritiez vraiment d’être aimé ?

    Pour beaucoup d’entre nous, une telle question est la preuve que nous nous considérons comme sans grande valeur ! La peur d’être rejeté par les autres est si intense que :
    1- Soit nous décidons de garder nos distances vis-à-vis des autres, pour éviter toute souffrance future. Le problème, c’est qu’en nous renfermant sur nous-mêmes, nous perdons toute chance de tisser de vraies relations humaines.
    2- Soit nous nous inventons une carapace de “dur à cuire” donnant à tous l’impression que nous n’avons besoin de personne pour nous débrouiller. Mais personne ne se rendra compte de rien le jour où nous souffrirons vraiment.
    3- Soit nous rejetons ouvertement tous ceux qui cherchent à s’approcher de nous. Nous enfilons nos gants de boxe et lançons des uppercuts à la figure du premier qui s’aventure près de nous !
    4- Soit nous tentons d’acheter une protection contre le rejet de la part des autres à coup de flatteries et de faveurs envers tout le monde ou en acceptant de nous mettre sous la coupe de n’importe qui, sous prétexte que nous ne méritons pas mieux ou que c’est notre seule façon d’être aimé.
    5- Soit enfin nous nous réfugions dans le perfectionnisme pour mériter le soutien divin.


    Mais Dieu a choisi de nous aimer sans poser la moindre condition. Quant à l’approbation des hommes, puisque les opinions humaines changent si facilement, comment pourrons-nous jamais faire plaisir à tout le monde ? Réfléchissez à ces paroles : “Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu ! Et nous le sommes !” Et ce n’est pas fini ! “Lorsque Christ apparaîtra, nous serons semblables à Lui...” (1 Jean 3.1-2). Si l’opinion que vous avez de vous-même n’est pas basée sur l’opinion de Dieu, vous demeurerez vulnérable à la critique et l’amertume. Pire, vous ne découvrirez jamais la personne unique et irremplaçable que Dieu aurait voulu que vous deveniez ! Il est tellement plus simple et enrichissant de faire confiance à ce que Dieu a dit de nous et de Son opinion à notre égard. Notre assurance sur le chemin de la vie en dépend. N’écoutez donc pas d’autre voix que la Sienne !

     

     

    Bob Gass

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Apprendre des épreuvesTu assures la paix - Esaïe 26 : 35 »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :