• Comment réagir aux attaques de Satan 1 à 3

     

     

     

    Comment réagir aux attaques de Satan (1)

     

    “Il prit la fuite et sortit de la maison.” Genèse 39.12

     

    L'un des plus grand statèges de l'histoire militaire, le général Schwarzkopf qui a commandé les forces de la coalition contre Saddam Hussein, affirmait lire et relire la Guerre des Gaules de Jules César, ouvrage qu'il considérait comme l'un des meilleurs manuels de statégie militaires qui soient. Quant à vous, pour bien réagir aux attaques de Satan, étudiez attentivement dans la Bible les statégies diverses adoptées par certains des héros de Dieu.

     

    1- Joseph prit la fuite ! Parfois la fuite est la meilleure méthode pour éviter l'attaque. “Joseph était un jeune homme beau et charmant… Au bout de quelque temps, la femme de son maître le remarqua et lui dit : “Viens au lit avec moi !”… Il refusa et dit : “Comment pourrais-je commettre un acte aussi abominable et pécher contre Dieu lui-même ?” Elle continuait quand même à lui faire tous les jours des avances, mais il n'accepta jamais de lui céder. Un jour, comme Joseph arrivait à la maison pour son travail, les domestiques étaient absents. La femme de Potifar le saisit par sa tunique en lui disant : “Viens donc au lit avec moi !” Mais Joseph lui laissa sa tunique entre les mains et s'enfuit de la maison” (v.6-12).

    Joseph était jeune, beau, célibataire et seul, loin de chez lui, une proie idéale pour la femme de Potiphar, mariée à un homme puissant, mais probablement frustrée et esseulée, qui ne cessait de le harceler jour après jour. S'il avait cédé à ses avances, Joseph aurait évité bien des déboires futurs mais l'important pour lui était de rester fidèle aux valeurs divines. Remarquez ses paroles : “pécher contre Dieu lui-même”. David bien plus tard, après avoir commis l'adultère avec Bath-Schéba, s'écria : “J'ai péché contre Dieu…” (2 Samuel 12.13). Avant d'aller trop loin et de céder à la convoitise, détournez les yeux. La convoitise ressemble à un tigre : une fois libérée elle envahira votre esprit, contrôlera vos pensées et ne rentrera pas facilement dans sa cage. Fuyez quand il est encore temps.

     

     

    Comment réagir aux attaques de Satan (2)

     

    “Ce que je fais est une oeuvre considérable, et je ne peux pas descendre.” Néhémie 6.3 

     

    Néhémie rencontra beaucoup de difficultés lors de la reconstruction les murs de Jérusalem. Vos succès ne feront pas que des heureux ! Ecoutez son rapport : “Sanballat et Guéshem m'envoyèrent ce message : Viens, rencontrons-nous... Ils se préparaient à me faire du mal. Je leur envoyai des messagers avec cette réponse : J'ai beaucoup de travail à faire et je ne peux pas descendre ; pourquoi le travail serait-il interrompu pendant que je le quitterais pour descendre vers vous ? Ils envoyèrent quatre fois le même message, et je leur rendis la même réponse” (Néhémie 6.2-4). Lorsque Satan vous attaque, voilà la réponse à lui donner : “Je suis engagé dans une oeuvre considérable et je n'ai pas le temps de discuter avec toi !” Si vous vous détournez de la tâche que Dieu vous a confiée pour répondre à vos critiques, vous indiquez à Satan que sa statégie est en train de payer et qu'il peut continuer à vous faire perdre du temps. Concentrez-vous sur votre travail et laissez Dieu s'occuper de ceux qui vous critiquent et vous dénigrent. S'Il peut vous délivrer de vos ennuis, Il peut aussi vous protéger des mauvaises langues ! Le mur à construire a besoin de vos mains, retournez sur le chantier. Vous rencontrerez deux sortes de personnes qui feront le jeu de Satan, parfois sans s'en rendre compte vraiment :

    1- Celle qui critique tout et qui ne fait rien elle-même. Elle cherchera le moindre défaut dans votre mur et pointera un doigt accusateur à chacun de vos faux-pas.

    2- Celle qui a peur de toute initiative et qui ne voit que les risques de danger. Ses conseils de prudence, certes bien intentionnés, vous ralentiront dans votre course et vous décourageront. Faites preuve néanmoins d'amour et de compassion envers elle ; si Dieu vous a parlé et vous a fait l'honneur de travailler pour Lui, ne vous laisser pas impressionner par les risques mais affermissez votre foi en Dieu.

     

     

     

    Comment réagir aux attaques de Satan (3)

     

    “Je suis ton serviteur. Qu'est-ce que tu veux de moi ?” Josué 5.14

     

    Certaines étapes de votre vie sont bien plus importantes que d'autres. Avant de devenir roi d'Israël David a dû affronter un géant quasi-invincible. Pour obtenir les bénédictions promises il lui fallait dominer sa peur et remporter la victoire. Josué, fraîchement promu à la position de chef militaire du peuple d'Israël, se retrouva devant les murailles de Jéricho, la ville la mieux fortifiée de la Terre Promise. La première bataille s'annonçait la plus rude : examinons sa stratégie. “Tandis que Josué était près de Jéricho, il leva les yeux et regarda : voici qu'un homme se tenait en face de lui, son épée dégainée à la main. Josué… lui dit : “Es-tu pour nous ou pour nos adversaires ?” - “Non, dit-il, mais je suis le chef de l'armée du Seigneur. Et je viens d'arriver.” Alors Josué se jeta face contre terre, se prosterna et lui dit : “Que dit mon seigneur à son serviteur ?” Le chef de l'armée du Seigneur dit à Josué : “Retire tes sandales de tes pieds, car le lieu où tu te tiens est saint.” Et Josué obéit” (Josué 5.13-15).

    Cette bataille était trop grande pour Josué et ses troupes. Il avait besoin de toute l'armée du Seigneur derrière lui et pour l'obtenir il devait se mettre à genoux. Quelle est votre bataille de Jéricho aujourd'hui ? Quelle victoire devez-vous remporter avant d'obtenir les bénédictions promises ? Mettez-vous à genoux : il est certaines batailles qui ne peuvent être remportées autrement. A Getsémané Jésus affronta la plus rude bataille de sa vie en priant : “Père, éloigne de Moi cette coupe de douleur. Toutefois, non pas ce que Je veux, mais ce que Tu veux” (Marc 16.36).

    Quand redoublent d'intensité les attaques de l'ennemi, la meilleure tactique est de vous approcher tout seul du Seigneur et de prendre le temps de Lui confier vos craintes et vos doutes. Puis écoutez-Le vous dévoiler Son plan, avant de Lui obéir. Après l'obéissance vient la victoire, garantie par la force divine en vous.

     

    Bob Gass

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Vous pouvez faire confiance à la Parole de Dieu 1 à 2Même si... »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :