• Comment le roi Baakir retrouva l'espoir

    Comment le roi Baakir retrouva l'espoir

     

    Comment le roi Baakir retrouva l’espoir

     

    Le roi Baakir se promenait un jour dans le désert. Il était las de la vie et tentait de tromper son ennui par ses longues promenades.
Il aperçut au loin une immense fourmilière. Il s'approcha et aussitôt, toutes les fourmis vinrent se prosterner devant lui.
Toutes sauf une qui continuait à travailler, déplaçant le sable d'une haute dune.

    Baakir surpris et un peu en colère devant cette fourmi qui l'ignorait vint la questionner.

    - Que fais-tu là, petite fourmi ? Pour quelle raison ne viens-tu pas me rendre hommage comme tes congénères ?

    - Sire, répondit la fourmi, ce n'est ni par impolitesse, ni par désobéissance que je ne suis pas venue comme les autres, mais tout simplement, je m’occupe à quelque chose qui me tient particulièrement à coeur : je veux déplacer cette dune de sable que vous voyez là !

    - Ha ha ha ! Ma pauvre amie, rétorqua le roi Baakir, je doute que tu aies la patience et surtout la chance suffisante, c'est-à-dire la longévité, pour accomplir ce travail immense.

    - En effet, je ne sais pas si j'en serai capable, confessa la fourmi un peu vexée, mais ce que je sais c'est que la force qui me pousse est plus puissante que la tempête du désert. De l'autre côté de la dune se trouve mon bien-aimé. Si je meurs avant de l'atteindre, je finirai ma vie dans la folie de cette chose qui meurt en dernier dans le coeur des êtres, c'est-à-dire l'espérance. C'est bien ainsi. Et la fourmi reprit son travail.

    Fort ébranlé par cette conversation, le roi Baakir réalisa alors que la force d'un être réside non pas dans sa richesse ou son pouvoir comme il l'avait cru jusqu'ici mais dans l'espoir qui l'anime. Et que la vie a du goût quand l'amour nous porte.
C'est ainsi que Baakir reprit son projet pharaonique de creuser des puits dans tout le pays pour adoucir la vie de ses sujets. Et qu'il oublia ce qu'était l'ennui.

     

    Comment le roi Baakir retrouva l'espoir

    ~~~~~~~~~~~~~~~~

    “L'espoir est comme le ciel des nuits : il n'est pas coin si sombre où l'oeil qui s'obstine ne finisse par découvrir une étoile.”
Octave Feuillet

     

    Source : aimer-la-vie.com 

     

     

     

    « Restez fermeDieu vous gardera »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :