• Au fond de l'être

    Au fond de l'être

     

     

     

    Au fond de l'être adulte que je suis

    Il y a l’âme d’une enfant qui survit

     Il y a un fantôme en errance

     Et à la recherche d’une appartenance

     

    Au fond de moi, combattent les noms

     Ceux de l’avant, du présent face à l’après d’un jour

     Mélange de oui et de non

     De force et de faiblesse

     De courage et de détresse

     De sujets contre et pour

     Qui se résument en un prénom

     

    A la recherche d’une éclaircie

     Au centre des nuages gris

     Besoin de savoir, de comprendre

     Mais aussi d’apprendre

     Pour pouvoir grandir

     Et cesser de mourir

     

    Envie réelle ou imaginaire

     D’exister au prix de batailles

     Au bout desquelles une faille

     Se refermera dans les mains d’une mère

     

    A la recherche de la tendresse

     Pour apaiser les maux qui blessent

     A la recherche de l’assurance

     Qui sera ma délivrance

     

    Désir d’être restaurée

     Dans toutes les parcelles de mon identité

     Trop longtemps délaissée

     Noyée dans un chaos de conflits imposés

     

    Petite larme qui me vient

     Multitude de paroles et refrains

     Je ressens les aller et retour

     Des nuits étirées jusqu’aux matins

     

    Des mots, un à un exprimés

     Sans pour autant vous parler

     Sans arriver à définir

     Le meilleur et le pire

     

    Pas à pas, échos et partages

     M’emmènent vers le large

     Me lancent dans les vents

     Qui me pousseront vers l’avant

     

    Vertiges d’un arc-en-ciel 

     D’obscurité et de lumières

     Teintes de souffrances, empreintes de guerres

     Murmures d’une paix totale ou partielle

     

    Quel est au fond le message

     Délivré depuis l’orage

     Qui traverse mon paysage

     Et me coule en naufrage.

     

    Je ne sais plus qui je suis

     Je ne sais plus où je vais

     Il y a en moi un univers, trop plein de cris

     Etranges déséquilibres ancrés dans ma personnalité.

     

     

     

     

    Lilia Gabrielle Lael Itai

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « De notre peur la plus profonde... à notre propre lumièreA l'aube d'un jour nouveau »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Mercredi 9 Novembre 2016 à 22:01

    En lisant ton poème, on ressent vraiment tes souffrances et blessures enfouies dans ton âme. La vie semble ne pas être un cadeau pour certaines personnes dans ce monde. Que le Seigneur passe un baume de douceur et de guérison sur ton âme, qu'il te fortifie et te restaure complétement... Que par tes souffrances vécues,  tu puisses encourager d'autres qui passent par de semblables difficultés, tu les comprendras mieux que quiconque (à part le Seigneur Jésus). Continue à courir vers la liberté !

    Bises - Eiane

      • Jeudi 10 Novembre 2016 à 01:05

        Merci Eliane pour ton partage qui me touche beaucoup et m'encourage.
        Que Dieu te bénisse abondamment.
        Lilia

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :