• Comprendre le rôle de satan (1 à 5)

     

    Comprendre le rôle de satan (1 à 5)

     

     

    Comprendre le rôle de satan (1)

     

     

    Satan est un ange déchu qui ne supportait pas de louer Dieu et voulait occuper son trône. Tout comme les humains, les anges ont été créés pour servir et adorer Dieu. Et il leur a été donné un libre arbitre, sinon, comment pourraient-ils louer ? Mais Satan a dit : « Je serai semblable au Très-Haut » (Esa 14.14). C’est ce qui a provoqué sa chute : « Tu as été précipité dans le séjour des morts au plus profond d’une fosse » (Esa 14.15). Satan n’a pas changé. Il est toujours aussi égocentrique qu’alors, et tout aussi limité. Même quand son cœur était bon, il était inférieur à Dieu. Dieu sait tout, les anges savent seulement ce qu’il révèle. Dieu est partout, les anges ne peuvent être qu’à un endroit à la fois. Dieu est tout-puissant, les anges n’ont que la puissance que Dieu leur accorde. Satan reste donc un subalterne de Dieu. Et chaque fois qu’il tente de plaider sa cause, il finit par faire avancer celle de Dieu. Le pasteur et écrivain Erwin Lutzer écrit : « Satan joue différentes partitions mais toutes sont subordonnées aux conseils et objectifs de Dieu…Nous devons garder à l’esprit qu’il a vraiment des pouvoirs terrifiants, mais de savoir qu’il ne peut les exercer qu’avec le bon vouloir de Dieu, nous donne de l’espoir. Satan n’est tout bonnement pas libre de ravager l’humanité à sa guise. » Satan ne veut pas que vous le sachiez. Il voudrait que vous vous trompiez en le prenant pour une force indépendante aux pouvoirs illimités. Mais il ne l’est pas. Il aurait préféré que vous ne lisiez jamais ces mots : « l’Esprit de Dieu qui est en vous est plus puissant que l’ennemi du Christ ».

     

     

    Comprendre le rôle de satan (2)

     

    Les attaques de Satan peuvent vous rapprocher de Dieu. La vie de Paul le prouve. Voyez son parcours : une rencontre personnelle avec le Christ ressuscité, des visions divines, apôtre choisi par Dieu, un des auteurs de la Bible. Il a guéri des malades, parcouru le monde, et rédigé de sa plume des documents parmi les plus grands de l’histoire. Peu de gens pourraient en dire autant. Et sans doute le savait-il. Mais Dieu aimait trop Paul pour laisser l’orgueil le détruire. « Ce que le Seigneur m’a fait connaître est extraordinaire. Alors, pour éviter que je me vante de cela, j’ai reçu dans mon corps comme une blessure : un envoyé de Satan est chargé de me frapper ». On ne nous dit pas quelle sorte de blessure, mais on nous dévoile son objectif : garder Paul humble. On nous apprend aussi son origine : un envoyé de Satan. Était-ce une douleur, un problème, ou quelqu’un était-il à l’origine de cette affliction ? Nous n’en savons rien. Mais nous savons que Dieu contrôlait cet « envoyé ». Paul dit ensuite : « Trois fois, j’ai prié le Seigneur de me délivrer de cette souffrance. Mais le Seigneur m’a dit : “Mon amour te suffit. Ma puissance se montre vraiment quand tu es faible.” Donc je me vanterai surtout parce que je suis faible. Alors la puissance du Christ habitera en moi. C’est pourquoi les faiblesses, les insultes, les difficultés, les souffrances et les soucis que je connais pour le Christ, je les accepte avec joie. Oui, quand je suis faible, c’est à ce moment-là que je suis fort » (v.8-10). Voici une vérité qui peut changer une épreuve en triomphe : Satan et ses forces ne sont que des outils dans la main de Dieu pour vous fortifier. 

     

     

    Comprendre le rôle de satan (3)

     

     

    Les attaques de Satan peuvent fortifier votre foi. Le diable s’était permis de mettre en doute la solidité de la foi de Job, alors Dieu lui a donné la permission de le tester. « L’Éternel dit à Satan : Voici : tout ce qui lui appartient est en ton pouvoir, seulement, ne porte pas la main sur lui » (Job 1.12). En même temps que Dieu permet le combat, il en définit les règles. Job réussit le test et Satan se plaint, prétendant que Job aurait craqué s’il avait dû affronter la douleur. À nouveau Dieu permet et pose ses conditions : « il est en ton pouvoir : seulement, épargne sa vie » (Job 2.6). Et malgré toute une avalanche de souffrances et de malheurs, à la fin, la foi et la santé de Job sont plus grandes que jamais. Encore une fois, nous pouvons ne pas comprendre le sens de l’épreuve, mais nous savons d’où elle vient. Lisez le dernier chapitre du livre de Job. Sa famille et ses amis « le consolèrent de tous les malheurs que l’Éternel avait fait venir sur lui » (Job 42.11). Satan n’a d’autre pouvoir que celui que Dieu lui accorde. Même quand Satan semble gagner, il perd. Martin Luther ne se trompait pas en décrivant le diable comme un outil de Dieu, une binette pour entretenir son jardin. La binette ne coupe jamais ce que le Jardinier entend préserver, et ne préserve jamais ce qu’il veut couper. La frustration que Satan éprouve à être involontairement un outil dans le jardin de Dieu est certainement une part de sa punition. Alors soyez encouragé(e) aujourd’hui : les attaques de Satan vont fortifier votre foi, la renouveler et l’amener vers de plus hauts sommets. 

     

     

    Comprendre le rôle de satan (4)

     

    Une attaque de Satan peut être le signal d’un réveil. Le saviez-vous ? Quand vous refusez de reconnaître votre péché et  vous repentir, le mur de protection qui vous entoure se fissure et Satan est libre de s’engouffrer dans la brèche. Paul écrit à l’Église de Corinthe : « On entend dire partout que, chez vous, certains ont une vie immorale. Et leur façon de vivre est si mauvaise qu’on ne la trouve même pas chez ceux qui ne connaissent pas Dieu ! Il paraît que l’un de vous a pris la femme de son père ! Et vous vous gonflez d’orgueil ! Vous devriez plutôt être pleins de tristesse ! Vous devriez chasser de votre communauté l’homme qui vit de cette façon » (v.1-2). Puis Paul demande aux responsables : « Livrez cet homme à Satan ! Son corps sera détruit, mais par là, lui-même pourra être sauvé le jour où le Seigneur viendra ». Plus tard, l’homme se repent et Paul suggère qu’il soit réintégré dans la communauté. En substance, Paul avait dit : « Qu’il soit conduit au désespoir pour l’inciter à revenir dans les bras de Dieu. » Paul dit encore : « Quelques-uns ont refusé d’écouter leur conscience et ont causé ainsi le naufrage de leur foi. Parmi eux se trouvent Hyménée et Alexandre ; je les ai livrés à Satan afin qu’ils apprennent à ne plus faire insulte à Dieu » (1Ti 1.19-20, BFC). Dieu est-il content de nous voir souffrir ? Pas plus qu’un parent qui corrige son enfant. Mais l’amour divin impose des choix draconiens. Une tape sur l’épaule suffira à réveiller certains. D’autres auront besoin d’un coup de massue sur la tête. Et si jamais Dieu a besoin d’une massue, Satan est prévenu. 

     

     

    Comprendre le rôle de satan (5)

     

    Luc rapporte les paroles de Jésus : « Simon, Simon, Satan vous a réclamés pour vous passer au crible comme le blé. Mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas, et toi, quand tu seras revenu à moi affermis tes frères » (v.31-32). Les attaques de Satan prouvent que vous avez une part importante dans le plan de Dieu. C’est pour cela qu’il s’acharne tant à vouloir vous vaincre. En fait, l’intensité et la durée de l’attaque révèlent votre valeur pour Dieu et le niveau de bénédiction qu’il vous réserve après la bataille. Si vous appartenez à Christ, voyez l’attaque comme un signe de respect. Et n’oubliez pas que Dieu contrôle. Satan a eu besoin de sa permission pour agresser Job. Jésus a dit : « Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre » (Mt 28.18). C’est indiscutable. L’objectif du test est de vous remplir d’un témoignage de la bonté de Dieu. Jésus a fait vivre à Pierre une épreuve pour qu’il puisse ensuite encourager ses frères. Peut-être que Dieu fait la même chose avec vous. Il sait que l’Église et le monde ont besoin de vivre des témoignages de sa puissance. Vos difficultés peuvent donc vous préparer à encourager ceux qui souffrent encore. Rappelez-vous ce que Joseph a dit à ses frères : « Vous aviez formé le projet de me faire du mal, Dieu l’a transformé en bien » (Ge 50.20). Puisque Dieu vous aime et contrôle votre vie, soyez certain(e) que de bonnes choses sortiront des problèmes que vous traversez aujourd’hui 

     

     

    Bob Gass

     

     

     

    « Sa promesse s’accompliraUne brebis perdue »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :