• Après la douleur

     

     

    Après la douleur

     

     

    Quel autre ai-je au Ciel que toi ? Et sur la terre je ne prends plaisir qu'en toi. Psaume 73.25

     

    Lecture proposée : Psaume 73.21-28 

     

    Un cynique demanda à un chrétien de longue date qui souffrait énormément depuis 20 ans: «Que pensez-vous de votre Dieu maintenant?» Et le pieux homme de répondre: «Je pense à lui plus que jamais.»

    La douleur peut être le moyen qui va nous rapprocher de Dieu. Quand les coups répétés de l'adversité nous ôtent santé, amis, argent et autres avantages, Dieu devient alors notre tout dans la vie et nous en venons à l'aimer pour qui il est et non seulement pour ce qu'il nous donne.

    Dans ces moments-là, nous crions avec le psalmiste: «Quel autre ai-je au Ciel que toi? Et sur la Terre je ne prends plaisir qu'en toi» (Ps 73.25). La voie de la douleur nous amène à dire: «Ma chair et mon cœur peuvent se consumer: Dieu sera toujours le rocher de mon cœur et mon partage» (v. 26).

    Nous devons alors aussi nous rappeler que devant nous se trouve le Ciel, où Dieu «essuiera toute larme de [nos] yeux, et la mort ne sera plus; il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur» (Ap 21 Ad). La voie de la douleur nous aura conduits au pays où il n'y a plus de perte, un endroit où il n'y a plus de chagrin, mais seulement la joie et le service pour lequel nous avons été parfaitement préparés. Voilà qui met notre souffrance en perspective. C'est là ce qui nous attend après la douleur. - D.H.R.

     

    Quand il ne reste plus que Dieu, Dieu s'avère suffisant.

     

    (Source : notre pain quotidien)

     

     

    « Essayez autre choseL'Eternel est mon berger - Psaume 23 : 1 »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :